Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 19:49

Devon et Lily sont au néon écarlate. Elle achète un petit déjeuner pour son père car elle se doute bien qu’il n’a rien avaler. En effet, depuis qu’il a repris les rênes de Jabot, Neil s’épuise au travail. A croire qu’il ne foutait rien lorsqu’il dirigeait les Industries Chancellor, une entreprise beaucoup plus importante que Jabot. Ils déplorent le côté rigide de leur père. Lily commande également des viennoiseries pour ses collègues.

Devon : " tu n’as pas besoin de corrompre tout l’étage "

Lily explique qu’en faisant cela, elle aimerait améliorer l’image stricte de leur père. Devon pense que cela vient de la tenue vestimentaire. A l’entendre, on travaillerait mieux en jean et basket qu'en costume 3 pièces. Lily pense que ce serait un exploit de convaincre leur père de ne fus que desserrer sa cravate. Ils vont au boulot.

 

Dans le bureau de direction de Jabot, Neil travaille d’arrache pied ! Lorsque Leslie Michaelson entre, il est au téléphone avec une personne qu’il engueule parce qu’elle ne lui a pas remis son travail à temps.

Leslie : " vous avez une minute ? "

Neil : " revenez au mois d’Août, j’aurai peut être un créneau "

Leslie note qu’il n’y a pas que les avocats qui travaillent énormément. Il lui dit que ça tombe bien qu’elle soit venue, son contrat de travail est prêt. Il manque juste sa signature.

Leslie : " Désolée Neil, je crains ne pas pouvoir le signer"

Il est surpris. Elle déclare que déontologiquement, il serait inapproprié pour elle de devenir son employé parce qu’il y a quelques mois, ils ont failli coucher ensemble. Neil ne pense pas que ce soit un problème. Elle a des compétences et si au cas où il a envie de sortir avec elle, il l’a licenciera. La plaisanterie la fait rire. Finalement, Leslie signe le contrat et devient la directrice juridique de Jabot Cosmétiques. Lily entre et dit à son père : " si je ne te connaissais pas, j’aurai juré entendre le rire de Leslie "

Neil : " est si difficile pour toi de croire que ton vieux père peut aussi être drôle? " OUI D’autant plus que la majorité des employés dans la boite ne l’ont quasiment vu jamais sourire. Leslie promet d’aider à décoincer Neil. Lily espère qu’elle réussira : " nous te serions tous reconnaissant ". Ensuite, elle remet à son père l’en-cas qu’elle lui a apporté. Une alerte sonore retentit. Neil annonce que son RDV de 10h vient d’arriver. Les deux femmes quittent le bureau.

 

Un peu plus tard, Devon vient soumettre une idée à son père : accepterait-il de faire du Vendredi, une journée décontractée au sein de Jabot. Neil n’est pas emballé par l’idée car Jabot est une institution dont les codes vestimentaires sont très stricts. Pour le convaincre, Devon parle de GOOGLE. C’est une entreprise extrêmement florissante où les employés viennent habillés comme, ils veulent. Neil accepte de réfléchir à l’idée cependant, il prévient son fils qu’ils ne pourront pas tout changer du jour au lendemain et que la tenue " Jean & basket " n’est pas à l’ordre du jour. Devon le remercie de l’avoir écouté et le laisse. Neil continue à travailler. A un moment, il lui vient l’idée de desserrer sa cravate mais il renonce.

A l’heure du déjeuner, Lily et Leslie se retrouvent dans le nouveau restaurant de la ville. Lily demande à Leslie si ça ne lui fait pas bizarre de travailler pour Neil. NON Leslie précise que leur relation a été courte et platonique. Elles parlent de l’attitude guindée de Neil. Toutes deux aimerait qu’il se détende. Devon les rejoint. Sa sœur remarque qu’il a retiré sa cravate. Devon lui avoue qu’il a parlé à leur père au sujet du " 3 pièces ".  Aucune décision n’a été prise mais au moins, il l’a écouté. Leslie l’encourage à ne pas abandonner la partie : " d’une façon ou d’une autre, nous allons convaincre Neil de se détendre un peu …ou tout du moins, desserrer deux ou trois boutons " Ils rigolent.

 yr-12-04-12.jpg

A la sellerie, Nick ouvre sa porte à son ex. Phyllis qui lui demande où est Summer. Il apprécie peu son entrée. Elle lui dit que le directeur du lycée de leur fille l’a appelée pour l’informer que Summer avait fait l’école buissonnière depuis plusieurs jours.

Nick : " je suis au courant "

Phyllis est consternée qu’il n’est pas pris le temps de l’appeler pour l’informer alors, elle remet les pendules à l’heure : ils sont peut être divorcés mais jamais au grand jamais, il ne l’éloignera de sa fille. Nick monte dans la chambre de Summer. Elle n’est pas là. Phyllis demande s’il sait au moins si leur fille a passé la nuit à la Sellerie à moins qu’il ait été trop occupé à batifoler à l’extérieur. Nick ne veut pas qu’il parle d’Avery. Phyllis rétorque qu’elle n’en a rien à cirer d’Avery ou d’une autre. Tout ce qui l’importe c’est leur fille.

Nick : " nous sommes bien d’accord là-dessus "

Phyllis aimerait savoir s’il sait où leur fille traîne quand elle ne va pas à l’école. Nick n’en a pas la moindre idée. Tout ce qu’il sait, c’est que Summer va dans des endroits où l’on ne peut pas la retrouver. Ils l’appellent. Summer refuse de leur dire où elle se trouve. L’ado est dans la cave d’Avery pour y fouiller ses affaires. Elle y découvre quelques souvenirs d’enfance de sa famille maternelle. Nick lui ordonne de rentrer à la maison sinon, il la déposera à l’école tous les jours et ira même jusqu’à assister à ses cours, histoire de lui faire honte devant tous ses camarades de classe. Summer accepte de rentrer à la maison. En l’attendant, ses parents ne peuvent pas s’empêcher de se disputer. Phyllis dit à Nick qu’ils doivent faire front commun face à leur fille. Nick dit être capable de mettre leurs différents de côté pour le bien de leur enfant. Phyllis en doute. Il lui reproche d’avoir mauvaise influence sur Summer. Le ton monte au moment où Summer entre. Elle est consternée de voir ses parents se chamailler. Ils ont beau lui dire qu’ils sont inquiets pour elle, Sum a du mal à les croire puisqu’ils se disputent tout le temps. Chose qui l’agace et la fait fuir de la maison. Sans compter qu’elle n’a personne à qui parler car ni son père, ni son frère avec qui elle vit ne l’a comprenne et Faith est trop petite pour comprendre quoi que ce soit. Phyllis dit à sa fille qu’elle peut compter sur elle. Summer dit ne pas pouvoir se confier à elle parce qu’elle est toujours en colère contre sa mère. Phyllis réplique qu’elle aussi est en colère contre Summer car celle-ci leur a dit que tout allait bien alors que ce n’était pas vrai. Nick et Phyllis tentent de raisonner leur fille.

Noah entre : " qu’est ce qui se passe ici ? "

Nick : " c’est entre Phyllis, Summer et moi "

Phyllis rectifie que c’est entre elle et Summer. Noah demande si son père et lui peuvent partir. Nick ne veut pas mais Phyllis réussit à le convaincre d’y aller.

 

Nick amène son fils dans l’ancienne boite de nuit à vendre. Noah est emballé ! C’est une bonne affaire d’autant plus qu’à Génoa City, il n’y a pas de Night Club. Il propose même à son père de devenir son associé. Nick lui rappelle qu’il n’a pas accès à son livret jeune tant qu’il n’a pas 25 ans. Noah demande à devenir le barman. Nick hésite à acheter le Night club. Son fils veut savoir pourquoi.

 

Pendant ce temps, Phyllis et Summer discutent. La mère fait part à la fille de sa fugue : Fifi ne regrette pas d’avoir quitté la maison familiale cependant, elle admet avoir commis des erreurs qui lui ont fait du mal ainsi qu’aux autres ; Summer avoue qu’elle aimerait quitter Génoa City pour s’installer dans une ville où personne ne saura qu’elle est la fille de Phyllis Summers et la petite-fille de Victor Newman. Ce désir d’indépendance est constaté par la peur de quitter ses parents. Elles abordent aussi le sujet qui fâche : Sum dit en vouloir toujours à sa mère d’avoir brisé leur famille. Phyllis le sait et dit s’en vouloir aussi. Sum avoue avoir toujours rêvé de grandir dans une " vraie famille ".

 

Les Baldwin prennent le petit-déjeuner au néon écarlate. Lauren remarque que son fils a à peine touché à son assiette et le lui fait remarquer. Fenmore exprime son mécontentement envers ses parents parce qu’ils l’ont réveillés plus tôt que prévu afin que toute la famille puisse déjeuner ensemble. Il aurait préféré dormir un peu plus. Michael se fâche car il en a marre de l’attitude de son fils. Depuis qu’il fréquente Summer Newman, il se montre très impertinent.

Fen : " qu’est ce qu’est devenu l’adage " coupable jusqu’à preuve du contraire " ?  Je suppose que ça s’applique à tout le monde sauf Summer "

Lauren demande à ce qu’ils changent de sujet mais Michael s’emporte ! Summer a une mauvaise influence sur lui ! C’est bien elle qui l’a convaincu de découcher durant le procès de Phyllis. Fen et Michael se disputent. Ce dernier conseille à son fils de fréquenter d’autres personnes que Summer ou de se faire de nouveaux amis. L’ado finit par partir. Ses parents sont catastrophés ! Michael ne sait plus quoi faire pour rétablir le dialogue avec son fils. Lauren garde espoir.

Michael : " Scotty n’était pas si dur "

Lauren lui rappelle qu’elle n’a pas élevée Scotty. Il est sur le point de partir lorsqu’il aperçoit Jamie. Michael présente le jeune homme à sa femme. Lauren est très heureuse de faire sa connaissance. Michael lui demande comment ça se passe à l’école. MAL ! Il est peiné d’entendre ça. Du coup, il l’invite à dîner comme ça, il pourra faire la connaissance de son fils. Jamie avoue qu’il connaît déjà Fenmore et que le courant entre eux ne passe pas. Ils insistent. Jamie préfère décliner leur invitation puis s’éloigne. Lauren est catastrophée parce qu’elle pense que Jamie a peur de Fen. Michael n’y croit pas une seconde. Son fils ne fera pas peur a une mouche. Pour lui, Jamie est intimidé à l’idée de dîner chez le District Attorney. Il s’en va. Lauren se rapproche de Jamie pour lui dire qu’elle compte acheter une tarte dans la meilleure boulangerie de la ville. Est-il sur de ne pas vouloir changer d’avis ? Jamie refuse poliment son invitation. Fenmore revient et n’est pas heureux de voir sa mère converser avec Jamie. Du coup, il s’approche d’eux et se montre impoli au point que sa mère lui remonte les bretelles lorsqu’ils sont seuls. Lauren lui ordonne d’aller présenter ses excuses à Jamie. Fenmore obéit. Jamie lui dit qu’il a la chance d’avoir des parents qui se soucient de lui. Fen lui demande si ce n’est pas son cas. NON Ensuite, Fen lui confie pourquoi il aime tant Summer. Dommage qu’elle ne voit en lui qu’un ami. Jamie est étonné puisqu’il y a quelques jours, Fen lui avait certifié qu’ils sortaient ensemble. Fen avoue qu’il avait menti néanmoins, il espère que dans un futur proche Summer deviendra sa petite-amie. Jamie comprend que Fen a peur que Summer tombe amoureuse de quelqu’un d’autre car dans ce cas, il restera l’éternel " copain ". Ils papotent jusqu’à ce que Jamie décide de s’en aller. Summer qui arrive a le temps de les voir se dire au revoir. Elle s’approche de Fen pour lu demander ce qu’il fabrique avec Jamie. Fen répond qu’il ne fait que suivre son exemple.

 

Nick et Noah reviennent. Noah monte dans sa chambre. En ne voyant pas sa fille, Nick suppose que ça s’est mal passé entre elle et sa mère. Cette dernière le détrompe. Elles ont pu établir un dialogue. Nick est content pour elles : " où est-elle ? "

Phyllis : " elle est partie à l’école "

Nick : " tu ne l’as pas accompagnée ? " NON Après leur discussion, Phyllis a jugé opportun de faire confiance à leur fille. Il approuve. Elle lui demande quel effet ça fait de vivre avec de grands enfants, notamment Noah. Il reste vague. Phyllis explique pourquoi elle en parle : à Thanksgiving, elle est tombée sur Sharon et celle-ci agissait de façon si étrange qu’elle s’est un peu inquiétée pour Noah. Nick est surpris : " Quoi ? Tu as vu Sharon le jour de Thanksgiving ? Où ? "

Phyllis : " ici, chez toi avec Noah "

Ils se disent au revoir. Juste après son départ, Nick appelle son fils. Noah descend et demande ce qui se passe. Nick répond que Phyllis vient de lui dire qu’elle a vu Sharon le jour de Thanksgiving. Pourquoi ne lui a t-il pas dit que sa mère était de retour ?

Partager cet article

commentaires