Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

banniere-animee

Rechercher

Résumés-Spoilers-Revoir

TF1 TSR1 UNE
SpoilersB

Revoir.gif

Votez pour le blog

Dernière minute

  2014 : Carmyn Grimes est revenue pour interpréter le sosie de Cassie

 

9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 17:31
Épisode 7659 SAUTE par TF1 et diffusé le 25/06/03 sur CBS
Phyllis entre dans le bureau de Neil pour lui dire qu'elle a parlé à Damon Porter hier soir:"il entrait dans le bureau de Jack quand je l'ai rencontré" Neil:"alors Jack vous a présenté?"
Phyllis:"oh non, non, non, j'ai eu une conversation intéressante avec ce type" Neil:"oh vraiment?" OUI Il se demande si elle ne prend pas trop de risques surtout compte tenu de sa relation avec Jack. Elle veut continuer à en savoir plus sur Damon.
 
Damon et Dru entrent dans le bureau de Jack.
Dru:"excusez nous Jack...Damon veut vous parler des notes d'Ashley"
Jack:"oh vraiment? Je ne m'attendais pas à avoir de vos nouvelles aussi tôt"
Drucilla au lieu de laisser parler Damon prend la parole:"c'était une étude rapide"
Damon dit aussi en même temps:"votre soeur est très organisée"
Dru:"je suis désolée, s'il vous plaît!"
Damon:"les notes d'Ashley sont une mine d'or, Jack"
Bref, Damon leur dit à tous qu'il va pouvoir bien avancer sur le travail grâce à toutes les notes d'Ashley. Puis, il leur parle de son étrange discussion  hier soir avec une rouquine:"une certaine Phyllis"
 
Jill sort de sa chambre. Katherine est là mais il n'y a personne:"pourquoi est ce que je ne suis pas étonnée?"
 
Mackenzie es entrain de pleurer allongée sur le sofa du Loft toute malheureuse. Quelqu'un frappe à la porte mais elle refuse d'ouvrir. C'est son père:"Mackenzie? C'est Papa, tu es là? Allez Mac, ouvre moi s'il te plaît?" Elle finit par se lever pour lui ouvrir. Brock:"Bonjour trésor!"
Entre deux sanglots, elle réussi à lui dire bonjour. Il prend sa fille dans ses bras pour la consoler et lui conseille de laisser toute son émotion sortir à travers les larmes. Quelques minutes plus tard, il lui dit:"chut! tout va aller bien"
Mac:"je ne pensais pas avoir encore des larmes"
Brock:"j'ai essayé de te joindre toute la nuit"
Mac:"j'avais débranché le téléphone" Brock:"je serai venu"
Mac:"je ne voulais parler à personne. Je voulais être seule" Brock:"ok"
Mac:"si je comprend bien, tu es déjà au courant"
Brock:"oui, Elisabeth m'a tout raconté"
Mac:"alors c'est vrai? C'est la vérité, Grand-mère est bien la..."
Brock:"la mère de jill?" OUI Il tente de la rassurer en lui disant qu'il sait que c'est très dur pour elle. Elle vient de subir un choc mais elle s'en remettra parce qu'il sera là pour l'aider.
ça ne fait que la mettre en colère:"que peux tu faire pour m'aider Papa? C'est fini entre William et moi. Nous ne pouvons pas nous marier et je ne pourrai jamais aimer un homme tel que je l'ai aimé. JAMAIS!"
 
Sharon arrange ses fleurs quand son mari descend de la chambre:"les enfants ne sont déjà partis?" OUI Elle a demandé à Miguel de les emmener pour lui permettre de faire la grasse matinée. Nick:"merci...pourquoi m'as tu laissé dormir si tard?" Parce qu'elle voulait passer un peu plus de temps seule avec les enfants. Elle lui demande si c'est pas grave. NON Il voulait juste s'assurer que Cassie va bien:"tu sais que je suis un peu très protecteur vis à vis de Cassie en ce moment?" Elle le sait. Il lui annonce que ces prochains jours elle ne le verra pas souvent à la maison mais qu'elle ne s'inquiète pas, ce n'est pas à cause d'elle. Sharon:" oh!...il y a un problème au café?"
Nick:"non, c'est pas au sujet du café mais du travail. J'ai changé d'avis. J'ai décidé d'accepter l'offre de mon père" Sharon sourit très contente par la nouvelle.
 
Victor lui descend dans son salon:"bonjour toi"
Nikki:"Bonjour! tu es d'excellente humeur aujourd'hui"
Victor:"vraiment?" OUI Il lui dit que leur fils a accepté son offre. Nikki est surprise:"je suppose que c'est une bonne nouvelle? Pour lui, c'est une excellente nouvelle. Nikki:"j'espère que tu as raison" Victor:"pourquoi en doutes tu?"
Nikki:"vous deux, vous n'avez jamais eu de bonnes relations au travail" Il le sait bien et il est prêt à faire des efforts pour que cette fois ci tout marche. Il est certain que Nick aussi est prêt à faire des efforts.
Nikki:"alors tu penses que ça arrangera les choses entre vous?"
Victor:"oui et pas seulement pour Nicolas et moi"
 
Jill fait les 100 pas dans son séjour. Elle parle toute seule, ou plutôt s'adresse à une mère qui est dans l'incapacité de lui répondre. Elle lui dit qu'elle se sent incapable de s'occuper de sa mère. C'est déjà assez dur de s'occuper d'une personne malade quand on l'aime alors combien de fois quand on la déteste. Elle reproche à sa mère tout le mal qu'elle lui a fait quand elle travaillait pour elle et aussi d'avoir tuer Phillip:"tu as tué l'homme que j'aimais par dessus tout. Tu as tué l'homme que j'aimais plus que tout au monde...tu es le fléau de mon existence, veille femme. Et maintenant, je suis sensée brosser tes cheveux; je suis supposée mettre de la nourriture dans cette bouche...." Il en est hors de question!
 
Brock:"Mac, j'aurai aimé trouvé les mots justes pour te consoler"
Mac:"tu pourrais me dire que tout ceci est un mensonge. Un coup bas de Jill"
Brock:"je suis désolé chérie, mais je pense que si il y a quelqu'un parmi nous qui est le plus choqué par cette nouvelle, c'est bien Jill"
Mac:"qu'est ce que je vais faire Papa?" Brock:"tu vas vivre le jour le jour"
Mac:"je ne suis pas sur d'y arriver" Brock:"donne toi du temps, Mac"
Mac:"non! je dois faire plus que ça. Je ne peux pas rester ici"
Brock:"tu parles de cet appartement?"
Mac:"non de cette ville, je dois quitter la ville de Génoa city"
 
Phyllis dit à Neil que Damon ne pourrait ne pas rester ad vitam eternam chez Jabot parce qu'il n'as pas signé un CDI avec eux mais un CDD.
Neil lui demande comment elle peut en être certaine.
Phyllis:"je lui ai posé directement la question" Neil:"et?" Phyllis:"il n'a pas nié"
Neil:"ah! ok! enfin de compte vous spéculez" NON Elle en est certaine vu qu'elle lui a dit qu'elle travaille pour la concurrence. Il veut bien qu'un autre jour ils parlent de l'éventuelle embauche de Damon Porter mais pour l'instant, ils ont d'autres chats à fouetter comme travailler sur le lancement de leur nouvelle ligne de produits. Ils regardent les projections de ventes. Ils sont surpris de voir à quel point elles ont augmentées.
 
Damon veut continuer à parler de sa petite entrevue avec Phyllis mais Jack prèfère qu'ils parlent de TUVIA. Drucilla ne l'entends pas de cette oreille:"où avez-vous dit avoir vu Phyllis" Damon:"elle se trouvait justement dans ce bureau"
Dru:"vraiment?" Damon:"elle agissait comme si cet endroit lui appartenait"
Dru:"pourquoi est ce que je ne suis pas surprise? Que vous a t-elle dit?" Damon:"rien de bien important sinon de m'éloigner de Jabot"
 
Pendant ce temps là, Phyllis et Neil se demandent comment leurs projections de vente ont pu atteindre le sommet. Pour comprendre ce qui se passe, ils décident d'aller faire un tour chez un de leur détaillants.
 
Brock:"tu pars?"  Mac:"oui" Brock:"où comptes-tu aller?"
Mac:"je n'en sais strictement rien. Tout ce que je veux c'est prendre ma voiture et rouler!"
Brock"Mac es tu sure de ce que tu fais? ici c'est ta maison. Toute ta vie est ici. Tu as ta Grand-mère, tes amis? tes études?"
Mac:"Papa, je dois partir pendant un bout de temps car partout où j'irai me rappellera William" Brock:"oui mais!"
Mac:"s'il te plaît Papa, j'ai déjà pris ma décision"
Brad:"ok! ok! tu es adulte, tu peux prendre tes décisions toute seule" cependant, il lui propose de venir en Louisianne avec lui.
Mac:"j'y réfléchirai" elle se sent mal, comme si elle avait été puni pour quelque chose qu'elle avait fait. Son père lui demande d'arrêter de penser ainsi, cela ne l'aidera pas.
Mac regarde l'appartement:"j'ai vraiment aimé vivre ici. on s'y est bien amusé"
Brock:"ta Grand-mère le sait-elle?" Mac:"pas encore"
Brock:"tu veux que je lui parle?" Mac:"non, je vais m'y arrêter en chemin"
Brock:"ok!" Mac:"je ne pourrai jamais partir sans lui dire au revoir"
Brock:"as tu besoin d'aide pour faire tes bagages?" NON Il se souvient qu'il a une réunion à l'église mais ne veut pas y aller pour passer plus de temps avec sa fille.
Mac:"non, vas-y, j'irai bien. Va sauver le monde"
Brock:"tu n'es même pas encore parti que tu me manques déjà"
Mac:"je promet de t'appeler quand j'y verrai un peu plus clair"
Brock:"n'oublie pas de m'appeler si tu as besoin de quoique ce soit" Promis!
Broc:"Woah! Je t'aime Mackenzie. N'oublie jamais cela"
Mac:"je t'aime aussi Papa" Ils s'étreignent et il s'en va. Elle reste pensif, toute seule
 
Nick avoue à sa femme que travailler avec son père est loin de lui faire plaisir mais il sait que c'est une opportunité à ne pas rater.
 
Nikki est toujours septique au sujet de Nick et Victor et surtout elle s'inquiète pour sa fille:"elle se sentira trahie"
Victor la rassure, il essayera de faire comprendre à Victoria qu'il agit ainsi pour le bien de la famille.
Nikki:"jusqu'à la prochaine crise...." Elle est convaincue qu'il y aura une autre crise tant que Sharon sera dans les parages. Son mari ne comprends pas pourquoi elle n'arrive pas à faire la paix avec leur belle-fille:"c'est la mère des enfants de notre fils" Elle n'y arrive pas surtout quand elle pense à tous les dégâts que Sharon a provoqué.
 
Jill repense à ses disputes avec Katherine au sujet de Phillip est sa rancoeur ne fait qu'augmenter.
 
Drucilla fini par avoir ce qu'elle voulait. Damon leur dit à elle et Jack que Phyllis lui a fait à demi-mot une offre d'embauche. Il voit bien que Dru et Jack s'envoient des pics:"quelqu'un pourrait me dire ce qui se passe ici. qui est cette Phyllis?"
Jak:"c'est ma femme"
 
Sa femme est en compagnie de Neil dans la boutique Fenmore.
Neil:"...Phyllis pouvez-vous m'expliquer ce qu'on fait ici?"
Phyllis:"nous sommes chez Fenmore que pensez-vous qu'on fait là?"
Neil:"je ne sais pas? On va rester planter là à regarder le profil de personne qui achète nos produits, n'est ce pas?" OUI mais.... Elle s'approche de la vendeuse pour lui dire qu'elle accompagne son ami qui veut acheter un cadeau à sa fiancé:"et nous sommes intéressés par les produits de beauté Satine" Au lieu de leur montrer les produits Satine, la jeune femme vante les mérites de la ligne TUVIA. Alors qu'elle est sur le point de leur montrer les échantillons, Phyllis exige de voir les produits Satine.
Vendeuse:"pour vous dire la vérité, je ne les ai vu nul part ici" Ils sont surpris. Elle ajoute:"quoiqu'il en soit, d'après ce que j'entends de Tuvia, ceux sont des bons produits....Jabot a toujours des produits de qualité"
Phyllis:"excusez moi...mais j'ai toujours pensé qu'il était important de donner au client ce qu'il veut?" Vendeuse:"naturellement mais"
Phyllis:"il n'y a pas de mais. Nous avons demandé spécifiquement Satine. Nous voudrions savoir où sont ces produits....je vais les chercher moi-même" Et elle se met à fouiller même dans les endroits où les clients n'ont pas accès dans la boutique.
 
Jill continue à fulminer contre sa mère mais elle se souvient d'un moment où celle ci lui avait parlé gentiment. Elle étreint Kay puis sens la présence de quelqu'un, elle se tourne et voit Mac.
 
Une vendeuse vient montrer à Phyllis quelques échantillons de Satine mais c'est loin de satisfaire la rouquine. Elle croit que Lauren a probablement délibérément choisi de ne pas mettre en évidence leurs produits. Neil lui demande de se calmer.
 
Damon est surpris que la rouquine a qui il a parlé est la femme de son patron. Dru en profite pour tailler un costume à Fifi mais Jack lui demande d'arrêter. Sa femme il en fait son affaire.  Ils s'en vont, laissant un Jack furax!
 
Sharon est mal à l'aise compte tenu de la décision de son mari. Elle tente de lui faire comprendre que si elle a embrassé son père ce n'était pas par désir mais un baiser affectueux d'une fille à un père. Ah bon :0036: les filles embrassent leur père sur la bouche maintenant:" je n'ai jamais eu de père...quand je t'ai épousé, ton père est devenu mon père. Et pour la première fois j'ai reçu l'amour et la protection qu'un père donne à son enfant...même quand tout n'allait pas entre toi et moi, Victor m'apportait toujours son soutien et je l'aime, je l'aimerai toujours pour ça mais ceux sont des sentiments différents que j'éprouve pour toi. S'il te plait, dans ton propre intérêt, pour nos enfants, pour toute la famille, laisse tomber ce mépris car il finira par t'empoisonner la vie"
 
Mac arrive chez les Chancellor. Elle demande à Jill:"comment va Grand-mère?" Jill:"qui sait?..." Mac:"que faites-vous?" Elle essaie de se souvenir ce qu'il faut faire pour sa mère.
Mac:"ok! je vous laisse seules..je reviendrai"
Jill:"non Mackenzie, nous devons parler"
Mac:"Jill, je ne veux pas vous parler. Je suis venue ici voir ma Grand-mère Jill gentiment lui fait signe de s'asseoir à ses côtés sur le sofa. Mac continue à refuser d'entendre Jill persuadée que celle ci ne veut encore que lui proférer de méchantes paroles.
Jill :"Mackenzie, fermez là un peu et écoutez moi!" Silence:"êtes vous prête maintenant à accepter la vérité?" Mac:"quelle vérité?"
Jill:"que j'avais raison à ton sujet depuis le début"
Mac soupire, il y a un gros plan de Katherine, qui reste là, insensible à ce qui se passe autour d'elle, enfin, c'est ce qu'elles croient

 
Épisode 7660 SAUTE par TF1 diffusé le 26/06/03 sur CBS
 
Mac:"là! C'est mieux ainsi Grand-mère?"
Jill continue à lui demander si elle accepte aujourd'hui qu'elle a toujours eu raison à son sujet. Elle le dit d'un ton compatissant que Mac se demande pourquoi elle est si gentille avec elle alors qu'elle ne l'a jamais été.
Jill:"mais ne vois-tu pas que j'avais raison? J'ai senti que tu ne devais pas t'approcher de mon fils. Je l'ai toujours sur, c'est pourquoi je ne t'ai jamais aimé"
Mac:"non, Jill, vous ne m'avez jamais aimé parce que vous êtes une sorcière, une égocentrique. Vous saviez que vous ne pouviez pas faire le poids face à ma relation avec William. Vous me dégoûtez!"
Jill:"Mackenzie, ne vois tu que c'était une intuition?" Elle est convaincue que si elle s'est opposée fermement à leur relation c'est parce qu'au fond, ce qui arrive aujourd'hui était inévitable, le destin quoi!
 
Jack frappe à la porte de la suite des futurs ex-époux. Il est venu réconforter son frère qui est dans un état lamentable:"Eh! EH! nous avons essayé de te joindre toute la nuit"
William:"oui je sais, le téléphone n'a pas cessé de sonner"
Jack:"oui! Tu es resté ici toute la nuit?" William:"oui, je n'ai pas bougé"
Jack:"William regarde moi, William? William, regarde moi? Je suis ici pour t'aider. Y a t-il quelque chose que je puisse faire pour toi?"
William:"comme quoi?" Il n'en sait strictement rien à lui de le  lui dire.
William:"je vais bien...je ne sais pas quoi faire?" Il dit les larmes dans la voix:"Jack, tu sais que ma femme est ma cousine?"
 
Drucilla rend visite à Damon dans le laboratoire pour lui jeter des fleurs sur son boulot.
 
Sharon:"alors tu t'en vas?" Nick:"oui, j'ai beaucoup de travail"
Sharon:"as tu entendu un mot de ce que je t'ai dit?"  Nick :"oui, chaque mot"
 Sharon:"me crois-tu au moins?  M'accordes-tu un peu de crédit?"
 Nick avoue avoir du mal à croire ce qu'elle lui vient de lui dire. Elle a embrassé son père sur la bouche parce qu'elle le prend pour son propre père. C'est un peu dur à avaler.
 Sharon:"C'est la vérité, Nicolas"
Nick:"et bien met toi à ma place. Et si c'était toi qui m'avait surprise à travers cette fenêtre pour voir ce que j'ai vu, me croirais tu?"
 
Victoria  et son père travaillent quand Phyllis entre dans le bureau:"nous avons des ennuis"
 
William continue à se lamenter sur son sort. Lui, se voyait déjà marié avec Mackenzie jusqu'à la mort les séparent; ils imaginaient déjà leurs enfants et aujourd'hui, ils n'ont plus rien.
Jack:" oui...écoute, je suis--- je suis sur que c'est un énorme choc" Il continue à se lamenter ainsi son frère est là pour le consoler même si il n'a pas les réponses à toutes ses questions.
 
Pendant ce temps là, Mac continue à dire ses 4 vérités à Jill:"vous êtes la personne la plus cruelle, la plus insensible, la plus égoïste que j'ai jamais rencontré"
Jill:"je ne dis pas ces choses pour vous blesser"  Mac:"réalisez vous l'enfer que votre
Jill:"vous! Laissez le en dehors de tout ça!"
Mac:"pourquoi? Parce que vous n'arrivez pas à voir à quel point vous êtes une mauvaise mère?"
Jill:"... j'ai fait des erreurs,  d'énormes erreurs même mais est-ce que je ne les paye pas aujourd'hui?"
Mac:"oui...vous avez exactement ce que vous méritez-- vous avez une mère qui vous déteste autant que vous la détestez, et un fils qui ne va plus  jamais vouloir  vous revoir"
 Jill:"Comment savez-vous ça?" parce qu'a chaque fois que son fils la verra, il ne pourra que se souvenir de tout le mal qu'elle lui a fait à elle Mac:"vous aurez de la chance si vous le voyez une fois par an. A Noël"   Jill ne comprend pas pourquoi elle se montre si cruelle mais Mac ne fait que lui rendre l'ascenseur.
 
 Au laboratoire Jabot,  Damon  travaille en expliquant à Drucilla ce qu'il fait.
 
 Jack veut emmener son petit-frère à la maison mais William refuse. Il veut avoir des réponses et pense les trouver auprès de Mackenzie:" Je dois la retrouver"  Jack:"William?" Trop tard, il est parti.
 
Lauren vient voir Brad:"Mesdames, Monsieur, surtout mes dames il y a un bel étalon ici"  Brad:"sans façon! Je suis un homme marié"
Lauren:"ne t'inquiète pas, j'ai mes souvenirs pour me tenir au chaud la nuit" Brad:"que fais-tu ici?"  Lauren:"tu as convoqué une réunion"
Brad:"J'ai convoqué une réunion pour les acheteurs des grands magasins...et si mes souvenirs sont bons, les boutiques Fenmore n'en font pas partis" Elle voulait tenter sa chance. Ils parlent un moment de Satine et Tuvia. Elle le prévient que NE est prêt à l'offensive, ils vont certainement gagné la bataille. Brad:"nous le verrons au moment voulu"
 
Victor apprend de la bouche de Phyllis et Neil que leurs produits ne sont pas mis en évidence dans la boutique Fenmore. Victoria ne trouve rien à redire parce que ceux sont juste les premiers échantillons avec les anciens emballages. Le nouveau qui arrive sera mieux exposé surtout qu'ils n'ont pas encore lancé leur campagne publicitaire.
 
Nick:"tu n'as toujours pas répondu à ma question?"
Sharon:" Elle n'est pas facile"  Nick:"Bien, au moins  tu es honnête"
Sharon : Je sais combien ce que tu as vu ce jour t'a fait du mal"
Nick:"Sharon, je ne me suis jamais senti aussi trahi de toute ma vie entière. C'était mon père et la femme de ma vie"  Sharon veut savoir si il veut vraiment lui tourner le dos et ne jamais plus lui offrir une seconde chance.   Nick:"rappelle moi pourquoi on remet ça sur le tapis"
Sharon :"parce que j'espère que tu mettes ça derrière toi et qu'on aille de l'avant"
Nick:"comme je l'ai dit tout à l'heure, c'est plus facile à dire qu'à faire"
Sharon:" Je sais. Je comprends...." Elle lui demande de faire une effort comme elle l'a fait pour Grace Turner. 
 
Lauren:"tu sembles bien confiant, dit moi davantage" mais il ne peut pas. La réunion va débuter il y a  les deux là, Jack, deux femmes, Ann et Marcia et un homme, Bruce. Jack et Brad vantent les mérites de leur ligne de produits de beauté destinés aux femmes afro-américaines.
 
Victor avertit tout le monde, surtout Phyllis et Neil dont les conjoints travaillent pour la concurrence : il ne doit avoir aucune fuite sur leur travail puis il les remercie de l'avoir informé
Neil:" Est-ce que je peux demander ce que vous allez faire ?"
Victor:" Nous allons combattre le feu avec le feu. Merci d'être venu. Ce sera tout" ils veulent tous s'en aller mais Victor retient sa fille:" Victoria, je voudrais m'entretenir une minute avec toi"
Victoria:"bien sur"
 
Mac:"c'est déchirant de voir Grand-mère dans cet état. Vous ne vous souciez pas d'elle n'est ce pas? et vous êtes sa fille"  Jill:"oh s'il vous plait! ne me le rappeler pas"
Mac:" Il y a peut-être une bonne raison pour laquelle Grand-mère vous a abandonnée. Elle savait que  vous apporteriez seulement du chagrin dans sa vie"
Jill:"Mackenzie, elle m'a conçu hors du mariage  alors qu'elle était mariée à un autre homme. C'était un résultat prévisible"
Mac:"promettez moi de ne pas être cruelle avec elle. Jill, donnez moi votre parole...vous me détestez mais ne vous en prenait pas à ma pauvre Grand-mère, votre mère.
Jill:"Je ne serai pas cruel envers elle"
Imper : Peut-être que vous deux, vous pourriez vous entendre?" Jill :"oh! je doute de cela"
 Mac :"encore une chose, J'aime votre fils plus que tout....et je me sens presque désolé pour vous parce que je ne pense pas que vous avez aimé quelqu'un ainsi de toute votre vie...sans William, votre vie sera bien vide Jill" et elle lui conseille de laisser vivre ses proches au lieu de les forcer à faire ce qu'elle veut, elle. Jill:"et vous n'en faites pas partie"?" (de ses proches)
Mac:" Je ne suis ni l'un, ni l'autre et vous savez quoi? Il y a au moins un point positif dans ce drame, c'est que je n'aurai plus jamais avoir affaire à vous" 
 Jill:" Mackenzie, ne partez-pas. Il est vrai que je ne vous ai jamais aimé. Et oui, j'ai été très injuste---mais c'est parce que je voulais le meilleur pour William" Mac:" Et ce n'était pas moi"
 Jill:" même si cela m'en coûte de l'admettre, je sais combien vous avez l'avez aimé, et je sais combien il vous aime,pour l'admettre… mais vous vous trompez sur un point.  Je sais aimer et je sais perdre… et ce que vous traversez en ce moment-- cet enfer-- Je ne le souhaiterais à personne"
 
 Dru à le privilège de sentir les parfums de Damon.
 
 A la fin de la réunion avec les distributeurs,  Jack et Brad espèrent les avoir convaincu.
 
Victor:"Est-ce que cela te dérangerait de fermer la porte, chérie?"
Victoria:"Est-ce que je devrais être inquiète?"
Victor:" Je dois discuter de quelque chose avec toi. Des soucis avec ton frère"  Victoria:" Bien!"
Victor:"assied-toi!" Elle préfère rester debout:" Pourquoi ne me dis tu pas ce que tu as sur l'esprit?"  Victor:"tu te rappelles quand je t'ai dit que j'avais proposé à ton frère d'être son mentor?"
Victoria:"oui c'est le préparer afin qu'il assume la relève de la compagnie un jour sans moi ? Oui, je m'en souviens"  Victor:"ce ne sera pas  certainement  sans toi"
Victoria:"tu as dit qu'il avait refusé ton offre"  Victor:" Il a changé d'avis. Il a accepté l'offre"
 
 Nick ne peut pas dire à sa femme qu'il peut lui pardonner, tourner la page parce qu'il a encore trop mal:"quand tu es partie, après des mois d'absence, tu as décidé de faire signe à la famille. Tu as envoyé  quelques lettres… une, à Cassie, une à Noah et une à mon père. Je n'ai rien eu.  Cela m'a donné la sensation que tu ne pensais pas à moi"
 Sharon:" Nick, tu as tort! Je pensais à toi à tout moment. Tout le temps! quand j'allais au lit, je rêvé de toi. A mon réveil, il n'y avait que ton image dans mon esprit"
 
Nick:"pourquoi ne m'as tu pas dit ça dans une lettre?"
Sharon :"j'ai pensé que tu ne voulais pas  l'entendre. J'ignorai que tu pensais à une femme qui t'avais abandonnée...si j'étais toi, je  m'aurais détesté. En fait, je me suis détestée alors j'ai écrit à Victor et  j'ai écrit aux enfants pour leur présenter mes excuses. Mais honnêtement, je n'arrivais pas à trouver les mots justes pour te demander pardon" 
Nick:"alors tu as choisi de ne rien dire"
Sharon:" Je suis désolée. Sincèrement! j'ignorai que cela t'avait fait autant de mal"
Nick:"Non, Sharon, tu n'as pas à me faire des excuses. Je n'ai pas besoin de ta pitié"
 Sharon:"Nick… tu sais, si je t'avais écrit, je t'aurais dit que je t'aime plus que ma propre vie et que sans toi elle n'a pas plus d'importance....Je vis dans l'espoir qu'un jour je pourrai avoir la force de te dire ce que j'ai dans le coeur, dans mon âme...tu étais ma vie, tu es ma vie et je t'aime. Si un jour tu décides de m'ouvrir ton coeur de nouveau saches que je t'attendrais...voilà, c'est probablement ce que je t'aurais dit dans une lettre si j'avais eu le courage de l'écrire"
 
Victoria:" Nicolas a changé d'avis ? Quand est-ce que ceci s'est produit ?"
Victor:"Juste récemment"  Victoria mécontente:"Je vois"  Victor :"s'il te plaît, ne te fâche pas"
Victoria:"pourquoi ne me dis tu pas comment je dois me comporter?...mieux, décidez vous deux quelle attitude dois je adopter?"   Victor :"ma chérie, ton frère se soucie de toi"
Elle rigole:"et tu lui as dit que tu me calmerais" Il dément avoir dit une telle chose
Victoria:"vous vous attendez à ce que j'accepte la situation sans broncher comme une  bonne petite fille, sans poser aucunes questions?"
Victor:"si tu as des questions, quelque soit leur nature, je suis là pour te répondre"  Elle en a plein : elle demande si la situation sera à court ou à long terme? A long terme; si son frère aura une promotion? pour l'instant, non mais il aura un siège au conseil d'administration. Elle tombe à la renverse:" Un siège de conseil. Tu comptes faire de lui un directeur ?" OUI
Victoria:"va t-il changer de titre?"  Victor:"Par la suite, oui" Il la rassure que nicolas n'aura rien de gratuit, il devra faire ses preuves avant d'occuper un poste important et encore plus pour occuper le poste de PDG. Vicky est furieuse, elle n'arrive pas à croire qu'un jour, elle se contentera d'être à la tête d'un département de la société familiale sous les ordres de son frère. Son père lui demande d'arrêter de tirer des conclusions hâtives. Rien n'est encore décidé mais rien à faire, elle se sent trahi. Son père voit Nick en tant que son héritier légitime et non elle:"tu as gâché ta relation avec Nicolas, aujourd'hui tu veux recoller les morceaux et tu attends que je la boucle!"  Victor:" J'essaye de sauver notre famille, et tu penses que c'est une trahison ?"
Victoria:"tu as raison. C'est une trahison. C'est exactement ce que c'est...il n'y a pas d'autres mots pour qualifier ce que tu fais" Elle part en claquant la porte. Victor reste là malheureux.
 
Mac:"pourquoi vous montrez vous si gentille?"
Jill :"parce que je veux qu'on se sépare sur une note positive"
Mac:"pourquoi y tenez vous tant?"
Jill:"Vous l'avez dit vous-même. William vous aime, et aussi impossible que cela puisse vous paraître, j'ai toujours voulu que le bonheur de mon fils"
Mac:"et vous avez cru qu'il ne le trouverait jamais avec moi?"
Jill:" Mackenzie, je regrette que vous ayez à traverser ce que vous traversez en ce moment. Et Willia, je déteste vous avoir fait subir tout ça"  Mac:"Bien! Vous survivrez, comme toujours"  
Jill:"...vous aussi vous êtes une survivante" Mac:"oui, je le suis"
Alors que Mac s'apprête à sortir, William arrive.
Jill:"William, oh chéri, je suis si heureuse que tu sois venu"
William:"je suis ici pour voir Mac. Peux tu nous laisser un peu d'intimité, s'il te plaît Maman? S'il te plaît?" 

Partager cet article

commentaires