Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 21:13

Dans la salle d’audience du tribunal, Neil dit à son fils qu’il est heureux qu’il soit venu. Sofia est avec eux. Elle prévient Neil qu’elle ignore pourquoi Jack Abbott s’est rallié à la cause de Tucker. Neil et Devon trouvent indécent que Tucker traînent sa propre mère au tribunal.

Un peu plus loin, Jack demande à Tucker s’il croit qu’ils vont gagner. A partir du moment, où le Juge se rendra compte que Katherine l’a trompé pour acheter Jabot, ils auront gagné.

Katherine les rejoint pour demander des comptes à Jack. Tucker répond à la place de ce dernier mais Kay lui fait savoir sèchement que ce n’était pas à lui qu’elle s’adressait.

Jack : " je fais ce que j’ai à faire Katherine "

Mitchell Sherman demande si Jack a été contraint à témoigner pour Tucker. Ce dernier répond que ce n’est pas le cas. Katherine demande à Jack ce qu’il compte faire professionnellement quand Tucker aurait gagné. Jack n’a pas le loisir de répondre puisque le Juge Kelsey arrive.

 

Le Juge prévient tout le monde que la décision qu’il prendra aujourd’hui sera irrévocable et immédiatement applicable.

 

Chaque partie prend la parole. Tucker en premier. Il dit au Juge qu’il n’aurait jamais vendu Jabot aux Industries Chancellor surtout en sachant qu’une nouvelle gamme de produits révolutionnaires allait être mise sur le marché.

 

Ensuite, Katherine se défend ‘avoir profité de son fils et rappelle au Juge Kelsey qu’il a lui-même validé la vente de Jabot en reconnaissant les aptitudes professionnelles de Tucker. Elle se tourne vers son fils pour lui conseiller d’apprendre de ses erreurs et de regarder vers l’avant. L’avocat de Tucker s’indigne. Le juge Kelsey rappelle Kay à l’ordre. Celle-ci s’excuse puis ajoute qu’elle a achetée Jabot deux fois la valeur réelle de cette compagnie sur le marché. C’était une bonne affaire pour les entreprises McCall puisque personne n’a pu renchérir son offre. Kay se met la corde au cou puisque Tucker et Jack ont prévu leur contre-attaque.

Tucker dit au juge qu’il peut prouver que sa mère n’a pas lancée d’appel d’offre sur le marché et Jack ajoute qu’il peut le prouver parce que ça avait été le cas, il aurait payé un prix beaucoup plus élevé que celui proposé par les Industries Chancellor. Kay prévient le Juge que Jack n’a pas son mot à dire dans ce procès mais c’est au Juge Kelsey d’en décider. Il écoute les arguments de Tucker et de Jack. Ce dernier dit au Juge que s’il y avait eu un appel d’offre, il aurait pu proposer à McCall Unlimited un prix plus élevé que les Industries Chancellor. Katherine n’y croit pas car ce n’est pas avec son salaire de misère qu’il reçoit en tant que PDG de Jabot qu’il aurait pu le faire. Jack rétorque qu’elle ne lui a pas donnée l’opportunité de le prouver.

 

C’est ainsi que Katherine et Neil apprennent que Jack a l’intention de racheter Jabot Cosmétiques à Tucker McCall. Le Juge demande des explications à Katherine. C’est son avocat qui répond en disant que sa cliente avait bien informé Monsieur Abbott de ses intentions. FAUX Réplique l’intéressé ! Quand elle lui en a parlé, elle lui a bien fait comprendre que " l’affaire était dans le sac ". Kay que de toute façon Jack n’aurait pas eu les moyens de racheter Jabot et n’en n’aura jamais.

 

Jack brandit un contrat qui stipule que si Tucker McCall récupère Jabot, il est prêt à racheter Jabot trois fois la valeur de la société en se basant sur les estimations de Katherine Chancellor ce qui prouve que Tucker a été floué en vendant aux Industries Chancellor.

 

Le Juge Kelsey demande à Tucker s’il est prêt à honorer le contrat signé avec Jack.

Tucker : " oui, votre honneur "

 

La séance est levée pendant quelques minutes.

 

Mitchell Sherman et Neil Winters s’excusent auprès de Katherine pour ne pas avoir pu anticiper la contre-attaque de Tucker et Jack. Elle ne leur en veut pas et regrette d’avoir fait confiance à Jack.

 

Sofia demande à Tucker si Ashley va revenir. Il espère car il aimerait bien qu’elle soit là pour assister à leur victoire.

Devon demande à Tucker si sa seule motivation est la " vengeance ". Il répond que le mot qui convient c’est " Justice ".

 

Katherine reproche à Jack sa trahison. Il répond qu’il ne s’agit que d’une décision d’affaire car c’était son devoir de protéger l’héritage de sa famille : " croyez le ou non, je ne prends aucun plaisir à vous faire du mal "

Katherine lui demande s’il est sur que Tucker lui vendra Jabot s’il gagne. Elle en est moins sure et le prévient que dans ce cas là, elle ne sera pas là pour l’aider. Il répond qu’il va courir le risque.

 

Le juge Kelsey revient. La séance reprend. Le Juge dit que le témoignage fournit par Jack Abbott jette un trouble sur les réelles motivations de Mme Chancellor. Par conséquent, il annule sa précédente décision. McCall Unlimited récupère Jabot. McCall Unlimited remboursera les Industries Chancellor et il donne l’ordre à cette société de payer les honoraires des avocats de la partie adverse. Katherine veut s’indigner mais le Juge lui conseille de ne rien faire de tel : " estimez vous chanceuse de ne pas payer des dommages et intérêts. La séance est levée "

 

Jack félicite Tucker et lui demande quand ils pourront se voir pour officialiser la vente de Jabot. Mal à l’aise, Tucker se contente de dire qu’ils vont en parler.

 

Au néon écarlate, Ashley dit à sa fille qu’elle attend un sms de Tucker à propos de l’audience au tribunal. Abby propose à sa mère de l’accompagner au Palais de Justice ainsi, elle pensera à autre chose qu’à l’enquête de Ronan Malloy car elle flippe toujours à propos de son enregistrement.

 

Pendant ce temps, au Poste de Police, Ronan et Mauro écoutent la bande retrouvée dans un des coussins de Diane. Il voit et entend Abby avouer que c’est elle et non sa mère qui était au volant de la voiture qui a percuté Tucker McCall. Ronan est surpris car il ne s’attendait pas à ça. Lui et Mauro sont d’accord que c’est un véritable mobile pour un crime.

 

Dans une salle d’interrogatoire, Phyllis remercie Daniel d’être allée vérifier si Lucy allait bien.

 

Un flic vient lui dire qu’elle est libre de s’en aller mais il faut qu’elle signe la paperasse. Daniel la précède dans l’ascenseur. Avery arrive : " Daniel ? "

Daniel : " oui ? "

Avery : " Bonjour, nous n’avons pas encore été présentés. Je m’appelle Avery Bailey Clark "

Daniel : " l’avocate de Sharon "

Avery dit être contente d’enfin le rencontrer et ajoute qu’elle est certaine que Phyllis lui a dit des horreurs sur elle. Daniel est surpris parce qu’il ne voit pas pourquoi sa mère dirait des horreurs sur cette femme. Avery répond qu’elle a eu des prises de bec avec Phyllis et lui demande des nouvelles de Lucy. Nouvelle surprise pour Daniel. Elle lui apprend qu’elle a entendu que le bébé était malade. Sans savoir qu’il aide Avery, il lui dit qu’il vient de voir Lucy, le bébé est en parfaite santé. Avery est heureuse d’avoir cette nouvelle.

 

Dans la salle d’interrogatoire, Sharon est amenée. Elle et Phyllis sont surprises de se voir. Le garde veut ramener Sharon mais elle lui dit que ce n’est pas grave si elle reste puisque malheureusement pour elle, elle connaît Phyllis. Cette dernière lui demande pourquoi, elle n’est pas au Pénitencier. Sharon répond que son audience va reprendre : " et toi quelle est ton excuse ? "

Phyllis ne lui donne pas la raison de sa présence mais lui reproche d’encourager Daisy à vouloir voir Lucy. Avery arrive et dit à sa sœur que la Loi n’est pas de son côté concernant Lucy. Elle ajoute qu’elle vient d’avoir au téléphone le service de protection des mineurs pour leur dire qu’elle sait de source sure que Lucy n’a pas la varicelle. Il n’existe donc aucune raison valable pour empêcher Phyllis d’amener aujourd’hui, Lucy à sa mère : " en fait, j’ai eu une conversation avec Daniel "

Phyllis : " tu as rencontré Daniel ? "

Avery : " oh ne t’en fais pas, ton secret est bien gardé. Il ignore que je suis sa tante mais il m’a dit que Lucy va très bien "

Sharon y va de son commentaire. Avery enfonce le clou en prévenant Phyllis que si elle n’amène pas Lucy au Pénitencier voir sa mère aujourd’hui à 18h tapante, elle se fera un plaisir d’aider Daisy a lui retirer la garde temporaire de Lucy. Très en colère, Phyllis se tourne vers Sharon pour lui demander si elle est heureuse de savoir que ce monstre de Daisy puisse approcher Lucy : " tu t’en fiches n’est ce pas puisque la seule personne que tu aimes, c’est TOI ! C’est la raison pour laquelle, tu as abandonné ta propre famille, tes enfants et pendant qu’ils te croyaient morte, tu t’envoyais en l’air avec un mec "

Avery traite Phyllis d’hypocrite. Comment ose t- elle reprocher à Sharon d’être égoïste alors qu’elle a fait la même chose qu’elle envers sa famille, il y a des années.

Phyllis : " tu veux me faire du mal ? Tu veux me faire du mal ? Et bien, tu ne réussiras pas malheureusement, la seule personne que tu fais mal est un innocent enfant "

 

Dans une autre salle d’interrogatoire, Michael est avec Nick et Victor. Nick se plaint d’être resté toute la journée au poste de Police : " j’ai des enfants et une entreprise à gérer "

Victor demande à son avocat de mettre un terme à l’harcèlement de Malloy envers les membres de sa famille. Michael répond que si la Police a gardé Phick, c’est qu’elle a assez d’éléments pour le faire : " ils suivent la procédure. Mes mains sont liées "

Victor : " Calomnier ma famille à la UNE de " The Chronicle " fait aussi partie de la procédure ? " NON Mais, il va falloir le prouver. Quand à Phick, Michael estime que s’ils sont là, c’est de leur faute. Nick peste. Michael lui conseille d’aller raconter à Ronan tout ce qu’il a vécu ces derniers temps : appels et envois anonymes ; enveloppe avec l’ADN d’Adam.

Victor : " de quoi, il parle ? "

Nick dit à son père qu’il n’a pas eu le temps de le dire à son père. Victor reçoit un sms d’Ashley disant qu’elle et Abby sont encore revenu au poste de Police. Il demande à Michael de s’occuper de la libération de son fils pendant qu’il va voir de quoi, il en retourne.

Après son départ, Michael conseille de nouveau à Nicholas de raconter tout ce qu’il sait à Ronan. Ce dernier dit à Abby et Ashley qu’il pense que Diane l’a fait chanter avec cette vidéo.

Ashley : " c’est ridicule ! "

Ronan continue en accusant Abby d’avoir tué Diane parce qu’elle menacer de révéler son sale petit secret à la Police.

Apeurée, Abby lâche que Diane l’a effectivement " torturée " avec cette vidéo.

Ashley“Abby! Stop! "

Ronan: “quoi? Avec la vidéo ? Quand ? "

Abby avoue qu’elle et Diane se sont disputées au parc la nuit où celle-ci a été assassinée. OUI elle a menacé de tout révéler à la Police mais voyant qu’elle ne pouvait rien faire pour l’en empêcher, elle est partie : " je vous jure qu’elle était en vie quand je suis partie "

Ronan décide d’appeler le District Attorney pour voir quelles charges peuvent être reconnues contre Abby. Ashley demande que sa fille soit assistée par son avocat. Ronan accepte mais leur interdit de sortir.

Abby s’excuse d’avoir paniquée. Victor les rejoint : " qu’est ce qui se passe ? "

Elles lui apprennent que Ronan a la vidéo-confession d’Abby.

Victor : " comment l’a t-il eu ? "

Abby pleure : " je ne sais pas ! je ne sais pas …c’est une catastrophe Papa ! Ils vont m’arrêter "

Son père jure que ça n’arrivera pas tant qu’il sera vivant. Abby s’excuse encore une fois auprès de sa mère d’avoir tout gâché : son mariage ; ses aveux : " je suis tellement stupide "

Ashley serre sa fille très fort dans ses bras et lui demande de se calmer. Tout ira bien !

Michael est arrivé : " si Abby coopère, le DA ne la poursuivra pas. Ce n’est pas une mauvaise stratégie "

Victor : " j’en ai une meilleure "

 

Ronan revient. Il n’a pas pu joindre le District Attorney donc Abby doit rester en garde à vue. Victor refuse en mentant que les aveux de sa fille sont faux car elle l’a fait juste pour éviter la prison à sa mère. Michael ajoute que puisque l e seul témoin présent le jour de l’accident de Tucker McCall est mort (diane), ils n’ont rien pour arrêter Abby. Ronan rétorque que c’est bien là, le problème. Le seul témoin qui pouvait corroborer la version d’Abby est mort. C’est un sacré mobile de meurtre. Victor se met très en colère en disant à Ronan qu’il commence à sacrément l’énerver. Croit-il sincèrement qu’une gamine au gabarit d’Abby a pu frapper à mort Diane Jenkins qui était beaucoup plus grande qu’elle. Il lui ordonne de faire correctement son travail en retrouvant le vrai assassin au lieu d’harceler sa famille.

 

Phick ont été libérés. Ils discutent sur le patio du Néon Ecarlate. Nick lui rappelle qu’elle ne lui a jamais raconté comment s’était déroulée sa rencontre avec Diane, le soir de sa mort. Phyllis promet de le faire mais pas aujourd’hui. Il est certain que si Avery connaissait le passé de Daisy, elle n’accepterait pas que cette dernière s’approche de Lucy. Phyllis ne pense pas que ce soit vrai car pour elle, sa sœur ferait n’importe quoi pour lui faire du mal.

Daniel arrive avec Lucy. Phyllis lui demande si effectivement, il a parlé à Avery. OUI Daniel l’a trouvé bizarre. Phyllis lui apprend qu’Avery a utilisé les informations qu’il lui a données à propos de Lucy pour lui ordonner d’amener Lucy à Daisy. Il est désolé ! Phyllis lui demande de ne pas s’inquiéter et lui conseille de ne pas s’approcher d’Avery. C’est son problème, elle compte le gérer toute seule.

 

Au même moment, Avery et Sharon ont terminé de bosser sur le procès. Avant que l’avocate s’en aille, Sharon lui rappelle qu’elle lui avait assurée que sa relation avec Phyllis n’avait jamais interférer dans son cas mais en les voyant se disputer aujourd’hui, elle a des doutes.

Avery répond qu’en voyant à quel point Phyllis est méchante avec Sharon, elle est encore plus déterminée à gagner son procès.

Daisy-voit-Lucy.jpg

 

Phyllis a amené Lucy voir sa mère. Daisy est contente. Elle dit à sa fille que c’est la faute de Phyllis si elles ne se sont pas vues plus vite que prévue : " elle te veut pour elle toute seule. Maman n’aura pas d’autre choix que de faire appel aux services sociaux qui te trouveront un autre foyer "

Phyllis rappelle à Daisy que ce ne serait pas bien pour l’intérêt de Lucy d’aller dans un autre foyer. La gamine se sentirait mal entouré d’étrangers. Daisy lui rappelle que ça ne l’embêtait pas lorsqu’elle enlevée Lucy aux Abbott.

Phyllis : " qu’est ce que tu attends de moi "

Daisy sort de sa poche un document : " je suis contente que tu le demandes ? "

Phyllis : " qu’est ce que c’est ? "

Daisy répond que c’est une liste de revendications : Phyllis aura l’obligation de lui amener sa fille toute les semaines ; l’obligation de lui donner un peu d’argent de poche et de payer ses frais d’avocat (Avery) et au cas où elle refuserait, elle pourrait dire adieu à Lucy.

Phyllis : " tu dis que si je ne signe pas ça, tu m’enlèves Lucy ? "OUI Phyllis signe le document et reprend le bébé. Avant qu’elle ne parte, Daisy lui remet une facture établit par Avery. Daisy dit au revoir à sa fille. Fifi part. Ensuite, Daisy appelle dans la salle d’interrogatoire où se Sharon pour parler à Avery. Sharon répond qu’Avery est allée acheter du café : " je luis dirais que tu ‘as appelée "

Daisy la remercie pour tout car grâce à Sharon, elle a pu avoir une excellente avocate. Tout s’arrange puisqu’elle a pu voir sa fille aujourd’hui.

Sharon : " c’est génial "

Daisy lui souhaite bonne chance pour son procès en espérant qu’Avery réussisse à libérer Sharon comme ça, son tour viendra. Elles raccrochent. Daisy affiche un sourire en coin diabolique…satisfaite, son plan marche à merveille.

 

Au poste de Police, Ronan refuse de se laisser intimider par Victor Newman alors, il leur dit que non seulement cette vidéo donne un mobile à Abby de tuer Diane mais elle donne également un mobile à Ashley et Victor qui sont prêts à faire n’importe quoi pour protéger leur fille.

Michael : " pure spéculation "

Ronan : " ils étaient tous au parc cette soirée là…ça sonne comme une conspiration pour moi "

Ashley : " vous ne pouvez pas être sérieux "

Ils pressent l’inspecteur de prendre une décision. Ronan répond qu’il ne peut pas arrêter Abby. C’est du ressort du District Attorney. Pour le moment, ils sont tous libres de partir.

 

Après leur départ, une collègue de Ronan vient lui reprocher d’avoir laissé libres les Newman. Ronan répond qu’il a fait ça pour voir comment, ils vont se comporter. C’est pourquoi, il ordonne une surveillance étroite surtout pour Abby.

Spencer arrive. Ronan lui dit qu’il a essayé de le joindre. Le District Attorney veut voir la vidéo d’Abby ; ensuite, il aimerait lui parler.

Ronan : " la vidéo est là mais Abby n’est plus là. Je l’ai libéré "

Spencer : " vous avez fait quoi ? "

 

A l’Athlétique club, Michael Baldwin et Abby Carlton Newman trinquent à la victoire. Ashley est partie au tribunal. Victor les rejoint. Il est également heureux que sa fille soit libre. Quand il pense que ces dernières 24h, beaucoup de membres de sa famille ont été en garde à vue par cet inspecteur Malloy de malheur. Abby plaisante qu’au moins, les petits-enfants de Nikki ont été épargnés. Michael rit. Victor interdit sa fille de plaisanter sur le sujet. Elle s’excuse. Victor promet de faire payer à Ronan Malloy l’affront qu’il a fait subir à sa famille.

 

Daniel est toujours au Néon Ecarlate lorsqu’Avery arrive. Toute désinvolte, elle lui dit : " ça commence à devenir une habitude "

Daniel lui dit qu’il n’a pas apprécié qu’elle se soit servie de lui. Avery se défend. Daniel lui reproche de s’occuper de Daisy alors qu’elle a fait de son leitmotiv " défendre des innocents " parce que Daisy n’est pas une innocente. Pour lui, la mère de son enfant ne devrait même pas avoir le droit de voir Lucy car elle a renoncé à ses droits parentaux, le jour où elle a abandonné son enfant pour fuir et la laisse.

 

Nick y va aussi de son reproche en la prévenant que si elle aide Daisy, beaucoup d’innocents seront en danger. Avery répond qu’elle est au courant au sujet du passé d’Avery : " Nick, elle aussi est une victime de Sheila et Sarah "

Nick : " je ne crois pas que tu fais cela pour une raison noble. Tu le fait pour faire chier Phyllis "

Avery rétorque que la Loi est la Loi et Phyllis n’y déroge pas. Elle a fait une promesse à Daisy, il faut qu’elle l’honore. Il reste persuadé qu’elle agit par vengeance personnelle. Avery trouve admirable la façon dont Nick défend Phyllis. Sa sœur à la chance de l’avoir comme ami. Phyllis arrive à ce moment là et a entendu sa dernière phrase. Elle dit à Avery qu’effectivement, Nick est SON ami, pas le sien. Elle la prévient aussi qu’elle prête à supporter toutes les caprices de Daisy ce qui comprend respecter les promesses qu’elle lui a faites parce qu’elle tient à ce que Lucy ait une belle vie. Par contre, si Avery croit qu’elle va lui payer, elle rêve. Phyllis demande à Nick de la suivre, il reste là sans bouger, alors, elle lui dit : « va au diable ! »

 

Daniel a assisté à toute la scène.

 

Au club, Michael dit à Abby qu’il ne croit pas que le District Attorney l’a poursuivra pour avoir percuté Tucker. FAUX ! Ronan et Spencer arrivent.

Ronan demande à Abby de se lever.

Abby : " pourquoi ? "

Victor demande au flic ce qu’il veut à sa fille. Ronan ne répond pas. Il se contente d’annoncer à Abby qu’elle est arrêtée pour tentative de meurtre sur la personne de Tucker McCall.

Michael : " oh bordel de merde ! "

Victor : " Inspecteur Malloy, c’est scandaleux "

Abby supplie Michael. Il lui conseille de ne pas dire un mot.

Ronan amène Abby au poste de Police tout en lui lisant ses droits.

Ashley arrive au tribunal. Son mari l’accueille. Elle lui demande  comment ça s’est passé. Il répond qu’ils ont gagné. Elle est heureuse.

 

Katherine-fait-des-reproches-a-Jack.jpg

 

A l’intérieur de la salle d’audience, Jack tente se justifier auprès de Katherine mais elle refuse de lui pardonner. Faut dire que la trahison de Jack lui reste en travers de la gorge.

Ashley et Tucker les rejoignent. Ashley reproche à sa belle-mère d’avoir essayé de profiter des problèmes de santé de son fils pour le voler. Quelle mère ferait cela. Sofia répond que seule une femme haineuse est capable de le faire. Katherine leur rappelle que ça ne les concerne pas. Tucker dit à sa mère que si elle veut crier sur quelqu’un, elle n’a qu’à s’adresser à lui puisqu’il est le seul responsable. Jack n’a fait que l’aider. Kay continue à crier à la trahison. Neil conseille Katherine de se calmer mais elle refuse. Tucker l’a prévient qu’elle pourra vociférer à volonté contre lui, ça ne lui fait ni chaud, ni froid. Kay rétorque que c’est parce qu’il est un monstre, incapable d’avoir des sentiments….Elle ne termine pas sa phrase. Malaise !

 

Katherine Chancellor tombe dans les pommes. Neil, Jack et Tucker la rattrapent in extremis.

 

Sofia ordonne qu’on appelle les secours. Ashley s’en charge. Visiblement, Katherine Chancellor vient de faire un AVC.

Partager cet article

commentaires