Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 22:58

Sur le patio du néon écarlate, Paul est en pleine conversation téléphonique avec une personne à qui, il donne RDV chez Jimmy. Christine arrive. Dès qu’il raccroche, elle lui demande s’il était en ligne avec la personne qui prétend connaître l’ex de Ricky et avoir la preuve que la mort de Rachel n’était pas un accident. OUI Craig Hunt est la seule personne disposée à lui parler de Rachel. Christine le supplie une nouvelle fois d’être prudent. Ensuite, elle lui conseille de prévenir la Police mais il préfère d’abord rencontrer Craig avant de faire quoique ce soit. De toute façon, à cette époque, la Police n’avait même pas interrogé Craig alors que celui-ci vivait dans le même immeuble que Rachel. Christine se demande pourquoi, Craig n’a pas parlé avant de cette preuve. Paul suppose qu’il avait peur.

Christine : " tu veux dire Peur de Ricky… " OUI Paul explique que Ricky a fait la même impression à Craig et à la colocataire de Rachel : charmant mais peu rassurant.

Christine : " comme sa mère "

Paul " : comme sa mère "

Christine insiste qu’il prévienne la Police. Paul préfère s’en tenir à sa décision de tout à l’heure. Christine lui demande s’il est en mesure de rester objectif dans cette situation car Ricky est tout de même son fils et il l’aime. Paul lui rappelle qu’il est également le frère de Patty. Face à des crimes ou des délits commis par les membres de sa famille, il sait rester objectif. Christine est inquiète car la première fois qu’elle a rencontrée Ricky, il lui a fait une très mauvaise impression. Paul pense qu’elle ne peux pas être objectif en raison du passé : la mère de Ricky a tout de même tenté de la tuer. Elle se demande ce qu’à Craig. Il lui demande de patienter.

 

Pendant ce temps, Ricky est chez Restless Style. Il y a une nouvelle stagiaire Stacey. Il l’entourloupe avec des compliments sur la maison et lui ment qu’il est passé prendre quelques affaires. Le téléphone sonne, sans se méfier de quoique ce soit, Stacey s’éloigne pour répondre. Ricky en profite pour pirater l’ordinateur de Phyllis afin de tout voir et entendre sur ce qui se passera dans l’avenir dans les locaux.

 

A son appartement, Daniel et sa fille font de la peinture. Daisy les rejoint et lui dit qu’elle est heureuse de les voir partager un tel moment et en profite pour lui dire qu’elle après avoir posée des questions un peu partout, elle a finalement découvert pourquoi, il était triste hier. Daniel est surpris. Elle continue en disant qu’elle comprend ce qu’il ressent car elle sait ce que c’est vivre avec des regrets après avoir fait une terrible erreur. Daisy espère que ça pourra les rapprocher. Mal à l’aise, Daniel préfère dire qu’ils n’ont plus de lait maternisé pour bébé. Daisy comprend qu’il n’a pas envie de son soutien mais tient à ce qu’il sache qu’elle est là pour lui. Il se force à la remercier. Daisy sait qu’il n’est pas prêt de lui pardonner toutes les choses qu’elle a faites dans le passé toutefois, elle espère qu’il pourra y arriver. Daniel rétorque que la seule façon d’y arriver, c’est d’oublier le passé pour se concentrer sur le présent et le présent, c’est d’aller acheter de lait pour Lucy :0036: Il sort de l’appartement.

 

Le pire dans cette histoire, c’est qu’après avoir fait tant d’horribles choses, Daisy a l’air sincère sur son désir de repentance.

 

Geneviève rejoint Victor au bar de l’Athlétique Club : " Et bien, quelle agréable surprise d’apprendre que vous vouliez me voir "

Victor : " nous avons beaucoup de choses à voir Geneviève " Elle fait mine d’être surprise mais elle ne l’est pas vraiment parce qu’elle sait très bien que si Victor a décidé de l’aider, ce n’est pas par pur altruisme mais seulement parce qu’il sait que si elle coule, il perdra automatiquement " Beauty of Nature " au profit de Jack Abbott. Elle ajoute que son comportement la rassure.

Victor : " comment ça ? "

Geneviève explique qu’elle n’a nullement confiance en lui parce qu’il ne sait pas ce que les mots " amitié " ou " fidélité " veulent dire par contre, sa soif de pouvoir est très aiguisée et elle peut compter là dessus. Piqué au vif, Victor lui rappelle que c’est elle qui risque la prison, ce qui veut dire que c’est elle qui a plus besoin de lui que le contraire.

 

Les Abbott Jr sont à la librairie pour acheter des livres à leur fils. Vicki montre un livre " Bumpy le chameau en espagnol. William n’aime pas cette histoire mais elle lui dit que dans la version espagnole, l’un des protagonistes ne s’appelle pas Sam comme dans la version anglaise mais Juan qui veut dire " John ". William accepte de le prendre. Johnny a soif. Son père cherche le biberon dans le sac et il tombe sur une enveloppe : " c’est quoi ? "

Victoria : " c’est ma lettre de démission "

William est surpris qu’elle n’ait pas encore déposée sa lettre de démission ce qui veut dire qu’elle est toujours l’employée de son père. Victoria précise qu’elle n’a reçu aucun salaire et que de toute façon, elle préfère attendre les conclusions de la justice avant de déposer cette lettre car il se pourrait que l’entreprise tombe dans les mains de Jack. Il lui demande si elle a envisagé la possibilité de travailler de nouveau pour son père. NON Comment peut-il même penser une chose pareille. William est prudent parce qu’il sait très bien que Victor sait quel bouton appuyer pour faire fléchir les positions de sa fille. Beauty of Nature en fait partie : " il a manipulé Sharon, Geneviève et Nick avec ça, pourquoi pas toi "

Victoria est vexée ! William demande s’il n’a pas le droit d’être paranoïaque quand il s’agit de son cher beau-père. En parlant du loup, il se pointe devant eux.

 

Quelques minutes plus tard, Victor vient demander à sa fille si elle a besoin qu’il la ramène à la maison. NON William doit venir les chercher. Victor demande si c’est à cause de lui que son mari est parti. Victoria demande à son père d’apprécier le geste de son mari. En effet, William est parti pour les laisser discuter. Ce n’est pas Victor qui va se plaindre. Il offre un livre à son petit-fils. « 'Goodnight Moon » (Bonsoir Lune).

 Vicki remarque que c’était son livre préféré quand elle était petite. Victor l’a même dédicacé : " Pour Johnny ! Avec ton mon amour ! Ton grand-père " Emue, Victoria le remercie. Il lui dit qu’il est sur le point de récupérer " Beauty of Nature »  il y a un poste pour elle.

Victoria : " euh…je ne sais pas "

Victor : " alors, peut être ailleurs ? Chez Newman Entreprises ? "

Victoria remercie son père pour le cadeau fait à Johnny mais elle lui avoue qu’elle n’est pas encore prête pour autre chose. Victor lui rappelle qu’ils sont capables de dissocier, vie professionnelle et vie personnelle. Victoria ne partage pas son avis. En effet, la dernière fois qu’elle est revenue bosser pour lui, il a pris ça comme une carte blanche à utiliser pour détruire son mariage soi disant dans le but de la protéger. Victor ne veut pas reparler de ce qui concerne son mariage : " tu me manques "

C’est plus ambigu la concernant. Son père lui manque cependant, il y a des facettes de lui qui ne lui manquent pas du tout. Victor accepte l’état de fait. Toutefois, il espère qu’elle comprenne que l’amour sans limite qu’elle éprouve pour John, il la ressent la même chose à son égard et qu’ils retrouveront leur complicité d’avant.

 

Lily rejoint son mari dans le salon alors que celui-ci est plongé dans ses pensées pour lui dire qu’il peut se confier à elle au lieu de tout garder pour lui juste parce qu’il tient à la protéger. Cane lui avoue que Christine lui a dit que s’il refuse de se soumettre à la citation à comparaître qu’il a reçue et de témoigner contre sa mère lors de cette audience, il recevra des représailles du  Ministère de la Justice. Lily ne comprend pas puisqu’il a respecté l’accord qu’il a signé ave eux. Il lui rappelle qu’ils bénéficient tout de même d’un autre moyen de pression. Lily comprend que si son mari ne coopère pas, il sera expulsé du territoire américain. Au pire, elle est d’accord pour le suivre en Australie. Il refuse qu’elle se sépare de sa famille. Lily explique qu’elle est prête à le suivre n’importe où par amour pour lui et non par égard pour sa mère. Il n’est pas d’accord et avoue ne pas savoir quoi faire. Lily l’assure que quelque soit sa décision, elle le soutiendra.

 

Ricky s’est installé à une table au restaurant de l’Athlétique club pour suivre en direct tout ce qui se passe chez Restless Style.

 Dispute-entre-Phyllis-et-Danny-05-25-12-2.jpg

Là-bas, Phyllis reçoit la visite de Daniel Romalotti Sr. Elle lui dit qu’elle est contente de le voir. Danny explique que leur fils est venu lui demander des conseils à propos de son mariage. Fifi est toujours mécontente que leur fils se soit marié à un monstre tel que Daisy. C’est la pire des choses qu’il pouvait faire. Ça la tue de savoir son fils vivant ave cette femme : « …Daisy est la fille de Sheila Carter. Elle est juste comme sa mère »

Danny : « oui mais elle n’a pas été élevée par Sheila »

Phyllis : « Sheila ne l’a peut être pas élevée par contre, elle a bien son ADN »

Il lui demande si elle pense ça de Lucy. OH NON Lucy est un adorable enfant qui bien entendu a tout pris de son père. Danny dit comprendre que leur fils agisse pour protéger sa fille. Fifi n’est pas d’accord car pour elle « épouser Daisy » est une catastrophe. Danny lui reproche d’être responsable de la situation car si elle n’avait pas poussé Daisy à bout, rien de cela ne serait arrivé. Ces reproches l’a font bondir ! Comment ose t-il, lui qui n’a jamais été là pour leur fils. OUI Elle a pris le problème à bras le corps dans le but de protéger leur fils.

Danny : « je dis seulement que ça pu être contre-productif »

Elle n’arrive toujours pas à croire qu’il la blâme pour ce qui arrive à leur fils. Danny qui n’a jamais été là pour cet enfant trouve toujours les mots pour lui reprocher de trop en faire ou mal faire pour Daniel. Lui par contre, tente de l’aider.

Phyllis : « oh c’est super ! Vaut mieux tard que jamais n’est ce pas ! Un point pour toi »

Danny qui garde toujours son calme déclare qu’il cherche juste à aider leur fils. Fifi ne voit pas comment, il pourrait l’aider puisqu’il ne sait même pas de quoi on parle. Danny rétorque qu’il est au contraire le mieux placé pour conseiller leur fils puisqu’il a vécu une situation similaire avec elle. Fifi accuse le coup puis lui demande s’il compte ressasser le passé. NON car ça n’aidera pas Daniel. Elle veut savoir s’il a raconté leur histoire à Daniel.

Danny : « il m’a demandé si j’avais des regrets …je me devais être honnête »

Phyllis : « ce qui signifie que tu lui as dit qu’il devrait divorcer ? C’est bien ce que tu lui a dit n’est ce pas ? »

Danny répond qu’il ne partage pas sa vision des choses.

Phyllis : « donc, tu l’a encouragé à rester marié ? »

Danny veut juste que son fils prenne les bonnes décisions (une chose qui ne veut rien dire) Fifi comprend qu’il agit ainsi parce qu’il lui en veut encore. Danny ne veut pas parler d’eux mais de leur fils. Fifi n’est pas d’accord car cette histoire pour Danny, c’est un peu comme revivre sa propre histoire.

Danny: «  Je veux qu’il gère les choses mieux que moi »

Ça l’insupporte qu’il dise cela : « ….j’ai gâché ta vie non ? »

Danny : « tu n’as pas gâchée ma vie. Tu as juste ruiné les chances d’avoir une vie avec Cricket …Elle m’aimait, je l’aimais et si tu n’avais pas été là »

Phyllis : « je n’ai rien fait » Oh que si ! Elle ajoute qu’aucun d’eux n’étaient des Saints et en ce qui la  concerne et Christine, elles sont passées à autre chose. Peut être qu’il devrait faire de même. Danny ne croit pas que Fifi ait tourné la page car rien qu’à l’entendre prononcer le prénom de Christine avec tant de haine et de colère dans sa voix, il en doute : « tu es la seule à être coincée dans le passé » Sur ces mots, il part.

 

Phyllis murmure qu’elle déteste toujours autant cette peste.

 

Au club, Ricky n’a pas raté une miette de cette conversation bien animée. Il a une idée !

 

Cane a appelé William afin qu’ils se rencontrent chez Jimmy. En fait, Ashby veut demander à son frère un conseil à propos de sa mère et de son avenir. William ne comprend même pas comment Cane peut même réfléchir à la question : « jette là dans la fosse aux lions »

Pour William, Geneviève ne mérite pas qu’il se sacrifie pour elle. Cane veut savoir si c’était Jill à la place, William n’hésiterait pas à la balancer aux fédéraux. William rétorque que Jill n’a pas été mariée au Seigneur du Crime International. En fait, si, mais, elle ignorait qui, il était. Il est clair pour William que s’il a à choisir entre sa femme et sa mère, le choix sera le premier. Il est temps pour lui d’aller chercher sa femme. William espère avoir pu aider Cane. OUI Avant de partir, il lui dit que quelque soit sa décision, elle sera la bonne. Cane le remercie et il s’en va.

 

Geneviève vient voir son fils.

Lily : « Cane n’est pas là »

Geneviève regrette de n’avoir pas pu voir son fils avant qu’il n’aille travailler. Lily lui explique que Cane est allé voir un ami : « et par ami, ce n’est pas le code qui veut dire agent fédéral au cas où vous êtes inquiète. Je suis au courant au sujet de l’enquête »

Geneviève : « juste au moment où nous pensions que tous les désagréments causés par Colin était derrière nous »

Lily : « pensiez-vous vraiment que c’était terminé » OUI Elle admet que c’était irréaliste de sa part mais le plan avait si bien fonctionné. Peut être dit Lily mais le problème avec son plan, c’est que Cane risque de tomber avec elle. Geneviève n’y croit pas. Lily lui parle des menaces du Ministère de la Justice.

Geneviève : « je suis sure qu’ils bluffent »

Lily est certaine du contraire et demande à sa belle-mère de réfléchir si elle tient vraiment à prendre le risque de foutre la vie de son fils en l’air juste pour échapper à la Justice.

Quelques instants plus tard, Geneviève se rend à l’Athlétique Club. Elle voit Christine arriver et commander une vodka tonic avec du citron. Ensuite, elle s’approche d’elle : « excusez-moi ? Je ne crois pas que nous avons été officiellement présentées

Christine : « je sais qui vous êtes »

Geneviève : « ok ! Parlons ! » Elle veut savoir pourquoi Christine menace son fils. Est-ce que c’est ça la « justice » qu’elle défend ?

Christine : « bienvenue dans la Cour des grands »

Geneviève lui demande si ça ne lui pose pas de problèmes de détruire la famille d’un innocent.

 

Christine : « Innocent est un terme qui veut dire bien de choses n’est ce pas ? »

Geneviève : « non, pas dans ce cas »

Geneviève rappelle que Cane n’est pas un criminel, tout comme elle : « je n’ai rien fait d’illégal » Si tel est le cas, Christine l’encourage à montrer ses livres de compte ainsi, elle évitera à son fils de témoigner contre elle.

Geneviève : « je sais que vous cherchez un bouc émissaire et actuellement, je ne veut pas faire du bénévolat »

Christine menace une nouvelle fois de détruire ce si beau couple que forment Cane et Lily. Et bien entendu, cette sainte nitouche ajoute que si ça arrive, ce serait de la faute de Geneviève.

 

Ricky passe voir Daisy au studio des Romalotti Jr pour lui ordonner d’aller fouiller dans l’appartement de Phyllis dans le but de découvrir quelques vilains secrets de sa belle-mère. Il précise qu’il veut des infos sur son mariage avec Danny car il tient absolument à savoir ce qui se cache derrière cette rivalité bizarre que Fifi entretien avec Christine. Daisy refuse mais il ne lui laisse pas le choix. Ricky l’a fait chanté : soit elle accepte de faire exactement ce qu’il lui demande, soit, il dit à tout le monde comment, elle a réussi à obtenir la garde de Lucy et par ricochet un mariage avec Daniel. Daisy n’a pas le choix. Avant de partir, il lui répète qu’il veut tout : relevé téléphonique, de banque, etc.

 

Dès qu’il sort, son portable sonne. LA personne au bout du fil lui donne une bonne nouvelle : « tu es le meilleur ! On reste en contact »

 

Pendant ce temps, Paul attend Craig Hunt mais il ne vient pas.

 

Daniel rentre à la maison avec ses courses. Il voit la note que Daisy lui a laissée. Mécontent, il ressort tout de suite.

 

Pendant ce temps, Daisy rend visite à sa belle-mère en compagnie de Lucy.

Phyllis : « qu’est ce que tu fais ici ? »

Daisy lui tend la toile que Daniel a fait tout à l’heure avec son papa en disant que c’est un cadeau pour la grand-mère. Phyllis prend la toile. Daisy demande si elles peuvent rentrer. Fifi est méfiante car en 2 jours, Daisy s’est montrée bizarrement gentille. Daisy prend sa mine de chienne battue et dit qu’elle veut juste lui faire plaisir mais si ça ne lui plait pas, elle peut partir. Fifi l’a fait rentrer chez elle. Ensuite, elle lui demande où est Daniel. Daisy répond qu’il est allé faire des courses. Elle l’aurait bien accompagnée mais il a préféré leur laisser du temps libre pour faire des choses amusantes comme rendre visite à « Grand-mère ». :0036:

 

A l’Athlétique Club, Christine est au téléphone avec Paul qui attend toujours  Hunt. Elle se dit que ce dernier est peut être en retard à cause des bouchons. Paul croit qu’au contraire, qu’Hunt a changé d’avis. Elle raccroche et se retrouve nez à nez avec Danny. Ils se sourient !

 

 

Pendant ce temps, chez Jimmy, Ricky s’installe au côté de son père : « salut Papa »

Paul : « Ricky »

Ricky : « qu’est ce que tu fais ? »

 

William a rejoint sa femme à la librairie et celle-ci lui a parlé de la proposition de son père. Il est content qu’elle ait refusée mais s’attend à ce que Victor ne lâche pas le morceau. Vicki le sait. Elle l’assure qu’elle ne changera pas d’avis. Il est heureux : « tu as fait le bon choix » Ils s’embrassent.

 

Cane est rentré à la maison. Lily lui a dit que sa mère est passée. Il lui annonce qu’il vient d’appeler Christine pour lui dire qu’il nec coopérera pas.

Lily : « qu’est ce qu’elle t’a dit ? »

Cane : « qu’ils vont accélérer mon expulsion »

Lily tente de bien prendre la nouvelle. Cane lui explique qu’il ne peut pas se résoudre à trahir sa mère. C’est trop dur pour lui.

 

Au même moment, Victor rejoint Geneviève au club. Elle le remercie d’être venu et lui annonce qu’elle compte se livrer aux autorités. Il n’arrive pas à croire ce qu’elle dit : « vous ne pouvez pas être sérieuse ? » SI Elle-même n’en revient pas de son aplomb. Geneviève lui dit qu’elle a pris exemple sur lui. En effet, Victor en arrive toujours à des solutions extrêmes pour protéger les siens. Il lui demande si elle se rend compte qu’elle risque de tout perdre et de se retrouver durant des années en prison.

Geneviève le sait que trop bien : « au moins, je ne vais pas perdre ma famille »

Victor : « tu es encore plus bête que je ne le pensais »

Geneviève : « oh ! Bonne journée »

Victor : « merci »

Partager cet article

commentaires