Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 20:25

 

Christine Blair rentre dans le néon écarlate. Michael y travaille. Elle le salue. Il l’invite à s’asseoir avec elle. Chris décline l’invitation car elle a quelqu’un d’autre à aller voir. En effet, dès qu’elle rentre à l’intérieur du café, elle retrouve Ronan à qui, elle dit qu’elle repart aujourd’hui à Washington. Il  reste beaucoup de travail à faire. Ronan le sait. Il dit faire de son mieux pour réhabiliter l’image de la Police. Christine lui rappelle que le jour où Nina avait revu Chance, elle avait exprimé le besoin qu’il noue une relation. Il s’en souvient. Christine lui demande de lui promettre de laisser une chance à sa mère.

 

De son côté, Michael voit Abby arriver. Elle lui parle de la plainte qu’elle vient de nouveau déposer contre son père. Il n’était pas au courant, par contre, il savait comment Victor a payé son amende à la SEC. Abby supplie Michael de raisonner son père afin qu’il lui donne son argent. Michael se moque d’elle. Abby ne se laisse pas démonter et le prévient que cette fois ci, elle ne va pas battre en retrait car son dossier est solide.

 

Pendant qu’ils parlent, Phillip et Nina rentrent dans le café par la porte du patio. Elle est exaspérée parce que les gens ne cessent de les arrêter dans la rue pour leur parler. Phillip trouve normal que les gens les félicitent pour ce que leur fils a fait. Nina est embêtée de devoir mentir à tout le monde au sujet de Chance.

 

Ronan les aperçoit. Il préfère partir alors que Christine voulait qu’il reste.

 

Nina et Phillip rentrent à l’intérieur. Ils saluent Christine. Paul arrive. Tout le monde est un peu gêné. Phillip propose à Paul de se joindre à eux, il décline l’offre et leur explique qu’il est juste passé acheter du café pour le bureau du Procureur.

 

Phillip demande s’il travaille sur le dossier Pomerantz. OUI Paul est déterminé à aider le bureau du District Attorney à mettre Owen et sa bande sous les verrous : « quelqu’un doit payer pour la mort de Chance… »

 

Nina regrette que Paul soit une autre victime de toute cette histoire. Christine leur annonce qu’elle repart aujourd’hui à Washington. Phillip n’est pas surpris puisque c’est Heather Stevens qui gère les dossiers en cours de la Police. Christine leur apprend qu’Heather n’est pas la seule à la tête de cette administration, il y a également Ronan : « Nina, Ronan est de retour à Génoa City »

 

Nina et Christine s’installent à une table sur le patio. Chris est contente d’avoir pu dire à Nina de vive voix que Ronan est revenu en ville et lui conseille de s’adapter à la personnalité de son fils car il est totalement différent de Chance. Nina s’exaspère. Bien sur qu’elle sait que Chance et Ronan sont différents et demande où elle peut le trouver.

 

Christine répond qu’il est au bureau et soutien qu’il prendra contact avec sa mère le moment venu. Nina n’apprécie pas sa réponse. Quand sait-elle ? Hein ? Peut être que son fils est prêt à nouer une relation avec elle. Christine la prévient : Ronan est une personne très indépendante. A force de le pousser à faire quelque chose, elle peut le faire fuir.

 

Nina reproche à Christine de lui avoir menti. Chris se défend. Si elle ne lui a pas dit qui était Ronan, c’était parce qu’il le lui avait demandé. Nina trouve que cela ne l’excuse pas. A cause d’elle, elle a raté de vivre des moments avec ces deux fils et a gâché sa relation avec Paul parce qu’elle lui avait dit pour qui Ronan travaillait.

 

Christine rétorque qu’elle a raison, elle n’est pas une menteuse comme elle, c’est une excellente mère, une chose qu’elle prouve tous les jours en ne révélant pas que son fils est vivant et l’encourage à se remettre avec Paul

 

Nina déclare que depuis qu’elle a 17 ans, elle suit les conseils de Christine.  Certains n’étaient pas judicieux. Aujourd’hui, elle va faire comme son cœur lui dit et ordonne à Christine de ne plus se mêler de sa relation avec ses fils.

 

Christine est triste. Quelques instants plus tard, on la voit à la table de Michael Baldwin. Il termine une conversation téléphonique avec Victor.

Quand il raccroche, il reproche à Christine de l’avoir évité. Lui qui croyait qu’ils étaient amis. Christine lui dit qu’ils sont amis, et c’est même pour cette raison qu’elle l’a évité. Depuis son retour en ville, elle n’a cessé de mentir. Lui qui la connaît par cœur, l’aurait percé à jour. Il y avait trop d’enjeux, c’est pourquoi elle a préféré l’éviter. Ces secrets qui lui coûtent son amitié avec Nina. Il l’assure que Nina finira par lui pardonner. Ensuite, elle lui annonce qu’elle rentre à Washington aujourd’hui. Il lui fait promettre de venir le voir quand elle reviendra. Michael lui fait la bise. Elle a les larmes aux yeux quand il part.

 

Christine prend son portable pour appeler Paul Williams. Ils se donnent rendez-vous au café pour se dire au revoir. Après, elle passe un autre coup de fil.

 

Cane rentre à la maison. Lily accueille chaleureusement son mari. Il lui demande où sont leurs enfants. Lily répond qu’ils dorment. Elle tient à en profiter pour lui faire à manger. Il veut savoir quel est le menu du jour. Lily lui parle des steaks qu’elle a reçus d’Australie accompagné du mot «A taste from down under » Cane panique. Il se lève d’un bond pour vider le frigo. Lily est surprise par sa réaction. Cane ment qu’il a entendu une rumeur qui disait que la viande bovine en Australie pourrait être atteinte de la maladie de la vache folle. Lily est inquiète parce qu’elle, son père et son oncle en ont mangé. Il la rassure en disant que ce n’est qu’une hypothèse mais par mesure de précaution, il préfère tout jeter. Lily trouve bizarre qu’un ami de Cane veuille leur envoyer une mauvaise viande. Là, aussi, il trouve une échappatoire en disant que peut être « cet ami » n’a pas eu vent de la rumeur. Il emballe tous les morceaux de viande sous cellophane dans le carton pour aller les jeter. Avant de partir, il dit à sa femme qu’il passera faire des courses. Ils s’embrassent. Cane part.

 

Cane rejoint Phillip au club. Il lui remet la carte qu’il a reçue et dit qu’il est persuadé qu’elle a été envoyée par Desmond, le voleur de bétail. Phillip veut qu’il appelle la Police. Cane refuse car ça pourrait inquiéter Lily. Phillip promet de rentrer bientôt en Australie où il pourra régler un certain nombre de choses. Cane sent que c’est inutile. De toute façon, il est déterminé à protéger sa femme et ses enfants à n’importe quel prix.

 

Dans leur appartement, Mac apprend à J.T qu’elle veut faire un test de grossesse. Il trouve que c’est trop tôt mais elle y tient. Quelques minutes plus tard, elle revient triomphante : « nous allons avoir un bébé »

Elle n’arrive pas à croire que dans quelques mois, il y aura un petit bout qui l’appellera Maman. J.T est content. Tous les deux se demandent s’ils doivent annoncer la nouvelle avant qu’elle ait passée son premier trimestre. Bien qu’elle soit convaincue que cette fois ci, elle mènera sa grossesse à terme, Mac s’entend avec J.T de ne pas annoncer sa grossesse avant la fin du premier trimestre.

 

Ils s’embrassent, heureux !

 

Tandis que J.T et Mackenzie célèbrent la venue future d’un enfant, Victoria et William pansent leur plaie. Elle vient de subir un curetage et il fait de son mieux pour la mettre à son aise.

On frappe à la porte, William ouvre, c’est Victor : « je suis venu voir Victoria »

 

William lui dit qu’elle dort mais Victor insiste. Finalement, c’est Victoria qui fait entrer son père. Vu que Totor tient à parler seul à seul avec sa fille, Victoria demande à son mari d’aller lui acheter du café. Il hésite à la laisser toute seule avec son tyran de père, elle l’assure que tout ira bien.

 

Après le départ de William, Victor propose à sa fille de l’aider à divorcer de William Abbott car il pense toujours qu’elle est trop bien pour cet homme. Il souligne le fait qu’elle se soit mariée parce qu’elle était enceinte mais maintenant qu’elle ne l’est plus, rien ne l’oblige à rester marié à William. Voyant qu’elle ne répond pas, Victor l’encourage à y réfléchir : « tu n’es pas obligée de me donner une réponse tout de suite »

 

Victoria demande calmement de s’en aller. Il la laisse.

 

Peu de temps après, Abby arrive. Elle a appris la mauvaise nouvelle et est venue réconforter sa grande-sœur. Victoria l’assure que tout va bien. Abby avoue qu’elle a vu leur père sortir de la maison, elle s’est cachée parce qu’elle ne voulait pas tomber sur lui et lui parle de la plainte qu’elle a de nouveau déposée contre lui.

 

Victoria n’approuve pas. Abby évoque le paiement de l’amande à la SEC avec leurs fonds. Vicki lui rappelle que Newman Entreprises appartient à Victor, il a le droit de faire ce qu’il veut. Abby n’est pas d’accord. Ils sont tous actionnaires dans cette entreprise. Victor aurait dû d’abord les consulter avant d’engager une telle dépense. De plus, Abby se plaint de ne jamais pouvoir un jour sortir du joug de leur père. Elle se lamente : tout ce qu’elle désire, c’est mener sa vie comme bon lui semble et non obéir à chaque instant au bon vouloir de leur paternel. Victoria la comprend et accepte de l’aider. Abby n’en revient pas !

 

William arrive devant la porte des Ashby. Il termine une conversation téléphonique avec Abby quand il voit arriver une Mac très surexcitée. Il lui demande ce qui lui arrive. Elle se shoote au café ou quoi ? Mac répond qu’elle boit du décaféiné. Il en conclut qu’elle est enceinte. Mac ne dit rien. Lily ouvre la porte, elle pose aussi la question. Mac répond qu’elle n’était pas sensée le dire à quiconque. Lily lui tombe dans les bras, heureuse pour elle. William fait de son mieux pour garder un visage de circonstance.

 

Ils rentrent à l’appartement pour parler de bébés. Lily est contente pour sa mère porteuse parce qu’elle savait qu’elle avait mal vécu la séparation avec les jumeaux. Mac admet que c’était difficile mais pas pour cette raison. Elle était mal parce qu’elle voulait avoir son propre enfant. Lily s’exclame : « vous vous rendez-compte que les jumeaux vont avoir deux compagnons de jeux »

Mac surenchérit en disant que Reed aura deux frères ou sœurs quasiment au même moment.

 

William leur annonce que Victoria a perdu le bébé.

 

Lily reçoit une livraison, c’est une enveloppe. Ils entendent un bébé pleurer. Lily reconnaît les pleurs de sa fille. William est surpris que Lily arrive à faire la différence. Et oui, elle sait reconnaître qui de ses jumeaux pleurent. Et préfère y aller avant que l’autre ne se réveille. Mac lui propose son aide. Lily refuse. Ils peuvent rester papoter au salon.

 

Mackenzie en profite pour demander à William comment Victoria et lui vivent la nouvelle. William avoue être triste. Lui qui s’était préparé à être présent pour cet enfant, chose qu’il n’a pas pu faire pour Délia mais il refuse de s’apitoyer sur son sort parce que sa femme a vécu bien plus douloureux que lui. Elle s’est faite arrêter le jour de leur mariage, sa relation avec son père bât de l’aile et voilà que la fausse-couche arrive…c’est malheureux pour eux qui étaient si heureux. Il retient ses larmes.

 

Ronan arrive au bureau. Paul est déjà là. Ils parlent du fonctionnement du bureau. Ronan le laisse. Paul appelle J.T. Quand ce dernier arrive, Paul l’encourage à postuler au poste d’agent de Police.

Ronan les rejoint quelques instants plus tard. Paul le briefe. Ronan explique à J.T ce qu’il attend d’un flic. C’est tout un plaidoyer positif sur la devise d’un représentant de la Loi qui est là « pour protéger et servir » ses concitoyens. J.T promet d’y réfléchir. Quand il rentre chez lui, il  trouve Mackenzie entrain de manger de la pizza. Mlle Browning tient à profiter des joies de la grossesse. Il lui parle de la proposition de Ronan et Paul en précisant que ce serait un nouveau départ pour eux.

 

Cane rentre à la maison avec le repas acheté au club. Lily s’apprête à aller se balader avec les enfants. Il veut les accompagner mais change d’avis lorsqu’elle lui montre l’enveloppe qu’il a reçu. Cane ment qu’il doit passer un coup de fil urgent et les rejoindra plus tard. Lily sort avec les jumeaux.

 

Cane ouvre l’enveloppe, il y a un CD-Rom nommé « Photos de famille » là-dedans. Il le met dans son ordinateur portable et y voit Lily. La personne qui lui a envoyé ce CD tient à ce qu’il sache que la famille Ashby est épiée. Cane peste et se lève pour regarder à la fenêtre. Soudain, il entend « A l’aide ! »

Il court à l’extérieur. Il n’y a rien de grave. Les bébés pleurent parce qu’ils ont faim. Du coup, leur mère a préféré rentrer. Elle part prendre deux biberons et demande à Cane s’il veut venir l’aider à nourrir leurs enfants. Il accepte, cependant, il ne la suit pas tout de suite. Lily quitte le salon. Cane sort rapidement le CD-Rom de l’ordinateur, vérifie et ferme des fenêtres puis suit sa femme.

 

Tous ses gestes ont été filmés par un inconnu.

 

Les coups de fil que Christine a passé tout à l’heure, c’était une ruse pour que Nina et Paul se retrouvent en tête à tête au café et ça marche. Même s’ils se sont rendu compte de la ruse de leur ami, Paul en profite pour inviter Nina à boire un café avec lui. Elle accepte. Ils s’installent à une table sur le patio.

 

Devant la porte, Christine les regarde. Elle sourit et s’en va.

 

Michael est passé voir Victor. Ce dernier lui demande ce qui l’amène. Michael parle de la plainte d’Abby. Victor répond que sa fille est influencée par les mauvaises personnes. Quand elle s’en rendra compte, elle fera marche arrière.

 

Pendant ce temps, Abby demande à Victoria si elle est sure d’elle. OUI William rentre à la maison. Victoria lui annonce que la situation avec son père risque de s’empirer. Il demande ce qu’ils vont faire. Abby avoue qu’elle a de nouveau porté plainte contre leur père. William ne voit pas en quoi elle pourra révolutionner quoique ce soit ainsi. Vicki précise que cette fois, le dossier d’Abby est solide. C’est si solide qu’elle rejoint sa sœur dans la bataille.

 

William se rend compte que cette fois, c’est la guerre.

Partager cet article

commentaires