Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 20:47

 Victoria rentre à la maison. Son mari est là. Elle lui demande comment ça s’est passé avec Anita. Il répond que ça ne s’est pas trop mal passé même s’ils ne sont pas aller trop loin dans les négociations. A son avis, Anita ne veut pas paraître comme une personne pressée d’empocher de l’argent. Vicki est inquiète car elle a l’impression d’acheter un enfant. William l’assure que ce n’est pas le cas. Ils tiennent juste à ce que l’avenir de son fils ne soit pas gâché par cette cupide femme et cela n’a pas de prix.

 

Pendant ce temps, au Néon Ecarlate, Anita se réjouit que leur « arnaque » se déroule comme sur des roulettes. Comparée aux autres, celle-là est plus facile et plus rentable. Tout ce que sa fille a eu à faire, c’est de séduire le bon mec au bon moment.

Chelsea : «Maman,  c’est un peu plus compliqué que ça »

Anita n’a que faire des protestations de sa fille car elle s’imagine déjà tout l’argent qu’elles vont toucher de la part de William Abbott. Un homme qui a payé 2 $ millions de dollars pour un enfant qui n’était pas le sien. Elle n’ose imaginer le prix qu’il va mettre pour son propre enfant. Anita part prendre du café. Chelsea a l’air dégoûté de la tournure que prennent les évènements.

 

Dans sa chambre, Nikki ne cesse de regarder la boucle d’oreille qu’elle vient de trouver au salon comme si elle n’arrivait pas à y croire. Elle repense à cet instant là à l’hôpital où elle avait remarqué qu’Anita ne portait qu’une seule boucle d’oreille et le soir, lorsqu’au cours de leur dîner de Saint-Valentin, Victor avait juré ne pas connaître Anita et Chelsea Lawson. En colère, Nikki appelle Victor mais elle tombe sur son répondeur. Elle lui laisse un message où elle lui demande de la rappeler tout de suite. Quelques instants plus tard, voyant que Victor ne la rappelle pas, Nikki décide d’aller enquêter elle-même.

 

En France, Geneviève rencontre un prétendant au poste de PDG de « Beauty of Nature »

 

Geneviève: Je vous remercie beaucoup d'avoir accepté de me rencontrer sur un si court. L’homme propose qu’ils se revoient demain mais ne termine pas sa phrase parce que Victor apparaît et l’appelle par son prénom : Bernard. Geneviève est surprise puis reprend son sang-froid: « je suppose que vous connaissez Victor Newman »

Bernard : « bien sur ! C’est bon de vous revoir »

Victor : « bonjour Bernard. C’est bon de vous revoir aussi. Yvette et les enfants vont bien ? »

Bernard : « ils vont bien, merci »

 

Victor demande à Bernard de le laisser discuter avec Geneviève. Bernard leur dit au revoir et les laisse. Geneviève loue les qualités de cet homme. Victor répond que la solution qu’elle cherche est beaucoup plus proche de chez elle qu’elle ne le croit. Geneviève demande à Victor comment cela se fait-il qu’il soit là. Victor avoue qu’il est venu la trouver pour parler de l’affaire qui lui tient à cœur.

Geneviève : « vous auriez pu appeler »

Il précise que pour certaines affaires, il préfère s’en occuper personnellement. Elle répond que c’est ce qu’elle pense également puisqu’elle est venue passer elle-même des entretiens d’embauche. Victor lui dit qu’il connaît la véritable raison de sa présence en France et ajoute que c’était une très mauvaise idée d’assister au mariage de son fils alors qu’elle n’était pas invitée. Elle précise qu’elle n’a fait aucun scandale. Certes, bien qu’elle soit restée discrète, c’était une erreur.

Geneviève : « vous savez, je suis la première à dire que je suis une mauvaise mère » C’est pourquoi, elle a décidé de se concentré sur une chose qu’elle peut au moins réussir : les affaires. Elle estime qu’elle ne se débrouille pas trop mal. Victor propose qu’ils se mettent au travail. Il lève son verre et ils trinquent. Geneviève lui demande ce qu’il pense du de Bernard et de son CV. Victor se contente de dire que s’il pensait Bernard qualifié pour diriger son entreprise, il l’aurait déjà nommé. Ils continuent à parler boulot. Victor se démène à lui faire comprendre que Bernard n’est pas la personne.

Geneviève : « alors, je vais embaucher quelqu’un d’autre » Elle est déterminée à prouver qu’elle peut diriger une célèbre société de Cosmétiques. Victor lui rappelle que si cette société qu’elle aime tant est célèbre, c’est parce qu’IL a été l’artisan de cette réussite. A ce titre, il est le seul et unique stratège digne de ce nom pour diriger « Beauty of Nature ».

Geneviève : « je ne vais pas le nier, vous avez fait un excellent travail avec Beauté de la Nature et je vais continuer votre œuvre »

Il lui rappelle que la seule et unique raison pour laquelle, elle a pu acquérir cette société, c’est parce qu’il a été arrêté pour un meurtre qu’il n’avait pas commis. Elle trouve son raccourci un peu juste car si elle se souvient bien, il s’est retrouvé derrière les barreaux pour éviter que ce soit Nikki. Voilà ce qui arrive lorsqu’on préfère la famille aux affaires. Victor estime qu’il n’a plus rien à lui dire et veut s’en aller mais elle l’encourage à rester. Il accepte et la prévient que même si elle est très intelligente, elle reste une novice en affaire. Il propose donc de la former. Travailler en étroite collaboration avec le Grand Victor Newman, ça ne se refuse pas !

 

 

Phyllis rend visite à Jack qui espère pouvoir ne plus avoir besoin très vite de ce fauteuil roulant. Elle croit dur comme fer qu’il réussira.

Jack : « j’aimerais que ma physiothérapeute ait ta foi »

Phyllis : « elle ne te connaît pas comme moi je te connais »

Phyllis lui remet un dessin fait par Summer. Il remarque que Sum a signé « Summer et Lucy » OUI Phyllis explique que Summer se comporte comme une vraie grande-sœur pour Lucy.

Jack : « grande-sœur ? » Il a des raisons pour être surpris parce que Summer n’est pas la grande-sœur de Lucy mais sa tante. Fifi se justifie en disant que c’est leur façon à eux d’être en famille. Jack lui demande où est ce que Nick se place dans tout ça.

Phyllis : « c’est compliqué »

Elle préfère changer de sujet pour parler de sa vie à lui. Jack lui apprend que ses avocats lui ont dit qu’il peut contester l’achat de « Beauty of Nature » par Geneviève. Phyllis est surprise. Il lui explique que puisqu’il a montré à Geneviève le montant exact qu’il devait soumettre à Newman pour l’achat de cette société, elle a pu le doubler en proposant un peu plus. Fifi ne comprend pas pourquoi, il a fait ça. Il lui rappelle que Geneviève était sa fiancée. Comment pouvait-il se douter qu’elle allait le clouer au pilori.

Phyllis : « je dois être honnête avec toi, je ne l’ai jamais aimée »

Jack avoue qu’il est heureux qu’ils parlent de Geneviève parce qu’il doit lui demander quelque chose : est ce qu’elle verrait un inconvénient s’il embauchait Avery pour le représenter face à Geneviève. NON Fifi sait que sa sœur est un vrai requin du barreau et c’est ce dont il a exactement besoin. Par contre, elle le prévient qu’il devra attendre son retour parce qu’elle est rentrée à la maison : « mon père a eu une crise cardiaque »

Jack : « et tu es restée ici ? »

Phyllis : « oui ! Je n’ai plus aucun lien avec lui »

Jack lui conseille de saisir cette opportunité pour parler avec son père. Elle ne veut pas car elle avait déjà essayé dans le passé et ça n’avait rien donné. Jack lui rappelle qu’elle a quittée le domicile familial quand elle était très jeune. Aujourd’hui, elle est une adulte et son père a peut être changé avec le temps.

Phyllis : « il n’a pas changé ! Il n’a pas changé »

Jack insiste mais elle ne veut toujours pas accepter l’éventualité d’aller revoir son père. Il jure de laisser tomber si elle répond honnêtement à sa question : que ressentira t-elle si elle reçoit un coup de fil lui annonçant que son père est mort ?

 

Pendant ce temps, Sharon est assise seule dans le salon d’un petit aéroport du Kansas. La porte s’ouvre, Faith et Nick qui a toujours ses béquilles entrent. Faith tombe dans les bras de sa mère. Elles sont très heureuses de se revoir. Vu qu’il ne veut pas demander directement comment va son frère, Nick lui demande comment ça va au Kansas. Elle lui répond qu’Adam va très mal. En effet, ce dernier est passé du stade de la colère à la résignation. Nick croit que si Adam baisse les bras, c’est une façon à lui de la retenir. Au courant dit-elle. Adam a cherché par tous les moyens de la faire partir. Il est même allé jusqu’à la faire culpabiliser de ne pas trop s’occuper de sa fille. Nick est surpris que son demi-frère puisse faire place à de la noblesse et à de l’abnégation. Comme à son habitude, Sharon prend la défense d’Adam en rappelant à Nick que bien qu’Adam ait commis la pire des choses en la séparant de sa fille, il a tout de même sauvé la vie de leurs enfants (feu dans la maison de Brad et dans la grange) ; sans compter qu’il est devenu aveugle en risquant sa vie pour désarmer Patty Williams.

 

Nick remarque qu’elle a pris toutes ses affaires. Sharon admet qu’elle pensait rentrer à Génoa City avec eux mais maintenant, elle se dit que c’était une très mauvaise idée car bien qu’Adam dise le contraire, il a besoin d’elle. Nick lui demande de prendre une décision. Sharon décide de rentrer à la maison avec sa fille mais elle ne peut pas s’empêcher de se demander ce qui va arriver à Adam. Nick lui dit qu’elle a un choix à faire. Si, rester, est si important pour elle, elle peut le faire. Il promet de lui ramener une nouvelle fois, Faith.

 

Au même moment, Adam est dans un cimetière. Il s’accroupit devant la tombe de sa mère. Pour être sur que c’est la sienne, il glisse ses doigts sur les lettres gravées dans le marbre. Ensuite, il dépose le bouquet de rose et les larmes aux yeux, il commence à lui parler.

 

Adam  n’arrive pas à croire que cela fait 4 ans qu’elle est partie. Il lui avoue qu’aujourd’hui, il comprend pourquoi, elle n’a jamais voulu qu’il grandisse en sachant qui était son père. Hope avait certainement peur que son fils subisse  la mauvaise influence de « Darkness Within ».

Il regrette que les efforts de sa mère n’aient pas payé, car aujourd’hui, il est le digne fils de son père Adam aurait tant aimé pouvoir sentir sa présence dans leur maison. Il dit être perdu. Savait-elle ce qu’il était capable d’accomplir ? : « Que puis-je faire ? »

Un homme s’approche pour lui demander s’il veut rentrer parce qu’il fait très froid. Adam accepte de rentrer.

L’homme : « elle était une femme merveilleuse »

Adam : « aujourd’hui, elle est partie » L’homme aide Adam à rentrer chez lui.

 

Seul chez lui, Adam broie du noir. Soudain, il sent une main se poser sur son épaule : « Maman ? Maman ? » OUI c’est bien, le fantôme d’Hope. Elle lui dit que le voir ainsi, lui fait penser à ces moments quand il n’était qu’un petit garçon. Après l’école, ils ‘asseyait à cette table et lui racontait tout ce qui s’était passé dans la journée, y compris ce qui le préoccupait. Adam sait bien que sa mère le connaissait plus que lui-même. Elle savait d’où venait son inquiétude, son ambition, etc.

Hope : « tu es non seulement, le fils de Victor Newman mais tu es aussi mon fils. Je suis autant une partie de toi qu’il l’est et si je te dis que tu peux surmonter ce qui t’es arrivé, tu y arriveras. Tu m’écoutes ? »

Il regrette de ne pas être comme elle. Hope affirme qu’il a son ingéniosité, sa force de caractère : « tu m’as demandé si je savais ce dont tu  étais capable de faire. Je l’ignorais. Par contre, je sais que tu es capable d’aimer, de connaître le bonheur. Tu n’as pas  hérité seulement de la soif d’ambition et de l’orgueil.  L’honnêteté et l’intégrité fait également partie de ton héritage. Pourquoi tu ne veux pas l’accepter ? Pourquoi ne peux-tu pas t’en rendre compte ? »

Adam : « toi et moi nous sommes différents. Je ne pourrais jamais vivre ici et être heureux comme toi tu l’as été »

Hope : « j’ai adoré la solitude, la paix et la tranquillité que me procurait cette ferme. Je pouvais laisser libre court à mes pensés alors que toi, elles te torturent »

Malgré cela, il se dit qu’il pourrait s’habituer à vivre dans cette ferme : « je suis habitué à être seul. Je peux vivre seule …devenir autonome»

Hope n’en croit pas un mot. En s’isolant son fils deviendrait fou. Il doit se ressaisir. Adam pense à la seule personne qui aurait pu briser cette solitude : Sharon ! Il refuse de l’appeler. Sa mère lui glisse qu’il n’aura pas à le faire et disparait. Il pleure.

 

La porte s’ouvre, il comprend que c’est Sharon. Elle lui dit qu’il fallait qu’elle revienne et le supplie de ne pas se mettre en colère contre elle. Finalement, il admet qu’il a besoin d’elle et lui présente ses excuses. Sharon accepte avec plaisir de l’aider. Adam a pris la décision d’être un autre homme avec l’aide de Sharon.

 

Anita et Chelsea reviennent chez les Abbott Jr avec des courses. Elles ont tenu à racheter les ingrédients qu’Anita a utilisés dans la cuisine du couple pour faire ses gâteaux. Victoria leur dit que ce n’était pas nécessaire mais Anita y tient : « trop de gens croient qu’ils ont le droit de prendre sans rien donner en retour »

 

Chelsea va dans la cuisine.

 

On frappe à la porte, William va ouvrir, c’est Nikki. Celle-ci invite Anita à dîner avec elle. Se mêler à la haute société, Anita n’hésite pas un instant. Elle s’absente une minute pour aller prendre son sac à main. Nikki a le temps de dire à sa fille qu’elle est déterminée à découvrir ce que cette femme leur cache. Anita revient,  Les deux femmes vont au Gloworm, sous l’œil médusé de William et Victoria.

 

Victoria et Williams s’apprêtent à sortir de chez eux. Chelsea leur demande s’ils vont surveiller Anita. NON Ils veulent savoir si c’est nécessaire de surveiller sa mère. Chelsea explique que sa mère est des fois capable de dire des choses complètement délirantes. Elle précise que les propos de sa mère n’engagent que cette dernière. Ils ne la croient pas. Victoria dit à Chelsea qu’elle n’a aucun souci à se faire parce que sa mère sait très bien se défendre toute seule.

 

 

Et oui, Anita et Nikki sont au Gloworm. Anita regarde la carte quand Nikki lui dit : « devinez quoi ? J’ai retrouvé votre boucle d’oreille dans ma maison »

Anita déclare que ce n’est pas sa boucle d’oreille. Sans lui demander sa permission, Nikki saisit son sac et renverse tout pour retrouver l’autre boucle d’oreille. Quand c’est fait, elle est contente de montrer que les deux bijoux identiques. Malgré cette preuve, Anita refuse d’admettre qu’elle était au ranch mais face à la pression de Nikki, elle finit par avouer qu’elle est allée voir M Newman.

Nikki : « pourquoi ? »

Anita ment qu’elle voulait voir le personnage célèbre en personne et s’assurer que Victor ne ferait aucun mal à sa fille chérie qui attend le bébé de son gendre. Nikki a du mal à croire qu’elle se soit présentée au ranch sans obtenir un RDV. Anita ment qu’elle a préalablement appelé au bureau.

Nikki : « et il vous a demandé de venir au ranch ? »

Anita : « et bien, vous savez comment est Victor lorsqu’il s’agit de protéger Victoria, il a juste… »

Nikki : « oh ! Maintenant, c’est « Victor »…»

Anita : « j’ai dit tout ce que j’avais à dire à ce sujet. Remettez-moi mes boucles d’oreilles »

Nikki refuse et lui ordonne de partir.

 

Chelsea est restée toute seule chez les Abbott Jr. Elle est sur le point de se prendre un en-cas, lorsqu’elle a mal au ventre. Elle s’assoit rapidement sur le canapé pour reprendre son souffle. En touchant son ventre, elle dit à son fils qu’il faut qu’elle arrête de suivre sa mère car ils vont tous droit dans le mur. Elle lui promet qu’il n’aura pas la même enfance qu’elle parce que son père va s’assurer que ça n’arrive jamais. Finalement, elle n’est peut être pas aussi mauvaise qu’elle en a l’air, cette Chelsea.

 

Au même moment, Villy sont avec Jack à qui, ils ont parlé de l’arrivée de Chelsea. Jack leur demande s’ils sont vraiment surs que cette femme est la mère de Chelsea. Victoria admet qu’ils n’ont pas vérifié mais ça serait étonnant qu’elles ne soient pas liées, vu la façon dont elles se ressemblent. Billy souligne qu’Anita a beaucoup d’influence sur Chelsea. Quoique ! Chelsea vient tout de même de leur dire qu’Anita ne parlait qu’en son propre nom. Peut être qu’ils feraient mieux de diviser pour mieux régner. Jack se demande comment ces femmes ont-elles pu « avoir » son frère. William est persuadé que Victor est derrière tout ça. Vicki leur dit que sa mère  a posé la question à son père. Ce dernier a juré qu’il n’était responsable de rien.

 

Pendant ce temps, Nikki qui est toujours au Gloworm reçoit un appel de Victor : « j’ai reçu ton message. Tout va bien ? »

Nikki : « non, ça ne va pas. Je viens de découvrir qu’Anita était venu à la maison te parler »

Victor : « je vois »

Nikki : « quand je pense que tu m’as dit ne pas la connaître. Comment as-tu pu me mentir Victor »

Victor : « c’est une conversation que nous ne devons pas avoir au téléphone. En en reparlera quand je rentrerai à la maison »

Nikki ne voit pas ce qu’il va lui dire qu’elle ignore : une fois de plus, il a voulu détruire le couple de William et Victoria. Victor assène qu’il a agit pour de bonnes raisons.

Nikki : « oui, comme d’habitude »

Victor répète qu’ils en reparleront une fois qu’il sera rentré et raccroche. Geneviève qui s’était absentée revient. Elle lui demande s’il a des problèmes.

Victor: « Non, pas de problèmes »

 

Ils commencent à flirter. Victor invite Geneviève dans sa suite ainsi, ils seront plus à l’aise pour discuter. Le champagne compris.

 

Malgré ce qu’ils ont dit à Chelsea, William et Victoria sont tout de même passés au Gloworm pour voir ce que ça donnait entre Anita et Nikki. Elles ne sont plus là. Ils sont déçus. William avoue à sa femme qu’il a le sentiment que Chelsea s’est retrouvée piégée par sa mère. Victoria trouve ironique que Chelsea se libère de l’influence de sa mère en devenant maman à son tour.

 

Anita rentre à la maison : « Victoria et Billy sont là ? »

Chelsea : « ils sont sortis »

Anita s’installe aux côtés de sa fille et se sert le sandwich que Chelsea s’était faite pour elle. Chelsea est surprise qu’elle soit si affamée puisqu’elle revient de manger. Anita lui avoue qu’elles n’ont jamais rien commandé puisque Nikki voulait juste lui montrer sa boucle d’oreille qu’elle avait perdue.

Chelsea : « ta boucle d’oreille ? »

Anita : « elle l’a retrouvé chez Victor »

Chelsea : « oh mon Dieu»

Anita : « non, détend toi ! C’est le problème de Victor »

Chelsea : « quoi ? William et Victoria vont être furieux »

Anita promet à sa fille qu’ils auront comme convenus l’argent : « tout est sous contrôle ma chérie »

 

Chelsea a de sérieux doutes.

 

Nikki a rendu visite à Jack. Ce dernier comprend que Victor a encore fait du mal à Niki. OUI Elle n’arrive pas à croire que Victor lui ait menti. Jack fait le rapprochement avec ce que William et Victoria lui ont dit tout à l’heure : « est ce que ça aurait un rapport avec Chelsea et sa mère ? »

 

Phyllis rentre dans le néon écarlate. Elle est surprise de voir Nick car il était sensé aller amener Faith voir sa mère. Il confirme qu’il a bien permis à sa fille de voir sa mère mais que celle-ci ne pouvait pas se résoudre à « abandonner » le malheureux Adam.

Phyllis n’arrive pas à croire que Sharon fasse passer Adam avant ses enfants. Nick lui rappelle que Faith n’est pas seule, elle l’a lui tandis que son frère n’a que Sharon. Il est le au monde, le pauvre. Phyllis n’en revient pas qu’il ait pitié de son frère. Nick l’admet. Fifi ne croit pas une seconde qu’Adam puisse être malheureux. Au contraire, elle croit qu’Adam a tout manigancé pour avoir Sharon pour lui tout seul

Partager cet article

commentaires