Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 20:52

Phyllis fait face à Victor; la vérité sur Cane éclate; les jumeaux Ashby sont en danger; Sofia fait un malaise


 

Chez elle, Victoria parle à son avocat au téléphone. Elle vient d’apprendre une mauvaise nouvelle.

 

On sonne, elle raccroche et ouvre, c’est Phyllis. Cette dernière lui dit qu’elle est certaine que son avocat l’a prévenu de sa visite. En effet, un Juge vient d’accorder à Phyllis un droit de visite : « puis-je entrer, s’il te plait ? » A contrecœur, Victoria accepte.

Phyllis : « Daniel est là ? »

Victoria : « tu me demandes où se trouve ton fils ? »

Phyllis avoue qu’elle lui a envoyé un texto pour le prévenir et pensait qu’il serait là. Victoria tente de lui faire comprendre que l’absence de Daniel veut tout dire : son fils n’approuve pas son attitude. Phyllis rétorque qu’un jour son fils la remerciera de s’être battue pour lui et demande où est Lucy.

Victoria : « elle est là haut avec son frère »

Phyllis demande à la voir mais Victoria refuse. Elle préfère attendre l’arrivée de l’assistante sociale. Phyllis déclare qu’elle est parfaitement capable d’être seule avec Lucy mais Victoria ne change pas d’avis alors, Phyllis lui dit que bien que Victoria et son mari croient avoir gagné, rien n’est fait.

 

Pendant ce temps, au néon écarlate, William donne des consignes : rien ne doit filtrer sur l’adoption de Lucy dans son magazine. Victor qui arrive derrière lui fait remarquer que c’est bien la première fois où il se comporte ainsi. William explique qu’il ne tient pas à s’attirer les foudres du Juge car ce dernier vient d’accorder à Phyllis un droit de visite. Victor déclare qu’il a toujours admiré la façon dont Phyllis protégeait ses enfants mais dans cas, pour lui, elle agit égoïstement. William est d’accord avec lui. Victor lui propose son équipe d’avocats pour les défendre.

William : «pour nous aider à conserver la garde de Lucy ? »

Victor : « non, pour s’assurer que la famille de Victoria reste ensemble »

William lui rappelle qu’il fait partie de cette famille. Victor rétorque qu’il aurait dû se rendre compte que son amour pour Victoria dépasse de loin, la profonde inimité qu’il ressent pour lui.

 

A l’hôpital, Daniel dit à Lily qu’elle sera rétablie avant l’anniversaire de ses enfants et propose de faire le Clown durant la fête. Elle rigole à l’idée de le voir vêtu d’un tel costume.

Daniel : « je crois que je suis prêt à faire ce sacrifice » et ajoute qu’il sera toujours prêt à lui redonner le sourire. Elle lui fait remarquer qu’à chaque fois qu’elle sombre, il est là pour la sauver. Daniel rétorque qu’elle n’a pas besoin d’être secouru.

Lily : « même si j’ai cru voir Cane ? » OUI Il l’encourage à croire qu’elle se rétablira très vite pour organiser l’anniversaire de ses enfants.

 

Chez les Ashby, Malcom demande à son frère s’ils peuvent être surs que c’est bien Cane qui a écrit cette lettre : « laisse-moi voir ça »

 

Neil : « attends une seconde » Il reconnaît l’écriture de Cane puis comprend que Lily n’a jamais lu cette lettre parce qu’elle était tombée derrière le meuble. Sofia et Malcom concluent que Lily ignore que Colin est le père de Cane et que ce dernier avait un jumeau qui lui ressemblait comme deux gouttes d’eau. Malcom se dit que ce jour là au Club, Lily avait peut être bien vu « Cane » mais ce n’était pas lui. Ils comprennent tous que Colin a utilisé le jumeau de Cane pour rendre Lily, folle. Neil est dépité surtout qu’il a laissé les enfants avec Colin. Il l’appelle. Malcom veut parler à ce salopard mais Neil le lui empêche. Il tombe sur la messagerie de Colin et lui dit qu’il avait oublié de lui dire que Charlie était malade, il va venir au Manoir lui remettre ses antibiotiques : »rappelez-moi dès que vous aurez ce message »

 

Sofia admire ce qu’il a fait. Neil espère que Colin le rappellera.

 

Colin ignore le message de Neil et appelle son employé, Rogers. Ce dernier lui dit que le pilote, le Capitaine Nichols n’a pas atterri parce que les vents sont forts mais ça ne saurait tarder. Colin lui dit qu’il est prêt et raccroche.

 

Un peu plus loin, Jill reçoit l’appel de Neil qui lui demande si les jumeaux sont avec elle.

Jill : « non, ils sont avec Colin, mais je peux les voir »

Neil : « où êtes-vous ? »

Jill : « je suis dans l’ancien domaine des McMillan. Ecoutez, je n’arrive pas à bien vous entendre…je ne sais pas ce qui se passe ici »

Neil lui demande de l’écouter attentivement.

 

Pendant ce temps là, en regardant les photos de sa chère Samantha, Geneviève attend patiemment l’heure de la revanche qui s’approche.

 

Dans la maison d’en face, Jill s’approche de Colin.

 

Colin est surpris de la voir : « Jill, qu’est ce que tu fais ici ? »

 

Elle avoue qu’elle l’a suivi quand elle l’a vu prendre les enfants au néon écarlate. Ensuite, elle dit bonjour au bébé et demande à son mari pourquoi ils ne sont pas à la maison. Il dit qu’il attend une livraison provenant d’un vol privé. Elle décide d’attendre avec lui mais il le lui déconseille prétextant qu’il fait froid. Si tel est le cas, elle doit ramener Charlie et Matty à la maison répond t - elle,

 

Colin : «ils vont bien ! »

 

Elle ne comprend pas pourquoi il dit ça. Ferait-il trop froid pour elle et non pour les bébés. Colin ne sait plus comment se débarrasser d’elle lorsqu’ils entendent : « Papa ? »

 

Jill se retourne. En voyant Cane, elle s’évanouie.

 

Cane demande à son père si Jill respire. Colin répond qu’elle est juste tombée dans les pommes et peste à cause de cet avion car ils doivent vite déguerpir.

Cane : « nous ne pouvons pas la laisser ici » Colin est surpris que son fils, Caleb se soucie de Jill. Il dément en disant qu’il ne faut pas que quelqu’un la trouve sinon, ils auront des problèmes : « de toute façon, que fait-elle ici ? »

Colin : « elle m’a suivie » Cane peste

Colin : « tu crois que c’est ce que je voulais ? »

 

Pas de réponse !

 

Geneviève regarde grâce à ses jumelles ce qui se passe et quand elle voit Jill étendue par terre, elle hurle : « NONNNN ! »

 

Colin décide de se débarrasser de Jill car rien de doit interférer dans ses projets : les jumeaux doivent rentrer chez eux.

 

Chez les Ashby, Neil et Sofia sont au téléphone. Elle avec l’hôpital psychiatrique et lui prend des dispositions pour rejoindre Jill au Manoir des McMillan. Ils se séparent. Neil part là-bas, tandis que les Winters doivent aller à l’hôpital voir Lily mais soudain, Sofia ne se sent pas bien.

 

Victoria et Reed arrivent au Néon Ecarlate. Il tombe dans les bras de son grand-père. Ensuite, il regrette que Lucy ne soit pas avec eux. Sa mère lui explique que Lucy n’est pas avec eux parce que Phyllis est venue la voir. Reed demande pourquoi Phyllis veut voir Lucy. Au lieu de lui répondre, elle lui donne de l’argent pour qu’il aille s’acheter une friandise.

 

William demande à sa femme si elle va bien. NON Lucy est avec Phyllis. Il lui rappelle qu’elles ne sont pas seules, il y a l’assistante sociale. Peut être mais elle sait que Phyllis ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

 

Phyllis et LucyPendant ce temps, chez les Abbott Jr, Phyllis donne le biberon à Lucy « tu sais qui je suis ? Je suis la maman de ton papa…tu vois tes cheveux roux, tu les as hérité de moi… » Ensuite, elle émet le désir de faire partie de sa vie et surtout de réaliser son vœu le plus cher : la donner à son papa.

 

Ensuite, elle repense à la dernière dispute qu’il y a eu entre elle et son fils. Elle avait tenté de lui expliquer qu’elle agit pour son bien mais il s’était contenté de la regarder de haut. Bouleversée, elle décide de l’appeler mais il ignore son appel alors, elle lui laisse un message : « Bonjour Daniel, c’est ta mère. Ecoute, je sais que tu es fâché contre moi, je comprends et je peux y faire face …il y a une personne qui ne peut pas comprendre ça, c’est ta fille…Je suis en ce moment avec elle, tu devrais venir… »

 

A l’hôpital psychiatrique, Lily demande à Daniel si c’est sa mère. OUI Elle lui conseille de lui parler mais il refuse car pour lui, sa mère agit plus dans son intérêt à elle que dans son intérêt à lui. Elle lui répète d’appeler sa mère.

 

Ils voient Sofia et Malcom entrer. Lily s’étonne de les voir arriver si tard. Malcom lui annonce qu’ils ont du nouveau sur Cane

Sofia : « tu devrais t’assoir » Elle refuse.

Malcom annonce que Cane a un jumeau qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau.

Daniel et Lily n’en reviennent pas.

Malcom ajoute qu’ils pensent tous que c’est le jumeau de cane que Lily voyait tout ce temps.

Lily : « Quoi ? Vous en êtes surs ? » OUI

Daniel dit à Lily : « je t’avais dit que tu n’étais pas folle »

Lily se demande pourquoi Cane ne lui a rien dit à ce sujet. Malcom dit que son mari lui avait laissé une lettre.

 

A l’intérieur de sa maison, Geneviève peste parce que Jill est là. Ce n’était pas prévu au programme et jure qu’elle ne l’a laissera pas gâcher ce moment tant attendu.

 

En face, dans le domaine de McMillan, Colin reçoit un appel de son homme de main, Rogers. Ce dernier lui dit qu’ils vont atterrir dans quelques minutes. Colin lui dit qu’ils vont décoller juste après. Ensuite, il ordonne à Cane d’amener les enfants dans la camionnette, ils vont sur la piste d’atterrissage. Cane lui dit que ce n’est pas une bonne idée mais Colin déclare que c’est un ordre.

 

Jill se réveille : « qu’est ce qui m’est arrivée ? »

Colin : « Jill ? Jill ? Tout va bien, tu t’es évanouie »

Elle se souvient de Cane. Comment peut-il être vivant puisqu’il est mort sur le perron de l’église.

Colin : « Jill, ce n’est pas Cane ! C’est Caleb, son frère jumeau »

Jill refuse de le croire : « Cane m’aurait dit qu’il avait un frère jumeau…qu’est ce qui se passe ? »

Colin : « j’aurai aimé avoir plus de temps pour tout expliquer mais je dois y aller »

Jill : « où ? »

Colin : « En Australie »

Elle ne comprend pas qu’il veuille repartir là-bas, alors, qu’il lui avait dit que des gens lui en voulaient.

Colin : « je ne peux t’y emmener »

Jill : « mais tu peux amener les jumeaux et le frère de Cane »

Colin : « ils sont les derniers membres de ma famille »

Jill : »ta famille ? »

Colin : « Cane et Caleb….ils sont mes fils »

Jill : « pourquoi tu ne me l’as pas dit »

Colin : « c’est compliqué »

Jill réalise avec effroi qu’il n’a fait que l’utiliser depuis tout ce temps et qu’il veut voler les jumeaux Ashby.

 

Colin : « je n’ai jamais voulu te faire du mal » Elle refuse de le croire. Tout n’était que mensonge ! Elle tente de l’en empêcher en prenant son portable pour appeler la Police. Il lui arrache le téléphone des mains et le jette loin. Il ajout que Charlie et Mattie font partie de sa famille. Ils sont tout ce qui lui reste de Cane, c’est pourquoi, il doit les ramener en Australie et il ne laissera personne l’en empêcher y compris elle.

 

Cane tente de prévenir Jill mais elle s’enfuit.

 

L’hélicoptère atterri. Cane demande à son père s’ils ne doivent pas suivre Jill. NON Le temps qu’elle réussisse à contacter qui que ce soit, ils seront déjà bien loin.

 

William et Victoria sont toujours au Néon Ecarlate. Elle ne cesse de regarder sa montre. Son mari lui promet qu’ils n’accorderont pas Phyllis une seconde de plus que celles qui lui sont autorisées. Victoria peste parce que pour elle, Phyllis ne devrait même pas être avec leur fille. Reed demande à sa mère si Lucy est comme lui, c'est-à-dire, elle a deux familles. Victoria tente d’expliquer à son fils que c’est normal que lui ait deux familles mais en ce qui concerne, Lucy c’est très différent.

 

William ajoute que Lucy n’aura qu’une seule famille et rien n’y personne ne pourra changer cela.

 

Pendant ce temps, chez eux, Phyllis reçoit la visite de Victor.

 

Phyllis : « si vous êtes venu pour voir Victoria »

Il lui coupe la parole : « je suis venu voir ma petite-fille »

 

Deux fortes têtes qui se rencontrent. Ça promet ! Malheureusement pour ma Fifi, Victor a l’avantage de l’argent

 

A l’HP, Lily lit la lettre de son mari : « je suis désolé, Lily. Je n’ai jamais voulu te mentir. Tout ce que j’ai fait, c’était pour te protéger, toi, Charlie et Mattie…quoiqu’il arrive, j’espère que tu me croiras….au cas où il m’arrive quelque chose, ne le laisse pas s’approcher d’eux. Avec tout mon amour, Cane »

 

Elle réalise avec effroi que Colin est dangereux. Quand elle pense que ce dernier lui avait proposé de garder ses enfants. Malcom explique qu’ils ont retrouvés la lettre trop tard. Neil avait accepté que les jumeaux passent la soirée en compagnie de Colin et Jill. Elle est effarée ! Il tente de la rassurer que Neil est parti chercher ses enfants mais elle hurle  qu’ils doivent y aller.  Il préfère qu’ils attendent des nouvelles de Neil.

Lily refuse : « où est ce qu’il sont ? » Il le lui dit mais elle sort pour aller retrouver ses enfants. Daniel leur dit qu’il va aller avec elle.

 

Malcom veut également les suivre, mais Sofia fait un malaise. Un médecin vient l’ausculter, elle a de la tension artérielle. Malcom s’inquiète mais sa femme mais tente de relativiser et lui demande d’aller rejoindre Neil. Il refuse. La Police a été alertée, sa présence n’est pas nécessaire.

 

Au domaine McMillan, Cane a installé ses enfants dans la camionnette. : « Les enfants sont prêts à partir, Papa »

 

Colin  est heureux, bientôt, ils vont tous rentrer à la maison.

 

Neil arrive en trombe et leur dit qu’ils n’amèneront pas Charlie et Mattie avec eux. Colin rétorque qu’il a parfaitement le droit de les amener dans leur Patrie, puisqu’il est leur grand-père. Neil lui dit qu’il sait exactement qui ils sont et qu’ils font partie du Crime Organisé. Colin se vante que son Organisation est extrêmement puissante et non illégale. Neil lui demande s’il veut l’intimider. NON De toute façon, ils sont en nombre supérieurs face à lui. Cane se décide à révéler la vérité à son père à sa façon. Il lui dit que ce n’est pas le cas, et, se met du côté de Neil.

Colin : « Cane ? C’est vraiment toi ? »

Cane : « oui, c’est vraiment moi »

Neil n’en revient pas : « Cane ? C’est un piège, Cane est mort »

Cane : «Je jure que  ce n’est pas un piège. C’est moi ! MOI ! »

Neil : « non, non, non, non ! Tu ne réussiras pas à me duper »

Colin fait comprendre à Neil qu’il a bien en face de lui Cane. Maintenant que ça lui revient. Tout à l’heure, avec Jill, contrairement à Cane,  si c’était Caleb, il n’aurait pas hésité à la tuer. Cane rétorque qu’il ne le laissera plus faire du mal à une personne qu’il aime.

Colin : « pour Samantha, ce n’était pas ma faute »

Cane : «c’était de ta faute ! … Tu as détruit notre famille ! Tout était de ta faute »

 

Ils entendent de la musique venant de la maison d’en face. Colin reconnaît l’air : « Geneviève » Il ordonne à Rogers d’amener les enfants, il le rejoint tout de suite.

 

Rogers menace CaneRogers veut prendre les enfants dans le van. Cane saute sur lui. Neil lui vient en aide mais il lui demande d’aller protéger Jill.

Neil : « je ne partirais pas sans mes petits-enfants »

Cane lui hurle de partir. Neil a compris que Cane disait la vérité et court chercher Jill. Rogers réussi à déstabiliser Cane. Celui-ci tombe, Rogers sort son arme et la pointe sur lui.

 

Neil retrouve Jill. Elle le prévient des intentions de Colin mais il est déjà au courant. Neil l’assure que Cane prend soin de tout.

 

Jill : « non, vous voulez dire Caleb. Vous ne pouvez pas lui faire confiance. Il est de mèche avec Colin. Ne lui laissez pas les bébés »

Neil « non, non, non, c’est Cane, ok ! Charlie et Mattie sont entre de bonnes mains. Ils sont avec leur père »

Jill : « qu’est ce que vous racontez »

Neil : « Jill, c’est Caleb qui a été tué à l’église. Cane est vivant »

 

Mise en scène de GenevièvePendant ce temps, Colin court vers la maison d’en face. Colin rentre et constate que l’intérieur est la réplique exacte de leur maison en Australie. Il se dirige vers l’urne funéraire de sa fille pour la caresser, très ému. Quand il se retourne, il voit par terre, des photos de Samantha disposées de façon à former son corps exactement de la façon dont il était disposé lorsque sa fille est morte. Il continue d’explorer. Ça l’amène à retrouver l’électrophone  « montre-toi ! Je sais que tu es là ! »Mise en scène de Geneviève 2

 

Chez les Abbott, Phyllis dit à Victor que Lucy est dans sa chambre avec Mme Miller. Dommage  qu’elle se soit endormie juste à son arrivée. Il déclare qu’il aura l’occasion de passer du temps avec sa petite-fille. Elle lui demande de s’en aller puisque Mme Miller est là. Victor lui rappelle que Mme Miller est ici pour la surveiller. Elle rétorque que c’est lui qu’on devrait surveiller après le mal qu’il a fait à son enfant : « vous avez presque tué ma fille »

Victor lui demande d’être juste. Tout le monde, même lui ignorait à quel point, Patty était dangereuse alors qu’elle sait à quel point, Daisy Carter représente une menace pour tout le monde.

Phyllis : « innocent jusqu’à preuve du contraire !»

Victor : « elle a laissé pour mort votre fils sur le bord de la route »

Phyllis : « Victor, elle venait d’avoir un bébé. Elle a paniqué »

Victor lui dit qu’elle se ment à elle. William, Victoria et Reed arrivent. Victoria demande à son père ce qu’il fait là. Il se contente de dire que Phyllis et lui parlaient de Lucy.

 

Au domaine McMillan, Colin est désormais  sur le balcon : »tu veux jouer Geneviève ? Viens jouer avec moi » Soudain, elle apparait. Colin lui dit qu’il pensait ne plus jamais la revoir. Elle lui demande s’il pensait sincèrement qu’elle allait le laisser vivre sa vie en paix.

Colin : « don, cane et toi étaient de mèche depuis tout ce temps »

Geneviève : « tu m’as toujours sous-estimée »

Colin : « que lui as –tu offert pour sa loyauté »

Geneviève : « la juste et le vengeance. Une combinaison irrésistible ne crois-tu pas ? »

Colin : « tu penses vraiment que tu peux m’impressionner avec ce jeu morbide ? »

 Elle rétorque que ce n’est que le début. Il ose prononcer le prénom de leur fille, elle le lui interdit.

 

En bas, Lily et Daniel sont arrivés. Lily demande à son père s’il a retrouvé ses enfants. Il la supplie de l’écouter mais elle continue à poser la question.

 

Soudain, ils entendent Colin et Geneviève se disputer

 

Jill : « …c’est Colin. Il est avec une femme »

 

Un peu plus loin, Cane tente de raisonner Rogers mais ce dernier refuse de l’écouter. Son patron a des projets pour les enfants. Il obéira. Cane réussi à le désarmer mais un coup part et perce le réservoir d’essence. Le liquide commence à s’écouler et c’est dangereux parce qu’il suffit d’une petite flamme pour que le véhicule prenne feu avec les enfants à l’intérieur.

 

Chez les Abbott Jr, William a couché Reed. Victoria lui annonce que Phyllis veut parler de ses futures visites. L’intéressée déclare que l’arrivée impromptue de Victor a écouté sa visite. Elle demande à passer plus de temps avec Lucy la prochaine fois, et, c’est demain. William lui demande d’aller voir ça avec le Juge. Elle rétorque qu’elle contactera son avocat pour qu’il parle au Juge Welchert. Il est temps pour Mme Miller de partir. Ils lui disent au revoir.

 

Après son départ, Phyllis reproche à Victoria d’être aller pleurer auprès de son père afin que ce dernier vienne faire le sale boulot à sa place. Victoria nie. William lui ordonne de sortir. Phyllis accepte. Elle promet de revenir et les prévient que personne ne le lui empêchera. Victor le lui déconseille. Elle lui demande s’il est prêt à violer une ordonnance du tribunal. William l’a met à la porte : « sors de ma maison »

 

Bizarrement, Phyllis garde son calme. Ce qui n’est pas le cas de William. Un désavantage pour lui.

 

Lucy se met à pleurer. Victoria décide de monter la voir et demande à son mari d’aller voir Reed. Il n’a pas l’air de vouloir le faire. Elle le supplie : « fais-le pour moi » Il accepte.

 

Victor les assure qu’il va montrer lui-même le chemin de la porte à Phyllis : « appelle moi si tu a besoin d’aide »

Victoria : « merci » Elle monte à l’étage.

Victor se retourne d’un air menaçant vers Phyllis. Celle-ci ne s laisse pas impressionner et lui dit en le regardant droit dans les yeux qu’elle n’abandonnera pas.

Victor : « moi non plus »

 

A l’HP, l’état de Sofia empire même si elle refuse de l’avouer à son mari. Ce dernier décide d’appeler une ambulance pour qu’on l’amène au service obstétrique.

 

Cane est sur le point de prendre ses enfants quand Rogers se réveille. Cane et lui se battent. Rogers réussi à faire tomber Cane par terre. L’essence continue à couler.

 

Sur la balustrade, Colin demande à sa femme s’ils peuvent avoir une conversation civilisée. Elle refuse car il a tué leur fille. Colin lui rappelle que ce n’est pas lui qui a tué Samantha. Elle continue à affirmer que leurs enfants, Samantha et Caleb : « tu as tué toute notre famille »

Colin : « tais-toi ! »

Geneviève : « la vérité fait mal n’est ce pas ? »

Elle le pousse vers le bas. Il passe par-dessus la balustrade. Heureusement, il réussi à ne pas tomber en s’agrippant au garde-corps.

 

Horrifies.png

 

 

En bas, tous les autres sont effarés par le spectacle.

 

Jill crie : « oh mon Dieu, Colin ! »

  Geneviève tente de tuer Colin

Colin supplie Geneviève de l’aider.

Partager cet article

commentaires