Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 22:08

Dans son appartement, Phyllis est installée face à son ordinateur portable. Elle lit et commente l’article sur Daisy, Daniel et Lucy qu’elle a publié hier soir dans son blog, via Restless Style. A son grand désespoir, Daisy n’a pas encore répondu.

 

Pendant ce temps, les trois parties concernées vivant à Génoa City n’ont pas encore découvert " sa bombe " mais ça ne serait tarder :

 

Lauren qui a été séquestrée et terrorisée par Daisy apprend la nouvelle par l’intermédiaire de Chloé. En effet, le couple Baldwin passe la matinée au Gloworm en compagnie de Kevin et Chloé. Cette dernière à l’idée de jeter un coup d’œil sur le site de Restless Style, et hop, la nouvelle se répand.

 

William et Victoria, les potentiels parents adoptifs de la fille de Daisy apprennent la nouvelle par leur avocat Rafe Torres. Alors, qu’ils s’apprêtent à commander une pizza, Rafe arrive et quand il les voit avec Lucy, il leur demande s’ils n’ont pas perdu la tête. NON Les Abbott Jr lui parlent de l’arrangement avec Daniel. Rafe est satisfait de la réponse mais pas de l’article paru dans Restless Style car il croit que cela vient de William. Ce dernier nie puisque cela fait 24h qu’il n’est pas allé au bureau. Les Abbott Jr vont sur le site de Restless Style. On ne les montrera pas mais on se doute qu’ils seront furieux.

 

Ce qui est le cas de la principale personne concernée, Daniel Romalotti Jr. Quand il arrive chez sa mère, il lui demande ce qu’elle a fait. Il lui lit un passage de son article où elle dit qu’il désire protéger Lucy de la mauvaise influence de sa mère. Pour lui, sa mère lui passe la pommade pour qu’il décide d’élever Lucy. C’est complètement insensé ! Il lui reproche de vouloir obtenir les droits parentaux de Daisy mais elle s’insurge : " je suis entrain de gagner du temps ! "

 

Daniel se demande bien pourquoi. Elle répond que ce temps lui permettra de réaliser qu’il doit élever Lucy. Il en doute ! Mais à quoi s’attend t- elle bon sang ! Qu’un éclair magique le foudroie et qu’il tombe fou d’amour pour ce bébé ?

Phyllis : " oui ! "

Daniel finit par avouer à sa mère que si ce n’est pas arrivé quand il a tenu pour la première fois sa fille dans ses bras. Elle n’en revient pas. Daniel continue à expliquer à sa mère que le jour où Daisy s’est échappée, il l’a retrouvé. Elle était en plein travail, alors, il l’a aidé à accoucher. OUI C’est lui qui a vu son enfant pour la première fois. C’est pourquoi, il l’a reconnu lorsqu’il l’a vu avec William et Victoria. Il a toujours voulu que sa fille reste avec eux car eux au moins peuvent lui offrir ce dont il est incapable de lui donner : ‘l’amour et une famille.

Phyllis est furieuse : " tu---tu m’as menti ! Tous ces mois…tu m’as menti "

Il rétorque que ce n’est pas parce qu’elle l’a mis au monde qu’il lui doit obéissance. Elle finit par admettre qu’il a raison, il ne lui doit rien puisqu’elle n’e l’a pas élevé. Pour elle, c’est la raison pour laquelle, son fils ne veut pas se ranger de son côté. C’est sa façon à lui de lui faire payer le fait qu’elle n’ait pas été une bonne mère pour lui : " …tu vas jusqu’à donner ce bébé à deux personnes qui ne l’a mérite pas "

 

Daniel refuse d’en entendre davantage et décide de partir mais avant, il l’a plaint parce qu’elle ne s’est même pas rendu compte qu’avec cet article, elle se met tout le monde à dos, y compris ses amis et sa famille, tout ça pour un enfant qui n’a pas besoin d’elle. Phyllis accuse le coup et elle n’est pas au bout de ses peines.

 

Quelques instants plus tard, on frappe à la porte, elle pense que c’est son fils. Hélas, ce n’est pas lui mais son patron, William Abbott. Avant même qu’il ne puisse placer un mot, elle lui dit qu’elle a déjà eu droit à un sermon de la part de son fils et le félicite pour son plan puisqu’il a réussi à rallier son fils à sa cause. Toutefois, elle souligne qu’il leur sera difficile à sa lui et sa femme d’obtenir la garde de Lucy puisqu’il est sur le point de perdre celle de Délia et que Victoria a déjà perdu, celle de Reed. William reste impassible jusqu’à la fin de son discours. Ensuite, il lui annoncer qu’elle est virée ;

Phyllis : " tu ne peux pas me virer, j’ai fondé ce magazine "

Il lui rappelle que l’eau a coulé sous les ponts depuis. Désormais, c’est lui le patron, et, elle n’est qu’une simple employée en insistant sur le mot " simple ". Elle lui reproche de lui avoir volé son fils, sa petite-fille et son travail et lui demande s’il est content de lui. William n’en n’a rien à cirer de ses reproches et lui apprend qu’elle vient de violer l’ordre du Juge qui avait bien stipulé quand il a confié temporairement la garde de Lucy à Daniel qu’ils ne devaient en aucun cas pour sa sécurité exposer l’enfant. Phyllis rétorque qu’elle l’ignorait. Peu importe, il lui ordonne de ne plus s’approcher de sa famille et de son journal. Inutile qu’elle vienne chercher ses affaires au bureau, il les lui fera livrer puis part. Il n’est pas entré à l’intérieur de l’appartement. Phyllis reste devant sa porte, les larmes aux yeux !

 

Phyllis attend maintenant la visite de Lauren.

 

Cette dernière est toujours au Gloworm en compagnie de son époux.

 

Un peu plus loin, au bar, Kevin et Chloé ne peuvent s’empêcher de les observer. Il n’arrive pas à comprendre pourquoi Phyllis a utilisé sa nièce comme appât. Chloé trouve que Phyllis n’y est pas allée de mains mortes avec Daisy.

 

Kevin, Jeffrey etChloé reçoivent un sms de la part d’Angelo qui leur annonce qu’il arrive pour leur dire au revoir. Kevin conseille à son beau-père de le dire à Gloria mais Jeff préfère comme toutes les fois se défiler.

 

A leur table, Michael s’assure que sa femme va bien. Lauren estime que la mort de Jana est une conséquence de leur séquestration Daisy est responsable de tout. Il lui demande si elle a peur que Daisy revienne à Génoa City pour voir Lucy. Elle admet qu’elle ignore ce qu’elle ressent sur le coup par contre, elle annonce à son mari qu’elle refuse de se laisser terroriser par un éventuel retour de Daisy. Elle décide d’aller à la librairie acheter le matériel nécessaire à leur fils pour son projet artistique.

 

En fait, elle passe d’abord chez Phyllis. Dès que celle-ci la voie, elle la supplie de lui laisser s’expliquer : elle a rédigé ce message sur son blog ce n’est pas pour que Daisy revienne. Très calme, Lauren lui dit qu’elle est contente qu’elle ait appelé Daisy car elle refuse de continuer à vivre dans la peur.

 

Daniel arrive chez les Abbott Jr. Victoria lui demande de ne pas faire de bruit parce que Lucy vient de s’endormir, cela ne les empêchent pas de parler du blog de Phyllis. Victoria prend la défense de cette dernière car elle pense que Phyllis tient absolument à ce que son fils saisisse la chance d’élever son enfant. Daniel refuse de se laisser dicter sa conduite, fut-elle de sa mère qu’il qualifie d’enfant gâté. Il rajoute que sa mère ne verrait aucun inconvénient à perdre un fils pour gagner une petite-fille.

 

Quelques instants plus tard, William rentre. Michael ne tarde pas à venir leur rendre une petite visite. Victoria lui demande comment Lauren a réagit en lisant le blog de Phyllis. Il répond que sa femme fait de son mieux pour gérer sa peur. William demande à l’avocat, lui qui est l’ami de Phyllis ce qui cloche chez elle. Il ne sait pas quoi répondre. Billy lui annonce qu’il vient de virer Phyllis de Restless Style mais que ça ne changera pas grand-chose parce qu’une fois qu’on publie sur le net, ça reste pour longtemps. Victoria déplore le fait que Daisy puisse revenir à Génoa City demander la garde de son enfant. Michael quant à lui a peur que sa femme ne sombre encore une fois dans l’agoraphobie. Dommage, elle qui avait fait tant d’efforts.

 

Pendant ce temps, Phyllis tente de son mieux de rassurer Lauren : Daisy ne reviendra pas mais Lauren est lucide. Elle reviendra ! OUI Son bourreau reviendra et cette fois, elle est prête à lui faire face et lui demande ce qu’elle attend de Daisy.

 

Phyllis : « je veux la garde de Lucy ! »

 

Lauren lui de prier qu’elle ne retrouve pas Daisy avant elle sinon, elle ne donne pas cher à son vœu.

 

Au même moment, au Canada ou ailleurs, Daisy lit le blog de Phyllis. En fond sonore la voix de Phyllis se charge de nous dire ce qu’elle a écrit. En gros, elle brosse un portrait peu élogieux de Daisy et un autre très flatteur de son fils. Daisy lit que la seule chose de bien qu’elle a fait dans sa vie, c’est abandonner son enfant. Elle fulmine de colère !

 

Tandis que Daniel réfléchi en regardant l’extérieur à travers la fenêtre des Abbott Jr

 

Malcom, Neil et Devon se sont retrouvé sur le patio du néon écarlate à la demande Neil.

Devon demande si Sofia se joindra à eux. OUI répond Malcom. Sofia est d’abord passée voir Lily. Neil espère que Sofia pourra leur dire que Lily va mieux.

 

Lily est chez elle : »Cane ? » Il n’y a personne. On sonne à la porte, c’est Sofia. Elle est venue lui apporter à manger. Lily la remercie et lui dit que compte tenu des inquiétudes formulées par Jill et Colin, elle sait qu’elle n’est pas venue que pour cette raison. Sofia l’admet.

Lily la supplie de l’aider. Sofia accepte sans même savoir ce qu’elle va lui demander. Lily veut qu’elle réussisse à convaincre les membres de sa famille qu’elle va bien et qu’elle a besoin de temps pour faire son deuil.

 

Pendant ce temps, Colin et « Caleb » sont au parc. Colin est remonté contre Neil depuis que ce dernier lui a demandé de ne pas se mêler des affaires de Lily : « il n’est même pas son vrai père »

 

Colin estime qu’il est beaucoup plus légitime en tant que grand-père de Charlie et Mattie que Neil : « une fois que nous serons rentrés tous en Australie, je lui enverrai une carte de vœux pour lui montrer à quoi ressemble une vraie famille »

« Caleb » lui dit qu’il ne rencontrerait pas ces problèmes, s’il lui donnait l’autorisation de tuer Lily. Colin refuse d’en arriver là. « Caleb » insiste. Pourquoi ne prendrait-il pas Lily comme « animal de compagnie » ainsi, il lui pourrait lui faire un enfant, ainsi, Matty et Charlie auront un demi-frère ou une demi-sœur. (Euh ?! :0084: Ça va être difficile car Lily ne peut pas avoir d’enfants, mon grand !)

 

Colin lui dit que lorsqu’il aura pu récupérer les enfants, il pourra faire ce qu’il veut de Lily.

 

Au Néon écarlate, Neil raconte à Devon et Malcom l’incident qu’a surpris Colin chez Lily. Devon n’est pas vraiment surpris puisque ce n’est pas la première fois qu’on surprend sa sœur parler toute seule.

 

Sofia arrive. Ils lui disent bonjour.

Malcom : « comment ça s’est passé avec Lily »

Sofia répond que Lily l’a fait sortir aussi vite qu’elle l’a pu de sa maison. C’est mauvais signe !

 

Neil part prendre une consommation.

 

En caressant le ventre de sa femme, Malcom lui demande comment, elle va et comment se passe la situation avec Tucker. Sofia déclare qu’elle ne compte nullement abandonner Tucker ou Lily. Malcom est fier d’elle. Devon demande comment va « le petit Devon » qui est dans le ventre. Ils rigolent tous. Toutefois, elle précise qu’ils ignorent encore le sexe du bébé. Malcom promet de le dire à toute la famille dès qu’ils le savent.  En parlant de prénom, il aimerait appeler le bébé « Neil ». Sofia pensait plutôt à « Tucker » ou « Ethan », le vrai prénom de Cane. Du coup, Malcom préfère attendre de savoir si c’est une fille ou un garçon. Ils s’embrassent.  Neil revient et demande de quoi ils parlaient. Ils n’ont pas le temps de répondre puisque Colin arrive et souligne ironiquement que toute la famille Winters est présente sauf, Lily.

 

Ensuite, il retrouve Neil à l’intérieur du café pour lui présenter à sa manière ses excuses pour s’être mêlé de ce qui ne le regarde pas puis termine en souhaite le meilleur à Lily. Il part. Neil le rappelle afin de lui dire qu’ils sont tous là pour parler de la situation de Lily. Colin est le bienvenu pour leur donner son avis. Colin le remercie mais préfère ne pas interférer en disant qu’il a confiance en leur jugement. Ils se souhaitent une bonne soirée et Colin s’en va.

 

Pendant ce temps, Lily reçoit la visite de « Caleb ». Elle si contente de revoir son homme alors, elle lui avoue que même si la situation lui semble rocambolesque, elle a besoin de lui. Ils vont s’occuper des enfants ensuite, il lui fera l’amour. Tout un programme ! Ils couchent les enfants. « Caleb » lui demande si elle a faim. NON Elle veut qu’il lui fasse l’amour. Il avoue qu’il en avait envie l’autre jour mais elle l’a repoussée. Lily l’assure que ça ne sera pas le cas ce soir. Ils s’embrassent passionnément jusqu’à ce qu’elle réalise que ce qui se passe n’est pas normal. Comment se fait-il qu’elle puisse embrasser, caresser un homme mort. Il l’encourage à continuer mais elle ne peut s’y résoudre par amour pour ses enfants. Lily sait que si elle perd la tête, ses enfants en pâtiront. Il a beau lui dire qu’il est là, il est réel, elle finit par lui demander de partir. Avant de partir, « Caleb » lui demande de penser à la vie qu’ils pourraient avoir si elle se laissait aller : tout pourrait être comme avant et part.

 

Lily se met à parler à sa maman : est ce que c’est normal ce qu’elle vit ou elle perd la tête. On frappe à la porte, c’est Neil.

 

Au Gloworm, sous la pression de Kevin, Jeff a fini par avouer à Gloria qu’il avait utilisait le club comme un lieu pour jouer à des paris illégaux. Elle est mécontente parce qu’ils risquent la prison s’ils se font attraper. Jeff tente de la convaincre qu’ils ne risquent rien.

 

Un peu plus loin, à leur table, Chloé et Kevin se demandent ce qui va se passer à l’arriver d’Angelo.

 

Kevin imagine qu’Angelo viendra pour l’assassiner. On nous replonge dans les années 60-50. L’image est en noir et blanc, pareille pour la dernière séance photos que Chloé et Kevin avaient faites pour Restless Style. Un petit mélodrame de quelques minutes où Chloé prend la défense de son chéri lorsqu’Angelo se montre menaçant. Dans la réalité, il n’en n’est rien. Angelo n’est pas encore arrivé et Kevin demande à Chloé de s’en aller. Elle refuse de partir sans lui.

 

Jeff qui les a entendu vient les critiquer mais Gloria prend la défense de son fils : « tais-toi, c’est mon fils et tout est de ta faute »

 

Quelques instants plus tard, Angelo arrive. Gloria, Jeffrey et Chloé attendent anxieux derrière le bar tandis que Kevin demeure devant eux, mort de peur. Angelo finit par se lever de table pour s’approcher de lui. Il commence à dire que les flics sont à ses trousses et c’est là qu’il voit Chloé lancer à Kevin un couteau qui le manque de peu. Paniquée, elle supplie Angelo de ne pas faire du mal à son chéri. Angelo réalise qu’il croyait qu’il est venu leur faire de mal alors, il leur expliquer qu’ile st venu leur dire au revoir car il part. La pression de la Police sur lui est si forte, qu’il préfère aller faire son buisines ailleurs qi’) Génoa City. Ils sont tous soulagés. Gloria vient s’assoir à un siège au bar. Angelo l’attrape et l’embrasse. Jeff a le sourire jaune.

 

Chloé tombe dans les bras de son chéri. Ils vont s’installer à une table. Chloé est toujours sur un nuage. OUF ! Tout va bien, il n’existe plus de menace sur eux. Jana est morte et Angelo part. Kevin n’est pas tout à fait d’accord ! Ils n’ont plus la menace de cette organisation criminelle ou de sa dingue d’ex-femme mais il reste la menace de Daisy.

 

Chez les Ashby, Neil annonce à sa fille qu’il compte resté avec elle, le temps qu’elle aille mieux mais Lily refuse. Elle le supplie de partir avec ses enfants car il faut que ces derniers soient mis en sécurité.

 

Pendant ce temps, Colin retrouve « Caleb » au parc.  Une personne les observe et les écoute.

 

« Caleb » félicite son père pour son ingéniosité qui l’a amené à présenter ses excuses à Neil. Colin qui voue une haine féroce à Neil incite son fils à continuer à rendre Lily folle, ainsi, ils pourront prendre les enfants sans trop de problème.

 Premiere-apparition-de-Genie-Francis-dans-YR.png

Après son départ, une femme sort de l’ombre, derrière, « Caleb ».  Elle porte une capuche sur sa tête mais l’on peut voir qu’elle est blonde.


Première apparition de l'actrice Genie Francis dans le rôle de Geneviève Ashby, la mère de Cane et Caleb.

 

« Caleb » lui dit qu’il hait Colin

Partager cet article

commentaires