Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 10:32

Au poste de Police, Ronan est au téléphone avec les documents retrouvés dans le coffre fort de Geneviève. Dès qu’il raccroche, Cane lui demande s’il a été prudent avec les informations qu’il lui a fournit. Ronan trouve ça amusant que l’homme qui a fait exploser un coffre-fort lui parle de discrétion. Cane rétorque que son explosion n’aura rien avoir avec la colère de sa mère lorsque celle-ci découvrira ce qui s’est passé. Ronan pense qu’il panique pour rien car il est convaincu que ses parents sont déjà au courant. Peut être mais Cane veut qu’ils agissent vite dans la prudence parce que son père a des yeux et des oreilles partout. Ronan lui rappelle que les dits documents sont codés, il leur faut des spécialistes pour découvrir où sont les comptes cachés de Colin Atkinson. Ça prendra forcément du temps. Si Cane est si impatient de mettre son père au trou, c’est qu’il a peur de ce que celui-ci pourrait faire à sa femme (ex-femme plus précisément) et ses enfants.

 

Il ne sait pas si bien dire. " Le hasard scénaristique ", Lily joue au parc avec ses jumeaux quand elle entend derrière lui : " Quelle belle surprise ! "

Elle se retourne, c’est Colin.

 

Au Gloworm, Gloria demande à la Police au téléphone quand ils comptent prendre sa déposition. Malheureusement pour elle, il la confonde avec une femme ayant été arrêté pour racolage. Elle précise qu’elle est la femme qui est restée coincée une nuit dans une cave et que l’un de ses fils fait la Une de " La Chronique de Génoa City " et raccroche.

 

Jill qui est arrivée a entendu la dernière partie de la conversation. Elle en profite pour se moquer de Gloria car ses enfants ne se sont même pas inquiétés de son absence. Gloria rétorque que ses fils avaient des circonstances atténuantes puisqu’ils sont trop préoccupés à aider la petite-fille de Jill. En parlant de cela, Gloria lui cloue le bec en disant qu’au moins son fils est compatible avec Délia, ce qui n’est pas le cas de William.

 

Ce dernier est chez lui lorsqu’il entend quelqu’un ouvrir sa porte. Il est surpris de voir que c’est Michael Baldwin. Et de deux ! Après Victor, c’est son avocat qui rentre chez lui comme dans un moulin. Michael dépose les courses qu’il a fait pour William afin que ce dernier n’ait pas la tentation de sortir de chez lui. William demande des informations à l’avocat : il veut savoir qui est l’homme qui vit avec sa femme. Michael est surpris que William soit au courant de cela. Ce dernier laisse échapper qu’il a vu homme chez lui. Michael comprend que William s’est rendu à son ancienne maison alors, il lui rappelle que Victor ne l’a pas fait revenir pour Victoria mais pour Délia. Il ne faut pas qu’il gâche tout. La vie de sa fille en dépend. Bla ! Bla ! Bla !

 

Au moins, William réussi à obtenir le nom de celui qui croit être le nouvel amoureux de femme alors que ce n’est que son locataire: Sam Gibson. Dès que Michael part,William sort pour se rendre chez lui.

 

En attendant qu’il arrive, sur place, Victoria s’apprête à sortir mais la douleur lui fait grimacer. Sam lui ordonne de s’asseoir sur le canapé pour lui masser le pied. Ça rappelle à Sam, le jour où il avait massé Sharon dans son ranch. Quand il revient à lui, il lui demande d’aller à l’hôpital mais elle ne veut pas prétextant qu’elle n’a pas le temps. Il lui demande si c’est sa façon à elle de ne plus penser à…

 

Victoria l’arrête immédiatement : « ne prononce pas son nom »

 

Sam lui demande depuis quand Billy est passé du statut de mari à celui de Voldemort.

 

Victoria a juste décidé de ne plus penser à son mari même si c’est difficile. Elle finit par accepter d’aller à l’hôpital.

 

Neil arrive et se propose d’accompagner Princesse Newman dès qu’il apprend qu’elle doit aller à l’hôpital. Elle refuse. Sam les laisse.

 

Ils parlent de William. Elle avoue qu’il lui manque mais bon…il passait tellement de temps à la rendre " folle "

Neil : " on dirait moi quand je parlais de Dru "

Vicki est flattée qu’il compare ce couple si solide au sien.

Quelques instants plus tard, Vicki part à l’hôpital. Son médecin l’ausculte et avant de partir, il lui dit qu’il a vu William en ville. Elle est étonnée et lui apprend que son mari a voyagé. Le médecin se dit qu’il a peut être confondu un autre homme avec William.

 

Après l’hôpital, Victoria se rend au Mobil-home de son mari mais la porte est fermée. Elle regarde en bas d’un pot de fleurs où ils avaient l’habitude de cacher le double de clef, il n’y a rien.

 

Pendant ce temps là, William rentre discrètement dans sa maison et fouille un peu partout pour découvrir qui est ce Sam Gibson. Il ne trouve rien par contre, il fait la connaissance de Keely, le chien.  Heureusement pour lui, il arrive à l’apprivoiser.  Sauf que lorsqu’une petite fille sonne pour vendre ses cookies, le chien aboie. La gamine crie qu’elle sait qu’il y a quelqu’un dans la maison et prévient qu’elle ne s’en ira pas tant qu’il n’achètera pas ses cookies. William fait tout pour calmer Keely.

 

Noah rend visite à sa mère  au Pénitencier pour tenter de la convaincre d’accepter le marché proposé par le District Attorney. Sharon est surprise ensuite, elle explique à son fils que ce deal a une contrepartie : accepter qu’elle soit coupable d’un homicide involontaire. Noah le sait bien mais estime que ce n’est pas cher payé compte tenu de la sentence qu’elle a eue lors de son premier procès et au moins, là, elle est certaine de sortir dans un an et demi de prison pour être enfin avec Faith. Sharon est hésitante et lui rappelle qu’Avery est certaine de pouvoir gagner. Il la supplie d’écouter au moins les arguments de Michael Baldwin à qui, il a demandé de venir lui exposer les avantages du deal.

 

Au Gloworm, Gloria demande à Jill si elle doit l’installer à une table. NON Jill est attendu ailleurs.Glo pense à Colin alors, elle lui dit que c’est un homme fascinant, l’idéale personne avec qui restée enfermé toute une nuit. Jill lui conseille de ne pas se fatiguer en voulant insinuer qu’il s’est passé quelque chose entre Colin et elle. Glo rétorque qu’elle n’avait pas cette intention puisque Colin a été un vrai gentleman. Seulement, elle se demande si Jill, le connaît si bien que ça. Jill souligne fortement qu’elle connait Intimement Colin. Vu ce qu’elle a assisté dans la cave des Atkinson, Glo en doute !

 

Pendant ce temps, au Poste de Police, Ronan rappelle à Cane que Colin n’a pas tenté dernièrement de s’approcher de ses enfants. Cela ne rassure pas Cane même s’il sait que Lily a pris ses dispositions en prenant une ordonnance restrictive à l’égard de son paternel. C’est pourquoi, elle lui fait confiance pour le reste. Ronan est surpris que malgré tout ce que Cane a fait endurer à sa femme que celle-ci lui accorde encore sa confiance. Cane revient à leur sujet principal : Colin. Ce dernier ne va pas tarder s’il ne l’a pas déjà fait à découvrir qu’ils tracent ses comptes. Ronan se demande si Colin n’a pas baissé sa garde en face de Gloria Bardwell. Pour en avoir le cœur net, il décide d’aller la questionner pour voir ce qu’elle sait.

 

Au Parc, Lily n’arrive pas à croire que Colin viole son ordonnance restrictive à son égard. Il lui fait remarquer que ce n’est que pur hasard s’ils se sont rencontrés. Lily rétorque que si c’est le cas, il n’a qu’à s’en aller. Colin n’est pas pressé mais finira par s’en aller lorsque Cane arrivera. Soulagée après son départ, Lily tombe dans les bras de son mari. Ils s’installent par terre leurs enfants. Lily le remercie d’être venu. Ils vont voir l’ancienne prof de danse de Drucilla, Mme Chauvin.

 

Ils sont dans un studio de danse (qui ressemble plus au studio qui sert à abriter le tribunal de Génoa City). Mme Chauvin est contente de faire la connaissance des jumeaux et du mari de Lily. Cane tilt mais ne dit rien. Mme Chauvin trouve que Mattie a les yeux de Drucilla. Ensuite, elle part chercher les cadeaux qu’elle a amenés pour eux.

 

En son absence, Cane demande à Lily pourquoi, elle n’a pas révélée à Mme Chauvin qu’ils avaient divorcés. Lily répond qu’elle ne voulait pas le lui dire au téléphone. Certes, mais, elle aurait pu le lui dire tout à l’heure dit-il. Lily répond que ce n’est pas l’endroit approprié.

 

Neil les rejoint. Lily est surprise de voir son père. Elle lui demande s’il savait que Mme Chauvin était rentrée. NON C’est la nounou qui lui a dit où ils étaient puis souligne qu’il ignorait que Cane serait là.  Ce dernier préfère s’en aller.

 

Neil demande à sa fille si elle recommence à voir Cane. Lily ne veut pas aborder « le sujet qui fâche ». A sa grande surprise son père lui dit qu’il vient de discuter avec quelqu’un et s’est rendue qu’il ne lui faisait pas confiance. Désormais ça va changer, il va lui faire confiance parce que tout ce qu’il désire c’est qu’elle soit heureuse, peu importe avec QUI.

 

Sharon reçoit la visite de Michael Baldwin. Elle lui demande si c’est lui qui a persuadé son fils de venir la voir pour qu’elle change d’avis. NON Michael est pour le libre choix : tout le monde fait ce qu’il désire et en subit les conséquences ! Elle veut connaître son avis, pas en tant qu’avocat mais en tant qu’ami : est ce qu’elle commet une erreur en refusant l’offre du District Attorney. OUI Michael lui explique qu’aussi brillante que soit Avery Bailey Clark, elles ne sont pas à l’abri d’un rebondissement de dernière minute. Personne ne peut garantir un verdict. A elle de faire son choix.

 

Michael part, Sam arrive. Sharon lui raconte ce que son fils lui a dit. Sam lui conseille de prendre la décision selon ce dont elle a envie et ressent au plus profond de son cœur et non, selon l’avis d’un proche.

 

Finalement, Jill n’a pas quitté le Gloworm car Colin est arrivé. Ils discutent lorsque le téléphone de Mlle Fenmore sonne, c’est sa sœur qui a besoin d’elle d’urgence au bureau. Jill est obligée de partir mais promet de revenir au plus vite.

 

Juste après son départ, Gloria qui est au bar s’approche de Colin. Ce dernier demande quel est le menu du jour. Elle répond du thon ! Le visage de Colin s’endurcit.

 

Glo : « je plaisantais »

 

Il l’averti qu’il ne trouve pas ça drôle et veut s’en aller mais elle le retient pour lui demander si Jill l’a un jour vu en colère comme, il l’était quand il a reçu la missive de Geneviève.

 

Colin : « c’est une question bizarre »

 

Gloria demande de quoi parlait Geneviève mais il répond que c’est personnel.

 

Gloria : « personnel comme toutes ces choses dans ce coffre ? »

 

Colin : « je ne vois pas de quoi vous parlez »

 

Gloria lui avoue qu’elle l’avait bien vu ouvrir ce coffre-fort dans la cave à vin. Il réalise avec effroi que Gloria n’était pas ivre morte lorsqu’il a découvert le coffre-fort de Geneviève. Gloria lui demande ce qu’il cache. Il répond qu’il n’y a pas de mystères.

 

Le portable de Gloria sonne, elle répond, c’est l’inspecteur Malloy. Ils prennent RDV au Commissariat. Glo s’excuse auprès de Colin et s’en va. Ce dernier fulmine ! Jill arrive malheureusement pour elle, Colin décommande leur déjeuner prétextant qu’il a une affaire urgente à régler. Elle demande de quoi s’agit –il. Colin répond qu’il ne peut pas pour le moment,  le lui expliquer. Il se rend au parc où il appelle un complice pour lui dire que Gloria Bardwell est devenue un problème dont ils doivent s’occuper.

 

Au Poste de Police, Ronan remercie Gloria d’être venu puis lui dit que même si Colin leur a dit que c’était Geneviève qui l’a enfermé dans sa cave à vin, il ne peut s’empêcher de penser que c’est peut être une famille rivale de dangereux criminelle qui est derrière cela car Geneviève est une charmante femme, alors que Colin est tout de même l’équivalent du « Parrain » Australien : «.  Il veut savoir si Colin lui a confié des choses. NON Ronan insiste mais ne lui parle pas du coffre-fort et lui reproche de s’intéresser plus à Colin qu’a son sort. A-t-il l’intention de découvrir qui les a nourris dans cette cave ? OUI Ronan insiste qu’il doit savoir tout ce qui s’est passé entre elle et Colin dans cette cave. Gloria répond qu’il ne s’est rien passé puisqu’elle n’est pas son genre de femme : « Colin Atkinson a été un parfait gentleman »

 

Noah revient au Pénitencier. Sam est toujours là : « Salut Noah, comment vas-tu ? »

Noah : « ma mère vous a probablement  dit que je suis très inquiet »

 

Sam : « oui et tu sais que nous voulons tous voir votre mère libre des que possible » Il se tourne vers Sharon pour lui demander de prendre soin d’elle et s’en va.

 Noah-veut-que-sa-mere-accepte-le-deal-du-DA.jpg

Noah s’installe en face de sa mère : « tu as parlé avec Michael ? »

Sharon : « oui »

Noah : « et alors ? »

Sharon : « Chéri, je ne peux pas accepter ce marché »

Noah veut savoir si c’est Sam qui l’a dissuadé d’accepter la proposition du DA. NON Elle jure qu’elle a pris cette décision toute seule et qu’elle l’a fait pour lui et Faith. Noah a bien du mal à y croire. Sharon lui explique qu’elle ne veut pas qu’ils grandissent avec une mère qui aura l’éternelle étiquette d’une criminelle. Il rétorque que ce sera mieux que de la voir croupir en prison durant des années. Sharon jure à son fils que le Jury l’a libèrera parce qu’elle innocente. Très bientôt, elle rentrera à la maison.

 

Victoria rentre à la maison. Keely aboie devant la porte du placard. Elle trouve l’attitude de son chien très bizarre : « qu’est ce qui se passe ? »

Keely continue à aboyer pour signifier la présence d’un intrus : William !

Partager cet article

commentaires