Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 21:06

Au poste de Police, les coussins retrouvés dans la chambre de Diane sont ressortis. Mauro et Ronan parlent de l’enquête sur la mort de Diane Jenkins. Il avoue à sa collègue qu’il sent que ces coussins sont des pièces du puzzle qu’il reconstitue mais ça le tue de ne pas savoir quels sont leurs liens avec l’assassinat.

 Ronan-enquete.jpg

 

 

Un flic en civil arrive avec un sachet rempli de feuilles. Ces feuilles sont celles qui manquaient dans le journal intime de Diane Jenkins. Ronan demande à son collègue où est ce qu’il a eu ça. Le flic répond qu’elles sont apparues sur le bureau de l’accueil. Personne ne sait qui les a déposées là. Ronan ordonne à ce que les feuilles soient examinées au labo. Pour son enquête, il se contentera de photocopies. Mauro part s’en charger mais avant de partir, elle lui demande ce qu’il compte faire. Il répond qu’il doit révéler où est ce qu’ils en sont dans leur enquête.

 

Ronan passe un coup de fil.

 

Abby retrouve son père dans la maison de sa sœur. Elle est fière de leur annoncer qu’elle reprend ses études. Ils sont contents pour elle. Abby reçoit un sms et se demande pourquoi « l’Héritière nue » ferait-elle la UNE de la Presse. Vicki qui a son ordinateur portable sur les genoux, le tourne vers eux en lui disant qu’en effet, elle fait la UNE mais elle n’est pas seule. La page Internet qu’ils ont sous les yeux dit « Les Newman interrogés à propos de la mort de Jenkins/ La Police est-elle sur le point d’arrêter le meurtrier ? ». L’article est accompagné des photos d’Adam, Victor et Abby. Elles se demandent qui a bien pu vendre cette info. Victor a son idée ! Il pense que Ronan Malloy est l’informateur. Ses filles trouvent cela bizarre de la part d’un inspecteur. Victor croit que Ronan crée le buzz dans l’espoir d’une part, que ses patrons et le public croient qu’il est sur le point d’arrêter le suspect et de l’autre, pour leur faire peur.

 

Abby : « et bien, ça marche »

Victor : « ne laisse pas Malloy t’intimider »

 

Phyllis est sur le point de sortir de l’Athlétique Club quand elle tombe sur Ronan juste devant l’entrée. En la voyant, il lui dit qu’elle est exactement la personne qu’il voulait voir.

 

Phyllis : « quoi de neuf Inspecteur »

 

Ronan répond qu’il a décidé de raccourcir sa liste de suspects. Elle ne fait plus partie officiellement de cette liste car il ne croit pas qu’elle soit capable de tuer quelqu’un à moins qu’elle ne porte une jupe courte. Encore une allusion à ses jambes.  Phyllis lui rappelle qu’elle lui a interdit de faire ça mais le remercie tout de même car elle se sent flattée. Ensuite, elle lui demande quels sont ses suspects. Il répond que c’est Nicholas Newman et Ashley Abbott. Phyllis est surprise et veut savoir pourquoi ils pensent ça. Primo : ils étaient au parc la nuit du meurtre de Diane. Elle rétorque qu’ils y étaient comme de nombreuses personnes puisque c’est un parc. Peut être mais peu de ces baladeurs nocturnes ne se sont passés des coups de fil cette nuit là. Phyllis est étonnée cependant elle continue à défendre Ashley et Nick en disant que s’ils se sont appelés cette nuit là, c’est qu’ils avaient une bonne raison puis part en disant qu’elle a un RDV.

 

Pendant ce temps là, Nick est chez lui (Oh ! l’acteur Joshua Morrow  a une nouvelle coupe de cheveu. Rasé court !) a reçu une enveloppe, dès qu’il le lit, il appelle Ashley. Cette dernière sort de la salle d’audience lorsque son téléphone sonne, elle répond. Nick lui demande où elle est. Ashley répond puis il lui annonce qu’il a reçu un courrier de leur maître chanteur anonyme. Elle le rejoint à la Sellerie. Dès qu’elle arrive, il lui montre le papier. Il a été écrit à l’aide de lettres découpées dans un  journal le message suivant  « Je parlerais de ton coup de fil à Ashley si tu ne me remets pas 50000$ »

 

Ashley conclut immédiatement que ce message vient d’Adam car il est le seul à vouloir les torturer.  Elle lui confie aussi qu’on lui a envoyé, il y a quelque temps, une photo d’elle se battant avec Diane.

 

Ronan rejoint Adam dans le restaurant afin de lui montrer les pages (celles de tout à l’heure) datées du 28 juillet dans  lesquelles, Diane avoue que s’il arrive quelque chose, c’est que c’est Adam qui a perdu les pédales parce qu’elle l’a balancée à la SEC. Plus précisément, Diane a écrit que beaucoup de personnes à Génoa City l’a détestent mais il n’y a qu’une personne qui lui fait très peur, c’est Adam car c’est un psychopathe.

 

Adam rappelle à Ronan qu’il n’a jamais porté la main sur Diane contrairement à Victor puis l’accuse de vouloir le piéger. Ronan lui ordonne de le suivre  au poste pour un interrogatoire.

 

Ashley et Nick discutent toujours au sujet de leur maître-chanteur lorsqu’arrive Phyllis. Celle-ci n’est pas surprise de les voir ensemble. Même si elle n’est pas contente de les retrouver, elle les avertit que Ronan Malloy sait Phyllis qu’ils se sont passé un coup de fil, le soir de la mort de Diane et qu’ils sont les suspects n°1. Ashley trouve cela ridicule. Son portable vibre : c’est un sms d’Abby. Elle décide de partir car sa fille a besoin d’elle. Nick la prévient qu’il compte tout avouer à Phyllis.

 

Ashley se rend à l’évidence : « nous n’avons pas le choix »

 

Nick avoue à sa petite-amie tout ce que lui et Ashley ont fait la nuit du meurtre de Diane, mais aussi tous les courriers anonymes qu’ils ont reçu. Dès qu’elle apprend au sujet des

50 000 $. Elle décide de l’aider à attraper Adam. Il est heureux qu’elle accepte de lui apporter son aide et lui avoue que ça le rongeait de ne pas lui parler de son secret. Ils s’embrassent. Nick part à la banque, chercher l’argent.

 

Dans le bureau de Ronan Malloy, ce dernier conseille à Adam d’avouer le meurtre de Diane. Adam répond qu’il n’a rien à avouer. Victor arrive. Ronan le prévient qu’il est occupé avec son fils cadet. Victor n’en n’a que faire parce qu’il reproche à Ronan d’avoir fournit de fausses informations à la Presse dans le but de piéger les membres de sa famille en particulier sa fille Abby. D’autant plus qu’il n’a pas de preuves contre eux.

 

Ronan : « c’est faux »

 

 Victor lui répète qu’il n’était pas au parc la nuit du meurtre de Diane. Adam dit la même chose. Afin de les confondre, Ronan met en route l’enregistrement de leur conversation d’hier où on les entend avouer avoir vu tous les deux Diane au parc, la nuit de sa mort. Victor rétorque à Ronan que cet enregistrement n’a aucune valeur juridique puisque ni lui, ni Adam ne lui ont donné l’autorisation de les enregistrer et menace de porter plainte contre lui. Victor les laisse. Adam veut partir mais Ronan l’en empêche. Adam comprend qu’il veut le retenir là, à cause du journal intime de Diane. OUI Ces écrits ne peuvent pas permettre à Ronan d’arrêter Adam pour le meurtre de Diane mais il lui donne assez de matière pour le mettre en garde à vue.

 

Adam attend qu’on le conduise en cellule. Heather arrive. Elle est surprise de le voir. Il l’informe que Ronan l’a arrêté sous de mauvais prétextes. Elle se rend dans le bureau de l’inspecteur pour lui dire qu’en vertu de ses capacités juridiques, il n’a pas le droit d’arrêter Adam Newman. Ronan se fâche parce qu’il sent qu’elle retombe sous la coupe de cet homme. Heather le nie farouchement et ajoute qu’elle ne veut pas qu’il n’a pas de preuves tangibles pour arrêter Adam.

Ronan : « Heather, cet homme est peut être un assassin »

Heather : « ou peut être pas »

Ronan : « alors, il sait quelque chose »

Heather le prévient de ne pas arrêter Adam sinon, ça se retournera un moment où autre contre eux. Ils ressortent du bureau. A contrecœur, Ronan dit à Adam qu’il peut partir. Adam le provoque. Ronan lui conseille de ne pas pousser le bouchon trop loin.

Adam : « sinon quoi ? Vous m’arrêtez ? »

Heather : « Adam, tu n’as pas un endroit où aller ? » SI loin de là.

 

Ashley rejoint sa fille chez Victoria. Abby montre et lit à sa mère l’article paru sur elle, Victor et Adam. Elle se concentre sur les passages l’a concernant. Victor arrive. Il leur dit qu’il a menacé Ronan Malloy de le poursuivre. Abby espère que son père poursuivra Ronan pour diffamation. OUI A condition de prouver que ce qu’il a fait publié est un mensonge. Abby avoue à tout le monde qu’elle a peut être donnée malgré elle, des infos à Ronan. En effet, elle a accepté de le suivre au poste de Police afin d’être présente lorsqu’il ouvrira la boîte métallique appartenant à Diane. Abby admet qu’elle a eu peur que Ronan retrouve sa vidéo-confession mais il y avait autre chose : le journal intime de Diane. Ils sont surpris parce qu’aucun d’eux ne savaient que Diane tenait un journal intime.

 

Victor : « dieu sait ce qu’il va trouver dedans »

 

Nick et Phyllis sont arrivés dans l’entrepôt où leur maître-chanteur lui a donné RDV. Elle se cache afin de tout filmer. Ils sont surpris de voir apparaître Ronan Malloy en personne : « je vois que vous avez reçu ma petite note… »

Nick : « c’était un piège »

 

Phyllis et Nick suivent Ronan Malloy à l’hôtel de Police. L’inspecteur les accuse d’avoir tué Diane juste parce qu’elle allait révéler leur liaison ou que Phyllis l’a tuée par pure jalousie. Phyllis rappelle à Ronan qu’il lui a dit tout à l’heure qu’elle n’était plus suspecte. Et bien, il a changé d’avis et leur conseille de se mettre à leur aise car ils sont en garde à vue.

 

Quelques instants plus tard, l’inspecteur Mauro demande à Ronan quelle est la prochaine étape de son plan. Il répond qu’il veut plus de Newman.

 

Sur ce, il appelle Abby. Celle-ci lui dit qu’elle n’est pas seule. Il y a ses parents et sa sœur avec elle. Ronan trouve ça génial : « ça m’économisera des coups de fil. Pouvez-vous mettre le haut parleur »

 

Victor regrette que Ronan n’ait pas suivi ses « conseils ». Ronan répond qu’au contraire, le journal est prêt à publier un article d’excuses mais en attendant, il aimerait savoir ce que détenait Diane contre Abby pour que cette dernière flippe au moment où il a ouvert la caisse de Diane. Victor répond que a fille n’a rien à dire. Ronan leur rappelle qu’il sait qu’Ashley a vu Diane le jour de sa mort et qu’il a un enregistrement où Victor admet avoir fait la même chose.

 

Abby : « Quoi ? »

Ronan prévient à demi-mots Victoria qu’il découvrira bientôt qu’elle aussi était au parc, ce soir là alors, il les conseille de venir de leur plein gré faire des aveux puis raccroche. Les femmes ont peur ! Victor leur demande de ne pas avoir peur parce que c’est le but que tient à atteindre Ronan : « nous n’avons rien à craindre puisque nous sommes tous innocents. N’est ce pas ? » OUI Ronan n’a que des preuves indirectes, ils n’ont pas à s’en faire. Ashley et Abby s’en vont.

 

Victoria avoue à son père qu’elle l’a vue ce soir là avec Diane.

 

Devant la porte, Abby fait part de ses inquiétudes à sa mère. Celle-ci réussi à la rassurer en lui disant que Ronan Malloy a plus de questions que de réponses. Abby espère que cela restera ainsi.

 

Au néon écarlate, Adam aperçoit Heather qui vient de rentrer. Il s’approche d’elle pour la remercier de l’avoir fait libérer. Elle le prévient qu’elle l’a fait pour des raisons professionnelles et non personnelles. Adam parle du journal intime de Diane. Il est certain que c’est un faux. Heather trouve ironique qu’Adam se fasse avoir pour une histoire de faux journal intime. Ce serait comme, un retour du bâton et le laisse.

 

Adam appelle quelqu’un : « je dois te voir tout de suite »

 

Quelques instants plus tard, on le voit entrer dans le même entrepôt abandonné où étaient Phyllis et Nicholas. Il crie à son complice qu’il perd la boule et lui reproche d’avoir écrit ce qu’il y a d’écrit dans les pages du journal intime de Diane Jenkins retrouvées au poste de Police : « où que tu sois, sort de là ! »

 

PERSONNE  à part un jouet en forme de singe qui fait un sacré bruit avec sa timbale !

 

Apeuré, Adam sort de là !

 

Mauro-et-Ronan.jpg

 

Au poste de Police, Ronan commence à se demander si les coussins retrouvés dans la chambre de Diane sont pas des messages. Avec l’aide de sa collègue Mauro, ils lisent les messages brodés puis mettent des photos des personnes correspondantes : le diable = Adam ; le Roi= Tucker heu, non Victor. Ils sont embêtés parce qu’ils ont 10 suspects mais il n’y a que 9 coussins. Ronan comprend qu’il y a un coussin qui transmet un message particulier. Il saisit l’un de plus petit coussin. Le message c’est « les filles ne sont intéressées que par l’argent »=Abby

 

Ronan prend un couteau pour ouvrir le coussin. Mauro est scandalisée car il est sur le point de toucher sans des gants une preuve. Ronan s’en moque parce qu’il prévient suivre son instinct. La pêche est « miraculeuse »puisque dans le coussin, il découvre une clé USB rouge : « je parie que c’est ce qu’Abby ne voulait pas qu’on retrouve »

Partager cet article

Repost 0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 20:58

C’est le matin à Génoa City, dans leur appartement, Tucker est déjà habillé pas Mme qui vient l’enlacer et lui demander s’il n’a pas dormi la nuit dernière à cause de Katherine. Il répond qu’il peut gérer sa mère. Ainsi soit-il ! Elle lui parle de la politique qu’elle compte mener dès qu’il aura récupéré Jabot et la nommer au poste de PDG. Tucker est obligé de lui qu’il ne lui a pas avoué concernant l’audience d’aujourd’hui.

 

Tucker est inquiet

 

Au Néon Ecarlate, Abby feuillète le catalogue de l’Université. Devon se moque d’elle en disant qu’il n’avait pas réalisé qu’il existait un diplôme « Shopping » à l’Université. Abby préfère en rire. Ensuite, il lui demande si sa mère lui a dit que Tucker poursuit Katherine pour récupérer Jabot. L’audience d’arbitrage commence aujourd’hui. Abby secoue la tête, dégoûtée par les actions de Tucker, l’homme qu’elle considère comme le diable en personne parce qu’il adore faire du mal aux autres. Devon lui apprend qu’après l’avoir licencié, Tucker est venu lui déconseiller de travailler pour Kaherine : « je sais qu’il a fait ça juste pour se venger d’elle »

 

Devon regrette un peu de s’être retrouvé au milieu de deux milliardaires qu’il connaît à peine.

 

Au Gloworm, Neil accueille Sofia : « comment va le bébé ? »

 

Sofia répond qu’elle a passée une échographie hier, tout va bien, à part qu’elle grossit chaque jour.

 

Neil amène le sujet pour lequel, il l’a fait venir : Jabot. Il aimerait que Sofia encourage Tucker a renoncé à l’audience d’arbitrage ainsi, ils pourraient peut être régler ce litige à l’amiable.

 

Sofia pense que la seule façon de traiter cette affaire à l’amiable, c’est que Katherine rende Jabot à McCall Unlimited. Neil est surpris qu’elle ne puisse même pas envisager un compromis. Sofia lui rappelle que c’est Tucker qui a été floué dans cette affaire. Neil lui demande comment, elle peut défendre Tucker car ce dernier a tout même volé en premier Jabot à Katherine. Sofia répond que Tucker est le seul homme dans sa vie sur lequel, elle a toujours pu compter. Neil lui rappelle que Tucker n’a toujours pas été indulgent avec elle car lorsqu’elle a aidé Cane à flouer Tucker à propos de son copain Australien, il l’a viré et a menacé de porter plainte contre elle. Il avait même refusé d’écouter ses explications. Elle se souvient que c’est Neil qui avait convaincu Tucker de la reprendre après qu’elle ait couchée avec lui. Neil rétorque que ça n’à rien avoir avec eux. Sofia n’est pas convaincue et regrette d’avoir acceptée de le rencontrer : « je dois aller voir Malcom »

 

Il la retient une seconde pour lui dire que ce serait mieux pour tout le monde si le garçon qu’elle attend était de Malcom. OUI ça rendrait les choses.

 

Bien qu’il soit le matin, Katherine est déjà dans le bureau de Jack Abbott. Ce dernier fait mine d’être surpris que Tucker poursuive sa mère. Elle confirme que son fils veut Jabot et que le Juge Kelsey a accepté d’arbitrer l’audience d’aujourd’hui.

 

Kay lui demande de venir témoigner au tribunal que McCall Unlimited a fait une excellente affaire en vendant Jabot au prix que le lui a acheté les Industries Chancellor.  Jack n’a pas l’air emballé. Kay fait son mea culpa à propos de sa façon de manager ses employés y compris Jack. OUI Elle y est allée un peu fort ces derniers temps. Après cela, elle lui demande si maintenant, elle peut compter sur son aide. Il répond que même si son cœur lui dit de répondre oui, il n’est pas certain de pouvoir le faire. Kay demande ce qu’il entend par là. Il répond qu’il ne veut pas se retrouver entre elle et son fils. Elle lui rappelle que si Tucker gagne, il risque de perdre son job. Jack accepte de prendre le risque. Kay ne comprend pas si bien qu’elle lui dit qu’il est un fils pour elle plus que Tucker ne le sera jamais en face d’elle et elle le supplie de venir tout à l’heure au tribunal. Jack a l’air bouleversé par ces dernières paroles.

 

Au Poste de Police, dans le bureau de Ronan, Paul revient avec les photocopies du journal intime de Diane Jenkins. Les scientifiques sont formels : le journal est bien celui de Diane puisqu’aucune autre emprunte que la sienne n’a été retrouvé la dessus. L’hypothèse que les coussins soient des messages se concrétise à grand pas ajoute Paul en prenant un des coussins. Après cela, Paul décide d’aller avec Mark interroger le responsable du magasin dans lequel, ils ont retrouvé les chaussures de Victor Newman pour savoir s’il se souvient de la personne qui les lui a apportés. Après le départ de Paul, Ronan commence à lire le journal de Diane met Heather frappe à sa porte. Il lui dit qu’il a entendu parler du procès de Sharon Newman. A peine, un jour de procès, le DA fait une offre. Ça frise le ridicule ! Heather lui reproche de n’avoir pas avancé sur l’enquête de la mort de Diane Jenkins. Cela fait deux mois que cela s’est passé, et, il n’a encore arrêté aucun suspect. Elle lui apprend que ce matin, le Maire a remonté les bretelles à Spencer. Ronan rétorque qu’il fait du mieux de ce qu’il peut.

 

Heather : « l’heure tourne, Inspecteur » Elle se laisse.

 

Ronan replonge dans la lecture du journal intime de Diane et remarque qu’il y manque 5 pages, celles qui relatent des faits datant de deux jours avant la mort de Diane.

 

Adam lit un article dans la Chronique de Génoa City dont le titre est « l’enquête sur la mort de Jenkins patine ». Son portable sonne, c’est Ronan qui  lui demande de venir aujourd’hui à son bureau car il a quelques questions à lui poser. Adam refuse prétextant qu’il a un autre RDV. Ronan menace d’envoyer des Policiers le chercher. Adam accepte de venir.

 

Ronan appelle ensuite Victor Newman qui est au Gloworm et lit le même article qu’Adam. L’inspecteur demande à Totor de venir au poste de Police. Victor rétorque que s’il a des questions, il n’a qu’à s’adresser à son avocat, Michael Baldwin et lui raccroche au nez. Ronan rappelle. Victor lui reproche de le harceler. Ronan mentionne qu’il a eu conversation intéressante avec Abby. En entendant le nom de sa fille, Victor accepte de lui parler mais Ronan lui dit qu’il l’attend au Poste.

 

Satisfait de lui, on voit enfin une partie de ce que Ronan lit. Diane a écrit le 25 juillet 2011 : « s’il m’arrive quelque chose, vous savez où chercher,  c’est soit Adam, soi Victor le responsable »

 

Chez les McCall, Tucker a tout avoué à sa femme à propos du marché qu’il a conclu avec Jack. Ashley ne comprend pas pourquoi, il ne le lui en a pas parlé avant. Il répond que « chasser le naturel, revient au galop ». En effet, il a toujours séparé sa vie professionnelle de sa vie privée mais, il réalise qu’aujourd’hui, il est marié et que certaines habitudes doivent changer. Ce n’est pas facile, lui qui n’a jamais été marié. A son âge, il explore de nouvelles choses, c’est dur cependant, il sait une chose : il tient à leur mariage et ne laissera pas le boulot les séparer. Ashley lui demande ce que cela signifie. Il lui demande si elle se souvient qu’il a voulu acquérir Jabot pour le lui offrir. OUI Désormais, il refuse de mêler leur histoire avec le travail.

Ashley : « est ce que tu veux me dire que tu renoncerais à Jabot pour moi ? Pour nous ? »

Tucker : « je sais à quel point, cette société compte pour toi »

Ashley lui dit que finalement, si la personne qui dirige Jabot est un Abbott, elle pourra vivre avec ça. Tucker insiste sur le fait qu’il ne tient pas à ce que Jabot les séparent.

 

 

Adam rallie Heather à sa cause

Heather entre au club. Elle rejoint Adam qu’elle a aperçu au bar. Ce dernier lui reproche la tournure qu’à pris son interrogatoire lors du procès de Sharon. Elle se défend en disant que ce n’était pas son idée mais celle de Spencer. Adam veut savoir comment avance l’enquête sur la mort de Diane Jenkins et pourquoi, Ronan veut le voir. Heather lui rappelle qu’elle ne peut pas lui parler d’une enquête en cours. Adam jure qu’il n’a pas tué Diane. Certes, il est un mauvais garçon mais il n’est pas un assassin.

Heather : « Adam, nous ne sommes pas des amis »

Adam lui rappelle qu’ils n’ont pas eu que des mauvais moments ensemble. Il y a eu aussi les bons moments vécus au ranch lorsqu’ils croyaient Victor mort. Heather refuse de se laisser attendrir. Adam lui présente ses excuses pour tout le mal qu’il lui a fait du temps où ils sortaient ensemble et s’en va. Heather semble perturbée !

 

Victor est arrivé au Poste de Police. Dans le bureau de Ronan Malloy, il prévient ce dernier qu’il est venu parce que celui-ci a évoqué sa fille Abby. Ronan avoue qu’il l’a fait venir sous un faux prétexte et met sous son nez les chaussures qu’ils ont retrouvées et le prévient qu’ils ont désormais la preuve que Victor était bien dans le parc, le jour de la mort de Diane. Victor réfute tout en bloc en disant que n’importe qui aurait pu porter ses chaussures. N’importe qui ? Non pas tout à fait ! Victor a une idée bien précise de cette personne : ADAM !

 

Ronan laisse Victor seul dans son bureau. Victor regarde ses chaussures lorsqu’on frappe à la porte, c’est Adam.

 

Victor : « qu’est ce que tu fais ici ? »

 

Neil retrouve Katherine au Manoir Chancellor pour faire son compte rendu. Sofia n’a pas cédé. Ils iront au tribunal. Kay lui apprend qu’elle est allée voir Jack afin qu’il se rallie à eux. Neil ne pense pas que Jack peut être de quelque aide que ce soit mais elle préfère rester optimiste : « Jabot compte énormément pour lui. Il ne me laissera pas tomber »

 

Ashley vient voir son frère pour l’avertir qu’elle est au courant du deal qu’il a passé avec son mari et elle tient à exige d’avoir un poste à responsabilité dans la société fondée par leur père. Il lui demande de ne pas crier victoire trop vite car Katherine peut toujours gagner.

 

Ashley : « depuis quand tu es superstitieux ?...»

 

Jack explique à sa sœur qu’il préfère rester prudent car ils ont attendu trop longtemps pour récupérer Jabot.

 

Au poste de Police, Ronan demande à Paul si le son des micros laissés dans son bureau est bon. OUI

 

Dans la dite pièce, Adam répond à son père en lui disant qu’un flic lui a demandé d’attendre là. Victor explique à son fils que la véritable raison pour laquelle, il est là, c’est parce que la Police a découvert son rôle dans la mort de Diane : « tout le monde sait que tu l’as tué. Cette fois, je vais m’assurer que tu vas payer pour cela »

 

Sofia retrouve Malcom à l’Athlétique Club. Elle est enchantée de recevoir un cadeau de sa part. Il se contente de dire que ce n’est qu’un oreiller de grossesse. Sofia aimerait qu’ils se réconcilient et lui révèle ce qu’elle et Neil ont conclu. Malcom lui dit que même si le bébé est le sien, ce serait extrêmement difficile qu’ils se remettent ensemble.

 

Au Manoir Chancellor, Neil conseille à Katherine de ne pas trop faire confiance à Jack. Elle change de sujet car elle a senti que quelque chose le tracasse. Il admet que la question au sujet de la paternité de l’enfant de Sofia le taraude car les secrets détruisent souvent les familles.

 

Katherine se souvient du jour où Paul Williams lui a annoncé que Devon Hamilton, le fils adoptif de Neil était le fils biologique de son propre fils, Tucker McCall. Neil se pose des questions sur la solidité du couple de son frère alors, il demande conseil à Katherine. Malheureusement, cette fois, elle ne peut rien lui dire puisqu’elle est elle-même empêtrée par ses propres problèmes. Par contre, elle se rend bien compte qu’au fond de lui, Neil espère que l’enfant que porte Sofia, soit le sien. Il l’admet : « Je n’ai jamais pu vous mentir. Comment pourrai-je ?»

 

Devon et Abby sont toujours au Néon Ecarlate. Ils sont hilares lorsque Tucker rentre. Abby lui lance que c’est une conversation privée quand Tucker s’approche. Il lui dit qu’il voulait juste lui conseiller de téléphoner à sa mère parce que cette dernière était bouleversée à cause du message qu’Abby lui a laissé sur son portable.

Abby : « Ok ! Merci ! Au revoir »

 

Tucker se tourne vers Devon pour lui demander s’il a suivi son conseil à propos de Katherine. Devon demande à Tucker pourquoi, il devrait se méfier de Tucker alors qu’elle lui a offert une grande opportunité. Abby reproche à Tucker d’être cruel envers sa mère alors qu’il n’y a pas longtemps, celle-ci veillait au chevet de son fils quasiment toute la journée tout en dirigeant deux grande société : « elle voyait à peine son mari….et c’est comme ça que tu l’as remercie ? Rappelle-moi de ne jamais rien faire pour toi »

 

Tucker : « je récupère Jabot pour ta mère Abby » Abby en doute ! Il insiste en disant que très bientôt, Ashley et Jack dirigeront Jabot. Abby continue à croire qu’il agit juste pour ses propres intérêts.

 

Tucker : « tout le monde peut changer Abby »

Abby refuse toujours de lui accorder une seconde chance alors, il finit par partir : « très bien ! Passez une bonne journée »

 

Au Manoir Chancellor, Neil et Katherine sont prêt à aller au tribunal. Elle lui demande de la précéder car elle a un coup de fil à passer. Après son départ, Katherine appelle Jack mais il choisit de ne pas répondre, elle tombe donc sur son répondeur.

 

Jack met le haut parleur et écoute son message dans lequel, elle le supplie une nouvelle fois de venir témoigner en sa faveur au nom de la longue amitié qui lie leurs familles. Jack prend la photo de son père qui trotte sur son bureau et réfléchi.

 

 

Neil et Katherine sont dans le hall du tribunal. Tucker arrive et rejoint sa femme dans la salle d’audience. Ashley lui avoue qu’elle est allée voir son frère et il lui a paru bizarre.

 

Katherine et Neil les rejoignent. Elle dit à son fils qu’il est encore temps qu’il change d’avis.

 

Tucker : « jamais de la vie »

 

Sofia arrive. (Elle est ridicule à caresser tout le temps son ventre)

 

Jack arrive. Tucker l’invite à s’asseoir à côté d’eux. Il hésite un moment puis part s’installer avec les McCall. Katherine échange un regard avec Neil du genre pour lui dire « vous aviez raison »

 

Au poste de Police, Adam dit à son père qu’il ne l’a pas piégé : « c’est toi qui m’a piégé »

 

Ils se disputent.

 

De l’autre côté, Heather arrive et voit Ronan et Paul concentrés : « qu’est ce qui se passe ? Que faites-vous ? »

 

Ronan : « Chut ! Chut ! Chut ! Chut ! »

 

Ils entendent Adam et Victor avouer qu’ils étaient avec Diane chacun à son tour, le soir où elle a été assassinée.

 

Heather dit à Ronan que ces confessions n’ont aucune valeur juridique. Peu importe pour Ronan car il a les informations dont il avait besoin.

 

Victor reçoit un appel de Connie ensuite, il part. Ronan le remercie d’être passé.

 

Adam : « Heather qu’est ce que tu fais ici ? »

Heather : « j’avais besoin de parler à Paul »

Ronan : « vous pouvez vous en allez Adam »

 

Adam se demande à quel jeu joue l’inspecteur puisqu’il ne lui a pas posé de questions. Ronan le remercie d’être venu. Après son départ, Ronan demande à Heather qu’est ce qui se passe entre elle et le « Prince Charmant »

Heather : « Qui ? Adam ? Rien ! »

Paul prévient sa fille que la situation doit restée ainsi. Ronan les laisser parler de « ça » Heather rétorque qu’il n’y pas de «  ça » et le rejoint dans son bureau. Ronan enlève le drap de son fameux tableau pour écrire, content que son puzzle se reconstitue à grand pas. Il dit à Heather qu’il sent que le dénouement est proche.

Partager cet article

Repost 0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 23:40

Sam et Victor se rencontrent par hasard au Néon Ecarlate. Le vétérinaire apprend à Totor que sa fille s’est foulée la cheville après avoir fait du cheval.

 

Victor : « elle va bien ? » OUI Sam explique qu’il a prodigué les premiers soins à Vicki. Victor est content de savoir que Sam était avec sa fille et lui demande s’il apprécie de vivre dans l’appartement du garage. Sam répond qu’il s’y sent bien. C’est exactement ce dont il avait besoin. Totor est heureux d’apprendre ça car il n’aime pas savoir sa fille seule bien qu’il préfère la savoir seul qu’accompagné de l’autre rigolo.

 

Sam : « je suppose que vous faites allusion à Billy »

 

Victor : « avez-vous entendu parler de lui ? »

 

Sam répond qu’il ferait mieux de poser cette question à sa fille.

 

Victor : « je le ferai »

 

Chez les Abbott Jr, Keely continue à aboyer en face du placard. Victoria lui demande ce qui ne va pas et tente d’ouvrir la porte mais elle est fermée. Ce geste lui fait mal au pied. Elle vient s’asseoir sur le banc juste à côté. William décide d’ouvrir la porte mais il repense aux menaces de Victor alors, il renonce et referme la porte. La vie de sa fille est en jeu !

 

Katherine Chancellor reçoit Neil Winters chez elle. Il est venu lui présenter ses excuses. Pourquoi ? Neil explique qu’il a compris qu’il avait tord de critiquer son choix concernant l’avenir professionnel de son fils et fait mention qu’à cause de cela, entre lui et Devon, c’est tendu. Kay ne semble pas  très intéressée d’écouter les problèmes personnels des Winters. Neil le comprend et s’excuse. C’est alors que Devon arrive tout content mais, son sourire s’efface lorsqu’il voit son père. Cela ne l’empêche pas de dire à Katherine qu’il vient d’avoir une idée formidable pour le studio. Elle l’encourage à parler mais il ne veut pas le faire devant son père. Neil et Kay l’encouragent à s’exprimer. Devon propose à Katherine d’acheter l’immeuble où le studio sera au lieu de le louer pour une période de 5 ans. Il s’attend à ce que son père critique sa proposition mais ce dernier fait mieux : il propose de s’enquérir auprès de spécialistes des avantages  et des inconvénients d’un tel projet. Devon accepte. Neil part passer un coup de fil. Kay dit à Devon que son père ne souhaite que sa réussite.

 

Au poste de Police, Ronan travaille sur son tableau (Il ne l’avait pas enlevé pour éviter des fuites ????) lorsqu’un de ses collègues vient lui dire qu’ils sont dans une impasse concernant les chaussures que portaient Victor Newman, le soir du meurtre de Diane Jenkins. Ronan ordonne qu’ils élargissent leurs recherches dans les villes avoisinantes car c’est la seule façon de prouver que les empreintes laissées près du corps de Diane sont à lui.

 

A l’entrée, Abby appelle sa mère pour lui dire qu’elle est au poste Police pour convaincre l’inspecteur Malloy qu’Ashley n’a rien avoir avec la mort de Diane.

 

Vu qu’elle est là et que la discrétion n’est pas une valeur chez la Police de Génoa City, Abby peut entendre le flic de tout à l’heure dire à Ronan qu’il vient de recevoir un appel du directeur de l’Athlétique Club lui disant qu’ils viennent de découvrir une boite métallique dans le coffre-fort de l’hôtel. Ronan se demande si la clé retrouvée dans la gorge de Diane n’ouvre pas cette boite.

 

Abby prend peur !


Les McCall sont au Gloworm. Mme met sur la table une crème de soin en disant à son mari que c’est le produit de la ligne Jabot qui se vend le mieux. Les bénéfices de cette ligne dépassent toutes les espérances. Ashley regrette de ne pas être aux commandes de la société pour profiter de la vente des produits qu’elle a conçue. Il comprend sa frustration. Ashley encourage son mari à se battre pour reprendre Jabot afin qu’elle puisse redevenir le PDG. Tucker tilt car il sait que ce ne sera pas possible. En effet, il se souvient que Jack lui a promis de l’aider à récupérer Jabot, à condition que Tucker signe un document qui le laissera la direction totale de la société. Il lui rappelle qu’il n’a plus Jabot mais elle est certaine qu’il trouvera un moyen de reprendre la société à Katherine. Et quand ça sera fait, elle récupérera son poste de PDG. Il est bien embarrassé !

 

Ashley voit une amie : « oh regarde qui est là, c’est Caroline. Tu te souviens d’elle ? Elle vient de se marier. Je vais aller la saluer »

Tucker : « d’accord »

Ashley : « je reviens tout de suite »

Tucker dit à sa femme qu’il va passer un coup de fil. OK ! Il appelle Jack et lui dit qu’il vient de déposer plainte contre Katherine. Une audience peut être convoquée à tout moment, c’est pourquoi, il a besoin de s’assurer que Jack témoignera en sa faveur. Jack réplique que si Tucker lui apporte un contrat en bonne due forme précisant bien qu’il dirigera Jabot sans avoir à subir les interférences de Tucker et il est son homme. Tucker promet de ramener les documents. Jack raccroche tout heureux mais sa conscience le taraude. Et dans ces cas là, on voit apparaître le fantôme de son père, John Abbott.

 

John dit à son fils qu’il connaît ce regard. C’est le regard d’un homme qui est prêt à obtenir ce qu’il désire sans se soucier des conséquences.

 

Jack : « et comme d’habitude, tu là pour me dissuader »

John demande à son fils s’il a besoin d’un sermon. NON Jack sait déjà qu’il a quelques remords d’aider un homme qu’il déteste et de trahir une vieille amie de la famille. Mais à côté de cela, il avoue ne pas pouvoir se payer le luxe d’en avoir parce qu’il est sur le point de rediriger la société que son père a fondé dans le but d’obtenir, un jour l’opportunité de ramener la société à la famille Abbott. John  rappelle que Katherine a toujours été loyale envers Jack. Peut être mais depuis un moment, elle dirige la société d’un bras de fer et ça le même en colère. Jack sait déjà que son père n’approuvera pas son choix mais à sa grande surprise, John lui donne sa bénédiction parce qu’il a été très déçu du comportement de Katherine, ces derniers. Il est scandalisé en voyant la façon dont elle traite son propre fils. Jack a donc la bénédiction de son père. Le fantôme de ce dernier disparait. Jack remercie John !

 

Victor est toujours au Néon Ecarlate lorsqu’il appelle sa fille : « Sam m’a dit que tu as une entorse à la cheville ? Tu vas bien ? »

Victoria assure son père qu’elle va bien. Victor lui demande comment ça va avec Sam. Elle répond qu’il est le meilleur qu’il soit  et ajoute qu’il prend si bien soin d’elle qu’elle ignore comment, elle ferait sans lui. Tout en parlant, elle va dans la cuisine. William profite pour sortir du placard mais au moment où il veut s’en aller par la porte principale, quelqu’un frappe à la porte. Il court se cacher. Victoria vient ouvrir, c’est Sam. Ce dernier se baisse pour caresser la chienne et demande comment va sa chérie. Victoria répond que sa chérie est très heureuse de la voir. William les écoute mais ne les voit pas. Donc, il croit que la « chérie » en question, c’est sa femme :0005:

yr-09-28-11-3.jpg

 

Victoria s’installe su le canapé en face de Sam qui continue à flatter Keely puis demande à Vicki comment va sa cheville. Elle répond que ça lui fait mal au point qu’elle n’arrive pas à exécuter les gestes quotidiens comme prendre une canette de soda dans le réfrigérateur. Ils plaisantent à ce sujet. Ensuite, Vicki se demande où est passée la chienne.

 

William se rend compte que Keely est juste en face de lui. Il lance la balle qu’il a dans la main loin. Keely court la chercher.

 

Sam et Victoria entendent le bruit de la balle qui tombe. Il se lève pour aller voir ce qui se passe. William met sa capuche et en profite pour sortir par la porte principale. Victoria ne le voit pas mais entend la porte qui se ferme : « qu’est ce que c’était ? »

 

Au poste de Police, Abby se souvient de cette soirée en compagnie de sa grande-sœur au Néon Ecarlate. Ce soir là, elle lui disait que Deacon a dû voir sa vidéo-confession. Victoria lui avait rappelé que leur père avait détruit le film alors tout allait bien. Abby lui avait avoué que Diane en a fait une copie et qu’elle a vu la clé de l’endroit où elle avait caché la bande. Paniquée, à l’idée que Ronan Malloy retrouve la vidéo où elle avoue avoir percuté avec sa voiture Tucker McCall, elle s’approche de Ronan pour lui dire qu’elle a besoin de lui parler de toute urgence. Il répond qu’elle va devoir attendre car il est occupé. Abby lui demande où il va. Ronan rétorque que ça ne la regarde pas et lui demande de l’attendre dans le hall si elle tient à lui parler à son retour. Au lieu de faire ça, elle le suit à l’Athlétique Club.

 

Au Gloworm, Ashley revient à sa table. Son mari lui explique que si tout se passe comme prévu, le juge annulera la vente de Jabot et il récupérera la société. Elle veut connaître sa stratégie. Il élude la question. Ensuite, elle remet sur le tapis, l’histoire du poste de PDG. Il lui rappelle que Jack y est. Elle ne voit pas où est le problème. S’il le faut, elle dirigera Jabot avec son frère comme, ils l’ont fait jadis. Tucker doute que Jack l’accepte. Ashley ne voit pas pourquoi son frère s’opposerait à ce qu’ils travaillent ensemble puisque leur ancienne collaboration, sans compter que son frère sait qu’elle ne représente pas une menace pour lui. Tucker lui annonce qu’il doit partir parce qu’il a une réunion. Elle est surprise mais ne l’empêche pas de partir. Juste après son départ, elle écoute ses messages. Il y a le message de sa fille. Elle n’arrive pas à y croire. Victor arrive à ce moment là. Ashley lui raconte que leur fille est sur le point de faire une bêtise.

 

Victor : « je lui ai dit de ne plus s’approcher de cet homme »

Ashley : « et bien, c’est clair qu’elle ne t’a pas écouté »

Victor : « je vais lui parler »

 

Ronan est arrivé à l’Athlétique Club. Le directeur lui remet la boite métallique tout en s’excusant de ne pas l’avoir mentionné plus tôt. Ronan prend la boite.

 

Derrière, Abby suit tout. Son portable sonne, elle se cache pour répondre. C’est son père. Elle s’arrête de parler, le temps que Malloy passe devant elle.

 

Dès qu’il est dehors, elle reprend la communication avec son père. Ce dernier lui reproche de ne pas l’avoir écouté à propos de Ronan Malloy. Abby se rend au bar tout en parlant. Elle  révèle à son père que Ronan est sur le point de découvrir sa vidéo dans la boîte.

Victor : « de quelle boîte parles-tu ? »

Elle répond qu’elle ne peut pas tout lui expliquer tout de suite mais elle sait que ça un rapport avec la clé retrouver dans la bouche de Diane.

 

Victor : « où es-tu ? »

Abby : « je suis au club »

Victor : « ne bouge pas et surtout ne parle pas à Malloy. Est-ce que c’est clair ? » OUI

 

Elle raccroche et se tourne pour aller s’assoir mais elle tombe sur Malloy qui lui demande s’il la croit si stupide au point de ne pas voir qu’elle le suit. Il exige de savoir pourquoi, elle est tant intéressée à cette boîte. Abby ment que la boite pourrait contenir la preuve que sa mère n’est pas l’assassin de Diane Jenkins.

 

Ronan : « ce ne sera donc pas un problème, si je l’ouvre en ta présence, n’est ce pas ? »

 

William rentre chez lui très en colère parce qu’il croit que sa femme est avec un autre homme. Il jette de rage quelques enveloppes puis installe une photo de son couple sur un jeu de fléchettes. Quand il se retourne, son père est là. Il lui dit qu’il n’est pas d’humeur à parler à un fantôme mais John ne part pas. William avoue que ça lui fait terriblement mal de savoir que sa femme a refait sa vie avec un autre homme : « ils ont même un chien ! » Il ne peut même pas aller la voir, sinon, Victor révèlera à Victoria ce qu’il a fait en Birmanie.

 

John rappelle à son fils qu’il se cache pour le bien de sa fille et qu’il doit accepter que Victoria fasse désormais partie de son passé s’il veut aller de l’avant.

 Sam-et-Victoria.jpg

Pendant ce temps, chez les Abbott Jr, Sam revient au salon avec les sodas. Vicki lui avoue qu’elle a cru voir quelqu’un sortir par la porte. Il n’y croit pas trop et ils plaisantent à ce sujet. Sam décide qu’il est temps pour lui de partir mais avant, il tient à lui dit qu’elle ne pourra pas longtemps ignorer les sentiments qu’elle a pour William. Ça ne fonctionne pas comme ça puis part.

 

Elle décide d’envoyer un autre mail à son mari où elle lui avoue que son mail qu’elle lui a menti la dernière fois dans son mail. NON Elle n’est pas passée à autre chose puisqu’elle l’aime toujours. Il lui manque terriblement et il n’existe aucun homme sur terre pour qui, elle ressent ce qu’elle ce ressent pour lui.

 

Tucker est arrivé dans le bureau de Jack chez Jabot. Il lui présente le contrat qui stipule qu’au moment où il récupérera Jabot à Katherine, Jack sera le seul PDG de la société. A sa grande surprise, Jack annonce que ce n’est pas suffisant. Il veut racheter Jabot. Tucker n’est pas d’accord. Jack ne se laisse pas impressionner et lui rappelle que Jabot n’a aucune valeur à ses yeux. Ce n’est que l’objet de bataille entre lui et sa mère. S’il gagne ce sera suffisant pour lui, alors que Jack, lui tient beaucoup à Jabot. Tucker admet que Jabot n’est qu’une infime partie de son énorme patrimoine. A ce titre, c’est marché conclu !

 

Ashley entre et est surprise de voir son mari alors, elle leur demande ce qu’ils mijotent. Tucker répond qu’il est venu obtenir des informations auprès de Jack concernant son procès. Elle ne voit pas en quoi, Jack peut l’aider puisqu’il travaille pour Katherine.

 

Jack : « qui a dit que je l’ai aidé ? »

 

Tucker et Jack ne lui parlent pas de leur accord, cependant, elle sent bien qu’ils cachent quelque chose alors, elle rappelle à son mari qu’il avait promis de ne plus avoir de secrets pour elle. Tucker affirme que ce n’est pas le cas.

 

Au Manoir Chancellor, Devon et Katherine bossent. Le portable de Miss C sonne, c’est son avocat. Elle s’éloigne pour répondre.

 

Neil revient. Son fils et lui font la paix. Devon accepte de profiter de l’expérience de son père pour mener à bien ses projets. C’est pourquoi, il lui demande à qui, il doit s’adresser pour avoir des informations sur la fiscalité de l’immobilier. Neil lui donne des noms.

 

Katherine termine de parler avec Mitchell Sherman. Elle dit à Neil que Tucker l’a poursuit une nouvelle fois au tribunal pour récupérer Jabot Cosmétiques.

 

Victor arrive au club. Il demande à un employé, Keith si Abby est là. NON Victor se demande où elle a bien pu passée.

 

Abby est au Poste de Police. Elle est soulagée de voir que dans la boite métallique de Diane, il n’y qu’un journal intime et rien d’autre.

 

Ronan veut qu’elle reste car il a des questions à lui poser. Elle lui conseille de voir son avocat. Ronan veut savoir qui est. Sourire aux lèvres, elle lui dit qu’elle l’informera dès qu’elle en aura embauché un et s’en va.

 

Après son départ, Ronan dit à ses collègues qu’ils doivent découvrir ce qu’Abby avait tant peur qu’ils retrouvent.

 

Abby rejoint son père au club où elle lui raconte tout ce qui s’est passé. Victor croit savoir que même si Ronan Malloy avait retrouvé sa vidéo, il ne lui aurait rien fait.

 

Au poste de Police, la patience de Ronan et son équipe finit par payer. Ils ont retrouvé les chaussures de Victor Newman dans une boutique et elles correspondent aux marques près du corps de Diane. Ce qui prouve que Victor était bien au lac, le soir de la mort de son ex-femme. De plus, en parcourant le journal de Diane, Ronan comprend que ça le renvoie aux coussins qu’il y avait dans la chambre de cette dernière. Le puzzle commence à se rassembler !

 

Chez elle, Victoria continue son message. Elle admet qu’elle a eu tord de leur repousser lorsqu’ils perdu leur fille (Lucy) et termine en lui redisant qu’elle l’aime. Il faut qu’il rentre à la maison.

 

Au même moment, William dit au fantôme de son père qu’il a raison. Il doit absolument trouver un moyen d’oublier Victoria sinon, ça va le rendre dingue. John est fier de son fils. L’ordinateur bipe. William constate que sa femme vient de lui envoyer un autre message. C’est le3e en si peu de temps. Au lieu de le lire, William l’efface sans l’ouvrir. Quel mélodrame

 

Partager cet article

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 10:32

Au poste de Police, Ronan est au téléphone avec les documents retrouvés dans le coffre fort de Geneviève. Dès qu’il raccroche, Cane lui demande s’il a été prudent avec les informations qu’il lui a fournit. Ronan trouve ça amusant que l’homme qui a fait exploser un coffre-fort lui parle de discrétion. Cane rétorque que son explosion n’aura rien avoir avec la colère de sa mère lorsque celle-ci découvrira ce qui s’est passé. Ronan pense qu’il panique pour rien car il est convaincu que ses parents sont déjà au courant. Peut être mais Cane veut qu’ils agissent vite dans la prudence parce que son père a des yeux et des oreilles partout. Ronan lui rappelle que les dits documents sont codés, il leur faut des spécialistes pour découvrir où sont les comptes cachés de Colin Atkinson. Ça prendra forcément du temps. Si Cane est si impatient de mettre son père au trou, c’est qu’il a peur de ce que celui-ci pourrait faire à sa femme (ex-femme plus précisément) et ses enfants.

 

Il ne sait pas si bien dire. " Le hasard scénaristique ", Lily joue au parc avec ses jumeaux quand elle entend derrière lui : " Quelle belle surprise ! "

Elle se retourne, c’est Colin.

 

Au Gloworm, Gloria demande à la Police au téléphone quand ils comptent prendre sa déposition. Malheureusement pour elle, il la confonde avec une femme ayant été arrêté pour racolage. Elle précise qu’elle est la femme qui est restée coincée une nuit dans une cave et que l’un de ses fils fait la Une de " La Chronique de Génoa City " et raccroche.

 

Jill qui est arrivée a entendu la dernière partie de la conversation. Elle en profite pour se moquer de Gloria car ses enfants ne se sont même pas inquiétés de son absence. Gloria rétorque que ses fils avaient des circonstances atténuantes puisqu’ils sont trop préoccupés à aider la petite-fille de Jill. En parlant de cela, Gloria lui cloue le bec en disant qu’au moins son fils est compatible avec Délia, ce qui n’est pas le cas de William.

 

Ce dernier est chez lui lorsqu’il entend quelqu’un ouvrir sa porte. Il est surpris de voir que c’est Michael Baldwin. Et de deux ! Après Victor, c’est son avocat qui rentre chez lui comme dans un moulin. Michael dépose les courses qu’il a fait pour William afin que ce dernier n’ait pas la tentation de sortir de chez lui. William demande des informations à l’avocat : il veut savoir qui est l’homme qui vit avec sa femme. Michael est surpris que William soit au courant de cela. Ce dernier laisse échapper qu’il a vu homme chez lui. Michael comprend que William s’est rendu à son ancienne maison alors, il lui rappelle que Victor ne l’a pas fait revenir pour Victoria mais pour Délia. Il ne faut pas qu’il gâche tout. La vie de sa fille en dépend. Bla ! Bla ! Bla !

 

Au moins, William réussi à obtenir le nom de celui qui croit être le nouvel amoureux de femme alors que ce n’est que son locataire: Sam Gibson. Dès que Michael part,William sort pour se rendre chez lui.

 

En attendant qu’il arrive, sur place, Victoria s’apprête à sortir mais la douleur lui fait grimacer. Sam lui ordonne de s’asseoir sur le canapé pour lui masser le pied. Ça rappelle à Sam, le jour où il avait massé Sharon dans son ranch. Quand il revient à lui, il lui demande d’aller à l’hôpital mais elle ne veut pas prétextant qu’elle n’a pas le temps. Il lui demande si c’est sa façon à elle de ne plus penser à…

 

Victoria l’arrête immédiatement : « ne prononce pas son nom »

 

Sam lui demande depuis quand Billy est passé du statut de mari à celui de Voldemort.

 

Victoria a juste décidé de ne plus penser à son mari même si c’est difficile. Elle finit par accepter d’aller à l’hôpital.

 

Neil arrive et se propose d’accompagner Princesse Newman dès qu’il apprend qu’elle doit aller à l’hôpital. Elle refuse. Sam les laisse.

 

Ils parlent de William. Elle avoue qu’il lui manque mais bon…il passait tellement de temps à la rendre " folle "

Neil : " on dirait moi quand je parlais de Dru "

Vicki est flattée qu’il compare ce couple si solide au sien.

Quelques instants plus tard, Vicki part à l’hôpital. Son médecin l’ausculte et avant de partir, il lui dit qu’il a vu William en ville. Elle est étonnée et lui apprend que son mari a voyagé. Le médecin se dit qu’il a peut être confondu un autre homme avec William.

 

Après l’hôpital, Victoria se rend au Mobil-home de son mari mais la porte est fermée. Elle regarde en bas d’un pot de fleurs où ils avaient l’habitude de cacher le double de clef, il n’y a rien.

 

Pendant ce temps là, William rentre discrètement dans sa maison et fouille un peu partout pour découvrir qui est ce Sam Gibson. Il ne trouve rien par contre, il fait la connaissance de Keely, le chien.  Heureusement pour lui, il arrive à l’apprivoiser.  Sauf que lorsqu’une petite fille sonne pour vendre ses cookies, le chien aboie. La gamine crie qu’elle sait qu’il y a quelqu’un dans la maison et prévient qu’elle ne s’en ira pas tant qu’il n’achètera pas ses cookies. William fait tout pour calmer Keely.

 

Noah rend visite à sa mère  au Pénitencier pour tenter de la convaincre d’accepter le marché proposé par le District Attorney. Sharon est surprise ensuite, elle explique à son fils que ce deal a une contrepartie : accepter qu’elle soit coupable d’un homicide involontaire. Noah le sait bien mais estime que ce n’est pas cher payé compte tenu de la sentence qu’elle a eue lors de son premier procès et au moins, là, elle est certaine de sortir dans un an et demi de prison pour être enfin avec Faith. Sharon est hésitante et lui rappelle qu’Avery est certaine de pouvoir gagner. Il la supplie d’écouter au moins les arguments de Michael Baldwin à qui, il a demandé de venir lui exposer les avantages du deal.

 

Au Gloworm, Gloria demande à Jill si elle doit l’installer à une table. NON Jill est attendu ailleurs.Glo pense à Colin alors, elle lui dit que c’est un homme fascinant, l’idéale personne avec qui restée enfermé toute une nuit. Jill lui conseille de ne pas se fatiguer en voulant insinuer qu’il s’est passé quelque chose entre Colin et elle. Glo rétorque qu’elle n’avait pas cette intention puisque Colin a été un vrai gentleman. Seulement, elle se demande si Jill, le connaît si bien que ça. Jill souligne fortement qu’elle connait Intimement Colin. Vu ce qu’elle a assisté dans la cave des Atkinson, Glo en doute !

 

Pendant ce temps, au Poste de Police, Ronan rappelle à Cane que Colin n’a pas tenté dernièrement de s’approcher de ses enfants. Cela ne rassure pas Cane même s’il sait que Lily a pris ses dispositions en prenant une ordonnance restrictive à l’égard de son paternel. C’est pourquoi, elle lui fait confiance pour le reste. Ronan est surpris que malgré tout ce que Cane a fait endurer à sa femme que celle-ci lui accorde encore sa confiance. Cane revient à leur sujet principal : Colin. Ce dernier ne va pas tarder s’il ne l’a pas déjà fait à découvrir qu’ils tracent ses comptes. Ronan se demande si Colin n’a pas baissé sa garde en face de Gloria Bardwell. Pour en avoir le cœur net, il décide d’aller la questionner pour voir ce qu’elle sait.

 

Au Parc, Lily n’arrive pas à croire que Colin viole son ordonnance restrictive à son égard. Il lui fait remarquer que ce n’est que pur hasard s’ils se sont rencontrés. Lily rétorque que si c’est le cas, il n’a qu’à s’en aller. Colin n’est pas pressé mais finira par s’en aller lorsque Cane arrivera. Soulagée après son départ, Lily tombe dans les bras de son mari. Ils s’installent par terre leurs enfants. Lily le remercie d’être venu. Ils vont voir l’ancienne prof de danse de Drucilla, Mme Chauvin.

 

Ils sont dans un studio de danse (qui ressemble plus au studio qui sert à abriter le tribunal de Génoa City). Mme Chauvin est contente de faire la connaissance des jumeaux et du mari de Lily. Cane tilt mais ne dit rien. Mme Chauvin trouve que Mattie a les yeux de Drucilla. Ensuite, elle part chercher les cadeaux qu’elle a amenés pour eux.

 

En son absence, Cane demande à Lily pourquoi, elle n’a pas révélée à Mme Chauvin qu’ils avaient divorcés. Lily répond qu’elle ne voulait pas le lui dire au téléphone. Certes, mais, elle aurait pu le lui dire tout à l’heure dit-il. Lily répond que ce n’est pas l’endroit approprié.

 

Neil les rejoint. Lily est surprise de voir son père. Elle lui demande s’il savait que Mme Chauvin était rentrée. NON C’est la nounou qui lui a dit où ils étaient puis souligne qu’il ignorait que Cane serait là.  Ce dernier préfère s’en aller.

 

Neil demande à sa fille si elle recommence à voir Cane. Lily ne veut pas aborder « le sujet qui fâche ». A sa grande surprise son père lui dit qu’il vient de discuter avec quelqu’un et s’est rendue qu’il ne lui faisait pas confiance. Désormais ça va changer, il va lui faire confiance parce que tout ce qu’il désire c’est qu’elle soit heureuse, peu importe avec QUI.

 

Sharon reçoit la visite de Michael Baldwin. Elle lui demande si c’est lui qui a persuadé son fils de venir la voir pour qu’elle change d’avis. NON Michael est pour le libre choix : tout le monde fait ce qu’il désire et en subit les conséquences ! Elle veut connaître son avis, pas en tant qu’avocat mais en tant qu’ami : est ce qu’elle commet une erreur en refusant l’offre du District Attorney. OUI Michael lui explique qu’aussi brillante que soit Avery Bailey Clark, elles ne sont pas à l’abri d’un rebondissement de dernière minute. Personne ne peut garantir un verdict. A elle de faire son choix.

 

Michael part, Sam arrive. Sharon lui raconte ce que son fils lui a dit. Sam lui conseille de prendre la décision selon ce dont elle a envie et ressent au plus profond de son cœur et non, selon l’avis d’un proche.

 

Finalement, Jill n’a pas quitté le Gloworm car Colin est arrivé. Ils discutent lorsque le téléphone de Mlle Fenmore sonne, c’est sa sœur qui a besoin d’elle d’urgence au bureau. Jill est obligée de partir mais promet de revenir au plus vite.

 

Juste après son départ, Gloria qui est au bar s’approche de Colin. Ce dernier demande quel est le menu du jour. Elle répond du thon ! Le visage de Colin s’endurcit.

 

Glo : « je plaisantais »

 

Il l’averti qu’il ne trouve pas ça drôle et veut s’en aller mais elle le retient pour lui demander si Jill l’a un jour vu en colère comme, il l’était quand il a reçu la missive de Geneviève.

 

Colin : « c’est une question bizarre »

 

Gloria demande de quoi parlait Geneviève mais il répond que c’est personnel.

 

Gloria : « personnel comme toutes ces choses dans ce coffre ? »

 

Colin : « je ne vois pas de quoi vous parlez »

 

Gloria lui avoue qu’elle l’avait bien vu ouvrir ce coffre-fort dans la cave à vin. Il réalise avec effroi que Gloria n’était pas ivre morte lorsqu’il a découvert le coffre-fort de Geneviève. Gloria lui demande ce qu’il cache. Il répond qu’il n’y a pas de mystères.

 

Le portable de Gloria sonne, elle répond, c’est l’inspecteur Malloy. Ils prennent RDV au Commissariat. Glo s’excuse auprès de Colin et s’en va. Ce dernier fulmine ! Jill arrive malheureusement pour elle, Colin décommande leur déjeuner prétextant qu’il a une affaire urgente à régler. Elle demande de quoi s’agit –il. Colin répond qu’il ne peut pas pour le moment,  le lui expliquer. Il se rend au parc où il appelle un complice pour lui dire que Gloria Bardwell est devenue un problème dont ils doivent s’occuper.

 

Au Poste de Police, Ronan remercie Gloria d’être venu puis lui dit que même si Colin leur a dit que c’était Geneviève qui l’a enfermé dans sa cave à vin, il ne peut s’empêcher de penser que c’est peut être une famille rivale de dangereux criminelle qui est derrière cela car Geneviève est une charmante femme, alors que Colin est tout de même l’équivalent du « Parrain » Australien : «.  Il veut savoir si Colin lui a confié des choses. NON Ronan insiste mais ne lui parle pas du coffre-fort et lui reproche de s’intéresser plus à Colin qu’a son sort. A-t-il l’intention de découvrir qui les a nourris dans cette cave ? OUI Ronan insiste qu’il doit savoir tout ce qui s’est passé entre elle et Colin dans cette cave. Gloria répond qu’il ne s’est rien passé puisqu’elle n’est pas son genre de femme : « Colin Atkinson a été un parfait gentleman »

 

Noah revient au Pénitencier. Sam est toujours là : « Salut Noah, comment vas-tu ? »

Noah : « ma mère vous a probablement  dit que je suis très inquiet »

 

Sam : « oui et tu sais que nous voulons tous voir votre mère libre des que possible » Il se tourne vers Sharon pour lui demander de prendre soin d’elle et s’en va.

 Noah-veut-que-sa-mere-accepte-le-deal-du-DA.jpg

Noah s’installe en face de sa mère : « tu as parlé avec Michael ? »

Sharon : « oui »

Noah : « et alors ? »

Sharon : « Chéri, je ne peux pas accepter ce marché »

Noah veut savoir si c’est Sam qui l’a dissuadé d’accepter la proposition du DA. NON Elle jure qu’elle a pris cette décision toute seule et qu’elle l’a fait pour lui et Faith. Noah a bien du mal à y croire. Sharon lui explique qu’elle ne veut pas qu’ils grandissent avec une mère qui aura l’éternelle étiquette d’une criminelle. Il rétorque que ce sera mieux que de la voir croupir en prison durant des années. Sharon jure à son fils que le Jury l’a libèrera parce qu’elle innocente. Très bientôt, elle rentrera à la maison.

 

Victoria rentre à la maison. Keely aboie devant la porte du placard. Elle trouve l’attitude de son chien très bizarre : « qu’est ce qui se passe ? »

Keely continue à aboyer pour signifier la présence d’un intrus : William !

Partager cet article

Repost 0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:21

Dans le hall de l’hôpital, Chloé écrit un message lorsqu’elle entend derrière elle : « salut »

 

Elle se retourne, c’est  Ronan : « salut ! Je m’attendais pas à te voir ici aujourd’hui »

 

Ronan remarque tout de suite sa mine plus détendue, c’est pourquoi, il lui demande s’il y a du nouveau. OUI Ils ont un donneur. Ronan est très heureux pour elle : « qui est ce ? »

 

Chloé : « Kevin »


 Il est content pour elles. Chloé en profite pour lui redemander pourquoi, il est revenu à Génoa City. Il lui donne la même réponse que la fois passée : il est revenu pour enquêter sur un meurtre. Elle ne le croit pas cependant, elle lui souhaite de retrouver le meurtrier. Ronan dit que c’est ce qui est prévu puis s’en va.

 

Pendant ce temps là, au néon écarlate, Kevin rejoint son frère sur le patio : « quoi de neuf ? »

RIEN A part le secret qu’ils partagent ensemble. Kevin déclare être venu effectuer les fiches de paye de ses salariés mais il n’arrive pas à se concentrer. Michael admet que garder un tel secret est difficile pour lui, il ne peut imaginer ce que son frère endure : » c’est un supplice pour toi » OUI Confirme Kevin, surtout quand c’est Victor Newman qui tire les ficelles. Son frère lui rappelle qu’il agit pour le bien d’un enfant. Peut être mais Kevin a du mal à tenir le rôle du héros en face de Chloé. Michael lui demande comment Gloria prend le fait que son fils cadet est le nouveau héros de la ville. Kevin n’en sait rien car leur mère ne l’a pas encore appelé. Michael comprend que Gloria est toujours vexée parce qu’ils ne se sont pas inquiétés pour elle quand elle s’est retrouvée emprisonnée dans la cave de Mme Atkinson. Kevin lui rappelle qu’il a des circonstances atténuantes. Soit, cependant, il doit se préparer à ce que leur mère voit dans sa compatibilité avec Délia comme un signe le prévient Michael.

Kevin : « un signe de quoi ? »

Michael : « que Chloé et toi soyez fait l’un pour l’autre »

 

Au Mobil-home de William Abbott, Jack exige une vraie réponse de Totor : « que fait-il là ? »

Victor : « je pense que c’est évident Jack »

Jack croit que Victor est venu pour détruire toutes preuves pouvant le diriger vers son frère. Victor rétorque qu’il est là pour l’aider et non pour le duper. Jack n’y croit pas. Victor rétorque qu’il se fiche de ce qu’il peut croire. Victor continue de jouer l’homme impliqué du sort de William et de Délia. Jack met un terme à leur conversation parce qu’il doit aller quelque part. Victor ne voit pas ce qui l’arrête. Jack refuse de le laisser seul dans la maison de son frère.

 

Dehors, William qui vient d’arriver, écoute leur conversation puis part se cacher.

 

Jack et Victor sortent du mobil-home. William rentre après leur départ et sort du sachet ce qu’il a acheté en venant, c’est une bouteille de whysky.

 

Victor revient. Il est satisfait de voir que son beau-fils va retomber dans l’un de ses vices alors, il le laisse.

 

Au Pénitencier, Sharon revient prendre un livre dans la salle commune et en profite pour demander à Daisy comment va son œil.

Daisy : « je ne suis pas prête à gagner un concours de beauté »

Sharon la remercie une nouvelle fois sa défense face à Jade. Daisy rétorque que c’est à elle de remercier Sharon car grâce à sa bonne action, sa vie vient de changer. Sharon ne comprend pas. C’est là qu’Avery arrive et dit à Daisy qu’elle s’est occupée de tout puis les laisse.

 

Sharon demande à Daisy : « Avery est votre avocat ? » OUI Avery a décidé de prendre son affaire quand elle lui a appris que Phyllis a décidé de se défaire de son avocat et qu’elle refuse de lui amener Lucy. Sharon trouve étrange qu’Avery ait accepté de suivre personnellement cette affaire puisqu’elle lui a toujours assurée que tant qu’elle aura son dossier, ceux sont ses collaborateurs qui se chargeraient des autres dossiers. Daisy lui demande si elle est fâchée. NON Sharon dit comprendre ce qu’elle ressent à propos de l’abscence d’un enfant. Daisy répond que c’est horrible mais maintenant, elle a de l’espoir puisqu’Avery est la meilleure. N’est ce pas ? Sharon répond que s’il y a une personne qui peut faire face à Phyllis, c’est bien, Avery.

 

Au même moment, au parc, un livreur accourt vers Phyllis pour lui remettre une ordonnance du tribunal. Elle le lit et n’arrive pas à croire ce qu’elle voit pourtant, c’est bien la vérité ! Avery a encore frappé mais ça, Phyllis l’ignore encore !

 

Au Néon Ecarlate, Nick rencontre par hasard sa sœur : « qu’est ce qui t’est arrivé ? »

Victoria répond qu’elle s’est foulé la cheville, rien de bien grave. Il plaisante la dessus. Vicki préfère lui demander comment vont les enfants. Il lui répond que Faith va bien mais que Noah se fait du souci pour sa mère. Ensuite, elle lui demande des nouvelles de Restless Style. Il répond que tout le monde est stressé surtout sa rédactrice en chef. Il précise que Phyllis est à cran à cause de problèmes professionnels et surtout personnels : « elle est comme une bombe à retardement ». Pour la décontracter, il lui a acheté un jeux vidéo qu’ils joueront ensemble tout à l’heure.

 

Phyllis arrive. Nick et Victoria remarquent qu’elle n’a pas l’air dans son assiette mais se gardent bien de tout commentaire. Elle annonce à  Nick qu’il y a un pb chez Restless style et lui demande s’il n’a pas vu Michael. Si à côté ! Elle part voir Michael qui raccrcoche dès qu’il l’a voit. Fifi lui montre le papier qu’elle a reçue. Après une brève lecture, il confirme ce qu’elle sait déjà : elle doit amener Lucy voir Daisy sinon, cette dernière demandera au tribunal qu’on lui retire la garde temporaire de Lucy. Phyllis s’indigne parce qu’elle sait que Daisy se fiche éperdument de Lucy, tout ce qu’elle veut c’est se venger de Phyllis parce qu’elle s’est débarrassée de Leslie Michaelson. En parlant d’avocat, Phyllis se souvient que Daisy n’a pas d’avocat. Michael lui dit qu’il a découvert que Daisy a une nouvelle avocate.

Phyllis : « une nouvelle avocate ? Est-ce que c’est quelqu’un que tu connais ? »

Michael : « c’est quelqu’un que l’on connaît tous les deux. Ta sœur »

Phyllis : « Avery est l’avocate de Daisy ». Fifi n’est pas surprise que sa sœur veuille lui enlever Lucy.

 

Avery  a entendu la dernière phrase de Phyllis : « tu as une sœur ? Quelle nouvelle ? »

 

Phyllis demande à Michael de la laisser seule avec sa sœur.

 

Michael se lève mais il ne peut s’empêcher de murmurer à Avery qu’elle commet une erreur avec Daisy car contrairement à Sharon, Daisy n’est pas une innocente victime.

 Avery.jpg

Avery s’installe en face de Phyllis : « quand est ce que tu amèneras Lucy voir sa mère ? »

Phyllis : « Jamais »

Avery : « tu n’as pas le choix »

Phyllis : « je ne vais pas le faire ! Je ne veux pas le faire ! Et je te conseille d’aller parler avec Michael, il te dira tout ce que sa femme a traversé »

Avery estime que Michael ne peut pas être objectif dans cette affaire parce qu’elle croit que Daisy est la victime de Sarah Smythe autant que Lauren Baldwin. Phyllis n’y croit pas ses oreilles. Avery continue sa plaidoirie : Daisy était une jeune enfant impressionnable qui a accepté de faire de mauvaises choses pour rester en contact avec le seul parent qui lui restait sur terre. Aujourd’hui, c’est avec son enfant qu’elle veut établir un lien. Phyllis rappelle à Avery que des fois, pour le bien d’un enfant, la meilleure chose à faire, c’est de le séparer de sa mère biologique. Avery n’est pas d’accord parce qu’elle pense que Phyllis agit surtout pour son propre intérêt. Phyllis s’emporte et d’une voix forte, elle dit à sa sœur que Lucy doit restée loin de sa mère pour son bien et dans l’intérêt de tous et lui reproche d’agir ainsi juste parce qu’elle est en colère contre elle. Fifi peut vivre avec ça mais là, Avery s’attaque à SA famille pour de très mauvaises raisons.

 

Aujourd’hui, c’est le jour des visites pour William Abbott. Après Victor et Jack, voici Kevin Fisher. Ce dernier vient se lamenter auprès de William parce qu’il ne supporte plus de jouer au sauveur de Délia.

 

William : « est ce que tu peux aller pleurnicher ailleurs ? »

 

Kevin : « c’est ta faute ! Ta faute ! Si tu n’étais pas un vrai looser, je n’aurai pas besoin de prendre ta place avant la transplantation »

William : « tu te sens mieux maintenant ? » NON Kevin continue à se plaindre. William lui conseille d’aller pleurnicher dans les bras de son frère puis se moque de lui parce qu’il est comprend le véritable souci de Kevin : ce dernier est toujours amoureux de Chloé et ne supporte pas qu’il soit le centre de son attention juste parce qu’elle croit qu’il est le donneur de moelle osseuse pour sa fille.

 

Kevin : « sale fils de p**** ! Tu penses sincèrement que je profiterais de la vulnérabilité de Chloé »

 

William pense que Kevin serait stupide de ne pas profiter de cette occasion pour remettre le grappin à la femme qu’il aime

Kevin : « est ce que tu sais pourquoi j’ai rompu avec Chloé ? »

Billy : « non »

Kevin explique qu’il a rompu avec Chloé parce qu’il a compris qu’elle était attirée par les vilains garçons comme William.  Ce dernier le prévient que Chloé ne le lâchera pas. Parole d’expert ! Kevin lui rappelle que Chloé est reconnaissante pour son enfant.

 

William : « je n’ai pas dit qu’elle n’était pas une bonne mère. Elle est une bonne mère ….le véritable sujet, c’est de savoir si tu réussiras à rentrer dans ses bonnes grâces (petites culottes dans le texte)»

 

Kevin le trouve vulgaire. William lui demande de partir puisqu’il n’est pas sa conscience.

 

Kevin : « tu es trop égoïste pour être ma conscience » Absolument et s’il partait ça lui ferait des vacances.  Avant de partir, Kevin lui demande s’il est vraiment lâche au point de partir sans même voir sa femme.

 

Victoria arrive à l’hôpital. Dans le hall, elle rencontre Chloé a qui, elle demande des nouvelles de Délia. Chloé répond que sa fille somnole. Délia est épuisée à force d’écrire des cartes de remerciements à Tonton Kevin. En parlant de Kevin, Victoria demande à Chloé si elle a remarqué comment, hier, il était mal à l’aise face à leurs compliments. SI Mais elle met cela sur le compte de la timidité.

 

Chloé demande à Victoria ce qu’elle a eu au pied. Vicki répond qu’elle s’est foulée la cheville et parle de Sam qui l’a soulève pour éviter qu’elle monte les marches de sa maison. Chloé fait allusion à une éventuelle amourette entre Sam et Victoria. Cette dernière dément. Chloé l’encourage à essayer car si elles sont attirées par les vilains garçons, c’est peut être torride et exaltant  mais on ne peut pas compter sur eux.

 

Au Pénitencier, Sharon rêve qu’Avery vient lui annoncer qu’elle est libre. Elle veut sortir de sa cellule mais la porte se referme. Derrière elle, Sharon entend du bruit, elle se retourne, c’est Victor vêtu d’une combinaison des condamnés qui lui dit sourire aux lèvres : « désormais tu es libre »

 

Elle se réveille. Il n’y a personne devant sa cellule.

 

Au Néon Ecarlate, Nick suit discrètement la dernière partie de la conversation entre Avery et Phyllis. Contrairement à sa sœur, cette dernière ne peut pas voir son ex-mari, du coup, elle parle librement : « tu aimes vivres dangereusement n’est ce pas ? »

Avery : « est ce que tu me menaces ? »

Phyllis : « prends le comme tu voudras »

Avery : « Phyllis, il n’y a rien de personnel »

Phyllis n’est pas de cet avis. Avery fait tout pour détruire sa famille et elle est déterminée à ne pas la laisser faire.

 

Nick décide de mettre un terme à leur conversation avant que ça ne dégénère en faisant mine d’être au téléphone avec Artie, un employé de Restless Style. Il raccroche et dit à Phyllis que le problème au bureau a été réglé.

 

Phyllis demande à sa sœur ce qu’elle attend d’elle. Avery répond tristement que Phyllis ne peut pas le lui donner. Phyllis croit qu’elle a raison. Avery lui demande ce qu’elle a bien pu lui faire enfant pour ne pas obtenir de sa part la même attention que Lucy et s’en va.

 

Phyllis constate que Nick desapprouve son attitude face à sa soeur. Sans un mot, il part à son tour.

 

Au pénitencier, Sharon reçoit la visite de Victor qui est venu s’enquérir de son état depuis qu’il a appris qu’elle s’est faite agressée. Sharon dédramatise et lui dit qu’il n’a pas besoin de venir ici dès qu’il entend quelque chose. Il ressent une pointe de colère alors, il lui demande s’il a offensé.

Sharon : « non, bien sur que non »

Victor sent bien qu’elle ment. Sharon avoue qu’elle craint que le témoignage de Victor lui soit préjudiciable. Il l’assure qu’il sait ce qu’il fait.

 

Jack est de retour à l’hôpital. Il annonce qu’il n’a rien trouvé dans le mobil-home de William : « je suis désolée car je sais à quel point, Délia veut voir son père ».

 

Depuis que Kevin va sauver Chloé se fiche toujours de ce qui a bien pu arriver à William et rejoint sa fille.

 

Jack demande à Victoria comment, elle va. Elle aura besoin de béquilles pour marcher sinon ça va. Jack souligne qu’il aura fallu que William s’enfuit et que Délia tombe malade pour que Chloé et Vicki s’entendent. Elle admet que ça les a rapprochées. Ensuite, elle demande à Jack s’il pense que William est parti à cause d’elle. NON Parce que si c’était ça, William aurait gardé contact avec les autres membres de sa famille. Vicki regrette toujours d’avoir été en froid avec son époux avant son départ sinon, il ne serait pas parti et aujourd’hui, il ignore que sa fille est malade. Jack répète que si son frère savait ce qui se passait, il serait venu en courant aider son enfant.

 

Au parc, Phyllis demande à Ronan de l’arrêter afin de l’empêcher d’amener Lucy voir sa mère au Pénitencier. Ronan le lui déconseille car si c’est le cas, elle perdra la garde de Lucy qui sera immédiatement confié à une famille d’accueil. Il lui parle de la varicelle qui court en ville. C’est une bonne excuse pour repousser l’échéance, le temps de trouver de quoi contrecarrer Avery et Daisy Carter. Phyllis le remercie. Ils ont flirté. En le laissant, elle lui demande d’arrêter de reluquer ses jambes. Il sourit.

 

Jack rend visite à Sharon : « rien de nouveau ? »

Sharon : « non et toi ? »

Il dit qu’il n’a toujours pas des nouvelles de son frère, par contre, ils ont trouvé un donneur compatible avec Délia. Sharon est contente pour eux. Jack lui parle de sa nouvelle avocate dont il a entend que du bien. Sharon précise que c’est Victor qui a réussi à convaincre cette avocate de renom de la défendre. Jack sent de l’admiration dans sa voix, il lui rappelle que c’est ce même Victor qui a envoyé Skye à Hawaï ; qui a assisté à la mort de cette dernière sans lever le petit doigt et qui n’a pas hésité à détruire toute preuve pouvant l’aider à prouver qu’elle ‘n’avait pas tué Skye.

Sharon : « où veux-tu en venir ? »

Jack : « c’est à cause de lui que tu en es là »

Sharon : « je sais ce qu’il a fait et je sais également ce qu’il est prêt à faire. C’est un homme incroyable »

 

Tu ne sais pas si bien dire blondinette. Victor est si incroyable qu’il revient voir son beau-fils avec un magnum de whisky. William prend la bouteille mais au lieu de la boire, il renverse tout dans l’évier. Victor demande s’il cherche à l’impressionner. Nullement ! William tient à rester sobre au cas où la greffe prévue la semaine prochaine est avancée. Il aime sa fille et tient à être  tout de suite disponible si elle a besoin de lui.

 

Chloé retrouve Kevin au Néon écarlate, déterminée à lui demander s’il l’évite depuis qu’elle l’a embrassé. Il dit non et déclare qu’il a remplacé un de ses serveurs malade. Elle ne le croit pas et lui demande de tout oublier. Même si, il est persuadé qu’elle est attirée par lui juste à cause de cette histoire de moelle osseuse, il ne peut s’empêcher de la retenir quand elle veut s’en aller pour l’embrasser passionnément.

 

Ronan ouvre la porte du patio et les voit. Il accuse le coup puis rentre à l’intérieur du café.

 

Victoria est revenue chez elle. Encore une fois, elle écrit à son mari en commençant par dire que c’et peut être inutile de lui écrite de nouveau mais au cas où il n’a pas reçu son premier e-mail ou qu’il ne veut pas lui parler, il faut qu’elle lui dise qu’il peut rentrer  la maison sans chercher à la voir car elle a compris qu’il faut qu’elle continue à vivre sa vie.

 

Au même moment, William vide sa propre bouteille de whisky lorsqu’il entend le bip du message que Vicki lui a envoyé. Il vient le lire et ça le déprime de savoir qu’elle est prête à tourner la page. Du coup, il regarde à l’intérieur de la bouteille qu’il tient en main. Billy regrette qu’elle soit vide.

 

Au Gloworm, Jack trouve Victor assis au bar. Il lui dit qu’il vient de voir Sharon et elle lui a raconté à quel point, Victor pouvait être généreux. Il se demande ce Victor a derrière la tête car il ne fait jamais rien sans obtenir quelque chose en retour. Victor n’a nullement l’intention de se confier à lui. Jack aurait aimé que Sharon soit sur ses gardes puisque ce n’est pas la première fois qu’elle ferait confiance aux mauvaises personnes. Victor réplique qu’il  se fiche de ce qu’il peut penser et le laisse.

 

Au Pénitencier, Daisy se réjouit d’avoir Avery comme avocate. Sharon déclare que c’est génial d’avoir auprès de soit quelqu’un qui croit en votre innocence car ça fait toute la différence.

 

Daisy : « surtout lorsque vous vous battez contre le diable en personne »

 

Le diable dont elle parle, c’est évidemment : Phyllis. Cette dernière rejoint toute joyeuse son meilleur ami et lui annonce qu’elle a trouvée un solution à court terme pour éviter que Daisy voit Lucy. Il est d’accord.

 

Phyllis appelle qui de droit pour les informer qu’elle voulait bien amener Lucy à sa mère Daisy Carter malheureusement, le bébé a la varicelle.

 

Michael comprend que c’est un subterfuge. Elle confirme et appelle Nicholas mais il ne répond pas

 

 Avery Bailey Black se détend au Gloworm lorsque Nick se pointe devant elle. Elle lui dit qu’elle n’est pas en service mais il lui apprend qu’il n’est pas venu pour parler de Sharon mais de Phyllis car il a surpris, une partie de leur conversation au néon écarlate. Avery lui demande pourquoi sa sœur est aussi virulente à son égard. Par expérience, Nick sait que Phyllis se montre ainsi quand elle doit protéger une personne qu’elle aime. Avery rétorque amèrement que sur ce point, sa sœur n’a pas changée. Ce qu’elle regrette, c’est qu’elle ne soit plus l’objet de cette attention.

 

Nick voit l’appel de Phyllis mais préfère l’ignorer. Ensuite, il lui demande à quoi ressemblait « grandir avec Phyllis ». Avery répond que le foyer où il vivait n’était pas le foyer idéal pour des enfants et pour s’évader de ce tumulte, elle et Phyllis jouaient beaucoup à des jeux vidéo. Il lui apprend que jouer à des jeux vidéo, c’est leur truc à Phyllis et lui. Avery demande si Phyllis a un jour mentionné son nom. NON Pour la consoler, il lui offre le cadeau qu’il avait prévu pour Phyllis et la laisse. Avery affiche un sourire satisfait. Malgré sa gueule d’ange, cette femme n'en n'est pas une!

Partager cet article

Repost 0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 10:04

William se réveille. Il est toujours bloqué dans sa caravane. En s’installant devant son ordinateur, il lit un message de sa femme. Ça lui crève le cœur. Il fait le ménage puis à un moment, il se résout à répondre à Victoria.

 

Pendant ce temps, chez lui, Victoria est au téléphone avec son grand-frère. Dès qu’elle raccroche, elle annonce la mauvaise nouvelle à son " ami " Sam : Jack n’a pas retrouvé William. Afin de la réconforter, Sam l’invite à le suivre dans les écuries du ranch Newman.

Quelques instants plus tard, on les voit au ranch face à Skyedancer une jument. Elle ne peut s’empêcher de penser à son mari. On apprend que William avait pour habitude de dire que Victor a l’air humain que lorsqu’il est en présence de ses chevaux et de ses petits-enfants. Elle se trouve pathétique de parler de son mari. Sam l’assure qu’elle ne l’est pas. Normal qu’elle parle de son époux puisqu’il compte pour elle. Il part sceller les chevaux afin qu’ils puissent aller galoper.

 

Jack est arrivé à l’hôpital. Toute contente, Chloé lui annonce que Kevin est compatible avec Délia. Jack est très surpris d’autant plus qu’il savait que Kevin avait subi le test avant son départ. Kevin ment que le laboratoire avait fait une erreur et qu’ils s’en sont rendu compte. Jack regrette que cela n’ait pas été découvert avant son départ parce que ça lui aurait évité de voyager pour rien. Chloé s’excuse.

Jack : " non, non, ce n’est pas de votre faute. La seule personne à blâmer, c’est celle qui m’a donnée ce tuyau bidon "

Il ajoute qu’il a l’impression que quelqu’un l’a envoyé sur une mauvaise piste. A peine qu’il eut terminé, Victor Newman arrive. Ce dernier ne peut pas s’empêcher d’encenser Kevin. L’intéressé est mal à l’aise et ça ne s’arrange pas quand Chloé lui dit que si William était là, Kevin deviendrait automatiquement son meilleur ami.

 

Une infirmière entre et demande à tout le monde de sortir sauf à Chloé.

 

Les hommes vont dans le hall. Victor demande Jack s’il a écourté son voyage dès qu’il a appris que Kevin était compatible avec Délia.

 

Jack explique qu’il est revenu parce qu’il n’a pas retrouvé son frère. Victor feint d’être surpris mais Jack se demande si ce n’est pas Victor son informateur secret qui l’a induit en erreur. Victor nie complètement et reproche à Jack de vouloir faire endosser l’irresponsabilité de son frère sur d’autres. Kevin se fait tout petit.

 

Jack rétorque à Victor qu’il ne serait pas surpris que Victor fasse tout pour empêcher William et Délia de se retrouver. Victor demande si Jack l’accuse de ne pas se soucier de Cordélia. OUI Jack sait qu’un type comme Victor serait capable de sacrifier une petite fille innocente pour protéger la sienne. Victor trouve ces propos absurdes et répète qu’il ferait tout pour retrouver William même si, il estime que la présence de ce dernier n’est plus nécessaire puisque Kevin est le donneur. Jack lui rappelle que Délia a besoin de la présence de son père. Victor n’est pas convaincu. Jack promet de retrouver son frère et de retrouver le mystérieux anonyme qui l’a envoyé sur une mauvaise piste et les laisse.

 

Kevin s’approche de Victor pour lui dire qu’il n’est pas convaincu à propos de sa stratégie. Et si William renonce à ne plus voir sa fille. Il l’aime tout de même ! Victor rétorque que c’est grâce à cet amour que William ne fera pas ça et ajoute que dès que la greffe aura lieu, il s’arrangera à envoyer William Abbott très loin d’ici afin que personne n’ait de contacts avec lui car tout le monde s’en portera mieux. Kevin n’est absolument pas convaincu de cela.

Phyllis entre au néon écarlate avec Lucy dans les bras. Elle cherche la nounou mais celle-ci n’est pas encore arrivé alors, elle joue avec sa petite-fille. Son téléphone sonne, c’est Daisy. Cette dernière reproche à Phyllis de n’avoir pas tenue sa promesse car Leslie n’est plus son avocate. Phyllis ment que Leslie avait trop de dossiers importants en cours, c’est pour ça qu’elle a laissée tomber le sien mais, promis, juré, elle va lui trouver un avocat digne de ce nom. Daisy la menace. Phyllis promet de tenir parole. Elles raccrochent.

 

Avery entre et s’approche de sa grande-sœur mais au lieu de lui parler directement, elle s’adresse tout gentiment à Lucy. Phyllis est immédiatement sur la défensive. Avery le voit bien et profite du moindre " écart " de parole de sa sœur. C’est pour ça que dès que celle-ci dit que Lucy est de sa chair et de son sang, Avery lui reproche de ne pas avoir la même attitude avec les membres de sa famille ensuite, elle se présente à Lucy mais Phyllis le lui en empêche : " ne la perturbe pas "

Avery ne voit pas où est le problème puisque Phyllis vient de lui dire à quel point la famille était importante pour elle.

Phyllis : " tu es l’exception qui confirme la règle " Elle aperçoit la nounou de la petite alors, elle part la rejoindre.

 

A peine partie, Avery se retourne, Nick est là. Ils s’installent à une table. Avery tente de justifier ses actions d’hier : Sharon a pris une décision sous le coup de la peur alors que celle-ci n’a aucune raison d’avoir peur puisqu’elle va gagner ce procès. Il la trouve bien sur d’elle et se demande quelles sont ses motivations. Phyllis revient et répond à cette question en disant qu’Avery n’a qu’une obsession : lui créer des problèmes.

 

Avery et Nick ont beau lui expliquer qu’ils ne parlaient pas d’elle mais Phyllis ne les croit pas. Elle continue à accuser sa sœur de tout faire pour la nuire, Avery tente de faire comprendre à sa sœur que celle-ci n’est pas le centre du monde et que tous ses faits et gestes n’ont pas de rapport avec elle, sans succès. Elle finit par s’en aller. Nicholas reproche à Phyllis d’être allée trop loin avec Avery mais Fifi lui jure que sa sœur tient à lui faire payer une décision qu’elle a prise, il y a très longtemps. Et elle n’a pas tord, car l’avenir très proche lui donnera raison.

 

Au pénitencier, Daisy pleure. Mlle Collins, le cœur sur la main vient demander à cette fille qu’elle ne reconnaît pas puisqu’elle tient sa tête dans ses mains si tout va bien. Daisy relève la tête. Sharon la reconnaît. Impossible de faire machine arrière car en la voyant, Daisy prend la décision de tirer partie de la haine qu’elles ressentent toutes les deux pour Phyllis.


Sharon refuse car elle déjà bien servi, questions soucis avec Phyllis.

 

Plus tard, on retrouve Sharon entrain de lire l’article paru sur elle dans la " Chronique de Génoa City " (le titre est " Sharon Newman rejette l’offre ")

 

Jade, une prisonnière s’approche d’elle pour lui demander pourquoi elle a refusée cette proposition car elle aurait pu sortir d’ici dans un an et demi. Sharon répond qu’elle n’était pas prête à mentir. Jade déclare qu’elle tuerait pour sortir de là. Toute fière, Sharon dit qu’elle croit pouvoir être acquittée

Jade : " parce que tu es jolie, riche et célèbre et que tu as un excellent avocat "

Sharon : " non, parce que je suis innocente "

Jade : " tu te moques de moi ? "

Sharon : " non "

Jade l’empoigne et la colle au mur puis lui dit que tant qu’elle ne sera pas sortie de prison, ce n’est pas la peine de prendre les autres de haut car elles sont tous logés à la même enseigne. Sharon se dégage. Les deux femmes continuent à se disputer jusqu’à l’arrivée de Daisy. Cette dernière prend la défense de Sharon. L’inconnu veut frapper Sharon mais c’est Daisy qui prend le coup. Sharon se précipite vers Daisy pour lui venir en aide.

 

Daisy échange un regard entendu avec Jade. Quelle imbécile cette Sharon ! C’était cousu de fil blanc.

 

A l’hôpital, Jack et Kevin sont de retour dans la chambre de Délia. Chloé ne peut pas croire que Victor serait capable de s’opposer à la venue de William sachant que Délia a cruellement besoin de son père : " c’est complètement inhumain "

Jack : " malheureusement " inhumain " est un vocabulaire très familier à Victor "

 

Malgré cela, Chloé estime que si William n’est pas là, c’est de sa faute et non celle de Victor ; si ce dernier a des problèmes, c’est sans doute de sa faute comme les fois précédentes. Jack le sait mais il tient à retrouver son frère. Chloé ne veut plus car même si sa fille serait contente de revoir son père, l’avenir avec lui ne présage rien de bon ; sans compter que maintenant, ils n’ont plus besoin de lui puisque Kevin est le donneur. Elle préfère que sa fille grandisse en sachant qu’il y a des hommes sur lesquels on peut compter tel que Kevin et Jack et d’autres sur lesquels, on ne peut pas compter.

 

Délia bouge.

 

Kevin demande à ce qu’ils aillent parler de cela à l’extérieur. Jack lui demande pourquoi, il est si nerveux. Kevin répond qu’il a peur que Délia se réveille mais Jack lui fait remarquer qu’il était déjà nerveux dans le hall quand il discutait avec Victor : " savez-vous quelque chose qu’on ignore ? "

 

Kevin ment que les hôpitaux le stresse.

 

Chloé prend la défense de Kevin en demandant à Jack de ne pas le harceler et de demander si son frère avait décidé de tout faire pour ne pas qu’on le retrouve.

 

Ensuite, ils rejoignent Délia qui s’est réveillée. Son oncle lui remet les cadeaux qu’il lui a rapportés de Chine et lui dit au revoir.

 

Ils vont dans le couloir. Jack reçoit un coup de fil concernant William. Et décide d’aller à la caravane voir s’il peut trouver des indices.

Chloé est admirative : " tu es un bon frère Jack "

Jack lui rappelle que William est un bon père. Il suffit juste de le ramener là.

 

A l’écurie du ranch, Victoria et Sam sont de retour. Elle se tord la cheville. Il l’aide à aller s’asseoir sur une botte de foin et examine sa cheville. Rien de bien grave même si elle boite un peu. Ils rentrent à la maison.

 

Pendant ce temps là, William tape la réponse qu’il veut envoyer à Victoria. Il se lève pour aller prendre quelque chose. Victor rentre sans frapper et lui dit qu’il revient de l’hôpital. Délia va bien. Malheureusement pour William, Victor s’approche de l’ordinateur portable qu’il a laissé ouvert et lit le message. Mécontent, Victor accuse William de vouloir rompre leur accord. William demande à Totor de se détendre, il n’avait pas l’intention d’envoyer ce mail à Victoria. Victor brandit encore une fois sa menace : si William lui désobéit, il devra faire face aux conséquences de ses actes et pour enfoncer le clou, il annonce que sa fille a déjà refait sa vie. William a du mal à y croire. Victoria ? Un autre homme dans sa vie ? NON ! Victor l’assure que c’est la vérité et s’en va.

 

Au Pénitencier, Sharon remercie Daisy d’avoir pris sa défense.

 

Avery arrive et demande à Sharon si c’est vrai que quelqu’un l’a attaquée. OUI Avery veut envoyer Sharon dans le secteur VIP mais Sharon refuse car c’est le genre de choses qui irritent les autres détenues.

Daisy qui est là demande à Avery si elle est l’avocate de Sharon. OUI

Sharon : " Avery, c’est Daisy "

Avery : " Daisy Carter ? " OUI Intéressant ! pense l'avocate.

 

Sharon et Avery revoient leur dossier. Une gardienne vient dire à Avery que le rapport sur " l’agression " de Sharon est prêt. Avery tient à les avoir dans le cas où elle voudrait demander le transfert de sa cliente.

 

Avant de partir, Daisy revient à la charge en jouant à la victime en lui disant que Phyllis lui a fait une promesse qu’elle n’a pas tenue. On sent qu’Avery va saisir l’occasion d’aider cette folle furieuse de Daisy Carter juste pour avoir le bonheur d’enrager sa grande-sœur.


Au néon écarlate, Phyllis revient avec Lucy parce que la nounou a eu une urgence. Nick est toujours là. Ils parlent d’Avery. Nick pense que l’intérêt que porte la sœur de son ex à Lucy est sincère mais Phyllis n’y croit pas. Pour elle, sa sœur lui en veut toujours parce qu’elle abandonnée, il y a des années. C’est agaçant ce discours ! Phyllis t’a qu’à nous dire de quoi, il en retourne et on se fera notre propre avis. En attendant, elle câline sa petite-fille en présence de son compagnon.

 

A l’hôpital, on a amené Délia passé d’autres tests. Sa mère et Kevin sont dans la chambre.

Kevin : " pauvre gosse. Jack est déjà parti ? "

Chloé " oui ! Il est allé à la recherche de William "

Kevin : " William ne veut pas qu’on le retrouve. Il ferait mieux de laisser tomber "

Chloé : " nous n’avons plus besoin de William. Nous n’avons plus besoin de lui pour qu’il sauve la vie de Délia puisque grâce à Dieu, tu es là "

Kevin lui demande d’arrêter de le regarder comme ça car il n’est pas un saint. Elle ne comprend pas pourquoi, il est toujours mal à l’aise lorsqu’elle veut se montrer reconnaissante à son égard : " pourquoi, Pourquoi Kevin ! Tu as sauvé la vie de Délia et la mienne en passant… " Elle l’embrasse.

Jack rentre dans la caravane de son frère. Personne n’est là. Il regarde le courrier quand il entend la porte s’ouvrir, c’est Victor.

Jack : " qu’est ce que vous faites là ? "

Victor réplique que c’est évident, il est venu pour l’empêcher de retrouver son frère puis plaisante en disant qu’il a retrouvé la trace de William au Pôle Nord où il joue au Père Noël.

 William-voit-sa-femme-avec-un-autre-homme.jpg

Chez les Abbott Jr, Victoria et Sam rentrent à la maison. Elle a de plus en plus mal au pied mais veut monter là haut. Sam décide de la soulever pour la monter. La scène prête à confusion car une personne qui voit ça de l’extérieur peut croire que c’est un couple qui s’apprête à aller se faire de gros câlins….C’est exactement ce que William pense en les apercevant de la fenêtre

Partager cet article

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 20:19

Dans la suite de Colin Atkinson, Jill se prépare à passer une soirée de rêve. Elle remet une touche de maquillage sur son visage, des bougies ont été installées partout dans la pièce et pour couronner le tout, elle commande un bon plat accompagné du champagne préféré de son Jules.

 

En attendant, dans la cave de sa mère, Cane tente toujours d’ouvrir le coffre-fort de cette dernière, sans succès. Soudain, il entend son père l’appeler. Colin rentre dans la cave, il n’y voit personne jusqu’à ce qu’il aperçoive son fils essuyer une bouteille de vin. Calme, Cane lui dit qu’il croyait que Colin était parti avec Jill. Colin répond qu’il a demandé à Jill de le précédé car il voulait voir pourquoi son fils était resté dans la maison. Cane ment qu’il a pris son temps pour choisir une bonne bouteille de vin. Colin ne le croit pas et l’accuse d’avoir comploté avec sa mère. Cane n’arrive pas à croire que son père l’accuse de l’avoir séquestré. Colin lui parle du complice de Geneviève qui lui apportait de la nourriture. Cane ne comprend même pas que son père puisse penser cela et lui demande la véritable raison qui oppose ses parents. Colin maintient que Geneviève tient absolument à le séparer de Jill parce qu’elle n’arrive pas à tourner la page mais Cane ne le croit pas. Colin le suspecte toujours. Cane finit par jurer qu’il n’est absolument pas mêlé à cette histoire car tout ce qu’il désire au plus profond de lui, c’est de ne pas avoir de relation avec ses parents : « est ce que c’est une réponse suffisante pour toi ? » OUI

 

Jill appelle Colin pour savoir où il est mais elle tombe sur son répondeur. Elle lui laisse un message lui demandant de vite rentrer pour profiter de la soirée.

 

Colin voit l’appel en absence et décide de partir. Cane s’étonne que son père le laisse fermer la maison. Colin rétorque que c’est la maison de sa mère, il peut en faire ce qu’il veut. C’est le cadet de ses soucis.

 

Paul est au Gloworm lorsqu’il aperçoit Nick. Il l’appelle afin de lui demander comment s’est passé le premier jour du procès de Sharon. Nick lui demande à quel titre, il pose cette question : celui du père d’Heather ou l’ami de leur famille.

Paul répond : « les deux »

Nick lui apprend que la journée s’est déroulée à l’avantage de Sharon, donc, pas bien pour Heather. Paul est partagé entre la tristesse pour sa fille, et, la satisfaction de savoir Sharon bientôt libre car il estime qu’elle n’a pas sa place en prison. Il apprend à Nick que son fils est le stagiaire d’Avery. Nick est surpris. Paul lui explique que c’est une coïncidence. Il regrette que ses enfants qui ne se connaissent pas face connaissance dans ces circonstances surtout que lui non plus n’a pas une véritable relation père-fils avec Ricky. Nick est persuadé qu’il réussira avec son fils comme, il l’a fait avec sa fille.

 

A l’Athlétique Club, le District Attorney, Spencer Walsh a demandé à voir Avery pour lui présenter l’offre du Ministère Public car il sent que ce procès ne tourne pas à leur avantage et qu’il y a des chances que ça dure une éternité. Avery lit la proposition. Elle refuse car elle préfère un acquittement de sa cliente. Spencer lui rappelle qu’il est élu, donc, il ne peut pas laisser Sharon s’en tirer sans rien en retour.

 

Avery : « bien sur que vous le pouvez, elle est innocente »

 

Spencer : « un autre avocat aurait bondit sur l’occasion »

 

Avery est déterminée à gagner ce que remarque aisément le DA. Il lui rappelle que sa priorité est le désir de sa cliente et non son désir personnel à gagner à chaque fois un procès.  Avery rétorque qu’elle connaît ses devoirs envers ses clients. Spencer lui conseille de présenter l’offre à sa cliente sans l’influencer sur la décision qu’elle doit prendre sinon, elle aura affaire à lui.

 

Avery: « je n'apprécie pas les menaces. Je connais mon travail. Je vais parler à Sharon. Le choix sera le sien » Mon œil ! :0083:

 

Quelques instants plus tard, Heather rejoint Spencer. Elle est surprise qu’il ait proposé à la défense un marché sans la consulter. Spencer rétorque qu’il n’a nullement l’obligation de discuter de ses décisions avec une subalterne surtout quand c’est celle-ci qui est à l’origine de cette décision.

 

Heather : « pardon ? »

 

Spencer lui explique qu’aujourd’hui, Avery a nettement pris l’avantage sur eux ; sans compter que son frère fait un boulot de recherche remarquable. Il est persuadé que c’est Ricky qui a retrouvé la première déposition d’Adam et qui a aidé Avery a choisir les jurés.

 

Heather : « avec tout le respect que je vous dois, si vous n’avez pas été satisfait de mon interrogatoire pourquoi, vous n’avez-vous-même pas interrogé Adam ? »

 

Spencer n’a pas de réponses précises. Il se contente tout simplement de dire que l’affaire est désormais dans les mains de la défense.

 

Au Pénitencier, Victor est venu voir Sharon. Elle lui demande pourquoi il fait tout pour l’aider. Est-ce qu’il culpabilise pour tout ce qu’il a fait contre elle, lors de son premier procès. OUI Victor s’en veut terriblement mais ne regrette rien. Il est prêt à témoigner. Elle veut savoir pourquoi. Il dit qu’il fait cela pour ses petits-enfants mais aussi parce qu’elle n’a jamais tuée Skye. Lockhart. Au contraire, elle a essayé de la sauver. Sharon n’arrive pas à croire qu’elle soit partie à Hawaï juste pour sauver Adam.

Victor : « tu pensais que  tu l’aimais »

Elle regrette de ne l’avoir pas écouté quand il lui avait dit qu’un jour Adam lui fera du mal comme toutes les personnes qui l’ont approchée. Quand elle pense qu’elle a quasiment tout sacrifié pour lui ! Victor lui conseille d’arrêter de culpabiliser.

 

Avery les rejoint et annonce qu’il y a revirement de dernière minute. Le District Attorney lui propose un marché : elle plaide coupable pour homicide involontaire et est condamnée à 3 ans de prison. Les mois qu’elle a déjà passé là seront déduit, il lui restera au bout du compte que 18 mois. Sharon accepte ce qui ne fait pas plaisir à Avery mais elle se garde bien de dire quoique ce soit. Sharon lui demande conseille mais Avery répond qu’elle n’a pas le droit de l’influencer. Elle se tourne vers Victor, il lui dit que c’est à elle de prendre la décision. Sharon explique qu’elle est passée de la prison à vie à 3 ans, au moins, là, elle sera sure qu’après ce temps, elle sortira libre. OUI Mais elle aura un casier judiciaire. Peu importe, Sharon est prête à consentir ce « sacrifice ». Elle demande à Victor s’il n’est pas très déçu. Il se contente de lui dire que c’est sa décision. Avery décide d’appeler le District Attorney même si elle n’est absolument pas contente. Sharon va faire baisser ses statistiques. Il faut absolument qu’elle gagne. C’est pourquoi, elle passe au plan B.

 

Avery rejoint Nick au Gloworm pour lui demander d’amener Nick et Faith au tribunal tout à l’heure pour l’audience de Sharon. Elle lui apprend que Sharon est sur le point d’accepter le marché du District Attorney. Nick n’est pas très emballé à l’idée d’amener Faith dans un tribunal. Avery lui explique qu’il n’y aura pas de jurés. Ce sera juste une formalité pour entériner l’accord passé entre la défense et le Ministère Public et insiste que Sharon aura besoin du soutien de toute sa famille. Il accepte.

 

Noah est au néon écarlate lorsqu’un jeune homme vient l’aborder : « Noah Newman ? »

Noah : « oui ? »

Ricky : « je suis Ricky Williams, le fils de Paul »

Noah est très heureux de faire la connaissance du stagiaire d’Avery Bailey Black. Toute personne pouvant aider sa mère à sortir de prison est la bienvenue. Du coup, il lui offre un verre. Ils discutent un peu. Ricky avoue que c’était étrange d’avoir pour stage, une affaire à Génoa City mais il s’y fait même si c’est un peu compliqué de s’opposer à sa propre sœur. Noah l’assure qu’il apprendra à connaître Heather. Avant de partir, Noah propose de le présenter à ses amis. Ricky le remercie. Noah le laisse.

 

Dès qu’il part, Heather apparaît sur le patio. Ils sont tous les deux mal à l’aise. Ricky propose à sa sœur de la camomille. Elle préfère un double expresso puis lui demande pourquoi, il ne l’a pas averti qu’il travaillait pour Avery. Ricky explique qu’il n’a pas eu le temps de penser à cela. Une opportunité professionnelle s’est présentée à lui, il l’a saisi. Point barre !

 

Paul arrive et se réjouit de voir ses deux enfants ensemble. Les apparences sont trompeuses. Ricky dit à son père qu’ils viennent de discuter de ce qui les oppose. Heather présente ses excuses à son frère. Ce dernier le fait également. L’atmosphère se détend.

 

Heather reçoit un coup de fil, l’informant que Sharon Newman est au tribunal pour accepter devant le Juge la proposition que lui a faite Spencer. Ça la déprime car elle n’est même pas au courant du contenu de la proposition.

 

Colin est de retour au club. Dans le hall, il appelle une de ses banques pour vérifier si son solde est toujours le même. Hélas non, Geneviève a déjà frappé. Il informe son interlocuteur que ce n’est pas lui qui a demandé le transfert d’argent mais son ex-femme.

 

Jill ouvre la porte, contente de le voir. Il rentre et elle le dorlote mais il est trop inquiet à pour sa fortune. Il demande donc à Jill, si elle est certaine que Geneviève est bien allée à son voyage d’affaires. Jill est vexée qu’il parle de Geneviève alors qu’elle est entrain de lui faire un massage. Colin ment que s’il évoque son ex-femme, c’est parce qu’elle lui cause des ennuis car elle a compris qu’entre lui et Jill, c’est du sérieux. Jill lui conseille d’appeler la Police mais il refuse car c’est entre lui et Geneviève.

 

Elle part se préparer dans la salle de bain. Pendant ce temps là, il laisse un message : « Geneviève j'espère tu profites de ton voyage. Je voulais juste que tu saches que j’ai bien reçu ton message. Quand tu rentreras, il faut qu’on se voie car je tiens à te remercier personnellement pour tout ce que tu as fait »

 

Jill le rejoint en vêtue d’un déshabillé. Ils font l’amour.

 

Pendant ce temps, au parc, Ronan retrouve Cane. Il lui demande ce qu’il y a de si urgent. Cane lui révèle l’existence du coffre de sa mère et veut que la Police l’aide à l’ouvrir. Ronan lui dit qu’aucun Juge n’accepterait de signer un mandat de perquisition sans raison valable. Cane s’impatiente : « il y a bien quelque chose à faire ? » OUI Se montrer patient lui conseille Ronan. Cane n’a absolument pas l’intention de suivre ce conseil parce que la femme qu’il aime est mal à l’aise face à la présence de son père et que Jill est entrain de tomber de plus en plus amoureux de cet homme.

 

Quelques instants plus tard, dans la cave de Geneviève, on entend une explosion !  

 

Cane a fait sauter le coffre-fort :0004:

 

Ronan le rejoint : « je vois que vous n’avez pas suivi mes conseils »

 

Cane : « Inspecteur Malloy, vous avez peut être besoin d’un mandat pour ouvrir, ce coffre, pas moi »

 

Ronan regarde les lieux : « beau travail »

 

Ils ont enfin accès aux livres de comptes de Colin Atkinson

 

Au tribunal, Ricky et Avery arrive. Il lui demande si ça ne lui fait pas bizarre puisqu’elle n’a jamais accepté depuis qu’elle plaide, un marché avec un Procureur. Avery lui rappelle qu’elle a également perdu des affaires. Il faut toujours qu’un avocat garde à l’esprit ce qui est le mieux pour son client.

 

Sharon arrive. Victor la réconforte.

 

Heather débute l’audience. Le juge Morrison demande à Sharon si elle plaide coupable ou non coupable d’homicide involontaire pour la mort de Skye Lockhart Newman. Sharon est sur le point de dire « coupable » quand elle entend sa fille l’appeler.

 

Nick, Noah et Faith sont arrivés. Sharon est émue de voir sa fille qui ne cesse de dire : « Maman ! Maman !  Maman ! « 

 

Sharon se ravise et plaide non-coupable parce qu’elle ne veut pas que ses enfants aient un jour honte d’elle.

 

Avery est soulagée !

 

L’audience est levée. Le procès va continuer.

 

Victor dit à Sharon qu’elle le surprend, ce n’est pas grave car il tient à la soutenir à 100%

 

Sharon veut prendre sa fille, mais ça lui ait interdit. Elle repart au Pénitencier.

 

Nick s’approche d’Avery pour lui reprocher d’avoir manipulé Sharon. Avery nie mais il n’est pas dupe parce qu’il sait qu’elle comptait sur la présence des enfants pour faire changer Sharon d’avis. Il lui rappelle que si Sharon est condamnée à une lourde peine, leurs enfants vont en souffrir, il la prévient donc qu’elle a intérêt à gagner ce procès …

Partager cet article

Repost 0
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 20:16

Au Gloworm, Lauren et Jill trinquent à Délia et Kevin. Jill espère sincèrement que Jack retrouvera William afin que ce dernier rentre pour voir son enfant. Lauren lui demande si elle a eue des nouvelles de Colin. Jill ne voit pas pourquoi, elle se soucierait de Colin puisque Geneviève lui a envoyé du vin afin de lui rappeler qu’elle a partagée bien de choses avec son ex-mari. Lauren n’est pas convaincue que Colin soit parti avec Geneviève. Ça n’a pas de sens pour Mme Fenmore Baldwin, c’est pourquoi, elle a pris la liberté d’engager Paul Williams pour retrouver Colin Atkinson. Jill est étonnée ! Lauren lui dit que si elle ne veut pas, elle peut rappeler Paul afin de lui demander d’interrompre son enquête. Jill ne va jusque là.

 

Une serveuse du Gloworm vient demander à Lauren si celle-ci ou son mari ont des nouvelles de Gloria car aucun employé n’arrive à la joindre. Lauren est surprise. Ce n’est pas le genre de sa belle-mère. Jill lui demande de se rappeler des avances non dissimulés de Jeffrey à son égard. Peut être que Gloria fait la tête ou qu’elle est allée rejoindre son mari à Las Vegas.

 

Lauren reçoit un appel de Paul. Après l’avoir écouté, elle raccroche et dit à Jill que son intuition était la bonne, Colin n’est pas avec Geneviève. Cette dernière a bien acheté un billet mais personne ne l’a utilisé.

 

Pendant ce temps là, Colin essaie toutes les combinaisons possibles : la date où ils ont quittés l’Australie ; la date de naissance de Samantha. Rien ne marche jusqu’à ce qu’il mette la date de leur dernier rapports sexuels. Bingo !

Colin : " oh Geneviève comme tu peux être si sentimentale "

Il sort les papiers et livres qu’il y a à l’intérieur. En les lisant, il réalise avec effroi que Geneviève a toujours suivi minutieusement ses comptes.

Gloria se réveille. Colin remet tout à sa place. Elle se plaint d’avoir la gueule de bois et de puer le thon. Glo se demande combien de temps, ils vont rester coincer là. Colin pense que Geneviève a prévu de le garder enfermer jusqu’à son retour de voyage d’affaires. Glo lui rappelle que Geneviève est partie pour un mois. Elle n’oserait pas faire ça. Oh que si !

Colin : " vous savez, j’ai appris à ne jamais sous-estimer un membre de ma famille "

 

Quelques instants plus tard, Gloria se console en se disant que quelqu’un à la Police fera bien le lien entre l’alarme de cette maison et elle. Soudain, quelqu’un leur envoie une brosse à dent et de la pâte dentifrice. Colin hurle à cette personne qu’il est prêt à lui payer le triple de ce que Geneviève lui paye. Pour toute réponse, on lui envoie une missive de Geneviève. Colin lit : Geneviève lui dit qu’elle sait qu’il déteste les surprises et qu’elle avait besoin qu’il soit hors jeu, le temps qu’elle transfert l’argent de tous les comptes secrets de Colin vers ses propres comptes. Et termine en disant qu’elle espère qu’il apprécie son séjour dans sa cave jusqu’à son retour car ça va lui coûter environ 2 millions de dollars par nuit. Fou de rage, Colin renverse l’échelle qui est en face de lui: " Tu n’es qu’une salope Geneviève ! "

Gloria prend peur. Ensuite, elle lui demande ce que Geneviève lui a écrit. Il rétorque que ceux ne sont pas ses affaires. Glo lui rappelle qu’ils sont codétenus mais il n’en n’a rien à cirer et s’approche de la porte pour menacer le complice de Geneviève : " je jure que lorsque je sortirai je tuerais Geneviève et vous aussi dès que je vous aurai retrouvé "

 

Colin finit par s’excuser auprès de Gloria. Elle accepte ses excuses. Il avoue que personne sur terre ne réussi à le faire sortir de ses gongs comme le fait Geneviève.

 

Cane retrouve Lily et les enfants au parc. Il lui annonce la bonne nouvelle concernant Délia. Lily est contente pour Chloé et Délia. Il remarque que les enfants sont sur leur 31. Lily lui dit qu’elle a fait appel à un photographe pour prendre les enfants en photo. Un portrait de famille ? NON Juste les jumeaux. Cane propose de la prendre avec les enfants à l’aide de son téléphone portable. Au début, elle refuse car la nounou va bientôt arriver. Finalement, elle accepte et propose de le prendre à son tour avec leurs enfants. Ils se sourient. Après avoir pris ces photos, elle lui dit qu’il va adorer les photos que le photographe a fait tout à l’heure. Elles sont plus naturelles. Cane évoque les photos qu’ils avaient pris juste avant leur mariage pour Restless Style : " tu t’en souviens ? "

Lily : " oui, je m’en souviens "

Les photos n’étaient pas à leur goût. Il regrette avoir été un mari minable. Elle lui rappelle qu’il ne l’a pas toujours été.

Cane : " ah oui ? " OUI Il a tout gâché pour sa vendetta contre son père. Quand elle pense qu’il a justifié ses actes en disant qu’il agissait pour les protéger.

Cane insiste sur le fait qu’il pensait à chaque mot. Lily lui demande pourquoi maintenant que son père vit en ville à la vue de tous, il agit comme si, il ne pouvait rien faire contre lui. Cane avoue sa frustration cependant, il lui promet qu’il empêchera qui que ce soit de lui faire du mal à elle et aux enfants.

 

Au néon écarlate, Nick et Sam se préparent pour aller au premier jour d’audience de Sharon. Noah qui est avec eux, n’est pas certain de vouloir y aller car il est convaincu que sa mère ne veut pas de lui là-bas. Nick redemande à son fils s’il est certain de sa décision. OUI Alors, il lui rappelle que Sharon n’est plus sous l’influence d’Adam. L’eau a coulé sous les ponts depuis le premier procès. Même si, il ne veut pas Il pense donc que cette fois ci, la présence des membres de la famille aura son importance durant son procès.

 

De leur côté, au pénitencier, Avery explique à Victor qu’elle et son équipe ont bien œuvré pour obtenir un bon Jury. Tout est sous contrôle, sauf, quelqu’un. Victor comprend qu’elle parle d’Adam. Sharon s’inquiète du témoignage de son ex mais Victor lui conseille de ne pas s’inquiéter à ce sujet parce qu’il est certain que Mlle Clark saura le déstabiliser. Avery s’attend à ce qu’Adam dise du mal de Sharon mais elle est prête à le contrecarrer. En attendant, elle tient à montrer au Jury l’image d’une femme attentionnée et aimante surtout envers ses enfants. Victor est certain que tout ira bien.

 

Au bar de l’Athlétique club, Spencer demande à son assistante si tout est prêt pour le dossier Newman. OUI

Spencer : " Parfait ! Rendez-vous au tribunal "

 

Juste après son départ, Adam arrive et propose à Heather de lui acheter un verre. Elle refuse puisqu’elle doit aller au tribunal et lui rappelle que lui aussi doit y être. Adam rétorque qu’il le sait mais cela ne l’empêche pas de commander un scotch. Heather lui conseille d’arriver sobre devant la Cour. Adam veut qu’elle lui souffle quelques mots pour sa déposition de tout à l’heure. Heather lui rappelle que cela s’appelle un parjure. Soit, il veut connaître la stratégie du bureau du Procureur car il tient à les aider à empêcher Sharon de sortir de prison. Heather lui confie qu’ils ont l’intention de s’appuyer sur la personnalité de Sharon. Adam ne voit pas où est le problème puisque celle-ci s’est enfuie en abandonnant ses enfants. Heather lui rappelle encore que tous les évènements passés après le premier procès de Sharon sont irrecevables durant ce deuxième procès. Elle tient à ce qu’il parle des événements concernant leur vie privée afin que le Jury se rende compte que Sharon n’est pas la douce et gentille fille qu’elle donne l’impression d’être. Adam répond que c’est dans ses cordes.

 

Au tribunal, le Juge Morrison ouvre le procès puis demande au Ministère public s’il est prêt à appeler son premier témoin. Heather se lève : " oui votre honneur. Le Ministère public appelle Adam Newman "

Adam s’installe à la barre. Il jure de dire la vérité, rien que la vérité.

Nick et Noah arrivent. Sharon est heureuse de les voir.

Noah demande ce qu’ils ont raté. Victor répond que les deux avocates se sont montrées très pertinentes dans leurs plaidoiries d’entrée.

Heather demande à Adam s’il a déjà été marié à l’accusé. OUI Etaient-ils heureux ? Avery lance objection. Le juge accepte. Heather rectifie en demandant Adam s’il était heureux.

Adam : " parfois "

Heather : " êtes-vous resté fidèle à Sharon ? "

Adam : " j’ai toujours été fidèle à Sharon "

Heather : " et Sharon a-t-elle était fidèle ? "

Avery lance une objection. Heather rappelle qu’il est question de la moralité de l’accusée. Avery reproche au Ministère public de vouloir salir sa cliente. Le Juge ordonne au Jury de sortir de la salle pendant qu’il règle cette question.

 

Adam et Sharon ne cessent de se regarder.

 

Spencer, Heather et Avery s’approchent du Juge afin d’argumenter sur leurs positions. Malgré sa ténacité, l’objection d’Avery est rejetée. Heather peut poursuivre son interrogatoire.

 

Avery rejoint sa cliente : " bouclez votre ceinture de sécurité, ça va chauffer "

 

Heather reprend son interrogatoire : " qu’est ce que vous avez ressenti quand vous avez découvert l’infidélité de Sharon "

Adam répond qu’il n’y a pas de mots pour expliquer ce qu’il a ressenti.

Heather : " vous vous êtes senti trahi ? " OUI Car il l’aimait et avait une totale confiance en elle. Adam en a les larmes aux yeux. Heather lui demande s’il a besoin de quelques minutes pour se reprendre. NON Heather continue en lui demandant son avis sur la relation que Sharon a avec ses enfants. Il répond que Sharon est une excellente mère qui malheureusement a abandonné ses enfants pour Sam.

 

Sharon murmure à Avery qu’elle n’a jamais quitté ses enfants ou Adam pour Sam et veut savoir pourquoi Avery n’intervient. Son avocate lui conseille de serrer les dents car elle sait ce qu’elle fait.

 

L’interrogatoire de l’Assistante du Procureur se termine.

 

Sam traite Adam de sale fils de p***

Victor déclare qu’il n’aurait pas dit mieux.

 

Nick demande à son fils s’il va bien. Noah préfère attendre la contre-attaque d’Avery pour avoir un avis.

 

Avery se lève et commence par dire à Adam que ses larmes de crocodiles n’ont ému personne.

Heather : " objection ! "

Le Juge Morrison conseille à Avery de garder ses réflexions pour elle. Avery s’excuse et continue en disant que la mort de Skye Lockhart l’intéresse plus que le cœur brisé d’Adam. Est-il certain tout comme le Ministère Public que Sharon est une meurtrière. Il répond qu’il n’a pas la compétence pour répondre à cette question. Avery lui remet la transcription de son témoignage lors du premier procès de Sharon afin qu’il l’a lise. Adam commence à lire timidement mais Avery lui demande de lire plus fort.

 

Adam : " je sais pertinemment que Sharon Newman n’a jamais rien fait à Skye. Sharon ne ferait de mal à personne. Si elle s’est envolée à Hawaï, c’était pour retrouver Skye afin de la ramener vivante car c’était nécessaire pour m’aider. En effet, Sharon savait que le seul moyen de me sortir de prison était de ramener Skye. Tout ce qu’elle a ait, elle l’a fait pour moi. L’idée même qu’elle puisse commettre un meurtre est risible…. "

Avery demande à Adam de préciser si c’est bien lui qui a prononcé ses mots.

Adam : " oui "

Avery : " je n’ai plus d’autres question à poser à ce témoin mais je me réserve le droit de le rappeler plus tard "

Le Juge est d’accord.

 

Cane rejoint Lauren et Jill au Gloworm. Il s’excuse du retard et explique qu’il était avec Lily et les enfants. Jill est surprise qu’il les aient vus. Il lui apprend que Lily le laisse voir les enfants mais concernant leur couple, pour l’instant, il ne se fait pas d’illusions.

 

Lauren les laisse discuter.

 

Jill apprend à Cane qu’elle a la preuve que Colin n’est pas parti avec Geneviève. Cane n’est pas surpris. Ça ressemble bien à sa mère. Jill s’inquiète pour Colin, convaincu que Geneviève lui a fait du mal. L’idée ne déplairait pas à Cane mais bon, ils décident de mener leur enquête.

 

Ils se rendent chez Geneviève. Colin entend un bruit : " Cane ? Cane ? Est ce que c’est toi ? " OUI Cane ouvre la porte de la cave. Jill et Colin sont heureux de se retrouver mais celle-ci est surprise de voir Gloria. Cette dernière explique qu’elle s’est retrouvée par hasard, coincée avec Colin mais ce fut un plaisir. Histoire de faire enrager Jill. Cette dernière dit pour se venger que Gloria n’a manqué à aucun membre de sa famille, ni à aucun de ses employés, sauf peut être une, mais elle est certaine que c’est parce que cette serveuse voulait sa paye. Vexée, Gloria s’en va.

 

Jill embrasse Colin : " je suis vraiment soulagée de savoir que tu va bien "

Colin : " je vais bien "

Vu qu’il doit avoir faim, elle veut qu’ils s’en aillent mais avant Cane demande à son père si c’est seulement pour le séparer de Jill que Geneviève l’a séquestré dans la cave car ça paraît extrême, même pour sa mère. Colin ment qu’il ne voit pas quelle autre raison aurait poussée Geneviève a agir ainsi et part avec Jill. Cane demande également à son père pourquoi, il ne l’a pas entendu lorsqu’il est venu hier. Colin continue à mentir en disant qu’il cuvait son vin.

 

Au tribunal, Heather s’approche de son patron pour se féliciter à propos du début de procès. Son chef se contente de lui dire qu’ils en parleront plus tard.

Dans le couloir, Adam félicite Avery : " bien joué Maître…. "

Avery rétorque que ce n’est pas un jeu, c’est la vie de quelqu’un est en jeu. Il réplique que ce n’est qu’une question de point de vue puisque la peine de mort n’existe pas dans l’Etat du Wisconsin. Avery le trouve sadique et elle lui comprendre qu’elle se fiche de ce qu’il peut bien penser parce qu’aujourd’hui, elle s’est assurée que le Jury voit le menteur et hypocrite qu’il est puis repart dans la salle d’audience avec les autres. Tout le monde la félicite. Avery est également satisfaite d’avoir pu décrédibiliser le premier témoin du Ministère Public. Ensuite, elle annonce à Sharon qu’il est temps de repartir au pénitencier. Sharon dit au revoir à ses proches.

 

Lauren et Lily se retrouvent à l’Athlétique Club. Lauren demande à Lily comment s’est déroulée la séance photos. BIEN Lily la remercie pour les tenues que celle-ci a choisies pour ses enfants. Lauren lui demande comment elle va puisqu’elle sait que Lily a vu Cane ce matin. Lily est surprise. OUI ça va ! Pourquoi ça devrait être autrement ? Lauren se demande si Lily n’a pas besoin de se confier à quelqu’un qui a vécu un traumatisme similaire à ce que lui a fait vivre Cane. Lily admet que la situation l’a déstabilise car elle a l’impression d’avoir deux Cane en face d’elle : il y a l’homme attentionné et doux dont elle est tombée amoureuse et qu’elle a épousée ; et l’autre, le fils Atkinson. C’est difficile de savoir qui il est surtout qu’elle toujours la nette impression qu’il lui cache toujours des choses.

 

Jill invite Colin à la suivre. Il accepte et avant de partir, il remercie son fils de l’avoir libérer. Cane laisse entendre que s’il avait eu le choix, il l’aurait bien laissé pourrir là. Colin et Jill s’en vont car Cane propose de fermer après eux.

 

Au lieu de fermer, il se met à chercher ce veut cacher son père. Son intuition est bonne puisqu’il retrouve le coffre-fort de sa mère

Partager cet article

Repost 0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 18:55

Kevin-le-heros-de-Chloe.jpgA l’hôpital Memorial, Chloé entraîne Kevin en dehors de la chambre de sa fille afin de bien lui faire répéter ce qu’il vient de dire. Est-il bien compatible avec sa fille. OUI Le laboratoire vient de le confirmer. Elle explose de joie et le prend dans ses bras. Kevin est mal à l’aise.

 

Pendant ce temps, Victor entre sans frapper ce qui a agace William. Ce dernier lui fait la remarque mais Victor préfère parler de Délia. Ça y est, elle va guérir. William est outré que son beau-père se comporte comme si ce qui arrivait était normal alors qu’il l’empêche d’être auprès de sa fille. Victor lui annonce qu’une personne va arriver pour les aider à faire anonymement la transplantation de moelle osseuse entre William et Délia. On frappe à la porte. Vu qu’il est CHEZ LUI, William va ouvrir, il est surpris de voir Michael Baldwin.

 

Chez les Abbott Jr, Victoria travaille sur son ordinateur lorsqu’elle se met à écrire un e-mail à William pour lui dire que Délia est gravement malade : " Délia a besoin de toi. J’ai besoin de toi "

Jill est toujours à l’Athlétique club lorsque Cane arrive : " toujours pas un mot de "

Elle lui coupe la parole car elle ne veut absolument entendre le prénom de Geneviève.

Cane : " je déteste te voir comme ça "

Jill l’invite à déguster la bouteille de vin qu’on lui a envoyé anonymement. Cane tique en voyant l’étiquette : " où as-tu ça ? "

Elle lui répond qu’on le lui a envoyé anonymement. Il lui apprend que ce vin fait partie de la cuvée familiale. Le A c’est pour Atkinson ! ça le met en colère de savoir que sa mère ait osé faire ça. Bon, il n’y a pas de quoi fouetter un chat ! Ce n’est qu’une bouteille de vin mais il préfère la ramener à son propriétaire. Jill le plaint d’avoir des parents comme Colin et Geneviève. Il rétorque qu’au moins, il a eu la chance de rencontrer une mère adoptive comme elle.

 

Katherine entre dans l’établissement et s’approche d’eux. Elle est consternée de voir Jill avec Cane, c’est pourquoi, elle reproche à Jill de ne jamais tirer les conclusions de ses erreurs : un Atkinson qui ment, mentira toujours. Jill refuse que Kay lui fasse une nouvelle fois la morale. Toutefois, elle admet que cette dernière avait raison concernant Colin car ce sale fils de p*** australien a filé avec son ex. Kay rétorque que Cane ne vaut pas mieux. L’intéressé prend la défense de Jill en la présentant comme quelqu’un qui a du cœur et sait pardonner. Justement, Kay reproche à Cane de vouloir en tirer profit. Jill s’agace. La prend t-elle pour une imbécile ? Ben oui ! Pour Kay, Jill se tourne vers Cane, le fils qu’elle a toujours rêvé puisque William n’est pas là. Jill croit plutôt que Kay tient à la surprotéger parce qu’elle ne réussie pas à créer une relation avec Tucker.

Kay : " peut être mais moi, je ne t’ai jamais fait autant de mal que lui " sur ces mots, elle les laisse.

Cane réconforte Jill et propose de prendre soin d’elle.

Jill murmure : " toi et ton père… "

 

Dans la cave à vins de la résidence Macmillan, Colin comprend que Geneviève s’est arrangée pour qu’il reçoive de la nourriture, histoire de ne pas le laisser mourir de faim. Le problème, c’est que la nourriture contient du thon, poisson dont il a horreur. Gloria se demande pourquoi Geneviève ferait une chose pareille. Il se contente de dire que ça correspond à la vraie nature de son ex-femme. Par contre, il y a une chose qui le réjouit, c’est que Geneviève n’avait pas prévu qu’il resterait coincé avec Gloria. Cette dernière lui demande son avis sur la table de craps. Colin n’en n’a pas car le jeu ça n’a jamais vraiment été son truc. Elle est surprise car elle pensait que les casinos et autre salle de jeux d’argent appartenait pour la plupart aux organisations criminelles et en profite pour lui demander des détails de ce genre de vie. Colin reste très discret sur le sujet. Par contre, Gloria se vante de ses multiples talents : tenancière d’un club, agent immobilier. Elle va même jusqu’à lui révéler qu’il y a eu sous son nez un business de bookmaker au Gloworm. Colin est impressionné : " vous êtes une femme pleine de surprises"

Très fière, elle ajoute qu’elle est également mère de deux enfants talentueux : l’un est un brillant avocat ; et l’autre, c’est son petit génie informatique et son comptable. Colin estime qu’elle est bien chanceuse. Elle l’encourage à se confier car elle grouille d’envie de connaître ses vilains petits secrets. Colin n’est toujours pas bavard sur le sujet. Monsieur Atkinson préfère chercher une issue. Il découvre à la place un coffre-fort. Dès qu’il voit Gloria s’approcher de lui, il l’entraîne plus loin et l’encourage à choisir une nouvelle bouteille de vin.

 

A l’appartement des McCall, Abby passe aux aveux. OUI elle portait un micro, seulement, ça n’était pas censé causer du tord à sa mère. Ashley comprend que c’est Tucker que sa fille visait. Abby rétorque que Tucker s’est mis dans le pétrin tout seul quand il a tué Diane. Ashley ordonne à sa fille d’avancer de tels propos sans preuves. Abby estime que la présence du sumac sur les bras de Tucker est la preuve suffisante de la culpabilité de Tucker. Ashley reproche à sa fille de tout faire pour porter les soupçons sur Tucker. Malheureusement pour elle, Abby s’y prend mal car la Police croit qu’elle a tuée Diane parce que celle-ci a eu une aventure avec son mari. Abby avoue ne pas supporter Tucker. Elle tient à ce qu’il souffre autant qu’il les a faites souffrir. Ashley demande à sa fille quand elle va comprendre que lorsqu’elle fait du mal à Tucker, elle lui fait également du mal.

 

Au Gloworm, Tucker dit à Devon qu’il a appris que Katherine l’a nommé à la tête de son nouveau label musical. Devon le confirme. Tucker est surpris que Kay l’ait choisi comme directeur alors qu’il n’a aucune expérience. Devon suppose que Kay a vu son potentiel mais Tucker pense qu’elle ne l’a fait que pour l’agacer. Devon ne pense pas que Kay investirait tant d’argent sans croire en lui. Tucker lui conseille donc de se méfier car s’il entache sa réputation dans le milieu, ça le suivra pour toujours. Devon lui demande pourquoi son avenir l’intéresse tant. Tucker répond que Devon a du talent mais en travaillant avec Katherine, ce dernier risque de perdre toute chance de percer dans le métier.

Le portable de Devon sonne. Il dit à Tucker : " Désolé, je dois prendre cet appel. On se reverra aux Grammy " (Les Grammy Award sont des récompenses créées en 1958 qui sont décernées chaque année aux Etats-Unis par la Recording Academy et honorent les meilleurs artistes et les meilleurs techniciens dans le domaine de la musique)

 

Tucker se lève et va au bar où il téléphone à Nelson, son avocat pour savoir où en est la procédure pour reprendre le contrôle de Jabot. Il lui demande faire tout ce qui est en son pouvoir peu importe, les moyens employés car il en marre de voir sa mère lui voler ce qui lui appartient.

 

Dans le hall de l’hôpital, Chloé est submergée par l’émotion alors qu’en face d’elle, Kevin est de plus en plus mal à l’aise. Folle de joie, elle veut tout de suit alerter tout le monde : " je dois appeler ma mère ! Katherine ! Et Jack "

 

Kevin la supplie de ne rien faire de tel car il estime que ce qui arrive est un coup de chance. N’importe qui aurait pu être le donneur de Délia. Chloé trouve qu’il est l’homme le plus admirable, noble, modeste et altruiste qu’elle ait jamais rencontré. Il la supplie une fois de plus d’ébruiter la nouvelle mais elle ne peut s’empêcher de le dire à Victoria qui arrive.

Victoria : " c’est génial ! "

 

A la caravane, Billy demande à Michael s’il est impliqué lui aussi dans cette folle histoire.

Michael : " je suis l’avocat de Victor "

Victor rappelle à William qu’ils ne font rien d’illégal. Ils sauvent juste la vie d’un enfant. William demande si Michael est au courant du subterfuge avec William. OUI Michael précise qu’il a réussi à obtenir les services d’un oncologue réputé, le Dr Renner. C’est ce médecin qui effectuera la transplantation. William comprend que Victor a payé ce médecin très généreusement pour s’assurer de sa discrétion. Victor ordonne à William de rester cacher chez lui jusqu’à ce que l’hôpital ait besoin de lui pour la greffe. Ça énorme William que Victor lui répète tout le temps qu’il doit se cacher et menace d’aller à l’hôpital voir sa fille et Victoria.

Victor : " essaie de le faire et tu verras ce qui se passera "

Ensuite, il demande à Michael de les laisser. William menace toujours d’aller voir sa fille et sa femme mais Victor le prévient que ce qu’il a fait en Birmanie est grave. Dès que Chloé et Victoria apprendront la vérité, personne ne le verra comme un héros mais comme un looser qui s’est mis sciemment dans la merde pendant que sa fille était malade. William croit qu’elles lui pardonneront car elles savent déjà qu’il n’est pas parfait. Victor insiste que dès que la vérité éclatera, tous ses proches seront anéantis mais puisque William veut tenter le coup, il n’a qu’à y aller. On ne sait pas ce que William a fait en Birmanie mais les arguments de Victor finissent par le convaincre, il ne sort pas de chez lui.

Victor est entièrement satisfait : " c’est une sage décision "

 

A l’hôpital, Victoria annonce à Kevin qu’elle a envoyée les sms à tout le monde. Il l’a supplie de ne pas en parler à Nicholas car il ne tient absolument pas à se retrouver en couverture de Restless Style. Vicki ne comprend pas sa réaction : pourquoi ne veut-il pas que tout le monde sache ce qu’il a fait. Kevin souligne qu’il n’a rien faire, c’est juste un coup de chance. Elle rectifie : il est sur le point de sauver Délia et ça lui vaudra la reconnaissance éternelle de tout le monde. Y compris William s’il était là.

Kevin : " Victoria, il y a quelque chose que tu dois savoir " Il est sur le point de tout lui avouer concernant la greffe mais Esther qui sort de l’ascenseur arrive et entend la nouvelle. C’est une effusion de joie !

 

Chloé les rejoint et leur dit qu’elle vient d’annoncer la bonne nouvelle à Délia. Tout le monde est heureux. Chloé en pleure de joie. Katherine arrive. Esther lui annonce la bonne nouvelle. Kay pense immédiatement à aller voir le Maire pour qu’on déclare un jour en l’honneur de Kevin Fisher. Ce dernier demande à tout le monde de se calmer. Victoria doit s’en aller mais reviendra très vite.

 

Chloé raconte à Kevin la joie de sa fille lorsqu’elle lui a annoncée la nouvelle. Elle n’en revient toujours pas de ce miracle et le remercie une nouvelle fois.

 

Chez les McCall, Abby demande à sa mère comment, elle peut prendre le parti de Tucker au lieu d’être de son côté alors que ce dernier lui a menti, trompé et presque détruit leur relation.

Ashley : " Abby, tu as portée un micro dans ma maison "

Abby : "c’était pour le faire avouer le meurtre de Diane "

Ashley lui rappelle qu’au lieu de cela, elle lui a causé des ennuis avec la Police.

Abby : " je n’ai jamais voulu que ça arrive "

Tucker entre et demande à sa femme : " tu as des ennuis avec la Police ? "

Ashley est surprise de le voir.

Abby dit à Tucker qu’il pourrait les ennuis judiciaires de sa mère en avouant le meurtre de Diane Jenkins.

Ashley prend la défense de son mari. Ce dernier demande ce qui se passe. Abby répond effrontément qu’elle portait un micro dans le but de le faire avouer le meurtre de Diane.

Ashley : " à la place, elle m’a fait avouée que j’étais au parc, la nuit de la mort de Diane "

Tucker : " tu as vu Diane, cette nuit là ? "

Ashley : " oui, je l’ai vu "

Tucker : " et maintenant, Malloy le sait "

Ashley : " mes aveux enregistrés "

Furieux, Tucker traite Abby de petite fille stupide et trop gâtée ! Ensuite, il lui demande si elle se rend compte de ce qu’elle a fait : " j’en ai marre de te voir punir ta mère juste parce qu’elle est avec moi "

Abby lui lance qu’il n’a qu’à sortir de leurs vies. Tucker rétorque sèchement que ça n’arrivera jamais et si elle ne le supporte pas que sa mère et lui soient ensemble, c’est son problème.

Abby demande à sa mère : " est ce que tu va les laisser me parler comme ça ? "

Ashley dit à sa fille qu’elle est avec Tucker alors si Abby veut faire partie de sa vie, il faut qu’elle l’accepte. Furieuse, Abby prend son sac et s’en va.

 

Quelques minutes plus tard, la voyant songeuse, Tucker demande à sa femme si tout va bien. NON Il lui demande ce qui s’est passé avec Malloy. Elle lui répète qu’elle a confirmée qu’elle était au parc, le soir où Diane est morte. Tucker ne veut plus qu’ils se mentent. Elle est d’accord.

 

Dans sa caravane, William regarde des photos de Victoria sur son ordinateur portable. Il l’a voie entrer et lui pardonner malgré ce qui s’est passé en Birmanie. Malheureusement, ce n’est qu’un doux rêve. William revient à un moment à la réalité et referme son ordinateur : " je ne suis pas un héros Victoria "

 

Michael arrive à l’hôpital et retrouve son frère dans le couloir : " Félicitations "

Kevin : " tu es au courant "

Michael lui confie qu’il sort de la caravane de William Abbott. Kevin réalise que son frère est au courant du subterfuge. Il l’entraîne dans la salle d’attente pour lui dire qu’il ne pourra jamais tenir le " rôle " qu’on lui a confié. Michael lui avoue que c’est lui qui a conseillé à Victor de le choisir lui car il est proche de Délia et Chloé et en plus qu’il est capable de garder un secret. Kevin doute pouvoir y arriver. Michael lui rappelle que Gloria sera très fière de lui et à ce propos, il lui a envoyé un message. Ils s’étonnent d’ailleurs de ne pas avoir de ses nouvelles.

 

Jill et Cane arrivent. Eux aussi sont mis au courant de la nouvelles.

 

Victoria revient avec des ballons et des décorations pour fêter ça. Chloé est tellement contente qu’elle dit à Kevin qu’elle l’aimera jusqu’à la fin des temps.

 

Au néon écarlate, Abby et Devon tombent l’un sur l’autre. Décidément, ces deux là ne se quittent plus. Elle lui confie ses déboires avec Tucker. Devon lui conseille d’accepter le choix de sa mère car elle a besoin d’elle et si elle croit le contraire, c’est qu’elle est stupide. Il lui rappelle qu’elle de la chance d’en avoir une. Lui en a perdu deux : l’une à cause de la drogue e l’autre, elle est morte. Même si elle n’aime pas Tucker et lui non plus d’ailleurs mais ce n’est pas à Abby de décider qui sa mère fréquente. Abby refuse

 

A l’hôpital, Victoria écrit un sms à William pour lui dire annoncer la bonne nouvelle concernant Délia. Chloé qui sort de la chambre de sa fille, la voit faire. Maintenant qu’elle a un donneur compatible avec Délia, Chloé estime que ce n’est plus la peine de chercher William parce qu’avec lui, les choses ne changent jamais. Vicki lui rappelle que Délia aura toujours besoin de son père. Chloé pense que non et va même jusqu’à dire que sa fille sera mieux si Jack ne retrouve pas William.

 

Pendant ce temps là, dans son mobil-home, William regarde toujours des photos de sa mère lorsqu'il reçoit le message de Vicki. Après un moment d’hésitation, il le lit. Le contenu est toujours le même à quelques détails près : Délia est malade mais ça ira mieux bientôt. Sa fille veut le voir et elle n’est pas la seule.

 

Dans la cave à vins de Geneviève Atkinson, Gloria a fini par s’endormir. Colin en profite pour retourner voir le coffre-fort. Il tente de l’ouvrir en mettant toutes les combinaisons qui lui semblent probables. Rien ne fonctionne.

 

Devant la porte, Cane essaie de comprendre comment, la bouteille de vin est parvenue jusqu’à Jill.

 

Dans son sommeil, Gloria bouge, ce qui fait du bruit.

Cane ouvre la mini-fenêtre de la cave. Il ne voit personne : " Bonjour ? Est ce qu’il y a quelqu’un ? " Personne ne répond car Colin est trop concentré à sa besogne. Cane repart.

 

A l’hôpital, Victoria rejoint tout le monde dans la chambre de Délia.

 

Victor sort de l’ascenseur et s’approche de la chambre. A travers la fenêtre, il observe sa fille faire la fête avec le reste des proches de Chloé. Il s’en va, satisfait de voir que son plan fonctionne à merveille : Délia Abbott sera sauvée sans que personne ne sache que le véritable héros est William. Ce dernier va bientôt quitter la ville. Que du bonheur ! Totor s’en va.

Tout le monde est joyeux.  Ils sortent tous de la chambre. Chloé demande à sa fille si elle a quelque chose à dire à oncle Kevin.

 

Délia dit " je t’aime Oncle Kevin "

 

Kevin  se sent mal.

 

Au mobil-home, William commence à répondre au mail de Victoria mais il a un coup de frayeur lorsqu’il s’imagine qu’elle lui dit qu’il aurait mieux fait de ne revenir à Génoa City. Il efface le début de son message.

Partager cet article

Repost 0
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 20:37

Au Gloworm, Abby embrasse son père, contente qu’il ait accepté de la voir aussi rapidement. Victor lui demande ce qui se passe. Abby avoue qu’elle a commis une grosse bêtise. En voulant coincer Tucker McCall pour le meurtre de Diane Jenkins, elle a mis sa mère en difficultés car la Police pense désormais qu’Ashley a peut être tuée Diane. Victor reproche à sa fille de se laisser aveugler par la haine qu’elle voue à Tucker. Il lui ordonne de ne plus s’approcher de Ronan Malloy et promet qu’il va tout arranger.

 yr-09-19-11-1.jpg

Quelques instants plus tard, Abby rencontre Devon. Tous les deux se confient leurs problèmes : elle à propos de Tucker et lui au sujet de son père qui ne semble pas le soutenir dans son nouveau  projet professionnel.

 

Au même moment, Ashley revient à son appartement. Elle dit à son mari qu’elle n’a pas trouvé sa fille. Tucker pense qu’Abby a paniqué mais pas pour avoir porté un micro. Il y a certainement quelque chose d’autre.

 

Ashley ignore ce que ça pourrait être. Il lui dit que l’inspecteur Ronan Malloy a demandé à ce qu’elle passe au poste de Police. Elle demande la raison de ce RDV. Il l’ignore et veut appeler son avocat. Elle refuse car ils n’ont rien à se reprocher concernant la mort de Diane Jenkins. Le téléphone sonne, Tucker suppose que c’est encore Ronan Malloy. Ashley décide d’aller au Poste de Police

 

Au Poste de Police, Ronan écoute l’enregistrement des aveux d’Ashley obtenu grâce à Abby. Ensuite, il appelle Ashley mais tombe sur sa messagerie. Il lui laisse un message où il lui demande de venir le voir.

 

Dans la cave à vin de Geneviève, Colin et Gloria sont mécontents de leur sort. Gloria essaie de voir si elle a le réseau pour appeler. Elle ne capte pas. Colin prend une bouteille de vin. Se souler reste leur seule alternative. A noter que Colin a déjà ingurgité 3 bouteilles. En buvant leur bouteille, ils discutent. Colin espère que Jill finira par venir les libérer mais elle lui apprend que Jill croit qu’il est parti en voyage d’affaires avec Geneviève. Colin est en colère. Franchement, cette Geneviève commence par lui taper le système. Gloria prend la défense de Geneviève et non celle de Jill car elle n’arrive pas à comprendre ce que les hommes peuvent bien lui trouver. Il lui demande s’il existe quelqu’un qui s’occupe d’elle. OUI Ses employés du Gloworm et ses fils. Il en doute alors, elle lui rappelle que ce n’est pas non plus le grand amour entre lui et son fils, Cane. Leur bouteille de vin est quasiment vide, Colin décide d’en prendre une autre mais quand il saisit une bouteille, le mur bouge. Ils prennent peur ! Ce n’est rien ! Une table de craps s’abaisse. Au moins, ils ont de quoi s’occuper jusqu’à l’arrivée d’un sauveur.

 

 Vu que personne ne va se soucier de son absence, ils espèrent qu’au moins du côté de Gloria, quelqu’un s’inquiètera et viendra les chercher. En attendant cette éventualité, ils se mettent à chercher une issue de secours, sans succès.

 

Au club,  Jill relit à haute voix la note que Geneviève lui avait envoyée accompagnée des fleurs. Ensuite, elle la déchire et la brûle : « Colin ! Colin ! Tu n’es qu’un sale fils de pute »

 

 Tucker et Jill se rencontrent en profite pour attirer son attention sur l’intérêt soudain que Katherine porte à Devon. Il la laisse. Un serveur apporte une bouteille de vin à Jill. Celle-ci croit que cela vient du club. L’homme lui dit que ce cru ne fait pas partie de leur cave.

 

Ashley est arrivée au poste de Police. Ronan lui fait écouter « l’enregistrement » et lui fait comprendre qu’elle n’a plus d’alibi ainsi que son mari et son ami, Nick Newman. Ashley admet qu’elle s’était rendue au parc la nuit du meurtre de Diane. OUI Elle a vu la victime et elles en sont venues aux mains mais lorsqu’elles se sont séparées, Diane était bien vie. Vu qu’il n’a pas la preuve qu’elle a tué Diane, Ashley s’en va. Ronan demande à ce qu’un officier la suive.

 

Son intuition ne le trompe pas car la Police récupère les photos d’elle du parc qu’elle jette dans une poubelle.

Ashley rentre chez elle. Abby est là. Elle demande à sa fille si elle est venue terminer ce qu’elle a commencé.

 

Victor arrive au Poste de Police. Il menace Ronan : si l’inspecteur approche une nouvelle fois sa fille, Abby, il mettra tout en œuvre pour découvrir ses secrets afin de lui pourrir l’existence. Il reçoit ensuite un coup de fil du laboratoire : William est compatible avec sa fille. Victor peut désormais mettre en place la seconde partie de son plan : faire passer Kevin pour le héros du siècle.

 

A l’hôpital, Délia raconte à sa mère qu’elle a vu son père et que ce dernier portait une capuche. Vu qu’elle a de la fièvre, Chloé croit que sa fille divague.  Chloé lit une histoire à sa fille mais la fièvre ne cesse de monter. Elle sort appeler une infirmière.

 

Ronan appelle Chloé  mais elle refuse qu’il vienne.

 

A la caravane, Kevin apporte à William son ordinateur portable puis lui dit que Délia l’a vu la nuit dernière. William prend la décision de ne plus voir sa fille. Kevin ne comprend pas pourquoi William ne peut pas être prêt de son enfant. Qu’à t-il fait de si grave pour accepter d’être sous la coupe de Victor ! Ce dernier arrive et annonce que William est compatible avec Délia. Il ordonne à Kevin d’aller mentir à Chloé qu’IL est compatible avec Délia. Après son départ, Victor dit à William que puisqu’il est compatible avec Délia, sa pathétique existence aura eu au moins une raison d’être sur terre.

 

Malgré le refus de Chloé, Ronan se pointe à l’hôpital. L’état de Délia se détériore et Chloé s’en veut d’avoir demandé la garde complète de sa fille car elle se dit que si elle n’avait pas fait ça, William aurait eu au moins, une raison de rester à Génoa City.

 

Kevin les rejoint et fait ce que Victor lui a demandé.

 

Tucker tombe sur Devon au Gloworm. Il en profite pour engager une conversation avec lui.

 

Au poste de Police, Ronan regarde avec attention les photos qu’Ashley  a jetées à la poubelle

Partager cet article

Repost 0