Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 22:02

Sur le patio du Néon Ecarlate, Nick et Phyllis regardent les photos des filles sur leurs i-phones lorsque Victor arrive. Ils parlent du film sur la mort de Diane. Victor tient à ce qu’ils découvrent avant l’inspecteur Malloy l’auteur de ce film. Nick croit toujours que c’est Adam. Phyllis et Victor savent qu’il dit ça parce qu’Adam est le seul suspect de Malloy a ne pas avoir été « convié » au hangar.

 

Avery arrive et salue tout le monde. Victor informe Phick qu’Avery et lui vont travailler sur la défense de Sharon. Le portable d’Avery sonne, c’est Adam qui est toujours au Poste de Police et lui demande si elle peut venir le défendre. Elle répond qu’il perd son temps et raccroche. Ensuite, elle dit à Victor que son autre fils a eu le toupet de l’appeler afin qu’il la défende face à Malloy. Incroyable !

 

Victor demande à l’avocate d’aller l’attendre à l’intérieur. Ensuite, le trio commence à se demander s’il est vraiment judicieux qu’Adam soit arrêté car qui sait ce qu’il pourrait négocier si c’est vraiment lui l’auteur du film. Nick tient à aller voir Ronan pour lui parler de tout ce qu’il sait à propos d’Adam et Victor rejoint Avery. Celle-ci commence à parler de l’affaire de Sharon mais il l’arrête afin de lui demander de reconsidérer sa position vis-à-vis d’Adam. Avery est surprise que Victor lui demande de représenter Adam, cependant, il réussi à la convaincre de le faire. Elle accepte à condition de ne pas violer son éthique.

 

Au poste de Police Ronan s’amuse qu’Adam se cherche un avocat. Adam lui répond qu’il l’a interrogé toute la nuit alors soit il l’inculpe, soit, il le libère. Ronan lui demande de lui faire confiance mais apparemment, c’est la première option qui s’offre à lui. Adam se défend en expliquant qu’il est certainement tombé dans un piège tendu par son père mais Ronan estime qu’il a assez d’éléments contre lui pour le mettre en garde à vue et même l’inculper pour usurpation d’identité d’un agent de l’ordre publique. Ce délit est puni de 7 ans de prison. Il appelle un collègue à lui afin que ce dernier amène Adam dans une cellule au moment où Nick arrive. Nicholas demande si son frère est arrêté. Adam ne voit pas en quoi ça le concerne…à moins qu’il ne veuille payer sa caution. Vu que ce n’est pas le cas, Adam part.

 

Nicholas reste avec Ronan et lui raconte preuves à l’appui, le chantage dont il a fait objet avec Ashley Abbott. Il parle des enveloppes comportant l’ADN d’Adam. Il est clair pour Nicholas Newman que son frère tient à faire porter le meurtre de Diane Jenkins à quelqu’un d’autre. Ronan n’est pas convaincu de la culpabilité d’Adam. En effet, il trouve facile que plusieurs personnes dans cette ville accusent Adam. Normal puisqu’il est LE coupable idéal alors, il rappelle à Nick qu’Adam n’est pas son unique suspect. Il dit ça en ouvrant la porte. Nick est prié de partir. Il s’en va.

 

Pendant ce temps, Adam retrouve Avery dans une salle d’interrogatoire : « vous êtes venu ! Je suis touché »

Avery explique qu’il a réussi à piquer sa curiosité. Adam estime qu’il a de la chance puisqu’à chaque fois qu’il lui demande quelque chose, elle l’envoie au diable. Avery rétorque que s’il pense qu’être en garde à vue est une chance, libre à lui. Il veut savoir si elle compte le représenter. Elle lui demande de le convaincre. Ce n’est pas difficile pour lui. Il admet avoir fait plusieurs choses de répréhensibles dans sa vie mais il n’a pas assassiné Diane Jenkins. Sur ce coup, il est innocent et puisque le crédo d’Avery c’est de représenter des innocents, il est son homme. Avery le titille sur le manque de liberté en prison. Il comprend qu’elle fait allusion à Sharon et aimerait savoir pourquoi elle remet ce sujet sur le tapis. Avery déclare qu’elle voulait qu’il se rende compte du calvaire que Sharon vit.

 

Adam sort un billet et le lui tend. Elle l’accepte, alors, il la prévient que désormais, elle est son avocate. Tout ce qu’ils se diront sera protégé par le secret professionnel. Avery promet de s’occuper de Ronan mais ils parleront du reste (Sharon) plus tard.

 

Avant son extradition vers l’Australie, Colin Atkinson va recevoir de la visite. La première à arriver, c’est son ex-femme qui se moque de le voir dans cette situation. Il se montre très confiant pour l’avenir. OUI Il est a quelques soucis non négligeables mais ce n’est que temporaire, surtout si elle lui rend les millions qu’elle lui a volé. Geneviève répond qu’elle ne voit pas du tout de quoi, il parle et affirme que l’argent qu’elle a provient de son salaire chez Jabot. Colin menace d’avouer à la Police ce qu’elle a fait. Ça ne marche pas non plus alors, il tente de l’amadouer en lui disant qu’elle est beaucoup plus forte qu’il ne le pensait. Geneviève ne se laisse pas impressionner car depuis qu’elle sait qu’il était sur le point de la faire exécuter son charme n’agit plus sur elle. Geneviève sort le calepin noir qui contient tous les codes des comptes privés de Colin. Grace au contenu de ce calepin, elle est certaine que dès que la Police mettra la main dessus, il restera à l’ombre pour un bon moment.

 

Au Gloworm, Jill est installée seule à une table quand Katherine arrive. Jill croit que celle-ci va en profiter pour lui dire « je te l’avais bien dit ». A sa grande surprise, Katherine refuse de lui faire un sermon parce que Jill a eu confiance en un homme qui ne le méritait pas. Jill lui explique qu’elle a au moins obtenue sa vengeance en piégeant Colin avec des menottes. Kay est surprise. Jill lui raconte comment, elle a réussi à menotter son ex afin d’éviter qu’il s’échappe. Kay est impressionnée ! Jill lui apprend également qu’elle compte aller voir Colin avant qu’il ne soit extradé et lui demande si elle veut l’accompagner. OUI Kay dit avoir un mot à dire à ce Monsieur Atkinson.

 

Au Manoir Chancellor, Nina reçoit Paul. Il est venu la chercher pour qu’ils aillent manger mais finalement, ils ne partent pas car elle a l’heureuse surprise de voir son fils, Chance apparaître. Nina est très heureuse de le voir parce que depuis qu’il avait pris la décision de repartir à l’Armée, elle n’avait pas eu des nouvelles de lui. Chance explique à sa mère qu’on l’avait affecté à une mission concernant un ressortissant Australien vivant à Génoa City. Paul et Nina comprennent qu’ils parlent de Colin Atkinson. Exact ! Chance ajoute que Colin a mis en place un réseau de trafic de drogue en Afghanistan c’est pour cela que les Polices de tous les pays concernés s’étaient concertés pour le faire tomber et ça a été fait hier soir. Nina est surprise d’apprendre qu’il est arrivé en ville la vieille et, elle l’est encore plus lorsqu’elle apprend qu’il travaille avec Ronan. En parlant de lui, Nina demande à Chance si son demi-frère lui a dit pourquoi, il était parti de Génoa City juste après avoir subi sa greffe. NON Paul et Nina sont surpris que les deux hommes n’aient pas évoqués le sujet. Chance précise que Ronan ne parle jamais d’affaires personnelles pendant qu’il travail. C’est un grand professionnel. Son frère lui reconnaît ce mérite. Nina invite son fils à se joindre à eux pour le dîner. Chance refuse car il doit assister à l’extradition de Colin Atkinson. Nina voudrait y assister elle aussi. Chance la prévient que Ronan sera également là. Peu importe, elle aimerait voir ce que ses fils ont accompli ensemble.

 

Au néon écarlate, Avery étant partie, Phyllis retourne voir Victor : « si seulement, vous aviez réussi à chasser Adam de cette ville »

 

Victor rétorque qu’avec des SI on ne peut pas avancer. Concernant son fils cadet, bien qu’il sache que c’est un menteur pathologique, il doit avouer que lorsqu’il lui a parlé des sms, Adam a paru vraiment très surpris. Et s’ils se trompaient ? Nick comment peut être une erreur en allant voir Malloy car qui sait, c’est peut être ce dernier qui a tout orchestré ?

 

Au poste de Police, Katherine et Jill sont arrivées. Geneviève qui est toujours là les voit et les accueille mais elles n’ont pas le temps de répondre puisque Paul, Nina et Chance arrivent au même moment. Katherine est très heureuse de voir Chance. Ensuite, elle remarque que Jill et Nina étaient déjà au courant de ce retour. Nina se défend en disant qu’elle vient tout juste de l’apprendre et Jill déclare que son petit-fils travaillait sur une affaire importante. Kay comprend qu’il s’agit de l’affaire Colin Atkinson. Paul confirme. Jill demande à voir seule Colin. Les autres n’y voient aucun inconvénient alors, elle part.

 

Katherine demande à Chance s’il n’est pas fatigué de jouer aux héros. Il répond qu’il n’a pas été le seul sur le coup. Kay apprend qu’il y a eu Ronan et Cane. Kay est surprise d’entendre le nom de Cane. Chance évoque la participation de tous y compris de celle de sa grand-mère. Kay déclare qu’elle est déjà au courant en détail de la participation de Jill.

 

Au même moment, dans la salle de rétention, Colin dit à Jill qu’elle a meilleure mine. Elle rétorque qu’il ressemble à un Seigneur du crime prêt à être extradé à l’autre bout du monde. Il déclare qu’il a aimé les menottes. Dommage qu’ils n’aient pas pu en faire meilleur usage.

 

Jill : « est ce que tu flirtes avec moi ? »

Colin : « tu es venue me voir »

Elle rétorque qu’elle est venue admirer le plaisir de le voir enchaîné. Il n’y croit pas convaincu qu’elle l’aime toujours et qu’ils seront de nouveau réunis. Jill lui promet une très très longue attente.

 

Dans le couloir, en montrant le petit carnet noir de tout à l’heure, Geneviève dit à Chance qu’elle a quelque chose qui pourra peut être les aider. Elle explique que son ex-mari a du les oublier après son déménagement. En effet, Colin avait loué la maison des Macmillan bien avant Geneviève. Chance la remercie au moment où Jill suivi de Colin, enchaîné, les rejoignent. Chance vient prendre le prisonnier. Avant qu’ils ne s’en aillent, Geneviève remet à Chance le petit carnet noir de Colin. Ce dernier affiche un sourire en coin.

 

Katherine chuchote à Jill : « je te l’avais bien dit »

 

Jill sourit.

 

Un peu plus loin, Avery demande à Ronan combien de temps, il compte maintenir Adam en garde à vue pour de mauvaise raisons. Ronan répond que Nick Newman lui a apporté la preuve qu’Adam harcèle des citoyens de cette ville. Avery lui fait remarquer que les deux frères se haïssent, la preuve n’est donc pas probante. Ronan est surpris qu’elle défende à la fois Sharon et Adam : « je suis certain que Phyllis va adorer »

Avery rétorque qu’il est plus doué pour obtenir des informations sur elle que pour résoudre le meurtre de Diane Jenkins. Ronan veut savoir comment, elle explique qu’Adam soit le seul suspect à ne pas être allé au hangar.

Avery : « si vous organisiez une fête, inviteriez vous Adam ? Vous n’avez rien contre lui, laissez le s’en aller »

Ronan lui rappelle qu’il y a bien des éléments indirects  à charge mais personne dans cette ville ne tient à ce que ce meurtre soit élucidé. Elle comprend qu’il parle de l’union sacrée entre les familles de riches de la ville. En effet, confirme Ronan. Dans ses familles, beaucoup s’entredéchirent entre eux mais dès qu’on s’attaque à l’un deux, ils font front ensemble. Tout le monde ment dans cette ville. Elle rétorque que dans la vie réelle, tout le monde ment de temps en temps mais cela ne veut pas dire qu’on est coupable.

 

Au Néon Ecarlate, Phyllis dit à Victor que si ce n’est pas Adam l’auteur du film, ils peuvent aussi évoquer l’hypothèse que celui-ci n’est pas l’assassin de Diane. Cependant, si ce n’est pas lui, qui alors ? Victor lui rappelle que Diane avait beaucoup d’ennemis en ville, dont elle puisqu’ils l’ont vu menacer Diane avec une pierre. OUI Mais lui aussi rétorque t-elle. Il déclare qu’un homme de sa position sociale n’utilise pas des moyens aussi primaires pour écarter un « obstacle ». Elle lui rappelle que cet « obstacle » a tout de même traîné Nikki dans la boue à la UNE des journaux. Peut être, mais elle avait également une raison pour en vouloir à mort Diane, vu que celle-ci a couché avec Nick dès son retour en ville dit-il.

Phyllis : « j’ai laissé tomber la pierre »

 

Victor sourit. Son portable sonne. Phyllis se lève et s’en va. Il décroche, c’est Nikki : « Bonjour ma chérie ! Où es-tu ? »

 

Avery rejoint son client dans la salle d’interrogatoire et lui annonce qu’il est libre. Adam est content. Elle l’informe qu’ils peuvent disposer de la pièce encore pour quelques minutes. Adam comprend qu’elle veut encore parler de Sharon. Est-il opposé à cela ? NON Il admet même que depuis qu’elle lui a parlé de la jalousie qu’il a ressentie en apprenant l’aventure entre Sharon et Sam, le travaille. Elle lui dit que des gens tuent par jalousie. Il rétorque qu’il n’a tué personne….sauf que ce qu’il a fait est aussi pire ! Finalement, il accepte de lui parler de la carte mémoire.

 

Assis au bar du Gloworm, Phyllis boit un cocktail lorsque Nicholas la rejoint. Il lui explique qu’il n’a rien pu tirer de Ronan au sujet d’Adam. Ils en sont au point mort. Personne ne sait si l’inspecteur est au courant à propos du film.  Elle lui dit que son père croit qu’Adam n’est pas l’auteur des sms. Et si leur première intuition était la bonne : Ronan a peut être tout orchestré ? Qui sait ? Il est difficile de savoir ce que pense Ronan. Phyllis déclare qu’elle est prête à relever le défi. Nick veut savoir de quoi elle parle. Elle explique qu’elle compte découvrir à sa manière ce que pense Ronan. Il ne voit pas pourquoi, Ronan se confierait plus à elle qu’à lui. Phyllis rétorque qu’elle a des « arguments » qu’il n’a pas lorsqu’il s’agit d’hommes. Nick sourit. Elle le laisse.

 

Une seconde plus tard, Victor arrive et annonce à son fils qu’il vient d’avoir Nikki au téléphone. Elle quitte le centre de désintoxication et après un court voyage quelque part, elle rentrera à Génoa City. Nick trouve que ça n’a aucun sens.  Victor le sait mais, il sait également que lorsque Nikki veut quelque chose, ils doivent s’y résoudre.

 

Au poste de Police, Ronan travaille à l’aide de son tableau récapitulant les éléments de l’affaire du meurtre de Diane : « mes neufs petits menteurs »

Il sait qu’il manque une pièce à son puzzle autre qu’Adam Newman. Il saisit un des coussins retrouvés dans la chambre de Diane où il est brodé des escarpins rouges et le dicton « Il n’y pas mieux que chez soi »

 

Au même moment, dans un aéroport, on voit les escarpins rouges d’une femme. Elle tend ses bagages auxquels, on met une étiquette « Nikki Newman. Londres »

Partager cet article

commentaires

Evelyne Patricia LOKROU 11/11/2011 20:40



Bonjour,


Je suis contente d'avoir visité votre blog. Il est vraiment très bien. J'aime beaucoup les feux de l'amour. C'est donc un plaisir d'en apprendre plus et de revivre les épisodes. MERCI pour ce
blog. Merci de nous tenir informé. C'est vraiment passionnant. MERCI!



Célya 18/11/2011 21:28



De rien