Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 21:11

A la résidence Mcmillan, Adam dit à sa femme qu’il est vraiment content qu’elle soit là puis plaisante en disant qu’elle est venue parce qu’elle avait hâte de voir le cadeau qu’il lui a acheté. Elle sourit. Il lui offre un livre de Norman Rockwell "An American Family" en lui précisant qu’il y a peut être des photos qui vont lui filer un coup de blues.

yr-12-27-12-1.jpg

Chelsea a un cadeau qui provoque plus qu’un coup de blues à son mari. Elle lui offre de magnifiques boutons de manchette sertis d’émeraude. Il souligne que ce n’est pas la couleur de Noël. Exact! En effet, elle a choisi cette couleur parce qu’elle symbolise le mois de Mai, mois où devait naître leur fils. Adam craque et fond en larmes. Chelsea est émue de voir son mari dans cet état car depuis sa fausse-couche, il n’avait pas laissé transparaître la moindre émotion. Adam explique qu’avec les fêtes de Noël, l’émotion est vive! Quand il pense que sans cette fausse-couche, ils seraient entrain de sentir leur bébé bouger. Cette tragédie, les amène à parler de Sharon. Adam explique à sa femme qu’il n’a pas pu s’empêcher quand ils ont perdu leur enfant que c’était le destin qui le punissait d’avoir privé Sharon de Faith durant ses 6 premiers mois de vie et commet la maladresse de lui dire que son ex-femme n’est absolument pas une menace pour eux. Chelsea veut savoir ce qu’il veut dire par là. Adam lui avoue que Sharon est venue hier soir et ils ont parlé d’elle. Chelsea comprend que son futur ex-mari veut renouer avec elle, juste parce que Sharon l’a rejeté. Adam jure que non! Trop tard, elle prend ses clics et ses claques et s’en va.

 

Les Abbott Jr sont à l’appartement des Newman. Reed est heureux du cadeau de son grand-père: un jeu de lego. Après le déballage du cadeau, Nikki et Victoria amènent le petit garçon dans la cuisine pour manger des brioches à la cannelle.

Seul avec son beau-père, William tente d’établir le dialogue en parlant de la réaction enjouée de Reed lorsqu’il a découvert son cadeau. Victor critique de façon voilée les goûts de son beau-fils lorsqu’il dit que les lego sont de meilleurs jouets que les jeux vidéo.

William: « alors, comme ça, vous faites partie de la Police des jouets?! Oh Oups! Désolé! C’est Noël! Paix et amour»

Victor continue à la titiller en se moquant gentiment de son statut professionnel. En effet, William est au chômage puisqu’il revend Restless Style: « des projets pour l’avenir ? »

William : «oh vous me connaissez, j’ai toujours quelque chose à faire »

Victor : « oh oui ! »

William fait mine d’être ému que son beau-père se soucie de son avenir car il sait très bien que ce dernier ne lui souhaite que tout le malheur du monde. Nikki et Victoria reviennent. William dit à sa femme qu’il veut qu’ils rentrent parce que les enfants doivent être fatigués.

Reed : « je ne suis pas fatigué ! »

Victor : « il n’a pas l’air fatigué »

William promet à Reed que s’il le met au lit et qu’il ne dort pas, ils joueront à des jeux vidéo. Nikki est déçue que sa fille s’en aller avant qu’elles puissent parler du mariage. William invite sa femme à rester. Par contre, lui, il part. Après son départ, Victoria demande à son père ce qu’il a dit à son mari. Victor répond qu’ils ont eu une conversation parfaitement cordiale. Nikki ne comprend pas comment, il n’a pas pu faire un effort, le jour de Noël ! Il rétorque qu’il ne va pas cesser d’être le père de Victoria tout simplement parce que c’est Noël. Victoria croit que son père a reproché à son mari son passé d’Hong-Kong (William était tombé dans l’alcool et les jeux d’argent). Victor nie et pense que sa fille exagère. Victoria ne pense pas que sa réaction est excessive. C’est lui qui est venu vers eux pour qu’ils passent tous Noël ensemble. William ne voulait pas venir. Elle a fait des pieds et des mains pour le convaincre de l’accompagner et finalement, c’est lui qui avait raison parce que leur visite s’est mal passée. Victor les laisse. Elles regardent un catalogue de bouquet de roses lorsque Victor revient et tente de se montrer aimable. Sa fille lui en veut toujours. Il promet qu’il fera de son mieux pour accepter William Abbott dans sa famille mais la prévient qu’il lui faudra du temps.  Victoria a du mal à lui faire confiance.

Victor : « tu peux me faire confiance »

Nikki invite sa fille à rentrer à la maison. Vicki leur dit au revoir et s’en va.

Nikki : « je ne sais pas pourquoi tu as ressenti le besoin de provoquer William surtout ce soir »

Victor : « je ne l’ai pas provoqué ? »

Nikki trouve dommage que Noël se soit mal terminé. Il aurait pu s’abstenir comme hier soir au dîner. Victor estime que sa fille fait tout un foin pour rien.

 

Au néon écarlate, Chloé demande à Kevin ce qu’il fait. Il lui veut savoir pourquoi elle pose cette question. Est-ce pour aller rapporter auprès de son frère ? Chloé rétorque qu’elle ne s’excusera pas de l’avoir empêché de faire quelque chose d’illégal. Et s’il lui parlait de son autre plan. Kevin la laisse parce qu’il vient d’apercevoir Alex se diriger vers le bar. Eden est prête à le servir quand il lui de le laisser s’occuper de ce client.  Kevin et Alex se souhaitent un joyeux noël puis Alex commande un café.  Kevin le sert tout en essayant de lui tirer les vers du nez : « avez-vous trouvé Noah ? »

Alex répond qu’il n’a pas le droit de parler de son travail. Il paye sa consommation et va s’asseoir à une table. Chloé qui n’était pas loin a tout entendu. Elle s’approche de son mari pour lui demander pourquoi, il parle de Noah Newman à cet homme. Kevin ne veut pas lui en parler, elle menace d’aller poser la question au type. Kevin l’en empêche et est obligé de lui avouer que cet homme est un flic qui cherche une copine de Noah, Adriana et l’argent qu’elle a.

Chloé : « de l’argent ? Combien »

Kevin a fait des recherches sur Internet. On a volé un demi-million de dollars à la Police de New-York : « notre copain là-bas, travaillait sous couverture sur un caïd de la drogue »

Chloé n’arrive même pas à croire qu’il associe dans une même phrase « Noah » et « drogue ». Kevin explique qu’il y a un lien entre ces deux mots : une fille. Chloé comprend qu’il aimerait retrouver l’argent en question avant Alex.

 

Michael arrive.

Eden : « Joyeux Noël, Michael »

Michael embrasse sa sœur et lui rappelle qu’elle doit passer ce soir. Eden est prête à partir si son crétin de patron la laisse partir. Michael vient souhaiter à son frère et à sa belle-sœur qu’il étreint, un Joyeux Noël. Il est heureux de constater qu’ils ne sont plus fâchés puis les invite à se joindre à eux ce soir. Ils acceptent. Ensuite, ils parlent de ce flic de New-York qui cherche Noah Newman. Michael est intrigué alors, il va se présenter à Alex. Ce dernier dit le connaître. Michael souligne qu’il est inhabituel qu’un policier d’une autre ville arrive pour enquêter sans prévenir les autorités locales. Alex explique qu’il n’est pas là pour une mission officielle.

Michael : « pourtant vous posez beaucoup de questions »

Alex explique qu’il essaye de trouver une fille qu’il connaissait à New-York.

Michael : « pas, Noah Newman ? »

Alex : « oh, vous le connaissez ? Parce que votre petit-frère là-bas a dit qu’il n’avait jamais entendu parler de lui »

Michael : « Kevin n’a jamais eu une bonne mémoire. Je ne comprends toujours pas pourquoi vous êtes là ? »

Alex : « mon amie était amie avec Noah…cela m’a semblé être une bonne piste pour commencer »

Michael : « à ce que je vois, cette dame préfère ne pas être retrouvée »

Alex fait comprendre à Michael qu’il ne cherche pas de problèmes : « joyeuses fêtes »

Michael : « joyeuses fêtes »

 

A l’Athlétique Club, Neil est en compagnie des Ashby avec qui, il parle de la réaction enjouée des jumeaux face à leurs cadeaux. Neil aura l’occasion de voir Sofia avec tout à l’heure. Quand à Devon, il est allé passer cette fête avec sa mère et sa petite sœur.

 

Neil aperçoit Tyler entrer. Il se lève pour aller le saluer. Ensuite, il lui demande pourquoi, il n’est pas avec sa sœur. Tyler répond que Leslie fait partie d’une chorale qui chante ce soir dans une l’église. Ils dîneront un peu plus tard dans la soirée. Neil l’invite à se joindre à eux ce qui ne absolument pas plaisir à Cane. Ils s’installent tous à une table où ils invoquent l’Indigo. Tyler dit qu’il était déjà au courant parce qu’avant de postuler dans une entreprise, il lit la bio du patron et le fait de savoir que Neil était un amateur de jazz lui a fait comprendre que ce dernier apprécie la créativité.  Lily et Neil sont complètement sous le charme de ce beau parleur. Tyler en rajoute une couche en disant qu’il adore travailler pour quelqu’un qu’il respecte. Agacé, Cane lui demande s’il a déjà travaillé pour quelqu’un qu’il ne respectait pas. SI mais le contrat n’a pas duré. Il est l’heure de se séparer. Neil doit passer voir Sofia et les Ashby, Jill. Neil demande à Tyler de souhaiter un joyeux noël à sa sœur. Tyler promet de le faire. Après leur départ, Cane dit à sa femme que Tyler a le béguin pour lui.

Lily : « Quoi ? Non ! »

Cane : « si »

yr-12-27-12-4

Elle trouve très mignon qu’il soit jaloux puis l’assure qu’il n’a rien à craindre.

 

A la résidence Chancellor, Jill et Kay se sont gavées ! Encore une fois, Esther s’est surpassée pour le repas de Noël ! Kay regrette de ne pas être partie à la parade en compagnie de sa bonne, son mari et Délia. Jill lui rappelle qu’elle a besoin de se reposer. La porte s’ouvre, Tucker entre déguisé en père Noël (juste le bonnet). Kay fait mine de ne pas être contente de le voir. Il dit être là en paix. Tucker a apporté les accessoires que Délia voulait absolument pour Pinkerton, son cheval. Jill est très heureuse de l’apprendre. Il a aussi des cadeaux pour elle.

Kay : « ce n’était pas nécessaire »

Jill : « parle pour toi ! C’est très gentil de ta part »

Tucker répète à sa mère qu’il n’est pas là pour gagner des points pour obtenir quelque chose en arrière. S’ils pouvaient mettre leurs différents de côté pour cette fois. Concernant le cadeau, si Tchaïkovski n’est pas sa tasse de thé, elle pourra le changer. Kay le remercie et lui présente ses excuses parce qu’elle n’a pas de cadeau pour lui. Ce n’est pas grave à condition qu’elle accepte de dîner à lui la semaine prochaine. Jill dit qu’elle est libre demain soir. Kay reproche à Jill de répondre à sa place. Tucker promet de ne pas lâcher sa mère tant que ce ne sera pas fait. Kay accepte son invitation mais le prévient que ça ne change rien entre eux. Il s’en contente puis leur demande ce qui se passe entre elles. Les Ashby les rejoignent. Kay se plaint d’être séquestrée dans sa propre maison. Jill explique à tout le monde que le médecin a conseillé à Kay de rester à la maison juste après son évanouissement.

Tucker : « quoi ? »

Kay dit rapidement que ce n’était rien. Cane se demande si ça n’a pas un rapport avec le stress provoqué par Tucker. Kay intervient en disant qu’elle va très bien.

Lily : « …Katherine, nous sommes inquiets pour vous »

Tucker : « je vais y aller »

Jill aurait aimé qu’il reste mais il préfère partir. Vexé d’être toujours mis de côté lorsqu’il arrive quelque chose à sa mère ou pire qu’on lui reproche d’être le responsable de ses malheurs. Jill le raccompagne. Il en profite pour lui demander pourquoi elle ne lui a pas parlé du malaise de sa mère. Jill s’excuse. Tucker : « qu’est ce qu’à dit le médecin »

Jill répond que Kay ne doit plus être soumise au stress malheureusement, elle n’a pas pu convaincre Kay de quitter son poste aux Industries Chancellor.

 

A leur appartement, Victor avoue à Nikki qu’il a du mal à supporter William Abbott mais puisqu’il a promis à leur fille de faire un effort, il tiendra parole. Elle lui rappelle que Nicholas doit passer. Il se lève pour préparer un truc.

 

Victoria arrive à la maison et dit à son mari : « je suis sincèrement désolée »

Il ne lui en veut pas cependant, il l’a prévient que la prochaine fois qu’il dit « allons en vacances à la Jamaïque ».

Victoria : « je ferai mes bagage avant même que tu finisses ta phrase »

Ils évoquent leur mariage à la Jamaïque, roucoulent et monte dans leur chambre.

 

Michael est assis à une table sur le patio du néon écarlate lorsque Jamie entre, la capuche de sa polaire sur la tête. Michael lui demande où il était passé. Jamie retire sa capuche. Michael voit qu’il a été frappé : « qui t’a fait ça ? »

Jamie : « un de me mes camarades de chambre »

Michael tient à ce qu’il lui donne un nom. Jamie ne veut pas parce que le mec qui l’a frappé à des « amis » : « sortez moi de là Monsieur Baldwin »

Michael l’emmène avec lui. Ils s’occuperont de la paperasse un peu plus tard parce qu’aucun juge des enfants n’est disponible en ce jour de Noël.

 

Au néon écarlate, Chloé remet à son mari les documents qu’elle a trouvé sur le site du NYPD (célèbres initiales de la Police de New-York).  La prime promise à la personne qui retrouvera l’argent perdu est beaucoup plus élevé que la somme initiale. Au lieu de voler l’argent qu’Alex cherche, elle propose qu’ils retrouvent le demi-million de dollars et le rendent au NYPD. Ils décident de suivre Alex pour retrouver la trace de l’argent. Les Fisher se voient déjà rembourser leur prêt et offrir à Délia une méga fête d’anniversaire.

 

Kevin laisse sa femme dès que Chelsea arrive.

Chloé : « salut, quoi de neuf ? »

Chelsea lui annonce qu’elles n’ont pas besoin de l’argent de sa folle de belle-mère : « nous pouvons commencer notre projet sur nos fonds propres. J’ai eu de l’argent »

Chloé demande comment, elle a fait. Chelsea répond qu’elle est allée voir Adam : « je sais tu avais raison. C’était stupide mais maintenant….j’en ai terminé avec lui »

 

Adam reçoit la visite de son père. Victor lui apporter un cadeau de noël bien spécial : une bouteille de Tequila et une boite d’oxycodone. Il explique à son fils que la téquila a été utilisée pour incendier sa maison et que les comprimés sont un bon moyen pour lui d’évincer Jack à la tête de son entreprise. A sa grande surprise, Adam lui annonce qu’il ne marche plus dans sa combine. Victor le prévient qu’il joue à un jeu dangereux.

Adam  estime que son père est vraiment dérangé s’il est capable de venir l’importuner le jour de Noël ! Victor le prévient que ce serait stupide de sa part s’il fait de lui  son ennemi

Partager cet article

commentaires