Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 10:21

Dans le hall de l’hôpital, Chloé écrit un message lorsqu’elle entend derrière elle : « salut »

 

Elle se retourne, c’est  Ronan : « salut ! Je m’attendais pas à te voir ici aujourd’hui »

 

Ronan remarque tout de suite sa mine plus détendue, c’est pourquoi, il lui demande s’il y a du nouveau. OUI Ils ont un donneur. Ronan est très heureux pour elle : « qui est ce ? »

 

Chloé : « Kevin »


 Il est content pour elles. Chloé en profite pour lui redemander pourquoi, il est revenu à Génoa City. Il lui donne la même réponse que la fois passée : il est revenu pour enquêter sur un meurtre. Elle ne le croit pas cependant, elle lui souhaite de retrouver le meurtrier. Ronan dit que c’est ce qui est prévu puis s’en va.

 

Pendant ce temps là, au néon écarlate, Kevin rejoint son frère sur le patio : « quoi de neuf ? »

RIEN A part le secret qu’ils partagent ensemble. Kevin déclare être venu effectuer les fiches de paye de ses salariés mais il n’arrive pas à se concentrer. Michael admet que garder un tel secret est difficile pour lui, il ne peut imaginer ce que son frère endure : » c’est un supplice pour toi » OUI Confirme Kevin, surtout quand c’est Victor Newman qui tire les ficelles. Son frère lui rappelle qu’il agit pour le bien d’un enfant. Peut être mais Kevin a du mal à tenir le rôle du héros en face de Chloé. Michael lui demande comment Gloria prend le fait que son fils cadet est le nouveau héros de la ville. Kevin n’en sait rien car leur mère ne l’a pas encore appelé. Michael comprend que Gloria est toujours vexée parce qu’ils ne se sont pas inquiétés pour elle quand elle s’est retrouvée emprisonnée dans la cave de Mme Atkinson. Kevin lui rappelle qu’il a des circonstances atténuantes. Soit, cependant, il doit se préparer à ce que leur mère voit dans sa compatibilité avec Délia comme un signe le prévient Michael.

Kevin : « un signe de quoi ? »

Michael : « que Chloé et toi soyez fait l’un pour l’autre »

 

Au Mobil-home de William Abbott, Jack exige une vraie réponse de Totor : « que fait-il là ? »

Victor : « je pense que c’est évident Jack »

Jack croit que Victor est venu pour détruire toutes preuves pouvant le diriger vers son frère. Victor rétorque qu’il est là pour l’aider et non pour le duper. Jack n’y croit pas. Victor rétorque qu’il se fiche de ce qu’il peut croire. Victor continue de jouer l’homme impliqué du sort de William et de Délia. Jack met un terme à leur conversation parce qu’il doit aller quelque part. Victor ne voit pas ce qui l’arrête. Jack refuse de le laisser seul dans la maison de son frère.

 

Dehors, William qui vient d’arriver, écoute leur conversation puis part se cacher.

 

Jack et Victor sortent du mobil-home. William rentre après leur départ et sort du sachet ce qu’il a acheté en venant, c’est une bouteille de whysky.

 

Victor revient. Il est satisfait de voir que son beau-fils va retomber dans l’un de ses vices alors, il le laisse.

 

Au Pénitencier, Sharon revient prendre un livre dans la salle commune et en profite pour demander à Daisy comment va son œil.

Daisy : « je ne suis pas prête à gagner un concours de beauté »

Sharon la remercie une nouvelle fois sa défense face à Jade. Daisy rétorque que c’est à elle de remercier Sharon car grâce à sa bonne action, sa vie vient de changer. Sharon ne comprend pas. C’est là qu’Avery arrive et dit à Daisy qu’elle s’est occupée de tout puis les laisse.

 

Sharon demande à Daisy : « Avery est votre avocat ? » OUI Avery a décidé de prendre son affaire quand elle lui a appris que Phyllis a décidé de se défaire de son avocat et qu’elle refuse de lui amener Lucy. Sharon trouve étrange qu’Avery ait accepté de suivre personnellement cette affaire puisqu’elle lui a toujours assurée que tant qu’elle aura son dossier, ceux sont ses collaborateurs qui se chargeraient des autres dossiers. Daisy lui demande si elle est fâchée. NON Sharon dit comprendre ce qu’elle ressent à propos de l’abscence d’un enfant. Daisy répond que c’est horrible mais maintenant, elle a de l’espoir puisqu’Avery est la meilleure. N’est ce pas ? Sharon répond que s’il y a une personne qui peut faire face à Phyllis, c’est bien, Avery.

 

Au même moment, au parc, un livreur accourt vers Phyllis pour lui remettre une ordonnance du tribunal. Elle le lit et n’arrive pas à croire ce qu’elle voit pourtant, c’est bien la vérité ! Avery a encore frappé mais ça, Phyllis l’ignore encore !

 

Au Néon Ecarlate, Nick rencontre par hasard sa sœur : « qu’est ce qui t’est arrivé ? »

Victoria répond qu’elle s’est foulé la cheville, rien de bien grave. Il plaisante la dessus. Vicki préfère lui demander comment vont les enfants. Il lui répond que Faith va bien mais que Noah se fait du souci pour sa mère. Ensuite, elle lui demande des nouvelles de Restless Style. Il répond que tout le monde est stressé surtout sa rédactrice en chef. Il précise que Phyllis est à cran à cause de problèmes professionnels et surtout personnels : « elle est comme une bombe à retardement ». Pour la décontracter, il lui a acheté un jeux vidéo qu’ils joueront ensemble tout à l’heure.

 

Phyllis arrive. Nick et Victoria remarquent qu’elle n’a pas l’air dans son assiette mais se gardent bien de tout commentaire. Elle annonce à  Nick qu’il y a un pb chez Restless style et lui demande s’il n’a pas vu Michael. Si à côté ! Elle part voir Michael qui raccrcoche dès qu’il l’a voit. Fifi lui montre le papier qu’elle a reçue. Après une brève lecture, il confirme ce qu’elle sait déjà : elle doit amener Lucy voir Daisy sinon, cette dernière demandera au tribunal qu’on lui retire la garde temporaire de Lucy. Phyllis s’indigne parce qu’elle sait que Daisy se fiche éperdument de Lucy, tout ce qu’elle veut c’est se venger de Phyllis parce qu’elle s’est débarrassée de Leslie Michaelson. En parlant d’avocat, Phyllis se souvient que Daisy n’a pas d’avocat. Michael lui dit qu’il a découvert que Daisy a une nouvelle avocate.

Phyllis : « une nouvelle avocate ? Est-ce que c’est quelqu’un que tu connais ? »

Michael : « c’est quelqu’un que l’on connaît tous les deux. Ta sœur »

Phyllis : « Avery est l’avocate de Daisy ». Fifi n’est pas surprise que sa sœur veuille lui enlever Lucy.

 

Avery  a entendu la dernière phrase de Phyllis : « tu as une sœur ? Quelle nouvelle ? »

 

Phyllis demande à Michael de la laisser seule avec sa sœur.

 

Michael se lève mais il ne peut s’empêcher de murmurer à Avery qu’elle commet une erreur avec Daisy car contrairement à Sharon, Daisy n’est pas une innocente victime.

 Avery.jpg

Avery s’installe en face de Phyllis : « quand est ce que tu amèneras Lucy voir sa mère ? »

Phyllis : « Jamais »

Avery : « tu n’as pas le choix »

Phyllis : « je ne vais pas le faire ! Je ne veux pas le faire ! Et je te conseille d’aller parler avec Michael, il te dira tout ce que sa femme a traversé »

Avery estime que Michael ne peut pas être objectif dans cette affaire parce qu’elle croit que Daisy est la victime de Sarah Smythe autant que Lauren Baldwin. Phyllis n’y croit pas ses oreilles. Avery continue sa plaidoirie : Daisy était une jeune enfant impressionnable qui a accepté de faire de mauvaises choses pour rester en contact avec le seul parent qui lui restait sur terre. Aujourd’hui, c’est avec son enfant qu’elle veut établir un lien. Phyllis rappelle à Avery que des fois, pour le bien d’un enfant, la meilleure chose à faire, c’est de le séparer de sa mère biologique. Avery n’est pas d’accord parce qu’elle pense que Phyllis agit surtout pour son propre intérêt. Phyllis s’emporte et d’une voix forte, elle dit à sa sœur que Lucy doit restée loin de sa mère pour son bien et dans l’intérêt de tous et lui reproche d’agir ainsi juste parce qu’elle est en colère contre elle. Fifi peut vivre avec ça mais là, Avery s’attaque à SA famille pour de très mauvaises raisons.

 

Aujourd’hui, c’est le jour des visites pour William Abbott. Après Victor et Jack, voici Kevin Fisher. Ce dernier vient se lamenter auprès de William parce qu’il ne supporte plus de jouer au sauveur de Délia.

 

William : « est ce que tu peux aller pleurnicher ailleurs ? »

 

Kevin : « c’est ta faute ! Ta faute ! Si tu n’étais pas un vrai looser, je n’aurai pas besoin de prendre ta place avant la transplantation »

William : « tu te sens mieux maintenant ? » NON Kevin continue à se plaindre. William lui conseille d’aller pleurnicher dans les bras de son frère puis se moque de lui parce qu’il est comprend le véritable souci de Kevin : ce dernier est toujours amoureux de Chloé et ne supporte pas qu’il soit le centre de son attention juste parce qu’elle croit qu’il est le donneur de moelle osseuse pour sa fille.

 

Kevin : « sale fils de p**** ! Tu penses sincèrement que je profiterais de la vulnérabilité de Chloé »

 

William pense que Kevin serait stupide de ne pas profiter de cette occasion pour remettre le grappin à la femme qu’il aime

Kevin : « est ce que tu sais pourquoi j’ai rompu avec Chloé ? »

Billy : « non »

Kevin explique qu’il a rompu avec Chloé parce qu’il a compris qu’elle était attirée par les vilains garçons comme William.  Ce dernier le prévient que Chloé ne le lâchera pas. Parole d’expert ! Kevin lui rappelle que Chloé est reconnaissante pour son enfant.

 

William : « je n’ai pas dit qu’elle n’était pas une bonne mère. Elle est une bonne mère ….le véritable sujet, c’est de savoir si tu réussiras à rentrer dans ses bonnes grâces (petites culottes dans le texte)»

 

Kevin le trouve vulgaire. William lui demande de partir puisqu’il n’est pas sa conscience.

 

Kevin : « tu es trop égoïste pour être ma conscience » Absolument et s’il partait ça lui ferait des vacances.  Avant de partir, Kevin lui demande s’il est vraiment lâche au point de partir sans même voir sa femme.

 

Victoria arrive à l’hôpital. Dans le hall, elle rencontre Chloé a qui, elle demande des nouvelles de Délia. Chloé répond que sa fille somnole. Délia est épuisée à force d’écrire des cartes de remerciements à Tonton Kevin. En parlant de Kevin, Victoria demande à Chloé si elle a remarqué comment, hier, il était mal à l’aise face à leurs compliments. SI Mais elle met cela sur le compte de la timidité.

 

Chloé demande à Victoria ce qu’elle a eu au pied. Vicki répond qu’elle s’est foulée la cheville et parle de Sam qui l’a soulève pour éviter qu’elle monte les marches de sa maison. Chloé fait allusion à une éventuelle amourette entre Sam et Victoria. Cette dernière dément. Chloé l’encourage à essayer car si elles sont attirées par les vilains garçons, c’est peut être torride et exaltant  mais on ne peut pas compter sur eux.

 

Au Pénitencier, Sharon rêve qu’Avery vient lui annoncer qu’elle est libre. Elle veut sortir de sa cellule mais la porte se referme. Derrière elle, Sharon entend du bruit, elle se retourne, c’est Victor vêtu d’une combinaison des condamnés qui lui dit sourire aux lèvres : « désormais tu es libre »

 

Elle se réveille. Il n’y a personne devant sa cellule.

 

Au Néon Ecarlate, Nick suit discrètement la dernière partie de la conversation entre Avery et Phyllis. Contrairement à sa sœur, cette dernière ne peut pas voir son ex-mari, du coup, elle parle librement : « tu aimes vivres dangereusement n’est ce pas ? »

Avery : « est ce que tu me menaces ? »

Phyllis : « prends le comme tu voudras »

Avery : « Phyllis, il n’y a rien de personnel »

Phyllis n’est pas de cet avis. Avery fait tout pour détruire sa famille et elle est déterminée à ne pas la laisser faire.

 

Nick décide de mettre un terme à leur conversation avant que ça ne dégénère en faisant mine d’être au téléphone avec Artie, un employé de Restless Style. Il raccroche et dit à Phyllis que le problème au bureau a été réglé.

 

Phyllis demande à sa sœur ce qu’elle attend d’elle. Avery répond tristement que Phyllis ne peut pas le lui donner. Phyllis croit qu’elle a raison. Avery lui demande ce qu’elle a bien pu lui faire enfant pour ne pas obtenir de sa part la même attention que Lucy et s’en va.

 

Phyllis constate que Nick desapprouve son attitude face à sa soeur. Sans un mot, il part à son tour.

 

Au pénitencier, Sharon reçoit la visite de Victor qui est venu s’enquérir de son état depuis qu’il a appris qu’elle s’est faite agressée. Sharon dédramatise et lui dit qu’il n’a pas besoin de venir ici dès qu’il entend quelque chose. Il ressent une pointe de colère alors, il lui demande s’il a offensé.

Sharon : « non, bien sur que non »

Victor sent bien qu’elle ment. Sharon avoue qu’elle craint que le témoignage de Victor lui soit préjudiciable. Il l’assure qu’il sait ce qu’il fait.

 

Jack est de retour à l’hôpital. Il annonce qu’il n’a rien trouvé dans le mobil-home de William : « je suis désolée car je sais à quel point, Délia veut voir son père ».

 

Depuis que Kevin va sauver Chloé se fiche toujours de ce qui a bien pu arriver à William et rejoint sa fille.

 

Jack demande à Victoria comment, elle va. Elle aura besoin de béquilles pour marcher sinon ça va. Jack souligne qu’il aura fallu que William s’enfuit et que Délia tombe malade pour que Chloé et Vicki s’entendent. Elle admet que ça les a rapprochées. Ensuite, elle demande à Jack s’il pense que William est parti à cause d’elle. NON Parce que si c’était ça, William aurait gardé contact avec les autres membres de sa famille. Vicki regrette toujours d’avoir été en froid avec son époux avant son départ sinon, il ne serait pas parti et aujourd’hui, il ignore que sa fille est malade. Jack répète que si son frère savait ce qui se passait, il serait venu en courant aider son enfant.

 

Au parc, Phyllis demande à Ronan de l’arrêter afin de l’empêcher d’amener Lucy voir sa mère au Pénitencier. Ronan le lui déconseille car si c’est le cas, elle perdra la garde de Lucy qui sera immédiatement confié à une famille d’accueil. Il lui parle de la varicelle qui court en ville. C’est une bonne excuse pour repousser l’échéance, le temps de trouver de quoi contrecarrer Avery et Daisy Carter. Phyllis le remercie. Ils ont flirté. En le laissant, elle lui demande d’arrêter de reluquer ses jambes. Il sourit.

 

Jack rend visite à Sharon : « rien de nouveau ? »

Sharon : « non et toi ? »

Il dit qu’il n’a toujours pas des nouvelles de son frère, par contre, ils ont trouvé un donneur compatible avec Délia. Sharon est contente pour eux. Jack lui parle de sa nouvelle avocate dont il a entend que du bien. Sharon précise que c’est Victor qui a réussi à convaincre cette avocate de renom de la défendre. Jack sent de l’admiration dans sa voix, il lui rappelle que c’est ce même Victor qui a envoyé Skye à Hawaï ; qui a assisté à la mort de cette dernière sans lever le petit doigt et qui n’a pas hésité à détruire toute preuve pouvant l’aider à prouver qu’elle ‘n’avait pas tué Skye.

Sharon : « où veux-tu en venir ? »

Jack : « c’est à cause de lui que tu en es là »

Sharon : « je sais ce qu’il a fait et je sais également ce qu’il est prêt à faire. C’est un homme incroyable »

 

Tu ne sais pas si bien dire blondinette. Victor est si incroyable qu’il revient voir son beau-fils avec un magnum de whisky. William prend la bouteille mais au lieu de la boire, il renverse tout dans l’évier. Victor demande s’il cherche à l’impressionner. Nullement ! William tient à rester sobre au cas où la greffe prévue la semaine prochaine est avancée. Il aime sa fille et tient à être  tout de suite disponible si elle a besoin de lui.

 

Chloé retrouve Kevin au Néon écarlate, déterminée à lui demander s’il l’évite depuis qu’elle l’a embrassé. Il dit non et déclare qu’il a remplacé un de ses serveurs malade. Elle ne le croit pas et lui demande de tout oublier. Même si, il est persuadé qu’elle est attirée par lui juste à cause de cette histoire de moelle osseuse, il ne peut s’empêcher de la retenir quand elle veut s’en aller pour l’embrasser passionnément.

 

Ronan ouvre la porte du patio et les voit. Il accuse le coup puis rentre à l’intérieur du café.

 

Victoria est revenue chez elle. Encore une fois, elle écrit à son mari en commençant par dire que c’et peut être inutile de lui écrite de nouveau mais au cas où il n’a pas reçu son premier e-mail ou qu’il ne veut pas lui parler, il faut qu’elle lui dise qu’il peut rentrer  la maison sans chercher à la voir car elle a compris qu’il faut qu’elle continue à vivre sa vie.

 

Au même moment, William vide sa propre bouteille de whisky lorsqu’il entend le bip du message que Vicki lui a envoyé. Il vient le lire et ça le déprime de savoir qu’elle est prête à tourner la page. Du coup, il regarde à l’intérieur de la bouteille qu’il tient en main. Billy regrette qu’elle soit vide.

 

Au Gloworm, Jack trouve Victor assis au bar. Il lui dit qu’il vient de voir Sharon et elle lui a raconté à quel point, Victor pouvait être généreux. Il se demande ce Victor a derrière la tête car il ne fait jamais rien sans obtenir quelque chose en retour. Victor n’a nullement l’intention de se confier à lui. Jack aurait aimé que Sharon soit sur ses gardes puisque ce n’est pas la première fois qu’elle ferait confiance aux mauvaises personnes. Victor réplique qu’il  se fiche de ce qu’il peut penser et le laisse.

 

Au Pénitencier, Daisy se réjouit d’avoir Avery comme avocate. Sharon déclare que c’est génial d’avoir auprès de soit quelqu’un qui croit en votre innocence car ça fait toute la différence.

 

Daisy : « surtout lorsque vous vous battez contre le diable en personne »

 

Le diable dont elle parle, c’est évidemment : Phyllis. Cette dernière rejoint toute joyeuse son meilleur ami et lui annonce qu’elle a trouvée un solution à court terme pour éviter que Daisy voit Lucy. Il est d’accord.

 

Phyllis appelle qui de droit pour les informer qu’elle voulait bien amener Lucy à sa mère Daisy Carter malheureusement, le bébé a la varicelle.

 

Michael comprend que c’est un subterfuge. Elle confirme et appelle Nicholas mais il ne répond pas

 

 Avery Bailey Black se détend au Gloworm lorsque Nick se pointe devant elle. Elle lui dit qu’elle n’est pas en service mais il lui apprend qu’il n’est pas venu pour parler de Sharon mais de Phyllis car il a surpris, une partie de leur conversation au néon écarlate. Avery lui demande pourquoi sa sœur est aussi virulente à son égard. Par expérience, Nick sait que Phyllis se montre ainsi quand elle doit protéger une personne qu’elle aime. Avery rétorque amèrement que sur ce point, sa sœur n’a pas changée. Ce qu’elle regrette, c’est qu’elle ne soit plus l’objet de cette attention.

 

Nick voit l’appel de Phyllis mais préfère l’ignorer. Ensuite, il lui demande à quoi ressemblait « grandir avec Phyllis ». Avery répond que le foyer où il vivait n’était pas le foyer idéal pour des enfants et pour s’évader de ce tumulte, elle et Phyllis jouaient beaucoup à des jeux vidéo. Il lui apprend que jouer à des jeux vidéo, c’est leur truc à Phyllis et lui. Avery demande si Phyllis a un jour mentionné son nom. NON Pour la consoler, il lui offre le cadeau qu’il avait prévu pour Phyllis et la laisse. Avery affiche un sourire satisfait. Malgré sa gueule d’ange, cette femme n'en n'est pas une!

Partager cet article

commentaires

isalene 05/10/2011 15:23



bravo pour ton site, il est très bien fait!


pourquoi victor s'en sort-il toujours?


est ce qu'un jour il paiera pour le mal qu'il fait?



Célya 05/10/2011 23:49



Merci


Victor s'en sort toujours parce qu'il est l'acteur principal.