Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 16:31

A la résidence Mcmillan, Adam constate que sa femme est de bien meilleure humeur que les jours précédents. Il faut dire que depuis le départ de Sharon de leur maison, Chelsea se sent plus « légère ». Sharon sera soignée par des professionnels, ce n’est plus leur problème. Adam ne semble pas partager son avis mais il fait avec.

yr-11-27-12.jpg

Chloé arrive. Adam lui conseille de dire à son mari d’arrêter de le harceler. En effet, après être passé chez les Newman Jr qui n’ont pas voulu lui ouvrir, Kevin a laissé plusieurs messages incendiaires à Adam sur leur répondeur. Chloé tente de justifier la conduite de son mari par un accès de colère. Adam la prévient : si son mari n’arrête pas de le harceler, il portera plainte contre lui puis part au travail. Chelsea : « désolée ! »

Chloé : « ce n’est pas grave, c’est l’une des conversations les plus cordiales que j’aie eu avec Adam »

Chelsea : « ton message avait l’air urgent »

Chloé avoue à sa meilleure amie que son couple rencontre des problèmes et a peur qu’ils se séparent. Son mari agit de façon irrationnelle. Chelsea tente de la rassurer. Ensuite, elle lui  parle de la présence de Sharon dans leur maison, ces derniers jours. Convaincue qu’Adam aime sa femme et que surtout, celle-ci a une bonne influence sur lui, Chloé ne pense pas que Chadam vont se séparer. Chloé préfère qu’elles oublient Sharon et Adam pour parler de leur avenir professionnel : le lancement d’une ligne de vêtements. Chelsea se chargera de dessiner les modèles pendant que Chloé utilisera ses contacts dans le milieu de la mode pour lancer leur entreprise. Séduite par l’idée, Chelsea accepte de se lancer dans le projet. Par contre, les deux femmes se demandent comment leurs maris respectifs vont réagir à ce sujet.

 

Au néon écarlate, Kevin ouvre son courrier et hurle : « NON ! »

 

Dans la maison familiale des Abbott, Phyllis laisse un message à Summer où elle lui propose de discuter autour d’un repas. Jack arrive en bas vêtu d’un costume. Elle lui demande ce qu’il compte faire.

Jack : « je vais au travail »

Phyllis : « c’est hors de question ! » Il est trop tôt pour lui de retourner au travail. Jack insiste pour y aller et promet de bosser qu’une demi-journée.

Phyllis : « non, c’est beaucoup trop tôt »

Il l’assure que tout ira bien. Elle n’est pas d’accord, surtout après l’avoir vu descendre les escaliers avec peine.

Jack : « heureusement que les ascenseurs de Newman fonctionne toujours…. »

Phyllis n’aura pas gain de cause. Jack ira bien au travail, bourré d’antalgiques puissants contre la douleur. Avant de partir, Jack s’excuse pour le baiser qu’il lui a donné à Thanksgiving. Phyllis ne veut pas gâcher leur amitié. Jack qui semblait espérait un retour de flamme entre eux est un peu déçu.

 

Au sein de Jabot, Cane Ashby découvre les joies de ne pas être le fils du PDG. A chaque fois qu’il veut parler boulot à Neil, ce dernier l’envoi gentiment dans ses 4 mètres car il a un autre projet en tête pour lui : Cane aura la charge de former son fils Devon. Ce dernier fait son apparition, vêtu d’un costume en bon et dû forme.

Neil : « mon fils, je voulais que tu rencontres ton nouveau mentor. C’est le premier jour de travail de Devon et je veux que tu lui montre toutes les ficelles du métier afin qu’il ait la chance de grimper rapidement les échelons »

Devon : « je ne pouvais pas rêver de meilleur mentor »

Neil explique que Devon est intéressé par le marketing et puisque c’est le domaine de Cane. Il a pensé à lui. Est-il d’accord ? C’est plus un ordre qu’une question. A contrecœur, Cane accepte. Neil souhaite la bienvenue à son fils puis les laisse. Cane prévient Devon que le marketing est très différent du monde de la musique. Devon s’en doute et est prêt à se donner à 100% puisqu’il a définitivement abandonné sa carrière musicale. Ça ne lui échappe pas que Cane a l’air inquiet alors, il demande à son beau-frère s’il a peur qu’il lui vole sa place. NON ! Plus tard, Cane va voir Neil pour lui demander pourquoi dès qu’il veut lui soumettre un projet marketing ou lui parler de ce sujet, Neil refuse de l’écouter. Il est tout de même son directeur marketing, son job, c’est de lui faire des comptes-rendus ou de lui soumettre des projets : « y a-t-il quelque chose que je dois savoir ? Avons-nous des problèmes ? »

Neil l’assure que ce n’est pas le cas et lui conseille de soumettre ses projets à Devon avant de lui en parler. Cane soupire ! Le combat semble perdu d’avance !!!!

 

Kevin retrouve sa mère dans le nouveau restaurant de la ville. Glo est choquée parce que l’établissement propose quasiment le même menu qu’elle avait au Gloworm. Sans compter que la plupart de ses anciens employés travaillent là. Kevin a d’autres soucis en tête. Il lui demande 10 000$ pour payer les traites de sa maison. Glo ne peut pas lui prêter cet argent parce qu’elle n’en a pas. Kevin lui demande d’emprunter cette somme à la banque.

Gloria est consternée ! Comment peut-il lui demander d’aller s’endetter alors qu’elle n’a plus rien : « tu vas devoir demander à quelqu’un d’autre »

Kevin : « maman, il n’y a personne d’autre »

Gloria : « désolée ! »

Kevin se fâche et reproche à sa mère de vouloir le voir échouer tout comme son frère, Michael. Il jure que cette fois ci, ça n’arrivera pas et retourne au néon écarlate. Quelques instants plus tard, sa femme l’y rejoint et lui présente ses excuses pour ses propos d’hier soir lors de leur dispute. Il accepte ses excuses. Chloé pense que son mari a peur de l’avenir mais il lui dit qu’il est en colère. Durant des années, il a dû masquer cette colère face à ses proches car à chaque fois qu’il avait un accès de rage, tous avaient peur qu’il redevienne l’ancien Kevin. Là, il est fatigué de faire semblant surtout qu’il sent que tout le monde se fiche de ce qu’il peut ressentir ou devenir.

Chloé : « ce n’est pas vrai !!! »

Il se fiche de mettre qui que ce soit en colère.

Chloé : « pourquoi es-tu si en colère, Kevin ? »

Kevin : « parce que personne ne veut me soutenir »

Chloé : « mais ce n’est pas vrai ! Je te soutiens ! Seulement, tu ne veux pas admettre que perdre TagNGrab était inévitable. Il est temps de nous trouver un autre rêve »

Kevin : « le site était notre rêve. Qui y a-t-il ? »

Elle lui annonce qu’elle compte lancer une société de mode en collaboration avec Chelsea. Mme Fisher veut utiliser l’argent que Tucker leur a donné pour investir dans ce nouveau projet. Il lui annonce que ce n’est pas le moment de toucher à cet argent parce qu’ils ont de graves problèmes financiers. Elle veut savoir ce qui se passe.

Kevin : « nous pourrions perdre la maison »

Chloé est surprise : « la maison que t’a donné Angelo ? Qu’est ce que tu racontes ? Qu’est ce que tu as fait ? »

 

Au sein de Newman Entreprises, Jack surprend Adam entrain de demander des informations financières sur Jabot. Il le lui reproche. Adam lui rappelle que c’est lui qui veut fusionner Jabot avec Newman Entreprises. Il voulait juste lui mâcher le travaille. Jack lui rappelle qu’il n’a pas le droit de toucher à Jabot.

Adam : « détend toi !! Je plaisantais »

Peu importe, s’il doit y avoir fusion entre les deux sociétés, c’est à lui de s’en occuper, fin de l’histoire.

 

Kyle entre : « est ce que je dérange ? » Jack est enchanté de le voir. Kyle demande à être réintégré dans la société. Adam est surpris et lui rappelle qu’il a démissionné. Kyle répond qu’il l’a fait parce qu’il ne voulait pas travailler sous les ordres de Sharon. Jack réembauche son fils ensuite, il lui demande d’aller s’installer dans son bureau. Dans le hall, Kyle tombe sur Phyllis : « je n’arrive pas à croire que mon père a embauché ce serpent d’Adam »

Phyllis lui répond que s’il a un plan pour se débarrasser d’Adam, elle est toute ouïe. Il n’a pas de plan déterminé. Pour l’instant, ils vont tous les deux surveiller Adam et dès qu’ils auront de quoi le faire virer, ils n’hésiteront pas. Phyllis se demande s’il arrivera à ne pas se faire berner par Adam. Kyle rétorque qu’il vient de faire un stage à Wall-Street où se trouvent les pires requins du monde. Elle est convaincue qu’ils réussiront ensemble.

 

Pendant ce temps, dans le bureau de direction, Adam demande à Jack s’il doit changer son nom en « Abbott » dans l’espoir de garder son job. Jack n’apprécie pas qu’Adam l’accuse de népotisme. Ils se mettent au travail. A un moment, Jack envoi Adam chercher un contrat. Il sort du bureau et reste devant la porte pour observer son patron gémir. Phyllis s’approche de lui : « on espionne le patron ? » Adam répond que Jack essaie de cacher sa douleur et dit être inquiet pour ce dernier. A son avis, il serait préférable que Jack ne pousse pas trop loin ses limites. Phyllis met en doute sa sincérité.

 

Adam appelle Sharon et lui laisse un message où il l’invite à déjeuner. Dès qu’il termine, il voit sa femme.

Chelsea : « comment va Sharon ? »

Adam : « je ne sais pas. Elle ne répond pas et j’ai laissé un message »

Chelsea : « c’est ce que j’ai cru comprendre »

Adam la supplie de ne pas réagir de façon excessive.

Chelsea : « comment est ce que je suis sensée réagir Adam ? »

Il explique qu’il voulait juste proposer à Sharon de manger des sandwichs au thon avec elle et en profiter pour lui demander de ses nouvelles. Ce n’est pas la mer à boire ! Il insiste sur le fait qu’il n’a rien à cacher. Elle propose qu’ils recommencent tout au début comme si à son arrivée, elle ne l’avait pas entendu appeler Sharon. Il est d’accord. Ils se saluent et elle lui annonce qu’elle a une idée pour sa carrière professionnelle. Il veut savoir si ça un rapport avec Chloé. OUI Elle aimerait lui en parler plus en détail autour d’un repas mais il refuse prétextant avoir du boulot. Elle est déçue car son mari ne veut pas déjeuner avec elle alors qu’il était prêt à le faire pour Sharon.

 

Dans le bureau de direction, Phyllis encourage Jack à déjeuner. Malgré toutes ses tentatives, elle échoue et finit par le laisser. Dès qu’il est seul, il avale une nouvelle fois ses antidouleurs. Ragaillardi, il appelle le Dr Carter afin que celui-ci lui prescrive des antalgiques plus puissants que ceux qu’il prend actuellement. 

Partager cet article

commentaires