Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 23:17

Au Manoir Chancellor, tout le monde est surpris de voir Victoria et William arriver.
Jill : " Billy ! Je savais que tu reviendrais "
Esther : " Dee-Dee est enfin avec son papa "
Murphy : " oui "
William s’installe sur un siège. Délia lui demande où il était passé. Il se contente de répondre qu’il était très loin mais qu’il n’y avait pas un jour qui passe sans qu’il ne pense à elle.


Victor décide qu’il est temps de partir : " Joyeuse Thanksgiving à tout le monde "

­


William et Délia sont très heureux de se retrouver. Jill vient enfin serrer son fils dans ses bras. Il lui dit qu’il a entendu parler de son voyage. C’était inconscient de leur part d’aller là-bas mais merci tout de même. Katherine invite tout le monde à aller à table. William est d’accord à condition que sa fille reste sur ses genoux.

Quelques instants plus tard, ils reviennent tous au salon. Jill et William félicitent Esther pour son repas. Il remarque que sa fille est fatiguée. Chloé veut que Délia monte se coucher mais la petite dit d’une petite voix : " je veux rester avec Papa "
William demande à sa fille d’écouter sa mère et promet qu’il sera là demain, le lendemain et le jour d’après. Chloé n’a pas l’air contente de l’entendre dire ça. William dit au revoir à sa fille. Esther prend l’enfant et avant de monter Chloé avertit William qu’ils vont discuter plus tard parce qu’elle est au courant de tout puisque Kevin lui a tout raconté. Ensuite, elle monte.
Kevin : " je pense que c’était sa façon de te dire Bienvenue à la maison "
Victoria sait qu’il faudra beaucoup de temps pour que Chloé pardonne à William.

Maintenant que Délia est montée, Katherine et Jill demandent à William de leur fournir des explications concernant son absence. Victoria répond à la place de son mari en évoquant le voyage qu’elle a faite avec Jill en Birmanie. Tout le monde est surpris qu’elles soient allées dans ce pays aussi dangereux. William explique qu’il s’est retrouvé emprisonné là-bas mais c’était un piège. Jill explique que son fils a été arrêté pour possession de drogue alors que c’était totalement faux. Tous sont soulagés que l’histoire se termine bien. William annonce qu’il est temps pour lui de rentrer à la maison avec sa femme. Kevin les raccompagne à la porte pour s’excuser auprès de William d’avoir tout raconter à Chloé. Toutefois, il précise que même si au début, elle était furieuse, elle a finit par lui pardonner ce qui veut dire qu’elle peut également pardonner à William. Victoria est de cet avis.
Kevin ajoute que Chloé n’est pas prête à pardonner à Victor. Victoria peut très bien le comprendre. Mal à l’aise, William préfère mettre un terme à la conversation malheureusement pour lui, ce n’est pas terminé car sa femme tient à aller voir son père.
Victoria : « Billy, faut que je le fasse »
Il propose de l’accompagner, elle refuse catégoriquement et promet qu’ils se retrouveront tout à l’heure à la maison.

Avery rentre au Gloworm et s’installe à une table. Elle appelle à la maison et parle avec son père. Il lui dit qu’il va bien et de son côté, elle lui dit qu’elle travaille sur une affaire très importante pour elle. Le papa doit lui demander si elle a vu Phyllis. Avery répond que non : " Je t'aime aussi. Bye ".
Pendant ce temps au néon écarlate, Phyllis joue avec sa petite-fille
Ronan rentre et est surpris de la voir : " Je ne m'attendais pas à te voir ici aujourd'hui "
Phyllis : " et bien, je suppose que tu es vraiment chanceux "
Ils évoquent leurs projets pour la soirée. Ronan lui demande si elle passe la fête en compagnie de ses enfants. NON Parce que Daniel est allé voir son père et que Summer est partie avec Nick voir Sharon et Faith au Nouveau-Mexique.
Ronan : " et bien, je vois que quelqu’un est heureux de t’avoir pour elle toute seule "
Phyllis répond qu’hélas, la journée aurait été parfaite mais elle doit amener Lucy au pénitencier voir Daisy tout ça à cause d’Avery : " et toi, tu as des projets ? "
Ronan répond qu’il passera la soirée dans son bureau à bosser sur ses dossiers en particulier sur celui de Diane Jenkins : " oui, je sais ! Thanksgiving, ce n’est pas mon truc "
Phyllis : " moi non, Thanksgiving ce n’est pas mon truc non plus…peut être qu’on devrait fêter ça ensemble. Qu’en penses-tu ? " Il accepte.
Adam arrive à la résidence Macmillan : " y a quelqu’un ? "
Myrna/Patty : " je suis ici ? "
Adam demande à Myrna/Patty  pourquoi, elle l’a appelé. Il s’approche et dès qu’il voit Jack et Geneviève inconscients, il prend peur : " qu’est ce que tu leur as fait ? "
Elle répond qu’elle a mis un truc spécial dans le sauce : " oh ne t’inquiète pas, ils ne peuvent pas nous entendre ? "
Adam lui reproche d’avoir utilisé des médicaments. Ce n’est pas une bonne idée car on pourrait retrouver leurs traces. Myrna/Patty  lui demande de l’aider à séparer le couple. Il refuse catégoriquement de le faire et lui ordonne une nouvelle fois de quitter Génoa City. Myrna/Patty  lui rappelle qu’il n’est pas en position de la menacer. Cette fois-ci, Adam ne se laisse pas faire. Il propose d’appeler lui-même la Police afin que celle-ci les écoutent chacun leur tour. Il ajoute que Ronan Malloy est devenu un ami et il croit que celui-ci le croira plus qu’elle.
Myrna/Patty : " il ne sait pas encore ce que je sais "
Adam l’encourage à aller dire ce qu’elle sait car il n’a rien à se reprocher : " je suis libre parce que la Police n’a rien sur moi et sur toi non plus… "
Patty continue à lui tenir tête. Du coup, il prend son portable pour appeler la Police. Elle lui demande d’arrêter et accepte de partir. Adam en doute.
Myrna/Patty : " je te le jure sur l’âme de Kitty "  :0036: Kitty est le chat empaillé de Myrna/Patty .

Seul dans son bureau, Victor appelle Nikki mais il tombe sur son répondeur. D’une voix très triste, il la supplie de le rappeler puis raccroche. En ce jour de fête, le Grand Victor Newman est seul malgré son immense fortune.

A la résidence Macmillan, Jack et Geneviève se réveillent. Tous les deux sont surpris de s’être endormis. Ils avouent avoir fait un rêve étrange : il y avait d’autres personnes dans la pièce avec eux…C’est si bizarre qu’ils préfèrent mettre ça sur le compte du champagne.

Chez Newman Entreprises, l’ascenseur s’ouvre sur une femme de ménage qui pousse une poubelle. Enfin, c’est ce qu’on apparence quelqu’un croirait s’il rencontre Myrna/Patty puisqu’elle a revêtue l’attirail de la bonne employée : tenue rose-blanc, masque chirurgical, gant. Myrna/Patty rentre dans le bureau d’Adam pour y déposer dans un tiroir un porte-seringue. Elle sort de là toute fière d’elle.

Phyllis et Ronan sont toujours au néon écarlate à planifier leur soirée lorsque le portable de l’inspecteur sonne. C’est Myrna/Patty qui lui annonce qu’il y a une preuve matérielle relative au meurtre de Diane Jenkins dans les bureaux de Newman Entreprises puis raccroche.

Ronan est interloqué ce que ne manque pas remarquer Phyllis alors elle lui demande ce qui se passe. Il se contente de répondre que leur soirée est annulée car il doit finalement bosser. Ce n’est que partie remise. Il s’en va.

Chez les Abbott Jr, William reçoit son grand-frère : « tu as eu mon message ? »
Jack : « oui j’ai bien eu ton message et je n’ai jamais été aussi heureux de recevoir un message »
Jack : « tu es au courant pour Délia ? » OUI Il vient de la voir.  Jack précise que Délia n’a pas cessé de chercher son père. William promet de ne plus jamais quitter son enfant. Jack veut des réponses. Pourquoi William est parti sans donner de nouvelles. Pas même un mail, ou un texto ou encore moins un appel. William promet de répondre à ses questions au moment voulu mais pour le moment, il veut profiter de ses retrouvailles avec sa femme. Concernant Ashley, Traci et Abby, William se chargera lui-même de les appeler.
Jack accepte d’être patient et le laisse.

Pendant ce temps, au ranch Newman, Victoria confronte son père. Comment a-t-il pu sciemment tenir son mari écarté d’elle et de Délia. Victor répond que c’est parce qu’il a eu la preuve que William n’était qu’un mauvais mari et  père. Victoria n’arrive pas à croire que son père lui a menti pendant de long mois.
Victor : « j’essayais de te protéger ! »
Victoria : « me protéger ? Je n’avais pas besoin de ta protection, j’avais besoin de mon mari ! »
Victor : « Billy Abbott »
Victoria : « et Délia  avait besoin de son père ! »
Victor rappelle à sa fille que son cher mari a abandonné de lui-même sa femme et son enfant. Il est certain que William le fera une nouvelle fois, c’est pourquoi, il a voulu l’épargner une autre souffrance. Victoria jure que son mari ne fuira plus jamais parce qu’elle lui donnera une raison pour ne pas le faire.
Victor : « peux-tu m’écouter un moment ? »
Victoria refuse de l’écouter et jure que plus jamais, il ne réussira à les séparer. Victor est certain qu’ils se sépareront au vu de ce que William a fait en Birmanie. A ce propos, il est certain que son cher gendre n’a pas dit un mot à ce sujet. Elle refuse de rester là à l’entendre calomnier son mari. Victor croit qu’au contraire, elle a peur d’être confronté à la vérité. C’est alors qu’elle lui parle de la fille de la plage. OUI Elle est au courant et ça ne lui pose aucun problème. Ils se disputent. Victor se fâche quand sa fille dit qu’il a tourné le dos à Nikki et à chacun d’entre eux. Comment peut-elle affirmer une chose pareille ? Il lui rappelle que Nikki a eu une aventure avec un barman ce qui l’a fait replongée dans l’alcool. C’est lui qui l’a amené en cure de désintoxication. Quand à eux, ses enfants, ils ont obtenu 500 millions de dollars. Que doit-il faire de plus pour s’occuper d’eux ? Elle répond qu’il doit la laisser aimer son mari. Il refuse. C’est un dialogue de sourd, elle lui annonce qu’elle démissionne de son poste chez Newman Entreprises. C’est fini entre eux et cette fois pour de bon.
Victor : « Victoria, tu commets une terrible erreur »

Trop tard, elle est partie en claquant la porte.

Au Pénitencier, la visite entre Lucy et Daisy vient de se terminer. Phyllis a hâte de rentrer à la maison avec elle regarder un match et manger sa dinde.

Avery arrive : « Bonjour Lucy »

Phyllis ne veut pas que sa sœur profite de cet instant là car l’heure de visite est terminée. Elle veut s’en aller lorsqu’une gardienne vient leur dire qu’une gardienne vient de perdre son badge alors personne ne rentre ni ne sort de l’établissement tant que celui-ci n’est pas retrouvé. Avery et Phyllis ne sont pas contentes de se retrouver coincer ensemble.

Elles s’assoient. Avery finit par engager la conversation en disant à sa grand-sœur que tout à l’heure, elle a parlé à leur père mais Phyllis n’a pas de soucis à se faire, elle n’a pas dit qu’elles se sont vus. Phyllis ne comprend pas pourquoi sa sœur lui en veut tant car ce n’est pas elle la criminelle, ni la manipulatrice, c’est leur père. Avery reproche à sa sœur d’avoir abandonnée leur famille au moment où ils avaient tous besoin de se serrer les coudes. Les larmes aux yeux, Phyllis tente de lui expliquer qu’elle n’est pas partie de son plein gré mais ils l’ont poussé à partir. Avery refuse de comprendre et lui demande si elle réalise le nombre de Thanksgiving, la famille a passé sans elle. Où était-elle lorsqu’ils passaient cette fête à la prison pour tenir compagnie à leur père ?
Phyllis répond qu’elle est partie pour se construire. Avery lui reproche d’être partie parce qu’elle avait honte de leur père et leur mère. Phyllis l’admet. Elle a honte de leurs parents parce que contrairement à Avery, elle connaît la vérité. Avery lui demande comment, elle réagirait si Lucy, ou Summer ou Daniel la laissait tomber.
Phyllis : « oh ces gens ont fait beaucoup plus que me laisser tomber. Ils ont fait beaucoup plus que ça… » Elle supplie sa sœur de faire appel à sa raison et son intelligence d’avocat pour comprendre que leur père n’est pas ce qu’il prétend être. Elle lui demande également si elle a lu les transcriptions du procès. OUI Si tel est le cas, est-elle sincèrement la seule méchante ?
Emue, Avery répond que Phyllis était la seule dont elle avait besoin.
Phyllis : « moi aussi j’avais besoin de toi …tu crois toujours qu’il est innocent ?»
Avery : « non ! Non ! Je pense qu’il l’a fait »
Phyllis lui demande si ça veut dire que leur relation peut évoluer.

La gardienne revient pour leur dire que tout est rentré dans l’ordre. Les visiteurs sont libres de partir.

Phyllis propose à Avery de l’attendre mais celle-ci trop bouleversée préfère s’en aller : « dites à ma cliente que je reviendrai la voir plus tard »

Chez Newman Entreprises, muni d’un mandat de perquisition, accompagné de plusieurs de ses collègues, Ronan est prêt à perquisitionner les bureaux des membres de la famille  Newman.  

Pendant ce temps, au parking, Myrna/Patty chantonne : « pas de cellule pour moi mais une pour toi »

Quand elle entend quelqu’un arriver derrière elle : « Woof Woof »

Elle sursaute et cache son visage avec son écharpe. C’est Adam. Il lui dit qu’il n’a pas cru un instant qu’elle allait quitter la ville, c’est pourquoi, il l’a suivi et a vu tout ce qu’elle a fait : « les flics sont là comme tu le voulais malheureusement, je ne crois que les choses vont tournées comme tu l’avais prévu »

Dans son salon, Geneviève boit tranquillement son thé lorsqu’elle aperçoit une chatte se balader dans son salon.  Elle le prend dans ses bras : «d’où viens-tu ? Oh que tu es jolie ! Je dois avoir laissé une fenêtre ouverte »

Au Manoir Chancellor, Kevin supplie Chloé de ne pas laisser le retour de Billy gâcher leur fête. Elle accepte.

Au salon, Jill, Murphy et Katherine sont heureux de savoir que chaque membre de la famille est en bonne santé ou en sécurité.

Victoria est rentrée chez elle et a raconté tout ce qui s’est passé au ranch à son mari. Il est surpris d’apprendre qu’elle a démissionnée. OUI Vicki ne veut plus que son père contrôle sa vie. Ils changent de sujet. William retire le tableau qui était au dessus de la cheminée pour mettre le portrait du couple qu’il avait fait faire. C’est une photo d’eux datant d’halloween de l’année dernière. Elle est déguisée en Bug Bunny rouge et lui en Hugh Hefner, le patron de Play-boy.
Victoria admire le portrait et fait un commentaire : « jolies  fesses »
Il éclate de rire et ils s’embrassent.

Geneviève est surprise de voir Jack revenir car elle croyait qu’il allait fêter le retour de son petit frère. Jack explique que son frère voulait rester seul avec sa femme et lui voulait être seul avec elle. Ils sont sur le point de s’embrasser lorsque le chat attire leur attention. Jack lui demande d’où il vient. Elle l’ignore. Jack avoue qu’il n’est pas « trop chat » mais si elle veut le garder, libre à elle de le faire.

Au même moment dans le parking de Newman Entreprises, Adam avoue à Patty qu’il a découvert ce qu’elle a déposé dans son bureau et grâce aux caméras de vidéo surveillance du bâtiment, il a su en temps et en heure quand Ronan et son équipe sont entrés dans l’immeuble.

On plonge dans les pensées d’Adam. Le téléspectateur peut le voir retrouver le porte-monnaie de Diane et entrer dans le bureau de son père pour le cacher. Cependant, Connie, la secrétaire de son père entre. Il a juste le temps de se cacher. Elle ouvre le coffre-fort du bureau pour y remettre quelque chose. Adam a l’idée de faire sonner la ligne de téléphone sur le bureau de la secrétaire. Elle entend le téléphone sonner : « oh mon Dieu, j’espère que ce n’est pas le patron »

Elle sort pour répondre en laissant le coffre-fort ouvert. Il dépose le trousseau de seringue rapidement et sort du bureau, ni vu, ni connu.
 
Adam : « tu sais, le plan a toujours été de piéger mon père pour le meurtre de Diane. J’ignorai que tu allais m’aider de cette façon. Merci »

Pendant ce temps, dans le bureau de Victor Newman, Ronan a retrouvé dans le coffre-fort, le porte-seringue.

Victor arrive et demande ce qui se passe. Ronan lui montre le mandat de perquisition qui l’autorise à fouiller dans son bureau et lui demande ce que ce porte-seringue fait dans son coffre-fort. Victor refuse de parler sans la présence de son avocat. Ronan décide de le mettre en garde à vue.

Apparaissent à l’écran, le salon du ranch Newman, puis une valise et  des escarpins rouges, c’est Nikki : « Victor ? Je suis à la maison »



Jeudi 24 et Vendredi 25 novembre : pas de diffusion d’inédits sur CBS pour cause de Thanksgiving.

Partager cet article

commentaires