Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 10:53

Rafe est au Néon Ecarlate avec le couple Abbott Jr. Ils parlent de l’audience de demain concernant la garde de Lucy. Vicki est amère car ils avaient quasiment atteint leur but et voilà que tout est remis à zéro à cause. Rafe promet de tout faire pour que l’adoption qu’ils ont conclue avec Daniel reste valable, cependant, il les prévient que bien que Daisy soit quelqu’un de peu recommandable, elle n’a jamais été reconnue coupable de quoique ce soit devant la justice, ce qui veut dire que ses droits parentaux peuvent être rétablis. William dit à sa femme qu’il est certain que tout ira bien mais elle sait que c’est faux, alors, elle se lève et part avec Lucy qui est dans la poussette. En effet, Victoria préfère passer du temps avec Lucy au lieu d’en perdre à faire des hypothèses. Son mari l’a suit.

 

Pendant ce temps, Phyllis et Leslie ont rendu visite à Daisy. Dans la salle d’interrogatoire, les deux femmes expliquent à la prévenue de l’importance de son comportement demain face au Juge. Ce sera capital ! Phyllis montre à Daisy une robe à trois trous toute simple que portent les « sages filles ». Il faut qu’elle l’a porte demain. Daisy refuse catégoriquement de mettre cette « horreur » : c’est vous la grand-mère, pas moi ! »

 

Phyllis perd patience : « tu es une idiote ! » Ensuite, elle lui conseille de suivre leurs conseils sinon, elles risquent de perdre la garde de Lucy et elle l’a prévient que si cela arrive, elle ne paiera plus les honoraires de Leslie. Daisy n’aura qu’à se débrouiller toute seule. Sans promettre quoique ce soit, Daisy repart dans sa cellule….en emportant la robe.

 

Phyllis et Leslie restent un moment dans la pièce à échafauder leur plan pour demain. La tactique de Leslie est simple : décrédibiliser la partie adverse. Pour y arriver, elle compte mener un interrogatoire coup de poing face à William, Victoria et Daniel. Phyllis refuse que Leslie s’attaque à son fils. Celle-ci insiste que c’est leur seule chance au cas où Daisy ne coopérerait pas. Phyllis demande à réfléchir car il est normal qu’elle hésite à blesser encore plus son fils.

 

Au Gloworm, Victor et Michael discutent de l’introduction de Newman Entreprises en bourse. L’avocat dit à son client que les affaires se présentent bien pour lui. Le Wall Street Journal prédit un excellent démarrage aux actions Newman Entreprises. Victor admet qu’il a toujours été réticent à l’idée d’introduire son entreprise en bourse mais maintenant que ça commence à prendre forme, il est impatient que cela se fasse. Surtout qu’il a pris les devants en composant lui-même son futur Conseil d’Administration qui aura la même vision d’avenir pour sa société. Il parle de Lauren et Katherine. Concernant cette dernière, il a également hâte qu’elle accepte son offre d’achat de Jabot car dès que ce sera fait, il fusionnera Jabot et son département cosmétiques « Beauty of Nature » afin que les deux deviennent la plus grande entreprise de cosmétiques du coin. Michael lui conseille de ne pas tirer des plans sur la comète tant que le contrat de vente n’est pas signé. Victor est confiant ! Son avocat reste prudent et l’encourage à aller mettre tout doucement la pression à Katherine.

 

Victor : « ce n’est pas une mauvaise idée »

 

Jack quant à lui est à la prison avec sa sœur. Ils discutent eux aussi de Jabot. Ashley est ambigüe ou raisonnable, cela dépend des points de vue concernant Jabot. En fait, elle n’aimerait pas que quelqu’un d’autre profite de sa découverte mais ne peut se résoudre à accepter la proposition de son frère. Jack aimerait que tous les membres de la famille Abbott fassent une offre à Katherine. Ashley estime que même s’ils le faisaient, ils n’auraient jamais l’argent nécessaire pour faire le poids face à Victor à moins d’emprunter et elle ne veut pas prendre ce risque d’autant plus qu’elle a d’autres chats à fouetter comme : sortir de prison.

 

Abby arrive et demande à parler à sa mère.

 

Jack va dans le hall. Il appelle Traci mais tombe sur son répondeur alors, il lui laisse un message. Son père apparaît pour lui reprocher d’être obsédé par Jabot au point d’ignorer les souffrances de ses sœurs (Traci qui a perdu Colleen à cause de sa lutte face à Victor et Ashley qui est actuellement en prison). Jack refuse de culpabiliser et déclare qu’il prouvera à son père qu’il a raison.

 

Abby dit à sa mère qu’elle a eu une idée pour la faire sortir de prison : soudoyer Diane Jenkins afin qu’elle change son témoignage. Ashley refuse parce qu’elle sait pertinemment que cela finirait par se retourner contre elles. Abby est dépitée parce que sa mère est en prison à cause d’elle. Ça la tue ! Jack revient : « tout va bien ? » OUI

 

Ashley conseille à sa fille de ne pas faire de bêtises et celle-ci s’en va.

 

Jack demande à sa sœur si Abby va bien. Ashley se contente de répondre que c’est extrêmement difficile de la voir là. Il revient à la charge concernant Jabot, la réponse de sa sœur n’a pas changée : même si ça la rend malade de devoir perdre Jabot et le fruit de son labeur, elle refuse de prendre ce risque financier : « je suis désolée ! J’aurai aimé que les choses soient différentes »

 

Pendant ce temps, à l’hôpital, Katherine ne sait plus à quel Saint se vouer : les offres de Jack et Victor sont toutes les deux plus qu’acceptable. Elle supplie son fils de se réveiller afin qu’il la conseille mais il reste inconscient.

 

A noter que Tucker n’est plus sous respirateur artificiel. Il respire de lui-même.

 

Victor arrive. Il note que l’état de Tucker s’est considérablement amélioré. Kay avoue qu’elle est soulagée que son fils respire de lui-même mais elle aurait tant aimé qu’il se réveille. Ensuite, elle parle de Jabot et lui explique que si elle ne lui a pas encore envoyé les documents de vente, c’est parce qu’elle n’a pas encore prise sa décision. Il fait mine d’être surpris. Kay lui explique que son offre est alléchante mais il existe d’autres facteurs que l’argent qu’elle doit prendre en compte. Il demande si l’un de ces facteurs est « Jack Abbott ». Elle ne peut le nier : « John Abbott était l’un de mes plus chers ami »

 

Afin de la convaincre, il lui propose des actions Newman Entreprises et lui rappelle qu’il tient à ce qu’elle siège au Conseil d’administration de sa société. Kay est flattée mais hésite toujours. Victor joue sur la corde sensible en lui rappelant que Jack a toujours été un pitoyable PDG pour Jabot. La société a perdu de son prestige quand il était à sa tête (ce qui est vrai ! Au lieu de diriger les affaires, Jack s’est plus concentré dans sa bataille contre Victor). Katherine promet à Victor de lui donner une réponse en fin de journée. Il la laisse.

 

Victoria joue au parc avec Lucy lorsque son mari les rejoint. Ce dernier est toujours optimiste concernant l’issue du procès de demain. Il va même jusqu’à lui faire la promesse que Lucy restera avec eux. Du coup, Victoria se fâche et lui ordonne de se taire car personne ne connaît l’issue du procès. Elle se lève et s’en va.

 

John apparaît à son fils. Il est assis à un banc et lui conseille de ne pas laisser Victoria s’en aller.

 

Il apparaît ensuite à Ashley dans la salle d’interrogatoire pour lui dire que ce n’est pas elle qui devrait se retrouver derrière les barreaux. Elle le regarde sans rien dire.

 

Jack est rentré chez lui. Il est au téléphone avec Traci. A l’instar d’Ashley, elle refuse de s’allier à lui pour racheter Jabot. Il raccroché, dépité ! Soudain, il entend la voix de son père lui demander si Traci va l’aider. NON répond Jack !  Ensuite, il ajoute que sa sœur ne s’est pas contentée de refuser de l’aider, elle, lui a déconseillé d’embêter William avec son idée puisque celui-ci se bat pour obtenir la garde de Lucy. John demande à son fils s’il est capable de suivre ce conseil ou s’il va tenter d’écraser un proche pour atteindre son objectif.

 

John apparaît de nouveau à Katherine : « on dirait que tu as besoin d’un ami »

 

On revoit le fantôme de John au parc. Son fils cadet lui confie ses doutes. William s’en veut tellement d’avoir tout foiré en adoptant illégalement Lucy. John lui rappelle que son intention était bonne puis lui qu’il n’en tient à qu’à lui de garder sa famille unie même si cela veut dire passer par des moments terriblement difficiles et disparaît.

 

Retour du fantôme au Manoir des Abbott. Jack peste parce qu’il a toujours fait tout ce qui était en son pouvoir pour évincer Victor Newman de Jabot et voilà que ce dernier est sur le point de posséder totalement cette compagnie. Et tout ça à cause de qui ? A cause de Katherine Chancellor.

 

John demande à son fils aîné pourquoi, c’est si important pour lui de récupérer Jabot. Jack est outré par la question. Comment son père peut-il lui poser cette question vu que la réponse est évidente : Jabot représente le travail de toute une vie…celle de son père. Ce dernier lui rappelle qu’il est mort mais Jack refuse de lâcher l’affaire parce qu’il s’en veut toujours d’avoir mal géré la société de son père quand celui-ci l’avait nommé à sa tête. Pour rappel : Jack avait poussé son père à ouvrir le capital de la société en bourse, ce qui avait permis à Victor Newman d’acquérir des actions, un pouvoir chez Jabot. John supplie son fils de se pardonner à lui même. Il répète ce qu’il lui a toujours dit de son vivant : « je suis si  fier de toi …souviens toi, de mon vivant, quelle était ma devise ?»

 

Emu jusqu’aux larmes, Jack murmure : « Que tes enfants soient heureux ! Combien de fois, j’ai entendu ça » Il se demande pourquoi ça lui vient à l’esprit. Qu’est ce que cela veut dire mais le fantôme de son père a disparu.

 

Il est à l’hôpital où se trouve sa plus vieille amie. John dit à Katherine qu’il s’inquiète pour elle car elle travaille comme une folle vu qu’elle dirige, les Industries Chancellor et McCall Unlimited tout en venant tous les jours au chevet de son fils.  Elle répond qu’elle espère qu’il se réveillera bientôt et dirigera lui-même sa société. John avoue qu’il l’admire. La voir là au chevet d’un fils qui n’a pas toujours été bon avec elle. Kay minimise. John admet que sous sa carapace, Tucker a beaucoup de respect pour sa mère. Elle le sait, c’est pourquoi, elle se demande s’il sera d’accord avec les décisions qu’elle a prises.

 

John : « comme vendre Jabot à Newman Entreprises ? »

 

Kay : « je sais que tu n’approuves pas ce choix »

 

John déclare que la seule raison pour laquelle, elle n’arrive pas à se décider concernant Jabot, c’est parce qu’elle sait qu’elle va à l’encontre de la volonté de son fils. Elle admet que malgré le fait que l’offre de Victor est attrayante, Tucker avait d’autres projets pour Jabot et que si elle vend à Victor, elle ne sert pas les intérêts de son fils, mais les siens. John sait bien que le problème, ce n’est pas vendre à Jack ou Victor. OUI Le problème est : sera-t-elle loyale ou non envers son propre fils ? « Si tu étais à ma place, tu aurais pris le parti de Jack » OUI Toutefois, il précise qu’elle ne doit pas prendre sa décision parce que Jack est son fils mais pour le propre mérite de celui-ci

 

Katherine se tourne vers son fils et lui "présente" John, son vieil ami... mais lorsqu'elle se retourne, John a disparu

 

Jack entre dans la chambre à cet instant : « j’espère que je ne vous dérange pas ? » Au contraire, il tombe bien ! Elle suppose qu'il va à nouveau plaider sa cause. Non, au contraire. Il dit qu’il a toujours eu confiance en son sens des affaires alors si elle décide de vendre à Victor, aussi difficile que ce soit pour lui, il acceptera sa décision car il désire ce qu’il y a de mieux pour Jabot, ... même si ça veut dire la vendre à Victor Newman.

 

Katherine est surprise de ce revirement : « qui êtes-vous ? Qu’avez-vous fait de Jack Abbott ? »

 

Jack répond que leur amitié est plus importante que l'entreprise. Si elle a cru le contraire, il en est sincèrement désolé. Il décide de la laisser parce qu’il sait qu'elle a une grave décision à prendre. Jack lui souhaite bonne chance, l'embrasse sur le front et sort de la chambre.

 

Victor est au Néon Ecarlate quand il voit Abby arriver. Ils vont s’installer sur le patio. Abby lui annonce qu’elle se sent si mal de l’avoir poursuivi en justice, c’est pourquoi, elle a décidé de lui rendre les 500 millions de dollars qu’elle a gagnés contre lui.

 

A la prison, John dit à sa fille que ça lui crève le cœur de la voir en prison et lui avoue qu’il sait qu’elle s’accuse d’une chose qu’elle n’a pas faite comme, elle l’avait fait quand il avait tiré sur Tom Fisher. Ashley ne regrette rien : « si c’était à refaire, je le referai »

 

Il lui rappelle que « sa bonne action » a été lourde de conséquences pour lui parce que s’il avait accepté les faits depuis le début, l’issue aurait pu être différente pour lui au tribunal. Certes, elle croit aider sa fille mais pour lui, elle ne fait qu’empirer la situation puisqu’à un moment donné, la vérité finira par éclater.

 

Ashley : « au fond de moi, je sais que ce je fais est mal »

John : « pourtant, tu continues ? »

Ashley ne peut pas se résoudre à laisser sa fille détruire sa vie.

John : « et ruiner la tienne, c’est mieux ? »

 

Phyllis dîne toute seule au Gloworm. Michael est sur le point de sortir lorsqu’il la voit. Il hésite une seconde à la rejoindre puis finit par le faire. Elle lui demande s’il ne la considère plus comme son amie tout comme l’a fait sa femme. Michael lui conseille si elle veut retrouver ses amies de désavouer Daisy au tribunal. Elle ne peut si résoudre. Michael et Lauren ne comprennent pas comment, elle a pu faire revenir Daisy à Génoa City. Michael lui demande si la garde de Lucy vaut-elle sincèrement qu’elle perde tous ses amis, sa famille et se mettent à dos, Lauren, les Abbott et les Newman. Sans compter son propre fils ? Elle lui demande s’il se rajoute également sur cette liste. OUI car elle ne lui laisse guère le choix.

 

Phyllis le supplie de ne pas faire ça quand son portable sonne, c’est Leslie qui lui annonce que Daisy a décidé de coopérer.

 

On voit Daisy derrière Leslie, vêtue de la robe que lui a acheté Phyllis.

 

Phyllis : « c’est formidable »

 

Leslie lui demande si elle a réfléchi à ce qu’elles ont discuté tout à l’heure. OUI Phyllis lui donne son accord pour qu’elle interroge sans concession Victoria, William et même Daniel. Leslie la remercie : « vous me facilitez le travail » Elles raccrochent.

 

Michael n’a pas tout entendu mais cela ne l’a pas empêché de comprendre. Il lui annonce que c’est terminé. Phyllis le supplie de se raviser : « ce n’est pas une divergence d’opinion qui va mettre un terme à notre amitié ? »

 

Michael : « écoute moi…tu me forces à choisir entre ma femme et toi….je suis à 100% du côté de ma femme »

 

Phyllis : « et moi, je suis à 100% du côté de mon fils et de Lucy… »

 

La mort dans l’âme et très ému, Michael : « tu commets la plus grosse erreur de toute ta vie mais si tu es déterminée à aller jusqu’au bout… »

 

Phyllis : « Je le suis ! Je le suis ! Je le suis ! »

 

Michael : «alors, nous n’avons plus rien à nous dire » Il part

 

William a retrouvé sa femme et Lucy. Victoria est contente d’avoir passé l’après-midi au parc avec Lucy. William admet qu’il avait tord tout à l’heure de lui promettre que tout ira bien demain. Elle a raison, personne ne connaît l’issue de cette audience, tout ce qu’il peut promettre c’est d’être à ses côtés et celui de Lucy. Peu importe ce qui arrivera, ils feront face ensemble. Ils se font un câlin.

 

Derrière, assis sur un banc, John observe la scène, fier de son fils.

 

Il repart vers Ashley mais celle-ci est toujours persuadée qu’elle agit pour le bien de son enfant. Si Abby dit la vérité, elle sera poursuivie pour homicide par négligence et conduite en état d’ivresse, alors, qu’elle a de bonnes chances d’être acquittée.

 

Au Néon Ecarlate, Victor refuse l’argent  que veut lui redonner Abby et lui affirme qu’il l’aime toujours, ainsi que Victoria et Nicholas. Abby est soulagée de l’entendre dire ça même si elle continue à culpabiliser concernant sa mère. Il l’encourage à se confier mais elle préfère s’éclipser.

 

En la regardant partir, Victor se demande si Nikki n’avait pas raison : est ce qu’Abby était au volant, le soir de l’accident près du chalet des Abbott ?

 

Jack rentre chez lui, soulagé et content : « Bonjour ? Il y a quelqu’un ? Papa ? » Il se sert un scotch en disant à son père qu’il y a longtemps qu’il ne s’était pas senti aussi bien pourtant, il vient peut être de perdre Jabot mais peu importe, il promet qu’il va trouver un moyen d’être heureux. Il boit son verre en l’honneur de son père.

 

Kay-au-chevet-de-Tucker.jpgA l’hôpital, Katherine prend la main de son fils en lui demandant ce qu’il a bien pu entendre de tout ce qui s’est dit dans sa chambre. Ensuite, elle lui annonce qu’elle a de bonnes et mauvaises nouvelles. La mauvaise nouvelle, c’est qu’elle va décevoir un ami très cher parce qu’elle ne va pas lui vendre Jabot ; et la bonne nouvelle…c’est qu’elle sait exactement ce qu’elle doit faire.

 

John la regarde à travers la fenêtre de la chambre.

Partager cet article

commentaires