Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 19:53

Phyllis continue à observer les retrouvailles entre Lucy et le couple Abbott Jr. Elle n’en revient pas du choix de son fils.

 

Pendant ce temps, à l’intérieur, Lucy est dans les bras de William et Victoria lui dit que personne ne pourra plus jamais les séparer. Daniel promet que ça sera le cas dès que la procédure d’adoption sera finalisée.

 

William lui demande s’il est certain de vouloir vivre dans leur garage (le garage avait été emménagé en appartement pour que la nounou en l’occurrence, Jana y habite) OUI A une seule condition : un écran plat et le câble pour qu’il ne rate pas le début de la saison MLB (Baseball).  William et Victoria ont eu peur lorsque Daniel a parlé de « condition » alors, ils sont soulagés par la requête. Adjugée !

 

William serre Daniel dans ses bras : « tu n’as aucune idée de ce que cela signifie pour nous »

 

Daniel : « vous êtes de merveilleux parents et Lucy a la chance de vous avoir » Ils le remercient.

 

Phyllis entre sans frapper et demande à son fils ce qu’il fait puis ajoute qu’elle n’arrive pas à croire qu’il soit venu là alors que le service de protection de l’enfance vient à peine de lui rendre Lucy ; sans compter qu’il sait que cette décision lui briserait le cœur. Il promet de tout lui expliquer mais pas chez les Abbott Jr. Phyllis veut ramener Lucy chez elle mais Daniel s’y oppose.

Phyllis : « je ne pars pas sans elle »

Daniel lui rappelle qu’il a la garde de Lucy, elle n’a pas son mot à dire sur la question

Phyllis menace d’appeler le service de protection de l’enfance alors, Victoria lui demande si elle pense vraiment que ce serait dans l’intérêt de Lucy car si elle fait ça, le bébé repartira en famille d’accueil.

 

Phyllis : « allons-y ! La prochaine fois, elle vient avec nous »

 

Avant de suivre sa mère, Daniel demande à  William et Victoria de ne pas s’inquiéter

William : « bonne chance »

 

Dès que la porte se referme, Victoria confie à son mari qu’elle s’inquiète à propos de Phyllis. Il rétorque que tout ce qui compte pour lui, c’est que leur petite fille est rentrée à la maison.

 

Quelques instants plus tard, William revient avec le biberon de Lucy. Lui et sa femme sont heureux de l’avoir retrouvé. C’est comme s’il ne s’était rien passer. Lucy est rentrée à la maison. Ils s’embrassent.

 

Pendant ce temps, chez Phyllis, cette dernière est furieuse contre son fils. Elle lui demande s’il sait ce qu’elle a ressenti quand elle est redescendue et a réalisé qu’il était parti avec le bébé. Daniel regrette que sa mère ne puisse pas comprendre et accepter qu’il ne veuille pas devenir le père de Lucy. Phyllis croit qu’il n’est pas prêt mais qu’un jour, il le sera.

Daniel se montre ferme. NON Il ne voudra jamais être le père de Lucy. En quelle langue devra t-il le lui dire ? Même Nick a tenté de la convaincre, elle n’écoute personne. Phyllis tient à ce qu’il vive 1 mois chez elle avec sa fille, juste 1 mois mais il refuse qu’elle lui bourre le crâne avec son « obsession ». Phyllis lui rappelle que le Juge ne permettra pas à William et Victoria de vivre avec Lucy. Il rétorque qu’il le sait, c’est pourquoi, il a décidé de s’installer temporairement avec Lucy dans l’appartement au dessus du garage de William et Victoria jusqu’à ce que l’adoption soit définitive. Elle n’arrive pas à comprendre son entêtement, c’est pourquoi, elle lui demande ce qui se passera si la justice refuse de confier légalement Lucy à William et Victoria. Compte t-il passer les 18 prochaines années dans le garage des Abbott Jr ? Lucy grandirait-elle avec deux pères ? Daniel est sur que William et Victoria pourront adopter sa fille biologique. Phyllis lui rappelle que c’est loin d’être évident car William se bat contre Chloé pour la garde de Délia, sans compter qu’il a acheté illégalement Lucy et que Victoria a déjà perdu la garde de Reed : « ils ne sont pas des parents exemplaires »

Daniel : « comparé à qui, à toi ? »

Phyllis est scandalisée que son fils ose la critiquer en tant que mère. Elle lui interdit de lui parler ainsi et lui demande si c’est sa façon de se venger parce qu’elle n’a pas élevé. NON répond Daniel. Ce qu’il veut dire ce que pour lui, William et Victoria sont les parents idéals pour Lucy. Elle lui rétorque avec véhémence qu’elle est également une bonne mère pour Summer. Daniel lui demande pourquoi, elle ne peut pas admettre que Lucy est bien avec eux.

 

Au Manoir Chancellor, Katherine travaille quand Jill arrive. Cette dernière lui conseille de lever le pied à moins qu’elle ne veuille fait une autre attaque. Kay lui demande d’arrêter car elle va bien.

 

Jill : « il faut bien que quelqu’un prenne soin de toi »

 

Kay rétorque que Murphy et Esther s’y sont déjà mis bien avant elle. Jill change de sujet pour parler du fils de Tucker. Kay ne voit pas ce qu’elle pourrait faire de plus que ce que son propre fils a fait. Jill lui conseille de recommencer les recherches. Kay préfère écourter la conversation : « il est tard, je dois aller à l’hôpital »

Jill : « tu veux que je t’accompagne ? »

Kay : « non merci, ça ne sera pas nécessaire »

 

Kay se dirige vers les escaliers et reste un moment silencieuse

 

Au néon écarlate, Nina a trouvé son  parfait bouc émissaire en la personne d’Heather vu que celle-ci a refusé de sortir avec son fils alors que ce dernier lui avait avoué ses sentiments. Chance ordonne à sa mère d’arrêter de s’en prendre à Heather mais c’est peine perdu.

 

Heather : « où vas-tu ? »  Nina : « il repart au Moyen-Orient »

Heather : « tu retournes à l’Armée ? » OUI Chance avoue qu’il y pense depuis un certain temps mais sa mère n’y croit pas un seul instant. Pour elle, son fils repart à l’armée parce qu’il n’a pas pu concrétiser avec Heather.  Cette dernière dit à Nina qu’elle ignorait les intentions de son fils.

Nina : «Il part parce que tu as brisé son cœur, alors, s’il lui arrive quelque chose, ce sera de ta faute »

 

Paul rentre à cet instant là. Il a entendu Nina hurler sur sa fille alors, il demande ce qui se passe et ordonne à Nina de ne pas parler ainsi à sa fille.

 

Nina, Heather et Chance le mettent au parfum. Paul ne voit pas où est le problème. Chance  pris une décision en connaissance de cause. Chance souligne que même s’il s’était remis avec Heather, il serait reparti au front.

Heather : « c’est vrai ? » Chance : « oui »

Paul trouve admirable qu’il souhaite servir son pays.

Chance le remercie mais Nina lui demande d’arrêter d’encourager son fils parce qu’elle a très mal supporter son absence la dernière fois qu’il est parti. Elle en a même perdu l’appétit et restait des heures dans son lit de peur qu’on vienne lui annoncer que son fils était mort. Chance est surpris car sa mère ne lui a jamais rien dit.  Nina explique qu’elle ne lui a rien dit pour qu’il ne s’inquiète pas. Chance  lui demande pardon mais encore une fois, Nina s’en prend à Heather.

Heather : « Nina, ce n’est pas ma faute »

Nina : « il ne partirait pas au bout du monde si tu ne lui avais pas brisé le cœur »

 

Jill arrive sur le patio du café. Tout comme Paul, elle a entendu une partie de la dispute et se tourne vers son petit-fils pour lui demander s’il part vraiment. OUI Jill ne comprend pas pourquoi il veut repartir alors il lui explique que sa place est dans l’armée.

Nina : « ta place est d’être auprès de ta famille »

 

Chance rappelle à sa mère qu’il peut repartir à tout moment. Veut-elle sincèrement qu’ils passent leurs derniers jours à se faire la tête ou se disputer ?

 

Nina aurait tout de même préféré que son fils parle avec elle de sa décision au lieu d’agir de façon impulsive. Chance réaffirme à sa mère que sa décision est murement réfléchie mais elle a du mal à le croire. Paul prend la défense d’Heather de Chance en disant à Nina que le départ de Chance n’a rien avoir avec sa fille mais elle le rabroue : « je crois que je connais mieux mon fils que toi »

 

Jill conseille à tout le monde de rentrer à la maison discuter.

 

Nina s’en va.

 

Heather demande à Chance si c’st à cause d’elle qu’il part. NON Il repart dans l’armée, l’endroit où il se sent le mieux.

Paul : « je suis très fier de toi et je sais que Nina le sera aussi »

 

Chance décide de suivre sa mère pour lui parler. Jill l’accompagne.

 

Heather s’en veut terriblement cependant son père lui demande de ne pas culpabiliser : « ce n’est pas de ta faute quand il s’agit de Chance, Nina a tendance a devenir… »

Heather : « hyper protectrice ? » OUI  Elle veut aller au Manoir Chancellor mais il pense que ce n’est pas une bonne idée. Heather insiste. Ils y vont.

 

Au Manoir Chancellor, Katherine s’apprête à aller à l’hôpital mais lorsqu’elle ouvre la porte d’entrée, elle tombe nez à nez avec le Sergent Goldman qui est venu apporter les documents de la mobilisation de Chance. Ce dernier part Lundi. Kay prend l’enveloppe. Après le départ du sergent, elle l’ouvre et lit. Elle est bouleversée et se demande pourquoi Chance veut partir si loin d’eux.

 

Quelques instants plus tard, Nina, Chance et Jill reviennent à la maison. Nina veut toujours convaincre son fils de ne pas partir au Moyen Orient. Il lui demande d’arrêter d’en vouloir à Heather et que si elle veut s’en prendre à quelqu’un, c’est à lui qu’elle doit s’adresser. C’est au dessus de ses forces avoue Nina. Il répète qu’il part pour lui.

Nina : « Pourquoi ? Pourquoi ? Je ne comprends pas »

Chance ne cesse de répéter à sa mère que la vie militaire est ce qui lui convient le mieux et lui rappelle qu’elle lui a toujours appris à vivre sa vie avec dans l’honneur et l’intégrité.

 

Peut être mais elle se refuse à voir son fils aller risquer sa vie même pour une « bonne cause »

Chance : « Maman, je veux juste que tu sois fier de moi »

En larmes, Nina dit : « fière de toi ? Mais je suis terrifiée »

Jill: « Nina, je ressens la même chose, mais nous devons le laisser partir »

Nina pense à Katherine. Jill estime qu’ils ne doivent rien lui dire mais c’est trop tard. Kay les rejoint et a tout entendu. Elle confronte Jill. Cette dernière lui explique qu’elle voulait la ménager. Kay lui apprend qu’elle était déjà au courant puis tend à Chance l’enveloppe que le Sergent  Goldman est passé déposer tout à l’heure : « tu pars Lundi »

Jill et Nina sont sous le choc.

Kay demande à Chance pourquoi il ne leur a rien dit. Il répond qu’il ne voulait pas les inquiéter. Elle se tourne vers Jill pour lui reprocher d’avoir voulu lui empêcher de passer du temps avec Chance avant qu’il ne parte. Jill se défend d’avoir eu ces intentions : « tu peux être en colère contre moi, ça ne changera rien au fait que Chance part »

 

Nina demande à son fils pourquoi, il a choisi de partir au Moyen-Orient. Chance répond que ce n’est pas un choix, un soldat va où on l’envoie sans poser de questions. Ensuite, il se lance dans un discours très américanisant : Quand il était en Irak,  son interprète, Hassan, un irakien vouait une haine aux américains car il avait tout perdu, sa maison, sa famille, tout. Avec ses complices, il avait planifié un attentat contre eux mais il a changé d’avis quand il a fait coffrer un soldat américain corrompu.  Hassan a évité le drame à sa compagnie. Aujourd’hui, il adore les Américains et il vient de fonder une autre famille. En clair, Chance est le Bon Samaritain, sa présence est importante au front…il a la mission de sauver les vies et de transmettre au pays où il part faire la guerre, que cette guerre est juste.

 

Jill dit à son petit-fils qu’elle est fière de lui et le serre dans ses bras.

 

On sonne à la porte, Jill va ouvrir.

 

Chance demande à Kay s’il aura sa bénédiction. Elle répond que bien qu’elle soit fière de lui, elle ne comprend pas pourquoi il veut partir après tous les drames que viennent de vivre leur famille.

 

Ils voient Heather et Paul arriver avec Jill. Il s’excuse de les interrompre et sa fille demande à parler à Chance

 

Furieuse, Nina lui lance : « tu crois que tu n’en n’as pas fait assez ? Il part Lundi pour le Moyen-Orient »

 

Heather : « Déjà ? » OUI

 

Nina dit à Heather qu’elle ne le lui pardonnera jamais puis monte dans sa chambre.

 

Chance dit à Katherine qu’il ne veut pas quitter cette maison sans sa bénédiction

Kay : « alors, ne pars pas »

Il lui rappelle ce qu’elle disait dans son autobiographie : « tu n’as jamais accepté que quelqu’un te dicte ta conduite, pourquoi le faire avec moi »

 

Kay lâche prise et lui donne sa bénédiction.

 

Jill monte voir Nina. Il décide de l’accompagner, Heather l’intercepte car elle veut qu’ils parlent mais il refuse : « pas maintenant »

 

Il monte voir sa mère avec sa grand-mère.

 

Kay demande à Heather d’aller dans la cuisine demander à Esther de leur préparer un peu de thé. Après son départ, Katherine engage Paul pour qu’il retrouve le fils de Tucker.

 

A l’étable de Sam, Sharon pleure sur son lit. Encore ! Oh je suis méchante, c’est l’anniversaire de la mort de Cassie. Estimons-nous heureux de ne pas voir son fantôme.

 

Sam vient la voir pour lui dire que Piper va passer la voir. Sharon répond que Cassie sera toujours la bienvenue.

 

Sam : « qui est Cassie ? »

Sharon : » ai-je dit  "Cassie"? Je voulais dire Piper »

Sam l’encourage à se confier. Sharon lui avoue la vérité sur Cassie, sa fille de 14 ans, morte suite à un accident de voiture. Pour la réconforter, Sam décide de lui préparer le repas.

 

Quelques instants plus tard, il s’installe devant les fourneaux avec ses condiments : poivrons, brocolis, courgettes, tomates mais quand il lui dit qu’il va lui faire ses célèbres pâtes Primavera, elle laisse tomber par terre le verre qu’elle avait en main. Ils ramassent les débris par terre. Elle s’excuse pour le verre mais il l’assure que tout va bien. Ensuite, ils parlent du sens de la vie. Finalement, elle accepte de manger son plat sans s’apitoyer sur son sort parce qu’elle est convaincue que si sa fille était encore en vie, elle lui conseillerait de se focaliser sur les choses positives.

 

A Génoa City, Nick fête à sa manière cet anniversaire. Il déjeune avec Faith (qui au passage a encore grandie) au Gloworm tout en lui montrant une photo de Sharon et Cassie.

 

Son portable sonne, il répond.

 

Au même moment, Diane et Adam arrivent. Elle s’éloigne pour répondre à un coup de fil.

 

Adam s’approche de Faith pour lui dire bonjour. Nick raccroche précipitamment et lui interdit de toucher sa fille. Adam lui rappelle qu’ils sont dans un lieu public, il ne peut pas l’en empêcher. Nick se moque d’Adam qui a été éjecté du ranch.

 

Adam dédramatise. C’est un petit revers de fortune mais tout rentrera dans l’ordre. Diane revient alors, Adam présente sa nouvelle colocataire à son frère.

 

Diane dit à Adam qu’ils vont pouvoir avoir une chambre à l’Athlétique Club mais elle n’est pas encore prête.

Adam : « parfait »

Diane: » Bonjour Nick »

Nick dit à son frère qu’il est vraiment désespéré s’il croit l’atteindre ou leur père en sortant avec Diane.

Diane : « tu crois que c’est une question de vengeance ? »

 

De vengeance ou d’argent ? Va savoir !

 

Adam demande à Nick pourquoi la vie privée de Diane l’intéresse tant. Pour toute réponse, Nick lui reproche de n’avoir jamais aimé Sharon puisque deux mois après sa mort, il a installé une autre femme chez elle. Adam refuse de recevoir des leçons d’un homme qui n’a pas pu choisir entre deux ex-femmes. Diane leur demande d’arrêter de se disputer devant Faith.

 

Nick lui dit qu’elle doit être également bien désespérée pour se mettre avec Adam. Diane réplique que contrairement aux autres Newman, Adam ne prétend pas être quelqu’un d’autre. Nick rétorque qu’ils se valent bien tous les deux. Faith demande à son père s’ils vont aller se balader. Il prend sa fille et s’en va.

 

Après leur départ, Diane explique à Adam qu’elle ne voulait pas le rabaisser lorsqu’elle a dit à Nick qu’il était comme on le disait. Seulement, elle en a marre de tous ces donneurs de leçons de bonnes conduites, Jack, Phyllis, Nikki, Victor car ils ne sont pas mieux les uns des autres et aimerait qu’ils le leur prouvent. Adam lui rappelle qu’ils ont un accord : « nous somme colocataires, c’est tout ! »

 

Diane ne voit pas pourquoi ils ne pourraient pas s’amuser un peu. Il l’a bien fait avec Sharon ! Adam réplique qu’il a adoré Sharon et aurait aimé mourir à sa place pour qu’elle reste auprès de ses enfants.

 

Quelques instants plus tard, Adam est assis, pensif au bar du club. Diane s’approche de lui pour l’assurer qu’elle n’a nullement l’intention de franchir la ligne avec lui : « je sais que tu as aimé Sharon »

 

Adam avoue qu’il ne comprend toujours pas comment, Sharon a pu lui pardonner et l’aimer après tout le mal qu’il lui a fait et se remémore tous les bons souvenirs qu’ils eu ensemble dont l’un en particulier, leur premier Thanksgiving. Sharon lui avait préparé des pâtes à la sauce Primavera. C’est ce jour là, qu’il est tombé amoureux d’elle.

 

Diane reçoit un coup de fil du club, leur chambre est prête. Elle le dit à Adam. Il lui demande d’y aller, il la rejoindra plus tard. Avant de partir, Diane lui dit que tout ce qu’on dit sur lui est vrai « Adam est aussi impitoyable que son père « mais il lui a montré aujourd’hui qu’il avait du cœur.

 

Après son départ, Adam repense tout tristounet au jour où il a demandé Sharon en mariage ici même au Gloworm pour la seconde fois.

 

Au même moment, Sharon profite d’un instant où elle est seule pour remercier Cassie de lui avoir envoyé un ami tel que Sam. Ce dernier revient avec leurs assiettes. Ils s’installent pour manger. Elle lui avouera que même si c’est différent de la recette qu’elle connaît, elle a apprécié.

 

Sur le patio du Néon Ecarlate, Nick raconte à Faith des souvenirs de Cassie et de la promesse que cette dernière leur avait faite avant de mourir : « elle nous avait promis que nous allions avoir une autre petite fille…tu as deux anges gardiens…Sharon et Cassie…Elles sont au ciel et seront toujours là pour toi… » Il promet d’être toujours là également pour la protéger. Ensuite, il regarde le tableau mis à la place du cadre photo de Cassie et repense à un soir, où il était tombé sur Sharon au même endroit, juste après la mort de Cassie.

 

Dans l’appartement de Phyllis, cette dernière n’a toujours pas trouvé de terrain d’entente avec son fils : « je me pas pour toi et non contre toi »

Daniel : « c’est terminé ! TERMINE ! J’ai la garde de Lucy et je veux que William et Victoria l’adoptent »

Phyllis: « Non! Non, non »

Il lui rappelle qu’il n’y a que Daisy qui peut tout changer et puisqu’elle n’est pas là, sa mère n’a pas son mot à dire.

 

Phyllis : « tu commets la plus grosse erreur de ta vie » Peut être, peut être pas dit-il mais il n’y a rien qu’elle puisse faire.

 

N’en sois pas si sur Danny Jr, ta mère a plus d’un tour dans son sac même si ces « tours » ne sont pas de brillantes idées.

 

Elle s’installe devant son ordinateur portable et tape « Restless Style.com »

 

Pendant ce temps, les Abbott Jr s’organisent pour que les services de la protection de l’enfance croient que Lucy vit avec Daniel dans le garage. Il lui demande ce qu’ils devront dire si on les surprend avec Lucy. Elle répond qu’ils n’auront qu’à dire qu’ils font du baby-sitting. Victoria est certaine que tout ira bien tant que leur histoire ne sera pas rendue publique.

  Daniel et sa fille sur Internet

Et bien, c’est trop tard ! En effet, au moment où ils parlent, Phyllis rédige un article sur l’adoption de sa petite-fille accompagné d’une photo de son fils et de Lucy qu’elle publie sur le site de Restless Style : « Daisy, à toi de jouer »

Partager cet article

commentaires